s
19 708 Pages

Bibliothèque de l'Académie des Concordi
Académie accepte rovigo 2.jpg
Façade de l'immeuble qui abrite l'Académie des Concordi à Rovigo
emplacement
état Italie Italie
région Vénétie Vénétie
ville Rovigo
adresse Piazza V. Emanuele II, 14
traits
type public
ISIL IT-RO0049
site Web

la de la bibliothèque 'Académie des Concordi[1] Il est une institution culturelle publique de la ville de Rovigo. Construit au cours de XIXe siècle, aujourd'hui un point de référence culturelle est considérée comme l'ensemble Polesine et il est équipé d'un patrimoine de bibliothèque de plus de 250.000 volumes.

Le siège de la bibliothèque se trouve sur la Piazza Vittorio Emanuele II, 14 à Rovigo.

histoire

La Bibliothèque de l'Académie des Concordi a augmenté au cours des deux premières décennies de XIXe siècle comme une bibliothèque privée, réservée uniquement aux membres de l'Académie des Concordi. Au moment de sa naissance, il était composé d'un fonds de bibliothèque de fruits de dons et legs des universitaires et des citoyens Rovigo, parmi lesquels vous pouvez vous rappeler les livres donnés par la famille Silvestri et Baldassarre Bonifacio.

Le passage à la bibliothèque de l'école publique a eu lieu le 10 Janvier 1836 par la signature du contrat « gnochi », ainsi nommé parce que le premier nom bibliothécaire Officiel de la bibliothèque, l'abbé Giuseppe gnochi (1774-1841)[2]. Avec ce contrat, établi par un notaire rodigino Girolamo Gobbetti, la commune de Rovigo[3] Il est devenu copropriétaire de tous les actifs, même institut artistique. L 'acte notarié qui a donné forme à contrat « gnochi » a deux contrats différents: la première concernait la rente avec laquelle le gnochi a vendu sa collection de livres à la ville de Rovigo et avec qui elle a promis de jouer le rôle de dépositaire et bibliothécaire de la Bibliothèque du « Académie; la deuxième impliquait la signature d'une copropriété permanente de biens appartenant à Concordi avec la ville de Rovigo. En outre, avec cet accord est né d'une Commission municipale-scolaire commune qui aurait pu gérer les affaires administratives de la bibliothèque. La même situation créée par cet accord, cependant, était une illusion, parce que les responsabilités imposées à la ville de Rovigo et l'Académie semblait déséquilibrée en faveur de l'ancien, en particulier en ce qui concerne la charge du salaire du bibliothécaire. Pour résoudre la question devait être un nouvel accord entre les deux parties, qui a été créé au cours de la XX siècle et il a pris le nom de « contrat Dotti ». Merci à elle est faite pour assumer la charge du salaire du bibliothécaire de Concordi à la municipalité de Rovigo.

parmi huit cents et XXe siècle Beaucoup ont été les efforts déployés par les bibliothécaires qui se sont succédés abbé gnochi pour une extension de la structure et surtout pour une meilleure conservation des actifs contenus. Parmi eux, vous pouvez rappeler le travail de catalogage de plus de 20 000 livres par Vincenzo de VIT au milieu du XIXe siècle ou l'enrichissement de la bibliothèque d'environ 40 000 volumes pendant la durée de Pietro Oliva, dans les années soixante ' huit cent. Ceci, cependant, est accompagnée d'un besoin constant de ressources financières pour pouvoir maintenir en vie l'Académie des Concordi.

La situation des Concordi, en particulier la bibliothèque, a commencé à améliorer depuis les années quatre-vingt du XXe siècle, quand il a commencé à faire connaître son patrimoine culturel au public à travers des expositions et des conférences. Tout aussi important, alors, était un accord conclu en 1990 entre le conseil régional[4] et l'Académie des Concordi dans le but de renforcer et de compenser les fonds des bibliothèques historiques de bibliothèques Polesine[5]. Résultat de cet accord était le système provincial des bibliothèques[6], grâce auquel toutes les bibliothèques ont été mis en communication avec l'autre de Polesine. Au sein de ce projet, le Concordi a contribué en fournissant une assistance technique à d'autres bibliothèques Polesine et la mise en place des cours de formation et de la formation professionnelle et des séminaires.

au début 2002 La bibliothèque est devenue dépositaire de la Bibliothèque du séminaire Rovigo[7], la collecte de la documentation ancienne de la nature théologique et ecclésiastique le résultat des dons faits au fil du temps par des prêtres locaux[8]. L'accord entre la Concordi et la bibliothèque du séminaire a établi la préservation de ses actifs dans les dépôts de la bibliothèque pendant quinze ans et est renouvelable par tacite reconduction.

LLH

Legs et donations

Au début, les collections de la bibliothèque de l'Académie des Concordi était composé de dons et les dons faits par les membres de l'association et les citoyens de Rovigo au cours des siècles. A l'intérieur de la maison où il a vécu de la bibliothèque 1814 Ils ont ainsi été conservés:

  • la bibliothèque du Collège des médecins, y compris en particulier l'héritage de la famille Bonifacio et de Rovigo Giorgio Litino;
  • de nombreux manuscrits en partie le résultat de l'activité de la section agraire Académie;
  • une collection de 1784 œuvres à gauche dans la Concordi 1828 Rovigo par le savant Pietro Torelli Minadois;
  • une collection de livres donnés en 1833 par Marco Avanzi;
  • une collection de la bibliothèque donnée par Luigi Rovigo en Throop 1841;
  • livres du couvent de San Francesco di Rovigo[9], avait un don suite à la suppression de congrégations religieuses en 1818;
  • une collection d'autographes de personnages importants, des livres et des brochures imprimées sur Rovigo et Polesine, divers et gravures appartenant à rodigino Luigi Ramello;
  • les volumes de la Bibliothèque de la famille Silvestri[10], que, suite à la mort de son bibliothécaire et gardien, Luigi Ramello, il a été donné par Peter et Girolamo Silvestri Académie.

À l'heure actuelle, les dons et legs de nombreux autres volumes qui circulent encore dans la bibliothèque Concordi sont divisés en deux sections principales qui est divisé le même bibliothécaire scolaire:

  • la Silvestriana, contenant environ 40 000 œuvres et non sensibles à une nouvelle augmentation;
  • la Concordiana, contient maintenant 120000 œuvres et en croissance constante. Contrairement à Silvestriana, il ne se caractérise pas par une conception organique, car ils doivent être multiples collections de livres gardés de lui.

Les manuscrits

Au sein de la collection de manuscrits dans la bibliothèque de l'Académie des Concordi vous pouvez trouver beaucoup codes, instruments à cordes, des brochures et des enveloppes qui sont répartis entre les Silvestriana et Concordiana. Dans les deux sections de la bibliothèque, puis, ils peuvent trouver une variété d'enveloppes diverses locales.

Parmi les meilleurs manuscrits connus pour leur valeur artistique sont bibliographique:

  • la Bible étagés XIVe siècle, contenant les sous-titres dans les livres vernaculaires vénitiens et comprenant Genèse et Ruth;
  • la Réfutation du christianisme Giuseppe espagnol Albo;
  • un code de épîtres de Sénèque par Vincenzo De Vit dans une publication de la 1847;
  • manuscrits langue latine, comme de officiis et de Amicitia de Cicéron à 8 °, le volume de membranaceo Livres Ethicorum de Aristote, la Ovidianae Metamorphoseos mithologia sacré (1366) Et l'autographe Antiquarum lectionum Ludovico Ricchieri, également connu sous le Celio Rodigino (début XVIe siècle);
  • la Livres pilotes en parchemin, une à 4 ° et l'autre à 8 °.

autographes

Les autographes rodigino ces institutions sont réparties entre le Concordiana et Silvestriana: 6481 matchs appartiennent à cette dernière diverti par la correspondance familiale Silvestri avec les membres de l'époque vénitienne et italienne artistique, culturel et ecclésiastique.

couvents supprimés

Les archives des corporations religieuses supprimées dans 'huit cents Ils ont été vendus en 1865, par le gouvernement autrichien à la ville de Rovigo. Ce dernier, cependant, ne possède pas de locaux appropriés à la bonne conservation des documents d'archives, il a décidé de vendre l'ensemble du domaine à l'Académie des Concordi.

Parmi les archives les plus importantes, vous pouvez trouver de San Bartolomeo Monastère[11], y compris les dessins, catastici, livres agricoles, mettre des livres et des parchemins et en particulier les documents relatifs à San Pietro dans les couvents Maone et Humilié à San Bortolo, étudié au cours du siècle dernier par l'un des bibliothécaires Concordiana, Domenico route.

rouleaux

la parchemins Ils sont regroupés en deux sections principales: le premier groupe appartient à Concordiana et Silvestriana, le second au fond des corporations religieuses réprimées.

Le premier groupe est attribuable, par exemple, un rouleau dell 'XIe siècle décrivant le prix dans le cadre de la 'archevêque Ravenne, Henry, tout 'abbé San Pietro in Maone des terres situées dans Fossalta et l'église de Saint-André Apôtre, qui sont tous deux à Ferrare. Les autres 343 rouleaux qui composent le premier groupe peuvent être datés des siècles du quinzième à dix-septième. Le deuxième groupe 198 parchemins datant du treizième à dix-septième.

Travaux d'intérêt local

En Silvestriana ils contiennent des enveloppes d'études et de rapports de « l'histoire patriotique ». Les sujets abordés dans les questions concernant entre religieux Rovigo et Adria, les couvents de Polesine, événements historiques de Rovigo[12]. Tous sont datés des siècles du XVIe au XVIIIe. Parmi les œuvres de cette collection, vous trouverez:

  • deux enveloppes avec des conférences par Camillo et Gerolamo Silvestri;
  • la Histoire agraire Camillo Silvestri.

Dans Concordiana est une série d'enveloppes dans un contenant jamais organique nouvelles de la ville de Rovigo, la noblesse locale, les églises et même sur la même Académie des Concordi. Certaines enveloppes contiennent aussi des conférences à l'Institut Concordi par les membres les mêmes dans les années 1841 un 1845.

incunables

parmi les incunables le plus précieux de l'Académie, vous trouverez:

  • la De coelo et mundo[13], la Génération et corruption[14] et métaphysique (1471-1474), tous les travaux Aristote;
  • la orateur de (1470), Le de legibus et De Natura Deorum (1471), Tous les travaux Cicéron;
  • la contra gentes de Thomas d'Aquin;
  • Bible vernaculaire traduit par Nicholas Malermi et imprimé en Venise en 1471 à Vindelin Speyer;

A Baldassarre Bonifacio Ils appartenaient certains incunables, maintenant présent dans Concordiana, avec les œuvres de Petrarca. Plus précisément, « le nombre de 56-57 la collection contient l'Concordiana Canzoniere avec les commentaires de Francis Bernard et Fidelfo Glicino. La première partie du livre contient la triomphes et il est précédé de trois manuscrits écrits en latin. Dans cette partie, imprimée en 1478 à Venise, Ils ont été ajoutés aux sonnets et chansons ainsi publié à Venise en 1481[15]».

œuvres précieuses

Parmi les œuvres les plus précieuses de la bibliothèque comprennent:

  • la Divinarum istitutionum livres septem et l 'Apologétique Adversus gentes[16] de Tertullien à 8 °, imprimée en 1515 à Venise de Aldo Manuzio et Andrea Torresano;
  • la Statites Sylvarum livres de quinque, Thebaidos livres duodecim, duo Achilleidos, toujours imprimé par Aldo Manuzio en 1502;
  • la Jérusalem délivrée de Torquato Tasso, imprimé Ferrara les héritiers de Francesco De Rossi;
  • la Cinquecentina intitulé Officium Beatae Mariae Virginis, publié Paris en XVIe siècle;
  • la publication par John à Durres 1865, éditions des œuvres du catalogue de Dante dans les bibliothèques de Rovigo. Parmi tout cela, question particulièrement importante de Aldine divine Comédie la 1502 et dell 'banquet Amoroso la 1529.

bibliothécaires

  • Abate Giuseppe gnochi (1774-1841): a été le premier bibliothécaire et gardien de la bibliothèque de 1836, quand il a été conclu l'accord du même nom (le « gnochi ») contrat, 1841. Il a eu le mérite d'avoir donné une première mise en place au patrimoine de la bibliothèque de l'Académie des Concordi, mais sans utiliser un ordre particulier bibliothéconomie.
  • Vincenzo De Vit (1811-1892): bibliothécaire 1844-1849, il a dû rouvrir à la bibliothèque publique après une période de fermeture (1841-1845) et le catalogage de 20.000 volumes. Après avoir terminé son mandat à Concordi, il a déménagé à Stresa jouer une mission plus importante[17].
  • Francesco Cezza[17]: Bibliothécaire 1849-1854, on se souvient comme bibliothécaire plutôt insouciante et superficielle, de façon à assurer la surveillance dans la bibliothèque seulement quelques heures de la journée, ne pas payer une aide suffisante aux étudiants, et à confier au gardien Antonio Galasso tâche de réordonnancement des livres et l'en-tête des notices bibliographiques.
  • Giuseppe Baruffi[18]: Bibliothécaire 1855-1860, il a un service gratuit à la bibliothèque depuis longtemps et cela a permis à la Concordi de rester ouvert pendant une période où ils souffraient de difficultés financières considérables. De plus le catalogue de tous les documents de bibliothèque conservés par la Bibliothèque par 1848 compter et l'indexation, à partir de 1856 un 1859, héritage Ramello des œuvres.
  • Pietro Oliva[18]: Bibliothécaire 1860 un 1864, pendant son mandat la bibliothèque a été enrichie de 40.000 livres donnés par les frères Girolamo et Pietro Silvestri et était ouvert toute la semaine.
  • Giacinto Mantovani[19]: Bibliothécaire 1865-1868, il est tombé sur la tâche de terminer le travail de son prédécesseur, ce qui est de compléter les dossiers topographiques de Silvestriana[20].
  • Luigi Fogolari[21]: Bibliothécaire 1869-1872.
  • Domenico Route: bibliothécaire de 1872] à 1914, le « touché le sort d'être le gardien et l'agent scolaire pour une période de plus que les autres années prises ensemble (...) Il n'y a pas de travail, vous pouvez dire, entre ces cent mille volumes, qui n'a pas transité par ses mains, des dizaines de milliers de catalogage serbandone pistes et quelques milliers recandone des marges notes historiques ou philologiques[22]. « Il avait le mérite de trier les collections de la bibliothèque en créant deux catalogues, un alphabétique et un pour le sujet, à acheter des œuvres d'une grande valeur et le mérite et avec diligence aider les chercheurs dans leurs travaux de recherche. En plus d'être dédié à l'activité du bibliothécaire il est d'accord, la route a également écrit les œuvres, mais ils étaient presque tous inédits. Parmi les rares il y a certainement dû, par exemple, la brochure utilisée Rovigo, publié par le Conseil municipal et a quitté l'usine royale dans tipolitografico A. Minelli 1896 et un livre écrit en collaboration avec Abd-El-Kader Modène, l'un des principaux intellectuels de l'époque Rodigini, intitulé Regesti des documents inédits relatifs au Moyen Age Polesine[23].
  • Manlio Torquato Dazzi[24] (1891-1968): directeur de la bibliothèque et la galerie d'art de Concordi[25] 1915-1920, il a porté les travaux de remise en ordre des collections d'art de l'institut, engageant aussi dans la mise en œuvre des initiatives locales. En 1920, après avoir terminé son mandat à Concordi, il a continué à diriger la Bibliothèque Malatesta Cesena jusqu'en 1926.
  • Giovanni Semprini[24]: Bibliothécaire 1921-1922.
  • Alberto Broglio: bibliothécaire 1923-1965 en collaboration avec le directeur adjoint Maria Bonetti. Ces deux personnages sont occupés à plusieurs projets visant à améliorer la bibliothèque, tels que la création de catalogues par auteur et le sujet, la préparation des inventaires des manuscrits de livres rares, des estampes et des cartes, et le dépôt de la incunables Silvestriana et Concordiana. De plus, entre 1959 et 1962, à la fois dirigé la rénovation des salles de la bibliothèque et la construction de la bibliothèque du nouveau château[26] qu'à partir de ce moment, il gardait toute la collection de livres de l'Institut.
  • Franco Piva: bibliothécaire d'Octobre 1965 à Septembre 1966.
  • Giuseppe Pilo de Capaci: bibliothécaire de Décembre 1966 à Janvier 1970.
  • Adriano Mazzetti: bibliothécaire de Janvier 1970 à Juin de 1971.
  • Ugo Ruggeri: bibliothécaire de Juin à Septembre de 1971.
  • Adriano Mazzetti: nouveau bibliothécaire de Janvier 1976 à Décembre., 2003

À partir de 2004, les directeurs de Concordiana étaient avant l'ancien directeur de la galerie de l'Institut, Antonio Romagnolo, le membre ordinaire Gianfranco Spinelli et, jusqu'en Mars 2005, Enrico Spinelli. Actuellement, la gestion de la bibliothèque est confiée à Antonella Turri.

emplacements

  • 1814: Terminé les travaux d'agrandissement du bâtiment acheté par l'Académie des Concordi en 1752[27] sur la Piazza Maggiore, qui a ensuite été nommé d'après Vittorio Emanuele II. A l'intérieur, il a été placé la collection de livres jusqu'alors appartenant à Concordi.
  • 1921: D'augmentation de la masse de documents, la construction de 1814 a été remplacé par un bâtiment qui est libre de la ville de Rovigo Académie des Concordi.
  • 1960Merci au travail de Giuseppe Romanato (alors directeur de l'Académie des Concordi), Alberto Broglio (alors directeur de la bibliothèque) et Maria Bonetti (alors vice-directeur de la bibliothèque) a été autorisé à construire une « bibliothèque du château « capable de contenir plus de 20.000 volumes[28].

règlements

Le règlement établit des règles concernant les tâches du personnel, l'accès à la bibliothèque et le prêt de ses livres, les horaires, l'utilisation de la galerie et tous les autres aspects de l'Académie des Concordi.

règlement de lecture[29] Attaché au Statut de 1840[30], récemment approuvé par les membres de l'Académie après l'ouverture au public de la bibliothèque, vous pouvez voir que au moment où elle a été accordée de quelque manière que le prêt de livres à l'extérieur des locaux de Concordi[31]».

Le prêt bibliothécaire a commencé à entrer en usage seulement en 1872 grâce à une résolution par laquelle le conseil municipal a accordé le Concordi peut fournir temporairement des livres de bibliothèque.

Un autre règlement était celle de 1939[32], dans laquelle il est apparu de nouvelles fonctionnalités, telles que l'emprunt extérieur et interbibliothèques. Plus de choses changé avec le temps et les règlements subséquents sont apparus de plus en plus de règlements afin de faciliter les demandes de prêt des chercheurs.

actuel

À l'heure actuelle, la Bibliothèque de l'Académie des Concordi comprend également un certain nombre de volumes typographiquement plus modestes qui répondent aux besoins des lecteurs[33]».

L'achat d'œuvres modernes pour Concordiana est orienté sur la base de questionnaires fournis aux utilisateurs, dans le but de combler les lacunes dans les bibliothèques de classe ne sont pas inclus dans les collections. En 2003, toutefois, un article Resto del Carlino Il[34] Il a par rapport à la Ariostea Bibliothèque de Ferrara, le respect Rovigo à laquelle la bibliothèque semble avoir suivi plus les cartes de nouveaux livres, plutôt que de favoriser les auteurs moins connus, comme les classiques et le Prix Nobel[35].

Les sections dont font maintenant la Bibliothèque de l'Académie des Concordi sont:

  • ancienne section '[36];
  • section enfants - MPV[37]: Il a été ouvert en 200 et son intérieur se caractérise par des espaces de lecture, à partir d'un petit Emeroteca avec sept journaux et deux stations Internet. Actuellement, la section est logé au palais Nagliati sur la Piazza Garibaldi 31;
  • section moderne[38]: Consiste d'une bibliothèque de journaux, un mediateca et des collections des nouveautés du marché du livre.

notes

  1. ^ Académie de Concordi Bibliothèque, sur www.concordi.it.
  2. ^ Giuseppe Pietropoli, L'Académie de la vie Concordi à Rovigo, Padoue, Signum, 1986, p. 186-188.
  3. ^ Ville de Rovigo, sur www.comune.rovigo.it.
  4. ^ Giunta Regione Veneto, sur http://www.regione.veneto.it/web/guest/giunta-regionale.
  5. ^ Convention Concordi et bibliothèques, La semaine, 1 Avril 1990.
  6. ^ réseau provincial de bibliothèques Rovigo, sur www.sistemabibliotecario.com.
  7. ^ Bibliothèque du séminaire Rovigo, sur www.diocesi.rovigo.it.
  8. ^ Deux bibliothèques Polesine, Resto del Carlino Il, le 26 Février., 2002
  9. ^ Convento di San Francesco di Rovigo, sur http://www.sanfrancescorovigo.it/.
  10. ^ Silvestri Family Library, sur http://www.nuovabibliotecamanoscritta.it/ACRo.html?language=IT.
  11. ^ Fonds de Couvent Saint-Barthélemy de Rovigo, sur le site du système national d'archives.
  12. ^ lieux de l'histoire Rovigo, sur www.polesineterratraduefiumi.it.
  13. ^ De coelo et mundo, sur http://www.treccani.it/enciclopedia/de-coelo_(Enciclopedia_Dantesca)/.
  14. ^ Génération et corruption, sur http://www.treccani.it/enciclopedia/de-generatione-et-corruptione_(Enciclopedia_Dantesca)/.
  15. ^ Adriano Mazzetti, Les bibliographies de Concordi, dans « L'Académie des Concordi de Rovigo », Vicenza, Neri Pozza Editore, 1972, p. 128.
  16. ^ Apologétique Adversus gentes, sur https://archive.org/stream/apologeticusadve00tert#page/n29/mode/2up.
  17. ^ à b Pietropoli G., L'Académie de la vie Concordi à Rovigo, Padoue, Signum, 1986, p. 210.
  18. ^ à b Pietropoli G., L'Académie de la vie Concordi à Rovigo, Padoue, Signum, 1986, p. 212.
  19. ^ Pietropoli G., L'Académie de la vie Concordi à Rovigo, Padoue, Signum, 1986, p. 213.
  20. ^ Pietropoli G., L'Académie de la vie Concordi à Rovigo, Padoue, Signum, 1986, p. 213.
  21. ^ A. Mazzetti, Les bibliographies de Concordi dans « L'Académie des Concordi de Rovigo », Vicenza, Neri Pozza Editore, 1972, p. 115.
  22. ^ Dazzi M.T., À la mémoire de professeur. Domenico Road, Concordiana bibliothécaire de Rovigo, Rovigo, ateliers graphique, 1920, pp. 7-8.
  23. ^ Cimegotto C, L'Académie des Concordi de Rovigo et les deux premiers volumes de ses récents « actes », Florence, "Journal de la Bible. Et Archives", 1923, p. 15-16.
  24. ^ à b A. Mazzetti, Les bibliographies de Concordi dans « L'Académie des Concordi de Rovigo », Vicenza, Neri Pozza Editore, 1972, p. 126-127.
  25. ^ Académie Art Gallery of Concordi, sur http://www.concordi.it/pinacoteca/.
  26. ^ A. Mazzetti, La disposition de la bibliothèque de l'Académie des Concordi de Rovigo (1959-1962) dans la bibliothèque des sciences et des études d'histoire en l'honneur de Renato Papò, par Giuseppe Franco Viviani, Vérone, Fiorini, 1988, pp. 119-123.
  27. ^ Pietropoli G., L'Académie de la vie Concordi à Rovigo, Padoue, Signum, 1986, p. 175-178.
  28. ^ A. Broglio, La réouverture de l'Académie de la « Réorganiser » en extrait Rovigo de « Lettres de Venise », an II, 7/8, Venise, Arts graphiques Trevisan Mestre (Juillet-Décembre 1962).
  29. ^ Académie des Concordi, Règlement disciplinaire de la visite et de l'utilisation de la Galerie d'art Bibliothèque et des propriétés académiques municipales de Rovigo, Rovigo, Types Minelli, 1839, P.V. g. 5 (1.6), p. 12.
  30. ^ Académie des Concordi, Statut et le Règlement de l'Académie scientifique littéraire Concordi Rovigo, Rovigo, poignarder. Conseil. Minelli, 1840 P.V. gr.5 (6/2).
  31. ^ Article 3 de la section II du Règlement annexé au Statut 1840 "sous un titre ou prétexte, il ne sera jamais autorisé à exporter un livre de la bibliothèque; ou tout simplement un livre lui apportera à l'usine au savant, quand il n'a pas été pour son iStudio, etc. pour une comparaison, et dans ce cas toujours autour de l'avis et la connaissance du bibliothécaire « : Académie des Concordi, Académie de Concordi Règlement de Rovigo Statut et scientifique littéraire, Rovigo, poignarder. Conseil. Minelli, 1840 P.V. g. 5 (2.6), p. 12.
  32. ^ Académie des Concordi, Académie des Concordi de Rovigo. règlements, Rovigo, typographie économique U. de Giuli, Publ. divers gr. 5 (60/3), 1939.
  33. ^ A. Mazzetti, Les bibliographies de Concordi dans « L'Académie des Concordi de Rovigo », Vicenza, Neri Pozza Editore, 1972, p. 131.« Cela vous permet de fournir la bibliothèque des oeuvres les plus récentes (...) jusque-là négligés pour le DRESSE historique et humaniste de la bibliothèque et le manque de fonds.
  34. ^ Resto del Carlino Il, sur http://www.ilrestodelcarlino.it/.
  35. ^ Bibliothèque, en l'absence des livres de plusieurs des derniers Nobel, Resto del Carlino Il, le 22 Avril., 2003
  36. ^ Section ancienne bibliothèque de l'Académie Concordi, sur http://www.concordi.it/biblioteca/antica.htm.
  37. ^ Section Boys - Multispazio Bibliothèque de l'Académie des Concordi, sur http://www.concordi.it/multispazio/index.htm.
  38. ^ Section Modern Library Academy of Concordi, sur http://www.concordi.it/biblioteca/moderna.htm.

bibliographie

  • Cimegotto C, L'Académie des Concordi de Rovigo et les deux premiers volumes de ses récents » « actes », "Magazine de la Bible. Et archives", Florence, 1923
  • Cimegotto C, Pour la bibliothèque du « Organiser » à Rovigo. Commentaires et propositions, extrait du journal de la Ligue du 28 Mars 1910, Rovigo, Conseil. Les gens, 1919, pp. 5-6
  • Règlement disciplinaire de la visite d'utiliser la bibliothèque et galerie d'art de la propriété Municipal Académique Rovigo, Rovigo, Types Minelli, 1839
  • Académie des Concordi de Rovigo. Règlement, Rovigo, Impression économique U. de Giuli, 1939, Publ. divers gr. 5 (60/3)
  • Dazzi M.T., À la mémoire de professeur. Domenico Road, Concordiana bibliothécaire de Rovigo, Rovigo, Accademia dei Concordi, 1920, pp. 6-13
  • Bibliothèque, en l'absence des livres de plusieurs des derniers Nobel, dans "Resto del Carlino Il", le 22 Avril, 2003
  • L'Académie des journaux Concordi, dans le "Corriere del Polesine", le 8 Février 1892, n ° 502
  • Même les journaux de l'Académie des Concordi, dans le "Corriere del Polesine", le 2 Mars 1892, 524
  • A. Mazzetti, La disposition de la bibliothèque de l'Académie des Concordi de Rovigo (1959-1962), dans « des études de bibliothécaires et d'histoire en l'honneur de Renato Papò, par G. F. Viviani, Vérone, Fiorini, 1988 pp. 119-123
  • A. Mazzetti, Les collections bibliographiques de Concordi, dans "L'Académie des Concordi de Rovigo," vivcenza, Neri Pozza Editore, 1972
  • Pietropoli G., L'Académie de la vie Concordi à Rovigo, Padoue, Signum, 1986
  • Convention Concordi et bibliothèques, dans « La Semaine » 1er Avril, 1990
  • Deux bibliothèques Polesine, dans "Resto del Carlino Il", le 26 Février, 2002
  • Académie des Concordi de Rovigo sur http://www.concordi.it
  • A. Broglio, La réouverture de l'Académie de la « Organiser » de Rovigo, extrait de lettres de Venise, Année II, 7/8 (Juillet-Décembre 1962), Venise, Arts Trevisan Mestre

Articles connexes

  • Vincenzo De Vit

liens externes

Conseil de la Bibliothèque du Concordi de Rovigo, sur Registre des bibliothèques italiennes, Institut central de l'Union Catalogue. Changement de Wikidata