s
19 708 Pages

Temple d'Athéna polias
temple antique
Temple de Erechtheum.JPG
Les fondations de l'ancien temple, visible devant 'Erechthéion
civilisation Grèce antique
utilisation temple la déesse Athena
style archaïque
Epoca ca.570-480 BC
localisation
état Grèce Grèce
commun Athènes
dimensions
surface 919,095 m²
largeur 21.3
excavations
Date de découverte 1885
archéologue Wilhelm Dörpfeld
administration
site Web odysseus.culture.gr
Carte de localisation
Vieux Temple d'Athéna
[Plein écran]

Les coordonnées: 37 ° 58'19 « N 23 ° 43'35 « E/37.971944 23.726389 ° N ° E37.971944; 23.726389

L 'Vieux Temple d'Athéna était temple grec archaïque situé sur 'Acropole d'Athènes. Jusqu'à sa destruction par les Perses en 480 BC, était le sanctuaire de Athena polias (Ou Polias), la divinité protectrice de la ville de Athènes, et il a ensuite été remplacé par Parthénon. Il était au milieu du plateau de l'Acropole, probablement les restes d'un palais mycénienne. Il a été déterré en 1885. En plus de ses fondations in situ, ont été trouvés de nombreux éléments architecturaux à dorique appartenant à ses divers stades de construction. Le complexe est parfois décrit comme « fondations Dörpfeld », du nom de l'archéologue Wilhelm Dörpfeld qui a d'abord il a identifié et étudié, et a même été surnommé hekatónpedon, ou « temple 100 pieds».

description

la fondations suggère la description de base suivante: Le temple mesuré 21,3 à 43,15 mètres, avec une orientation est-ouest. Il était entouré d'une péristyle 6 à 12 colonnes. La distance entre les axes des colonnes était de 4,04 m, 0,31 m réduit par les coins. la stylobate Il a été légèrement courbé, mais il reste certain que cela aussi appliqué à la superstructure. en pronaos et 'opisthodome deux colonnes étaient chacun entre deux tribunaux ante. la cellule Il était très court, presque carré en vigueur, et divisé en trois naves chacune par deux rangées de trois colonnes. Le dos du temple a été divisé en un grand opisthodome rectangulaire suivie d'une paire de chambres latérales. Les fondations étaient composées de différents matériaux et fabriqués en utilisant diverses techniques. Alors que les pièces et les supports internes de support sont faites de calcaire bleu Acropolis, les fondations des peristasis environnantes étaient calcaire local pôros. Superstructures et pièces décoratives apparaissent tour à tour construites avec des matériaux divers, y compris pôros et marbre parian.

En raison de ces variations, la reconstruction de l'histoire architecturale du temple reste controversé. Wilhelm Dörpfeld suppose que la structure d'origine était un temple double en antis datant environ 570 BC et étendu avec l'ajout de sous peristasis Pisistrate, entre 529 et 520 BC[1] Cette idée a conduit à une subdivision des fondations dans une petite structure interne connue sous le nom H-Architektur ( « Architecture à H ») et considéré comme la partie la plus ancienne du bâtiment, suivi d'une structure encore décrite comme "ancien temple d'Athéna", qui intègre la H-Architektur ainsi que le péristyle.

L 'H-Architektur Il est considéré sur le 570 BC Sur la base de sa taille, ils ont été attribués à des éléments architecturaux il tels que la sima marbre droit et la diagonale Parian, capitales et Geison représentant des oiseaux en vol, pôros. D'autres éléments imputables à la première structure à taille et le style sont les métopes de marbre Parian, les frontons monumentaux pôros représentant des lions en difficulté et la figure « du corps triple » à droite.[2] Il est également attribué à la structure initiale d'un groupe de capitales très trapu et large, avec un grand échino, Il suggère qu'il avait une hexastyle de peristasis.

L'ancien temple d'Athéna comme une structure distincte est souvent datée à environ la 510/500 BC[3] Ses dimensions sont identifiées comme étant celles de l'ensemble des fondations creusées par Dörpfeld. Les fonctions qui lui sont attribuées sont les suivantes: entablement et Parian sima en marbre, chapiteaux pôros avec un echinus plus raide, un frise marbre représentant une procession gargouilles marbre dans chacun des quatre coins, en forme de lions et têtes de béliers. Les sculptures des frontons, des sommets sans précédent pour la première fois, un représentant gigantomachia à l'est et une scène de lions tuer un taureau dans l'ouest. parties des chiffres sont conservés Della gigantomachia oui Athena, de Zeus et un ennemi affaissement.

Le temple, qui contenait l'ancien xoanon ou une statue en bois d'Athéna, cru être tombé du ciel, a été détruit dans le sac perse en 480 avant JC Il reste controversé si elle fait suite à une restauration partielle. Hérodote[4][5] mentionne une Megaron Il se tourna vers l'ouest de l'Acropole. Cette référence, ainsi qu'une liste des structures dans une inscription[6] Ils ont été interprétés comme une preuve que l'opisthodome l'ancien temple avait été debout pendant la Ve siècle. Xénophon[7] Il précise que l'ancien temple d'Athéna brûlé en 406/405 avant JC, mais cela pourrait également se référer à 'Erechthéion, qui avait assumé les fonctions de l'ancien temple et abrite le xoanon. À partir de IV siècle avant JC il y a des références possibles au temple antique, Pausanias Il ne connaissait pas son existence.

Sa fonction a ensuite été prise de 'Erechthéion, a commencé en 421 BC.

notes

  1. ^ Wilhelm Dörpfeld: Der alte Athenatempel auf der Akropolis. dans: Mitteilungen des Deutschen Archäologischen Institus, Abteilung Athen. Vol. 11, 1886, p. 337-51; Wilhelm Dörpfeld: Der alte Athenatempel auf der Akropolis II. dans: Mitteilungen des Deutschen Archäologischen Institus, Abteilung Athen. Vol. 12 (1887), 25-61. 190-211; Wilhelm Dörpfeld: Das Hekatompedon temple Athen. dans: Jahrbuch des Deutschen Archäologischen Institus. Vol. 34, 1919, p. 1-40.
  2. ^ Ils rejettent ce point de vue: Manolis Korres: Die Athena-Tempel auf der Akropolis. Dans: Wolfram Hoepfner (ed) Kultbauten Kult und auf der Akropolis. Symposion bis 9. Internationales Juli 1995 à Berlin. Berlin 1997, p. 218-43 à l'appui de William B. Dinsmoor, Le temple Hekatompedon sur l'Acropole d'Athènes. dans: Journal of American Archaeology. Vol. 51, 1947, p. 109-51.
  3. ^ William A. P. Childs: La date de l'ancien temple d'Athéna sur l'Acropole d'Athènes. Dans: William D. E. Coulson u.ä. (Eds.): L'archéologie d'Athènes et de l'Attique sous la démocratie. Actes d'une conférence internationale célébrant 2500 ans depuis la naissance de la démocratie en Grèce, tenue à l'Ecole américaine des études classiques à Athènes, 4-6 Décembre, 1992. Oxford 1994, p. 1-6; ce qui suggère une date antérieure à 520: Manolis Korres: Die Athena-Tempel auf der Akropolis. Dans: Wolfram Hoepfner (ed.): Kultbauten Kult und auf der Akropolis. Symposion vom 7. Internationales bis 9. Juli 1995 Berlin. Berlin 1997, p. 218-43
  4. ^ Hérodote V, 77, 3.
  5. ^ Emanuele Greco, L'ancienne ville grecque: les institutions, les entreprises et les formes urbaines, Donzelli Editore 1er Janvier 1999, p. 176, ISBN 978-88-7989-507-1.
  6. ^ inscriptiones Graecae I² 91/92.
  7. ^ Xénophon, Hellenika 1, 6, 1.

bibliographie

  • Wilhelm Dörpfeld: Der alte Athenatempel auf der Akropolis. dans: Mitteilungen des Deutschen Archäologischen Institus, Abteilung Athen. Vol. 11, 1886, p. 337-51.
  • Wilhelm Dörpfeld: Der alte Athenatempel auf der Akropolis II. dans: Mitteilungen des Deutschen Archäologischen Institus, Abteilung Athen. Vol. 12 (1887), 25-61. 190-211
  • Wilhelm Dörpfeld: Das Hekatompedon temple Athen. dans: Jahrbuch des Deutschen Archäologischen Institus. Vol. 34, 1919, p. 1-40.
  • William B. Dinsmoor: Le temple Hekatompedon sur l'Acropole d'Athènes. dans: Journal of American Archaeology. Vol. 51, 1947, p. 109-51
  • I. Beyer: Die Datierung der großen Reliefgiebel des der Alten Athenatempels Akropolis. dans: Archäologischer Anzeiger. 1977, p. 44-74.
  • William A. P. Childs: La date de l'ancien temple d'Athéna sur l'Acropole d'Athènes. Dans: William D. E. Coulson et al. (Eds): L'archéologie d'Athènes et de l'Attique sous la démocratie. Actes d'une conférence internationale célébrant 2500 ans depuis la naissance de la démocratie en Grèce, tenue à l'Ecole américaine des études classiques à Athènes, 4-6 Décembre, 1992. Oxford 1994, p. 1-6.
  • Manolis Korres: Die Athena-Tempel auf der Akropolis. Dans: Wolfram Hoepfner (eds): Kultbauten Kult und auf der Akropolis. Symposion vom 7. Internationales bis 9. Juli 1995 Berlin. Berlin 1997, p. 218-43.
  • Gloria Ferrari: Le temple antique de l'Acropole d'Athènes. dans: Journal of American Archaeology. Vol. 106, 2002, p. 11-35.

Articles connexes

D'autres projets

  • Livre ouvert Nae 02.svg Cet article est inclus dans le livre wikipedia Acropole d'Athènes.

liens externes