s
19 708 Pages

Julien Henri Carette (Paris, 23 décembre 1897 - Saint-Germain-en-Laye, 20 juillet 1966) Ce fut un acteur français, Il a joué dans plus d'une centaine de films principalement dans des rôles comiques acteur de caractère.

biographie

De petite taille, espiègle, insolent, avec un humour mordant: Carette il n'a jamais quitté les spectateurs et les directeurs indifférents. né en arrondissement de Paris XVII, est sorti d'accumuler rapidement divers petits boulots (marchand ambulant, représentant, conducteur de théâtre, ouvrier), il a rejoint l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (Arts Décos), où il rencontre Claude Autant-Lara, avec l'espoir secret de devenir peintre. Sentant que sa vocation artistique dans la peinture était pas assez fort, il donne au théâtre. Après avoir échoué à l'examen d'entrée CNSAD, Il a été embauché comme aide à Théâtre de l'Odéon.

Après un premier rôle dans un film, où elle joue Gavrilo Princip, l'Archiduc meurtrière de Franz Ferdinand, Julien Carette impliqué dans plusieurs films muets mineurs. L'avènement du son révèle son fort accent parisien. En 1931, il lit dans L'Amour à l'américaine Claude Heymann et attaque nocturne de Marc Allégret. les frères Prévert lui donner une chance avec un rôle de premier plan dans La transaction se fait (1932). Entre 1932 et 1937, elle a joué dans une douzaine de films. Son accent parisien reconnaissable distinctif de tous, sa bonne humeur et ses drôles d'expressions du visage aident à assurer sa grande popularité auprès du public français.

Jean Renoir Il lui a offert des rôles de l'adapter La Grande Illusion (1937), La Marseillaise, L'ange du mal (1938), et La règle du jeu (1939). En 1943, Pierre Prévert lui offre le rôle principal dans Léonard Adieu. Ce qui suit est le protagoniste nouveau dans Bonsoir mesdames, bonsoir messieurs Roland Tual.

Depuis 1942, il devient l'acteur préféré Claude Autant-Lara qui veut en Lettres d'amour (1942) et Occupe-toi d'Amélie (1949), où il utilise sa veine comique. en Arriva Fra « Christopher ... (1951), aux côtés de fernandel et Françoise Rosay, dit avec conviction le rôle troublant d'un maître d'hôtel meurtrière.

Dans les années cinquante, il a aussi une parenthèse Italie où il travaille avec Luigi Zampa (Il est plus facile pour un chameau ..., Messieurs, chariot!) Carmine Gallone (Casa Ricordi), Et Glauco Pellegrini (Les hommes, qui Rascals!).

Sa longue carrière (il a tourné plus d'une centaine de films) est également associée à d'autres grands réalisateurs français: Henri Decoin, Marcel Carné, Yves Allégret, Jean Grémillon, Sacha Guitry, Henri Verneuil, Georges Lampin, André Cayatte. Étant avant tout un caractère caricaturiste, pas pourquoi vous enregistrez les films dans lesquels il apparaît. En 1964, elle a joué dans son dernier film, Les Aventures de Salavin de Pierre Granier-Deferre.

Il se retire de la scène pour des raisons de santé dans les milieu des années soixante. A la suite d'un incendie de maison dans son appartement Vésinet (Il s'endormir fumer au lit), meurt des brûlures le 20 Juillet 1966, l'hôpital Saint-Germain-en-Laye[1].

Il est enterré dans le cimetière de Vésinet (Yvelines).

Filmographie

  • 1930 : Au coin perdu Robert Peguy - Court métrage
  • 1931 : attaque nocturne de Marc Allégret - court-métrage
  • 1931 : L'Amour à l'américaine Claude Heymann
  • 1931 : le Collier de Marc Allégret - court-métrage
  • 1931 : Les Quatre Jambes de Marc Allégret - court-métrage
  • 1932 : La transaction se fait Pierre Prévert
  • 1932 : bébé de Carl Lamac et Pierre Billon
  • 1932 : L'escadron a du plaisir de Maurice Tourneur
  • 1932 : Moi et l'Impératrice de Paul Martin et Friedrich Hollaender
  • 1932 : Passionnément René et Guissart Louis Mercanton
  • 1932 : la Pouponnière de Jean Boyer
  • 1932 : Séoul Jean Tarride - Court métrage
  • 1933 : Adieu les beaux jours Johannes Meyer et André Beucler
  • 1933 : Georges et Georgette de Reinhold Schünzel et Roger Le Bon
  • 1933 : Gonzague ou L'accordeur de Jean Grémillon - court-métrage
  • 1933 : Gudule Pierre-Jean Ducis - Court métrage
  • 1933 : Je CONFIE ma de la femme René Guissart
  • 1934 : Le billettes de mille Marc Didier
  • 1934 : Ferdinand le noceur René Sti
  • 1934 : Le Délicat Greluchon de Jean Choux
  • 1934 : Mon cœur te appelle de Carmine Gallone et Serge Véber
  • 1934 : Turandot de Gerhard Lamprecht et Serge Véber
  • 1934 : CÉS de la noix messieurs Germain Fried - Court métrage
  • 1934 : Les Chevaliers de la Cloche de René Le Hénaff - court-métrage
  • 1934 : L'École des resquilleurs Court Métrage de Germain Fried
  • 1934 : Un petit pas cher Trou Court Métrage de Pierre-Jean Ducis
  • 1935 : Dora Nelson René de Guissart
  • 1935 : Et moi, dis j'te fait de t'a Qu'elle l'oeil Jack Forrester
  • 1935 : Fanfare d'amour de Richard Pottier
  • 1935 : Gangster malgré lui André Hugon
  • 1935 : L'Aventure Heureuse Jean Georgesco
  • 1935 : La Marraine de Charley Pierre Colombier
  • 1935 : Paris-Camargue Jack Forrester
  • 1935 : Parlez-moi d'amour René Guissart
  • 1935 : Les Hortensias Sœurs René Guissart
  • 1935 : Une nuit de noces Maurice Kéroul et Georges Monca
  • 1935 : La Clef des champs Pierre-Jean Ducis
  • 1935 : La Grande Vie Henri Diamant-Berger - Court métrage
  • 1935 : Aventure à Paris de Marc Allégret
  • 1936 : Marinella Pierre Caron
  • 1936 : La Reine des resquilleuses Marco de Gastyne et verre Max
  • 1936 : 27 rue de la Paix de Richard Pottier
  • 1937 : la Fessée Pierre Caron
  • 1937 : La Grande Illusion de Jean Renoir
  • 1937 : Le cas de Morestan juré de Marc Allégret
  • 1937 : Les Rois du sport Pierre Colombier
  • 1938 : La Marseillaise de Jean Renoir
  • 1938 : Le Accroche-cœur Pierre Caron
  • 1938 : L'ange du mal de Jean Renoir
  • 1938 : Café de Paris Yves Mirande et Georges Lacombe
  • 1938 : Derriere façade la Georges Lacombe et Yves Mirande
  • 1938 : crazy Girls de Marc Allégret
  • 1938 : Les Gaietés de l'exposition Ernest Hajos
  • 1938 : je Chante Christian Stengel
  • 1938 : De Paris Lumières de Richard Pottier
  • 1938 : Le monsieur de Cinq- heures Pierre Caron
  • 1938 : Le Récif de Corail Maurice Gleize
  • 1938 : La Route Enchantée Pierre Caron
  • 1939 : La Famille Duraton Christian Stengel
  • 1939 : Le Monde tremblera - La Révolte des vivants de Richard Pottier
  • 1939 : Le Paradis des voleurs L. C. Marsoudet
  • 1939 : La règle du jeu de Jean Renoir
  • 1939 : Tempête Dominique Bernard-Deschamps
  • 1939 : petit voleur de Henri Decoin
  • 1940 : Soyez les bienvenus de Jacques de Baroncelli
  • 1941 : Sous les toits de Montmartre de Maurice Cloche
  • 1941 : maître recherché de Marc Allégret
  • 1941 : sidérales Croisières André Zwobada
  • 1941 : Fromont jeune et Risler Aîné Léon Mathot
  • 1941 : La prière aux étoiles de Marcel Pagnol
  • 1942 : À la belle Frégate Albert Valentin
  • 1942 : La Bonne Étoile Jean Boyer
  • 1942 : Fou d'amour Paul Mesnier
  • 1942 : Lettres d'amour de Claude Autant-Lara
  • 1942 : Une étoile au soleil André Zwobada
  • 1943 : Monsieur des Lourdines Pierre de HERAIN
  • 1943 : Léonard Adieu Pierre Prévert
  • 1943 : Bonsoir mesdames, bonsoir messieurs Roland Tual
  • 1943 : Service de nuit Jean Faurez
  • 1944 : Le Merle blanc Jacques Houssin
  • 1945 : Vingt-quatre heures de perm ' de Maurice Cloche
  • 1945 : 58 du Enquête Jean allemand - court-métrage
  • 1945 : impasse Pierre Dard
  • 1945 : Ludovic messieurs de Jean-Paul Le Chanois
  • 1946 : Une seule nuit de Claude Autant-Lara
  • 1946 : L'Amour Autour de la maison Pierre de HERAIN
  • 1946 : Le Château de la Dernière Chance Jean-Paul Paulin
  • 1946 : Histoire de chantre de Gilles Grangier
  • 1946 : Portes de la nuit de Marcel Carné
  • 1947 : Le mannequin assassiné Pierre de HERAIN
  • 1947 : La Fleur de l'âge de Marcel Carné (Inachevé)
  • 1948 : Une petite jolie plage vous de Yves Allégret
  • 1949 : Amedee de Gilles Grangier
  • 1949 : Branquignol par Robert Dhéry
  • 1949 : La Marie du Port de Marcel Carné
  • 1949 : Occupe-toi d'Amélie de Claude Autant-Lara
  • 1949 : Armes Premières René Wheeler
  • 1949 : Ronde de nuit François Campaux
  • 1949 : Vedettes en liberté Jacques Guillon - court-métrage
  • 1950 : ...Elle a pris mon adresse de Jean-Paul Le Chanois
  • 1950 : Il est plus facile pour un chameau ... de Luigi Zampa
  • 1950 : Bertrand Coeur de Lion par Robert Dhéry
  • 1951 : Agence à double de Jean-Paul Le Chanois
  • 1951 : Arriva Fra « Christopher ... de Claude Autant-Lara
  • 1951 : Drôle de Noce de Léo Joannon
  • 1951 : Messieurs, chariot! de Luigi Zampa
  • 1952 : Au diable la vertu Jean Laviron
  • 1952 : Henriette de Julien Duvivier
  • 1953 : L'Amour d'une femme de Jean Grémillon
  • 1953 : Une dame de bonne de Claude Autant-Lara
  • 1953 : Les hommes, qui Rascals! de Glauco Pellegrini
  • 1954 : Casa Ricordi de Carmine Gallone
  • 1954 : Pas de coup dur verser Johnny Emile Roussel
  • 1954 : Sur le banc de Robert Vernay
  • 1955 : Sacrées vacances CÉS de Robert Vernay
  • 1955 : Coup dur chez les protocoles d'entente Jean Loubignac
  • 1955 : La Vie en Rose Pigalle Alfred Rode
  • 1955 : À Paris Rencontre Georges Lampin
  • 1955 : Si Paris nous était conté de Sacha Guitry
  • 1956 : Crime et Châtiment Georges Lampin
  • 1956 : Je reviendrai à Kandara de Victor Vicas
  • 1956 : Pardonnez nos Délits de Robert Hossein
  • 1956 : Paris, Palais Hôtel de Henri Verneuil
  • 1957 : La Belle et le Tzigane Jean Dréville et Marton Keleti
  • 1957 : Le Temps des œufs durs Norbert Carbonnaux
  • 1957 : Les trois font la paire de Sacha Guitry et Clément Duhour
  • 1958 : Le clochard archimède de Gilles Grangier
  • 1958 : le joueur de Claude Autant-Lara
  • 1958 : Le miroir à deux faces de André Cayatte
  • 1959 : La jument verte de Claude Autant-Lara
  • 1959 : Le Millieme Fenêtre Robert Ménégoz
  • 1959 : Pantalaskas Paul Paviot
  • 1960 : Les célèbres amours de Henri IV de Claude Autant-Lara
  • 1962 : Mon oncle du Texas Robert Guez
  • 1963 : La Foire aux cancres de Louis Daquin
  • 1964 : Les Aventures de Salavin de Pierre Granier-Deferre
  • 1964 : Les Pieds Nickelés Jean-Claude Chambon

théâtre

  • 1917 : L'Affaire des poisons de Victorien Sardou, Théâtre de l'Odéon
  • 1920 : Cromedeyre-le-Vieil de Jules Romains, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1921 : la Dauphine François Porché, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1922 : Les Plaisirs du Hasard René Benjamin, Théâtre du Vieux-Colombier
  • 1925 : La Infidèle éperdue Jacques Natanson, Théâtre de la Bruyere
  • 1925 : Le Délicat Greluchon Jacques Natanson, Théâtre de la Bruyere
  • 1927 : éliminer Jacques Natanson et Jacques Théry, Théâtre Edouard VII
  • 1930 : Cœur de Henri Duvernois, Théâtre des Nouveautés
  • 1930 : Langrevin père et fils de Tristan Bernard, Théâtre des Nouveautés
  • 1931 : Le Roi masqué de Jules Romains, Théâtre Pigalle
  • 1933 : 8 heures Lundi de George S. Kaufman et Edna Ferber, Théâtre des Ambassadeurs
  • 1934 : Liberté provisoire Michel Duran, Théâtre Saint-Georges
  • 1934 : le Été Jacques Natanson, Nouvelle Comédie
  • 1938 : Cavalier seul Jean Nohain et Maurice Diamant-Berger, Théâtre du Gymnase
  • 1953 : Faites-moi confiance Michel Duran, Théâtre du Gymnase

notes

  1. ^ Jérôme Dupuis, Les MORTS Les plus de l'Histoire stupides, L'Express, 31 octobre 2012. Récupérée le 1er Novembre 2012.

bibliographie

  • Jacques Mazeau, Didier Thouart, Les Grands secondes du cinéma français Rôles, Paris, Editions PAC, 1984, ISBN 978-2853362191

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR19864756 · LCCN: (FRno2004065944 · ISNI: (FR0000 0001 2319 9911 · GND: (DE1061396657 · BNF: (FRcb138921566 (Date)