s
19 708 Pages

Annie Girardot
Annie Girardot César 2005

Annie Girardot (Paris, 25 octobre 1931 - Paris, 28 février 2011) Il était un 'actrice français.

biographie

Un étudiant au conservatoire de la rue Blanche (Collège National Supérieur des Arts et techniques du théâtre), par 1949 Il fait des apparitions dans la soirée, en cabaret (La Rose Rouge, Montmartre, par le nom d'Annie Girard, ou à l'Agile ... Lapine) et participe simultanément dans des magazines tels que Dugudu avec la société Robert Dhéry.

en Juillet 1954 sorties conservatoire avec deux prix et a embauché peu de temps après la Comédie-Française. Sa performance dans La Machine à écrire en 1956, aux côtés de Robert Hirsch, il est à noter en particulier Jean Cocteau, il voit en elle « le plus beau tempérament dramatique d'après-guerre. »

Il commence à agir dans le cinéma 1956, quand il fait ses débuts dans film Table de à treize, pour lequel il a remporté le Prix ​​Suzanne Bianchetti, tandis que dans 1977 obtient César Meilleure actrice, pour sa performance dans le film Docteur Françoise Gailland.

Il apparaît dans le film 1960 Rocco et ses frères de Visconti Luchino, où il joue un prostituée sexy, passionné, imprévisible et fascinant. Sa personnalité l'emporte sur le faible Rocco, joué par Alain Delon, tandis que sa beauté met en œuvre le différend entre Rocco et son frère aîné Simon, joué par l'acteur Renato Salvatori, plus tard, son mari dans la vie réelle.

En 1964, interprète La femme de singe film réalisé par Marco Ferreri confirmant actrice polyvalence incontestable.

en 1966 Perséphone est dans le Perséphone Igor Stravinsky réalisé par Nino Sanzogno avec Giorgio Merighi le premier à Teatro alla Scala de Milan.

Au cours des années soixante-dix participe à des films comme Les feux de la chandeleur, la gifle et la Zizanie. Ces dernières années, sa popularité en France et qui est toujours considéré comme l'une des actrices les plus populaires des Français. en 2002 Il est récompensé par la Prix ​​César de la meilleure actrice pour son rôle dans le film le pianiste de Michael Haneke, avec lequel il collaborera à nouveau quatre ans plus tard Rien à cacher.

Le 21 Septembre 2006 la périodique français Paris match Il a révélé que Annie Girardot souffrait de La maladie d'Alzheimer. La fille Giulia Salvatori a tiré un documentaire où ils se révèlent les coulisses dernières ensemble, avec le besoin des conseils de l'actrice que cela ne se souvenait plus de ses lignes. Il a vécu pendant de longues périodes, même à Rome.

Il a disparu le 28 Février 2011 à 79 ans et est enterré dans cimetière de Paris Père Lachaise.

Filmographie

Annie Girardot
Annie Girardot dans le film Rocco et ses frères
Annie Girardot
Annie dans le film camarades (1963)
Annie Girardot
Annie dans le film la gifle (1974)
Annie Girardot
Annie Girardot pendant César 1996
Annie Girardot
Annie Girardot 2000 Festival de Cannes

cinéma

  • Treize à la table (Table de à treize), Mise en scène André Hunebelle (1955)
  • Gilbert fantastique (Le pays, d'où je te viens), Mise en scène Marcel Carné (1956) - Non accrédité
  • L'homme aux clés d'or (L'homme aux clefs d'or), Mise en scène Léo Joannon (1956)
  • pas de copie (reproduction interdite), Mise en scène Gilles Grangier (1957)
  • La matrice est coulée (Le rouge mis en Est), Réalisé par Gilles Grangier (1957)
  • Ma femme et moi modèles (L'amour est en jeu), Mise en scène Marc Allégret (1957)
  • commissaire Maigret (Maigret tend un piège), Mise en scène Jean Delannoy (1958)
  • enfer Pigalle (Le Désert de Pigalle), Mise en scène Léo Joannon (1958)
  • Bobosse, réalisé par Etienne Périer (1959)
  • la corde raide (Les cordes de Raide), Dirigée par Jean-Charles Dudrumet (1960)
  • Entre deux femmes (Recours en Grâce), Mise en scène László Benedek (1960)
  • Rocco et ses frères, réalisé par Visconti Luchino (1960)
  • Les Français et l'amour (La française et l'amour) - épisode Le divorce, réalisé par Christian-Jaque (1960)
  • 21 rue Blanche à Paris, Quinto direction Abricot et Claude-Yvon Leduc (1961) - Article
  • La verser Prey l'ombre, réalisé par Alexandre Astruc (1961)
  • le rendez-vous (Le rendez-vous), Réalisé par Jean Delannoy (1961)
  • aime célèbre (Amours célèbres), Mise en scène Michel Boisrond (1961)
  • Paris Pourquoi, réalisé par Denys de La Patellière (1962)
  • Lit, la chance et les femmes (Le d'Emile Bateau), Réalisé par Denys de La Patellière (1962)
  • Le crime ne paie pas (Le crime qu'il PAIE pas), Mise en scène Gérard Oury (1962)
  • smog, réalisé par Franco Rossi (1962)
  • Le jour le plus court, réalisé par Sergio Corbucci (1963)
  • La vertu et vice (Le vice et la vertu), Mise en scène Roger Vadim (1963)
  • camarades, réalisé par Mario Monicelli (1963)
  • Les hors la loi du mariage, réalisé par Valentino Orsini, Paolo et Vittorio Taviani (1963)
  • La gelée royale (La bonne soupe), Réalisé par Robert Thomas (1964)
  • Cette terrible nuit (L'autre femme), Mise en scène François Villiers (1964)
  • La femme de singe, réalisé par Marco Ferreri (1964)
  • elle a emprunté, réalisé par Alfredo Giannetti (1964)
  • ...alors je vais vous marier (Un monsieur de compagnie), Mise en scène Philippe de Broca (1964)
  • Les belles familles, réalisé par Ugo Gregoretti (1964)
  • Déclic et des claques, réalisé par Philippe Clair (1965)
  • Un désir de mourir, réalisé par Duccio Tessari (1965)
  • La guerre secrète (Le jeu sale), Dirigée par Christian-Jaque, Werner Klingler, Carlo Lizzani et Terence Young (1965)
  • Trois chambres à Manhattan (Trois chambres à Manhattan), Mise en scène Marcel Carné (1965)
  • sorcières - épisode La sorcière a été brûlée vive, Visconti (1967)
  • le journaliste (Zhurnalist), Mise en scène Sergei Gerasimov (1967)
  • Vivre pour vivre (Vivre pour vivre), Mise en scène Claude Lelouch (1967)
  • Les Gauloises Bleues , réalisé par Michel Cournot (1968)
  • Erotissimo, réalisé par Gérard Pirès (1968)
  • Il pleut sur mon village (Bice skoro propast Sveta), Mise en scène Aleksandar Petrovic (1968)
  • La semence de l'homme, dirigé par Marco Ferreri (1969)
  • La bande à Bonnot (La Bande à Bonnot), Réalisé par Philippe Fourastié (1969)
  • Dillinger est mort, dirigé par Marco Ferreri (1969)
  • La vie, l'amour, la mort (La vie, l'amour, la mort), Réalisé par Claude Lelouch (1969)
  • Mettez, un soir à dîner, réalisé par Giuseppe Patroni Griffi (1969)
  • Un gars que j'aime (Un homme qui me plaît), Réalisé par Claude Lelouch (1969)
  • Histoire d'une femme, réalisé par Leonardo Bercovici (1970)
  • Elle ne boit pas, mais elle ne fume pas ... (Penningtons pas de Boit, pas de fumée, pas de ELLE drague, mais ... Elle cause! Elle), Dirigée par Michel Audiard (1970)
  • les novices (Les novices), Dirigée par Guy Casaril (1970)
  • Le Clair de terre, réalisé par Guy Gilles (1970)
  • Mourir d'amour (Mourir d'aimer), Mise en scène André Cayatte (1971)
  • le Mandarin (le mandarin), Mise en scène Edouard Molinaro (1972)
  • le Tardona (La Vieille fille), Mise en scène Jean-Pierre Blanc (1972)
  • le divorce (Les feux de la chandeleur), Réalisé par Serge Korber (1972)
  • Rosamund ne parle pas ... shoot (Elle cause de plus, Elle flingue), Dirigée par Michel Audiard (1972)
  • L'homme qui a tué de sang-froid (Traitement de choc), Réalisé par Alain Jessua (1973)
  • Pas de fumée sans feu (Il a pas de N'y sans fumée feu), Réalisé par André Cayatte (1973)
  • Et Grelu ursule, réalisé par Serge Korber (1974)
  • Juliette et Juliette (Juliette et Juliette), Dirigée par Rémo Forlani (1974)
  • la gifle (la Gifle), Mise en scène Claude Pinoteau (1974)
  • suspicion, réalisé par Citto Maselli (1975)
  • Le danger est mon entreprise (Il faut vivre Dangereusement), Réalisé par Claude Makovski (1975)
  • le gitan (le Gitan), Mise en scène José Giovanni (1975)
  • Le cas du Dr Gailland (Docteur Françoise Gailland), Dirigée par Jean-Louis Bertucelli (1976)
  • Code 215: Valparaiso ne répond pas (Il Santiago sur pleut), Dirigée par Helvio Soto (1976)
  • Sur l'amour seul eau, réalisé par Jean-Pierre Blanc (1976)
  • Corrimi derrière cette prise vous ... (Cours après moi que je te attrape), Réalisé par Robert Pouret (1976)
  • Le dernier baiser, Dolorès réalisé par Gela Xin (1977)
  • Autopsie d'un monstre (À chacun son enfer), Réalisé par André Cayatte (1977)
  • Ardenne Jambon d', réalisé par Benoît Lamy (1977)
  • Distance zéro (Le Point de Mire), Dirigée par Jean-Claude Tramont (1977)
  • Mésaventures d'un commissaire de police (Tendre poulet), Réalisé par Philippe de Broca (1978)
  • la Zizanie, réalisé par Claude Zidi (1978)
  • Ce qui brise ma femme (Vas-y maman), Dirigée par Nicole de Buron (1978)
  • L'amour en question, réalisé par André Cayatte (1978)
  • La Clé de la porte, réalisé par Yves Boisset (1978)
  • Le embouteillage - Une histoire d'impossible, réalisé par Luigi Comencini (1979)
  • le cavaleur, réalisé par Philippe de Broca (1979)
  • Parce que ... vous m'intéresses Toujours!, réalisé par Edouard Molinaro (1979)
  • Bobo Jacco, réalisé par Walter Bal (1979)
  • Ils ont volé nos mégots Aphrodite (Sur un Cuisse de la volé Jupiter), Réalisé par Philippe de Broca (1980)
  • Le coeur à l'Envers, réalisé par Franck Apprederis (1980)
  • Une robe noire Pour un tueur, réalisé par José Giovanni (1981)
  • La partie continue, réalisé par Moshé Mizrahi (1981)
  • La revanche, la direction de Pierre Lary (1981)
  • Listenoire, réalisé par Alain Bonnot (1984)
  • souvenirs souvenirs, réalisé par Ariel Zeitoun (1984)
  • Retour à revivre ( Partir, revenir ), Mise en scène Claude Lelouch (1985)
  • Moi et le leader, réalisé par Alberto Negrin (1985) (TV)
  • Adieu blaireau, réalisé par Bob Decout (1985)
  • Prisonnières, réalisé par Charlotte Silvera (1988)
  • Cinq jours en juin, réalisé par Michel Legrand (1989)
  • Ruf, dirigé par Valeri Akhadov (1989)
  • Comédie d'amour, réalisé par Jean-Pierre Rawson (1989)
  • prenez le lièvre, réalisé par Liliana Ginanneschi (1990)
  • Il y a des jours ... et Lunes ... (Y a des jours ... et des lunes), Réalisé par Claude Lelouch (1990)
  • Merci la vie - Merci à la vie (Merci la vie), Mise en scène Bertrand Blier (1991)
  • Seuls de Toujours, réalisé par Gérard Mordillat (1991)
  • parfait Alibi, réalisé par Aldo Lado (1992)
  • crimes privés, réalisé par Sergio Martino (1992) (TV)
  • Plan de la queue, réalisé par José María Sánchez (1993) (TV)
  • lui apporter mes salutations - dans Restes de prison, réalisé par Gianna Maria Garbelli (1993)
  • Les Braqueuses, réalisé par Jean-Paul Salomé (1994)
  • Les Misérables (Les Misérables), Réalisé par Claude Lelouch (1995)
  • Les Bidochon, Réalisé par Serge Korber (1996)
  • vente nue propriété, réalisé par Enrico Oldoini (1997)
  • préférence, dirigé par Grégoire Delacourt (1998)
  • L'âge de Braise, réalisé par Jacques Leduc (1998)
  • le pianiste (les pianistes), Mise en scène Michael Haneke (2001)
  • mon corps Céci de l'Est, réalisé par Rodolphe Marconi (2001)
  • Epsteins Nacht, dirigé par Urs Egger (2002)
  • Je qu'on reste amis Préfère, réalisé par Olivier Nakache et Eric Toledano (2005)
  • Rien à cacher (CACHÉ), Réalisé par Michael Haneke (2005)
  • Le temps des porte-plumes, dirigé par Daniel Duval (2006)
  • C'est beau une ville la nuit, réalisé par Richard Bohringer (2006)
  • boîtes, réalisé par Jane Birkin (2007)
  • chrétien, dirigé par Elisabeth Löchen (2007)

télévision

  • La Nuit des Rois (La Nuit des Rois), Réalisé par Claude Loursais (1957) - Film TV
  • Olga et ses fils, réalisé par Salvatore Nocita (1985) - télévision scripté

DOUBLEMENT italienne

  • Gabriella Genta en Mourir d'amour, Pas de fumée sans feu, Le embouteillage - Une histoire d'impossible
  • Rosetta Calavetta en commissaire Maigret, Le crime ne paie pas
  • Rita Savagnone en L'homme qui a tué de sang-froid, Olga et ses fils
  • Marzia Ubaldi en crimes privés, le pianiste
  • Valentina Fortunato en Rocco et ses frères
  • Benita Martini en La guerre secrète
  • Germana Dominici en Mussolini et je
  • Isa Bellini en vente nue propriété
  • Paola Mannoni en Rien à cacher

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Annie Girardot

liens externes

prédécesseur Prix ​​César de la meilleure actrice successeur
Romy Schneider
pour L'important est d'aimer
1977
pour Le cas du Dr Gailland
Simone Signoret
pour La vie avant nous
prédécesseur Prix ​​César de la meilleure actrice successeur
Virna Lisi
pour La Reine Margot
1996
pour Les Misérables
Catherine Frot
pour famille air
la
Anne Alvaro
pour Le goût des autres
2002
pour le pianiste
Karin Viard
pour Embrassez qui vous voudrez
II
autorités de contrôle VIAF: (FR29534506 · LCCN: (FRn81072357 · ISNI: (FR0000 0001 2277 8348 · GND: (DE118970208 · BNF: (FRcb11905058c (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez