s
19 708 Pages

Jacques Perrin
Jacques Perrin 2009

Jacques Perrin, nom de scène Jacques Simonet (Paris, 13 juillet 1941), Il est acteur et cinéaste français.

Parmi les plus respectés cinéastes français, il a eu une longue carrière, de nombreux prix et honneurs.

Aussi connu sous son vrai nom Jacques-André Simonet, Perrin est le nom de famille de la mère.

biographie

Son père, Alexandre Simonet, était un metteur en scène. Perrin a assisté à la Conservatoire national d'dramatique d'art de Paris pour devenir acteur.

La première jeunesse ont été assignés le rôle du réalisateur italien Valerio Zurlini. il a également joué plus de 400 fois L'Année du bac les scènes de théâtre parisiennes.

Il a joué avec Claudia Cardinale dans la comédie romantique Fille à la valise et ce fut le jeune homme dans le film Lorenzo Chronique familiale avec Marcello Mastroianni, à la fois précisément réalisé par Zurlini en sixties. Il a également représenté le Sauveur comme un adulte dans le succès international Cinéma Paradiso de Giuseppe Tornatore (1988).

en 1966, Perrin a remporté deux prix du meilleur acteur à Festival du Film de Venise pour le film italien Un homme au milieu et le film espagnol La Busca.[1]

Vingt-sept ans, il a créé un studio et filmé le célèbre Z - L'orgie de puissance, réalisé par Costa-Gavras et mettant en vedette Jean-Louis Trintignant, Yves Montand, et Irene Papas. Z il a reçu une oscar pour le meilleur film en 1969. Dans le film, Perrin était à la fois co-producteur et acteur.

Perrin a établi un partenariat nouveau avec Costa-Gavras en Etat de siège (Amerikano) Dans le 1973 et section spéciale (section spéciale) Dans le 1975. Tous ces films ont des thèmes politiques et Perrin ont continué dans cette veine avec un documentaire sur la révolte algérienne (La Guerre d'Algérie) Et un film sur le président chilien Salvador Allende (la spirale).

Perrin a produit un autre film oscar en 1976: La Victoire en Chantant (Couleur Noir et Blanc), Directeur Jean-Jacques Annaud. en 1977, a entrepris la production de Le Tartares, Valerio Zurlini, encore une fois avec Trintignant, où il a également joué le rôle du jeune protagoniste, le lieutenant Giovanni Drogo. Le casting comprenait plusieurs acteurs importants, y compris Max von Sydow et Vittorio Gassman, mais il n'a pas été un grand succès et lui a valu des dettes considérables (bien qu'il a remporté le Grand Prix du cinéma français). toujours 1977 Il a sa production de L'homme de la rivière de Pierre Schoendoerffer.

Remarquable et remarquable, il est aussi sa performance Au nom du peuple souverain de Luigi Magni (1991) historien du cinéma-Risorgimento production italien, où il a joué dans le rôle du moine Barnabite Ugo Bassi.

Parmi les récentes réalisations de films sur les animaux, comme Microcosmos et migrateur, tous deux produits par son studio Galatée Films.

Il a également joué dans 2004 le rôle de l'ancien Pierre Morhange, narrateur du film à succès le chœur, qu'il a également produit. Le jeune Pépinot a été interprété par son plus jeune fils, Maxence.

Perrin a deux enfants, Mathieu Simonet, né en 1975 et Maxence Perrin, né en 1995, Les deux acteurs.

Filmographie

Jacques Perrin
Perrin dans le film Fille à la valise la 1961
Jacques Perrin
Perrin Marcello Mastroianni dans le film Chronique familiale la 1962

acteur

cinéma

  • Portes de la nuit (Les Portes de la nuit), Mise en scène Marcel Carné (1946) (Non crédité)
  • La Peau de l'ours, réalisé par Claude Boissol (1957)
  • Pécheurs blue jeans (Les Tricheurs), Dirigée par Marcel Carné (1958) (Non crédité)
  • La verte moisson, réalisé par François Villiers (1959)
  • la vérité (La vérité), Mise en scène Henri-Georges Clouzot (1960)
  • les nymphettes (Les nymphettes), Dirigée par Henri Zaphiratos (1961)
  • Fille à la valise, réalisé par Valerio Zurlini (1961)
  • Les Croulants si bien de mauvais augure, réalisé par Jean Boyer (1961)
  • Le soleil sur la peau (Le soleil Dans l'oeil), Dirigée par Jacques Bourdon (1962)
  • Chronique familiale, réalisé par Valerio Zurlini (1962)
  • L'amour au chaud (Et Satan conduit le bal), Dirigée par Grisha Dabat (1962)
  • La Fornaretto Venise, réalisé par Duccio Tessari (1963)
  • corruption, réalisé par Mauro Bolognini (1963)
  • La vie chaude, réalisé par Florestano Vancini (1963)
  • assaut Outrage, réalisé par Silvio Amadio (1964)
  • L'amour et la chance, épisode Le hasard de la fiancés, de Eric Schlumberger (1964)
  • 317º bataillon d'assaut (section 317EME), Mise en scène Pierre Schoendoerffer (1964)
  • Compartiment tueurs (compartiment tueurs), Mise en scène Costa-Gavras (1965)
  • roses rouges pour Angelica, réalisé par Steno (1965)
  • La ligne de démarcation (La ligne de démarcation), Mise en scène Claude Chabrol (1966)
  • Un homme au milieu, réalisé par Vittorio De Seta (1966)
  • Josephine (Les Demoiselles de Rochefort), Mise en scène Jacques Demy (1966)
  • Le 13 Homme (Un homme de trop), Réalisé par Costa-Gavras (1967)
  • La Busca, réalisé par Angelino Fons (1967)
  • rouge Horizon (L'horizon), Mise en scène Jacques Rouffio (1967)
  • Un garçon et une fille (Le grand Dadais), Mise en scène Pierre Granier-Deferre (1967)
  • L'amour chaleureux de Evelyn (La petite vitrine), Réalisé par Serge Korber (1968)
  • L'Écume des jours (Les Ecume des jours), Réalisé par Charles Belmont (1968)
  • La fille de la nuit (Vivre la nuit), Mise en scène Marcel Camus (1968)
  • americain, réalisé par Marcel Bozzuffi (1969)
  • Z - L'orgie de puissance (Z), Réalisé par Costa-Gavras (1969)
  • l'invité, réalisé par Vittorio De Seta (1969)
  • peau d'âne, réalisé par Jacques Demy (1970)
  • Goya, historia de una soledad, dirigé par Nino Quevedo (1971)
  • Blanche, réalisé par Walerian Borowczyk (1972)
  • le étrangleur, réalisé par Paul Vecchiali (1972)
  • Amerikano (État de siège), Réalisé par Costa-Gavras (1972)
  • Home Sweet Home, réalisé par Benoît Lamy (1973)
  • section spéciale (section spéciale), Réalisé par Costa-Gavras (1975)
  • Le Tartares, réalisé par Valerio Zurlini (1976)
  • L'homme de la rivière (Le Crabe-tambour), Réalisé par Pierre Schoendoerffer (1977)
  • Une femme deux passions (La part du feu), Mise en scène Étienne Périer (1978)
  • l'adoption, réalisé par Marc Grunebaum (1979)
  • assaut Commando (de la faire revenir Kolwezi Légion), Mise en scène Raoul Coutard (1980)
  • Une robe noire Pour un tueur, réalisé par José Giovanni (1981)
  • désobéissance, réalisé par Aldo Lado (1981)
  • Le sang du flamboyant, réalisé par François Migeat (1981)
  • Les quarantièmes rugissants, dirigé par Christian de Chalonge (1982)
  • L'un d'honneur capitaine, la direction de Pierre Schoendoerffer (1982)
  • Le judge, réalisé par Philippe Lefebvre (1984)
  • la méduse (L'année des méduses), Réalisé par Christopher Frank (1984)
  • L'amour et la musique (Paroles et musique), Dirigée par Élie Chouraqui (1985)
  • Vingt victime ... aucun témoin (Parole de FLIC), Dirigée par José Pinheiro (1985)
  • Cinéma Paradiso, réalisé par Giuseppe Tornatore (1988)
  • VANILLE FRAISE, réalisé par Gérard Oury (1989)
  • Escape from Paradise, réalisé par Ettore Pasculli (1990)
  • Fine Tout le monde, réalisé par Giuseppe Tornatore (1990)
  • Au nom du peuple souverain, réalisé par Luigi Magni (1990)
  • La contre-allée, réalisé par Isabel Sebastian (1991)
  • Rien que des mensonges, réalisé par Paule Muret (1991)
  • les ombres, réalisé par Claude Goretta (1992)
  • Les eaux dormantes, dirigé par Jacques Tréfouel (1992)
  • Le long silence, réalisé par Margarethe von Trotta (1993)
  • Flight Of The Innocent, réalisé par Carlo Carlei (1993)
  • Il y a Kim Novak sur le téléphone, réalisé par Riki Roseo (1994)
  • Les hirondelles ne Meurent pas à Jérusalem, réalisé par Ridha Behi (1994)
  • Un amour aveugle, réalisé par Michaëla Watteaux (1994)
  • Montparnasse-Pondichery, réalisé par Yves Robert (1994)
  • Les enfants de Lumière (1995) (Voix)
  • Le silence des fusils, dirigé par Arthur Lamothe (1996)
  • L'amour Ambush, réalisé par Carl Schultz (1997)
  • La musique d'abord, puis les mots, réalisé par Fulvio Wetzl (1998)
  • C'est pas ma faute!, réalisé par Jacques Monnet (1999)
  • Scènes de crimes, réalisé par Frédéric Schoendoerffer (2000)
  • Confrérie du loup (Le Pacte des Loups), Mise en scène Christophe Gans (2002)
  • Je t'aime Eugenio, dirigé par Francisco José Fernandez (2002)
  • Là-haut, un roi au-dessus des nuages, la direction de Pierre Schoendoerffer (2003)
  • Les Choristes - Les Choristes (Les Choristes), Mise en scène Christophe Barratier (2004)
  • L'enfer, réalisé par Danis Tanović (2005)
  • Le jeune lieutenant, réalisé par Xavier Beauvois (2005)

télévision

  • Pablo est mort, réalisé par Philippe Lefebvre (1983)
  • L'herbe rouge, réalisé par Pierre Kast (1985)
  • rébellion, réalisé par Etienne Périer (1985)
  • le général, réalisé par Luigi Magni (1987)
  • Personne ne arrière, réalisé par Franco Giraldi (1987)
  • Course à la bombe, réalisé par Jean-François Delassus et Allan Eastman (1987)
  • Médecins des hommes (1988)
  • Manon Roland, réalisé par Edouard Molinaro (1989)
  • chantage, réalisé par Tonino Valerii (1989)
  • seulement, réalisé par Sandro Bolchi (1989)
  • enfants Top, réalisé par Michael Pfleghar (1991)
  • Celui qui touche meurt (Touchez et Die), Dirigée par Piernico Solinas (1992)
  • La femme de l'amant, réalisé par Christopher Frank (1992)
  • Oh pardon! Vous ... dormais, réalisé par Jane Birkin (1992)
  • missus, réalisé par Alberto Negrin (1993)
  • crimes privés, réalisé par Sergio Martino (1993)
  • Le trajet de la foudre, dirigé par Jacques Bourton (1994)
  • Le billet gagnant (Une petite fille Particulière), Dirigée par Jean-Pierre Prévost (1995)
  • Une page d'amour, réalisé par Serge Moati (1995)
  • mafia rouge, réalisé par Michel Sibra (1996)
  • Hold-up en l'air, dirigé par Eric Civanyan (1996)
  • Dans mon coeur, réalisé par Luigi Perelli (1997)
  • Un homme de confiance digne, réalisé par Philippe Monnier (1997)
  • Victor Schoelcher, l'abolition, réalisé par Paul Vecchiali (1998)
  • L'éléphant blanc, réalisé par Gianfranco Albano (1998)
  • Je vais revenir, réalisé par Vittorio Sindoni (1998)
  • Nana, dirigé par Alberto Negrin (1999)
  • Nora, réalisé par Edouard Molinaro (1999)
  • Chasseurs d'écume, réalisé par Denys Granier-Deferre (1999)
  • Un enfant, un secret, réalisé par Paolo Barzman (2000)
  • La peine d'une mère, réalisé par Gilles Béhat (2004)
  • Electrochoc, réalisé par Gérard Marx (2004)
  • Le plan oublié, Réalisé par Henri Helman (2007)
  • Hold-up à l'anglaise, réalisé par Claude-Michel Rome (2008)
  • Louis XI, le Fracasse Pouvoir, Réalisé par Henri Helman (2011)

producteur

  • Z - L'orgie de puissance (Z), Mise en scène Costa-Gavras (1969)
  • Camarades, dirigé par Marin Karmitz (1970)
  • le étrangleur, réalisé par Paul Vecchiali (1972)
  • Amerikano (État de siège), Réalisé par Costa-Gavras (1972)
  • Home Sweet Home, réalisé par Benoît Lamy (1973)
  • section spéciale (section spéciale), Réalisé par Costa-Gavras (1975)
  • La Guerre d'Algérie, réalisé par Yves Courrière et Philippe Monnier (1975)
  • Couleur Noir et Blanc (La Victoire en Chantant), Mise en scène Jean-Jacques Annaud (1976)
  • Le Tartares, réalisé par Valerio Zurlini (1976)
  • l'adoption, réalisé par Marc Grunebaum (1979)
  • Les quarantièmes rugissants, dirigé par Christian de Chalonge (1982)
  • Médecins des hommes (1988)
  • Le Peuple singe, Directeur Gérard Vienne (1989)
  • La vie suspendue (Hors de la Vie), Mise en scène Maroun Bagdadi (1991)
  • Oh pardon! Vous ... dormais, réalisé par Jane Birkin (1992)
  • Wolf-Hunt, réalisé par Zlatina Rousseva (1993)
  • Guelwaar, réalisé par Ousmane Sembene (1993)
  • Les enfants de Lumière (1995)
  • Microcosmos - Le peuple de l'herbe (Microcosmos), Réalisé par Claude Nuridsany et Marie Pérennou (1996)
  • Himalaya - L'Enfance d'un chef cuisinier (Himalaya, l'enfance d'un chef), Mise en scène Eric Valli (1999)
  • migrateur (Le Peuple migrateur) (2001) - également réalisé avec Jacques Cluzaud et Michel Debats
  • L'empire du milieu du sud (2002) - également réalisé avec Eric Deroo
  • 11 septembre 2001 (11'0901 - 11 Septembre) (2002)
  • La vie comme elle, va, réalisé par Jean-Henri Meunier (2003)
  • Les Choristes - Les Choristes (Les Choristes), Mise en scène Christophe Barratier (2004)
  • Le rouge carnet, réalisé par Mathieu Simonet (2004)
  • Héros fragiles, réalisé par Emilio Pacull (2007)
  • Modern Love, Réalisé par Stéphane Kazandjian (2008)
  • tabarly, réalisateur Pierre Marcel (2008)
  • Paris 36, réalisé par Christophe Barratier (2008)
  • le insurgée, réalisé par Laurent Perreau (2009)
  • Océans (2009)
  • Voyage du temps, réalisé par Terrence Malick (2016)

directeur

  • migrateur (Le Peuple migrateur) (2001) - Jacques Cluzaud et Michel Debats
  • L'empire du milieu du sud (2002) - avec Eric Deroo
  • Océans (2009) - Jacques Cluzaud

les voix des acteurs italiens

Remerciements

  • Coupe Volpi du meilleur acteur un 31 Festival international du film de Venise
  • César pour le meilleur producteur de 1997, pour Microcosmos - Le peuple de l'herbe
  • Golden Star d'impression cinéma français (Étoile d'or du producer) (2005)
  • officier Légion d'honneur (Juillet 2007)
  • Prix ​​Henri-Langlois 2007 à Vincennes

notes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Jacques Perrin

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR41925528 · LCCN: (FRno97014562 · ISNI: (FR0000 0001 2142 2470 · GND: (DE12357319X · BNF: (FRcb12402208x (Date)