s
19 708 Pages

Actes de Thomas
St. Tommaso Apostolo dans un tableau de Peter Paul Rubens

la Actes de Thomas Je suis Apocryphe Nouveau Testament qui raconte la prédication Tommaso apostolo. la actes Ils ont probablement été écrits en langue syriaque dans la première moitié du troisième siècle dans l'environnement gnostique et ils sont stockés dans des versions différentes.

Le travail décrit la prédication de l'apôtre par un christianisme ascétique ou encratita, Au cours de son voyage à Inde, culminant avec son martyre, transpercé par une lance sur les ordres du roi Misdaeus (le Vasudeva).

Témoignages

Parmi les manuscrits langue syriaque le plus ancien est un palimpseste fragmenté (Sinaï 30) de la cinquième ou sixième siècle, alors que la plus ancienne date de copie complète de 936 (British Museum ajouter. 14654). Parmi les manuscrits grecque, les plus âgés ne sont que partielles et remontent au Xe siècle, alors que le plus ancien complet (Paris. gr. 1510 et Vallicel. 35 B) remontent au XIe siècle.[1]

Il existe des preuves d'écrivains chrétiens témoignent de la diffusion de actes la fin du IVe siècle, témoignent Epifanio di Salamina, dont il montre à utiliser par les Encratites (ANAC. 47.1, 60.1.5) Augustin d'Hippone, selon lequel ont été utilisés par manichéens (De Serm. Sun. Monte 20/01/65; c. Adiamantium 17; c. Faustum 14 et 22.79), ainsi que des références dans les Psaumes. Manichéens Ils étaient probablement utilisés au cours des siècles suivants, même si la preuve est plus éclairci (Fozio di Costantinopoli, au IXe siècle, et Nicetas de Salonique, XIe siècle).[1]

composition

On croit que la composition actes devrait revenir au premier trimestre de IIIe siècle. Ils plus tard, même si peu en fait, Actes de Pierre, à Actes de Jean et Actes de Paul, qui ils étaient déjà très répandus au cours du deuxième siècle. le terme ad quem la composition devrait être d'environ 225: certaines parties du travail, et en particulier « « Hymne de la Perle », suggère une composition au moment de la 'Empire parthe, domination qui aboutit à 226 env. Cependant, il est probable que la fin du troisième siècle ou IVe siècle la Actes de Thomas Ils ont été retravaillés, en particulier dans des environnements manichéens.[1]

On ne sait pas si la langue originale de la composition était la syriaque ou grec: Certes, la version syriaque est la plus ancienne de celles qui existent déjà et la version grecque vient de cela, mais le contenu de certains manuscrits suggère l'existence d'un original grec plus tard perdu.[2]

notes

  1. ^ à b c Harold W. Attridge, La Bible Anchor Dictionnaire, volume 6, p. 531.
  2. ^ M.R. James, Le Nouveau Testament Apocryphe, Oxford: Clarendon Press, 1924 Les Actes de Thomas.

bibliographie

  • Wilhelm Schneemelcher, traduit par R. McL. Wilson, Nouveau Testament Apocryphe: écrits relatifs aux apôtres Apocalypses et sujets connexes (Louisville: John Knox Press, 1992), pp. 322-411.
  • Stevan Davies, La Révolte des Veuves: Le monde social des Actes apocryphes (Southern Illinois University Press, 1980).

Articles connexes

liens externes

  • Traduction italienne: Actes de Thomas, sur Bibliothèque IntraText, 2007. Récupéré le 21/11/2015.
  • (FR) article du site earlychristianwritings.com
  • (FR) traduction anglaise édité par Montague Rhodes James du site earlychristianwritings.com
autorités de contrôle GND: (DE4059913-9