s
19 708 Pages

L 'Académie des sciences et des sciences humaines de Bavière (en allemand: Bayerische Akademie der Wissenschaften) Il est un 'académie scientifique et humaniste Bavière, dont le siège est à Monaco.

L'Académie est membre du 'Union der deutschen Akademie der Wissenschaften (Union des académies allemandes des sciences).

histoire

Académie des sciences et des sciences humaines de Bavière
la Wilheminum dans « 700

L'Académie des Sciences a été fondée en 1759 de électeur Maximilian III de Bavière comme l'élection Académie bavaroise. Il a été divisé en deux classes, celle de l'histoire et de la philosophie. Les sciences, selon la division du temps, ils ont été considérés comme faisant partie de la philosophie (philosophia naturalis). À partir de 1783, l'Académie a été logé dans la soi-disant Wilhelminum, l'ancien pensionnat jésuite de Monaco.

L'Académie est devenue Académie royale des sciences de Bavière au cours de l'existence de Royaume de Bavière, de 1805 un 1918, année qui a pris son nom actuel.

au cours de la Guerre mondiale la Wilhelminum Il a été bombardée et détruite. à partir de 1959 l'Académie est situé dans l'aile du nord-est Residenz de Monaco.

organisation

Aujourd'hui, l'Académie bavaroise est toujours divisée en deux classes, mais il n'y a qu'une seule classe l'histoire et de la philosophie (qui comprend aussi les sciences humaines et sociales), et a été créé la classe des mathématiques et des sciences naturelles.

Dans chaque classe, le nombre de membres ordinaires est de 45 et celui des membres correspondants est 80. Toutefois, les membres ordinaires avant l'âge de 70 ans ne sont plus comptés; par conséquent, le nombre de membres ordinaires est généralement autour de 120.

Tout au long de son histoire, l'Académie a eu beaucoup de membres éminents, y compris Johann Wolfgang von Goethe, la frères Grimm, Theodor Mommsen, Alexander et Wilhelm von Humboldt, Kurt Sethe, max Planck, Otto Hahn, Albert Einstein, Franz Boas, max Weber, Werner Jaeger, Arnold Sommerfeld, Alfred Pringsheim, Werner Heisenberg, Adolf Butenandt, Erwin Voit.

Le premier partenaire de la femme était en 1892 l'ethnologue, zoologiste et botanique Therese von Bayern tandis que 1936 Il a été nommé le premier correspondant de partenaire féminin, le philologue et papirologa italienne Médée Norsa[1].

Parmi les présidents de l'Académie, vous pouvez être mentionné entre autres Friedrich Heinrich Jacobi, Friedrich Wilhelm von Schelling, Justus von Liebig, Ignaz von Döllinger.

Comités Académie

Classe de l'histoire et de la philosophie

Académie des sciences et des sciences humaines de Bavière
Le siège actuel de
  • Commission pour l'histoire bavaroise avec l'institut attenant pour la culture populaire
  • Commission pour l'édition de Thesaurus linguae Latinae
  • Commission pour l'édition d'un vocabulaire latin médiéval
  • Commission pour l'étude des dialectes et la rédaction de vocabulaires bavarois et franconienne
  • Commission pour les études d'Asie centrale et de l'Est
  • Commission pour l'édition de Corpus Vasorum Antiquorum
  • Commission pour l'édition d'un dictionnaire de l'ancien provençal
  • Commission pour l'étude de l'urbanisme antique
  • Commission pour l'archéologie comparative des Alpes et danubienne à l'époque romaine
  • Commission pour l'édition des inscriptions allemandes du Moyen Age et l'âge moderne
  • Commission pour la littérature allemande médiévale
  • Commission pour l'édition de l'héritage de Fichte
  • Commission d'études grecques et byzantines
  • Commission pour l'histoire de l'Académie
  • Commission pour l'édition de la correspondance de Friedrich Heinrich Jacobi
  • Commission pour l'étude de l'écriture cunéiforme et vicinorientale archéologie
  • Commission pour l'anthropologie culturelle
  • Commission pour l'édition du catalogue des bibliothèques allemandes et suisses médiévales
  • Commission de l'histoire de la musique
  • Commission de la littérature allemande moderne
  • Commission pour le répertoire des sources historiques de l'Allemagne médiévale
  • Commission pour l'édition des écrits de Schelling
  • Commission pour filogia sémitique
  • Commission des affaires sociales et de l'histoire économique
  • Commission de l'histoire de la théologie
  • Commission pour l'édition de textes inédits de la spiritualité médiévale
  • Commission pour l'édition des documents empereur Frédéric II

classe de mathématiques et sciences naturelles

Académie des sciences et des sciences humaines de Bavière
Maximilien III a fondé l'Académie des sciences
  • Commission de la science informatique et Leibniz Rechenzentrum
  • Commission pour la physique à basse température
  • l'écologie de la Commission
  • Commission de géomorphologie
  • la recherche de la Commission sur la haute pression géologique
  • Commission Glaciologie
  • Commission géodésie allemand
  • Commission neuroscience sensorielle et motrice chez l'homme et la machine

Les commissions communes aux deux classes

  • Commission de la science des montagnes
  • Commission d'histoire des sciences
  • Commission pour la technologie Forum

notes

  1. ^ Daniela Crescenzio: Italienische Spaziergänge à München, Band III - Italienische Frauen in München, IT-INERARIO, 2013 Rosenheim, ISBN 978-3-9813046-6-4, S. 105-114

bibliographie

  • Gestalt Geist und. Biographische Beiträge zur Geschichte der Bayerischen Akademie der Wissenschaften vornehmlich im Jahrhundert zweiten ihres Bestehens, 3 Bände. München: C.H.Beck 1959
  • Ludwig Hammermayer: Geschichte der Bayerischen Akademie der Wissenschaften 1759-1806. 2 Bände, München 1983.
  • Andreas Kraus: Aus der Frühzeit der Bayerischen Akademie der Wissenschaften. Lorenz Westenrieders Geschichte von Baiern für die Jugend und das Volk (1785). München: C.H.Beck 1993, ISBN 3-7696-1568-9
  • Max Spindler (Hg.), Electoralis Academiae de Boicae de primordia. Briefe aus der Gründungszeit der Bayerischen Akademie der Wissenschaften. München: C.H.Beck 1959.
  • Monika Stoermer: Bayerische Akademie der Wissenschaften. In: Christoph J. Scriba (. Hg), Die Elite der Nation im Dritten Reich. Das Verhältnis von und ihrem Akademien wissenschaftlichen Umfeld zum Nationalsozialismus (Acta historica Leopoldina; 22). Halle / Saale 1995 S. 89-111.
  • Richard Schumak (Hrsg.), Neubeginn nach dem Dritten Reich - Die Wiederaufnahme Arbeitens wissenschaftlichen an der Ludwig-Maximilians-Universität und der Bayerischen Akademie der Wissenschaften. Tagebuchaufzeichnungen des Altphilologen Albert Rehm 1945 bis 1946, Hambourg, Verlag Dr. Kovac, 2009 ISBN 978-3-8300-4469-7 ..
  • Dietmar Willoweit (Hg.) Unter Mitarbeit Ellen von Latzin: Denker, und Forscher Entdecker. Eine Geschichte der Bayerischen Akademie der Wissenschaften dans Portraits historischen. München: C.H.Beck 2009, ISBN 978-3-406-58511-1
  • Dietmar Willoweit (. Hg) Unter Mitarbeit von Tobias Schönauer: Wissenswelten. Die Bayerische Akademie der Wissenschaften und die wissenschaftlichen Sammlungen Bayerns. Ausstellungen zum 250 jährigen Jubiläum der Bayerischen Akademie der Wissenschaften. Catalogue. München 2009.
  • Helle Köpfe. Die Geschichte der Bayerischen Akademie der Wissenschaften 1759 bis 2009. Ausstellungskatalog der Staatlichen Archive Bayerns. Hrsg. Reinhard von und Heydenreuter Sylvia Krauß. Ratisbonne: Pustet 2009, ISBN 978-3-7917-2223-8

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR123154646 · LCCN: (FRn80089974 · ISNI: (FR0000 0001 0940 3517 · GND: (DE2005521-3 · BNF: (FRcb11871386r (Date) · NLA: (FR35002161 · BAV: ADV10006921