s
19 708 Pages

Massimo Colesanti
Massimo Colesanti dimanche 22 Octobre 2006 (le 50 e anniversaire de son mariage avec Ada Gibellino), à l'église de Santa Maria delle Grazie à Rome

Massimo Colesanti (Larino, 10 octobre 1926 - Rome, 19 novembre 2016) Ce fut un universitaire et critique littéraire italien.

biographie

Enfance et premières études

né en Larino en Molise Julius (1885-1963) et Bice Battista (deuxième de cinq enfants), dans une famille d'avocats dans les yeux du public, Massimo Colesanti, après avoir terminé ses études supérieures au lycée « Mario Pagano » à Campobasso, ne répondent pas aux attentes des son grand-père et son père lui voulait diriger l'entreprise familiale, il a décidé de passer à Rome et de suivre les cours de la Faculté des 'Université « La Sapienza» Devenir un étudiant Pietro Paolo Trompeo et diplômé en lettres modernes en 1950.

Les activités de l'école

Puis il a déménagé de façon permanente à Rome avec toute la famille, de 1951 à 1965, il a enseigné, d'abord comme chargé de cours (1951-1956), puis en tant que professeur titulaire (1956-1958 et 1961-1965), les sciences humaines et français en collège de Guidonia, Palestrina, latin et Rome, alors qu'en 1958-1961, selon un accord culturel, enseigné Littérature italienne à "Lycée Chateaubriand« Rome; plus tard (1965-1967) est devenu directeur d'une école moyenne avant Santa Marinella puis à Rome. En 1956, il épousa Ada Gibellino[1], qui alors il a eu deux enfants: Stefania (1964)[2] et Julius (1969)[3].

Les premières étapes de l'Université

En même temps que cette activité scolaire des enseignants et le principal, aussi il a effectué la recherche scientifique et de l'enseignement universitaire. Fellow à Bruxelles en 1950-1951, puis à Grenoble et à Paris en 1957, il a commencé à publier des articles scientifiques (revues, articles et livres); 1959-1967 était un assistant bénévole de langue et de littérature française à 'Université "La Sapienza" Rome, à la langue française et président littérature tenue par Giovanni Macchia; en 1963, il a reçu la nomination en faveur de la littérature française (diplôme d'enseignement universitaire), puis 1964-1971 il a occupé le poste de l'enseignement en langue française et de la littérature à la « Sapienza », dans le cadre du cours de diplôme en Langues et littératures modernes, alors récemment mis en place (tel enseignement dans les années 1964 à 1967, il était accompagné de ses activités de professeur d'école et directeur de l'école moyenne).

L'Université activité

En 1966, il a gagné dans la littérature française banni de 'Université de GênesEn 1967, donc, a quitté le poste de directeur de collège, a été nommé en tant que professeur d'université de la Faculté des LettresUniversité de Macerata, où il a enseigné la littérature française 1967-1971, tout en restant dans les mêmes années en charge du même enseignement à la « Sapienza »; à Macerata, il a été directeur de l'Institut des langues et littératures romanes et Annales de la Faculté. Enfin, en 1971, il a été nommé comme professeur de langue et littérature françaises de la Faculté de « Littérature de Sagesse », où spécialement pour lui le président II de la langue et de la littérature française a été créée (donc aux côtés de Giovanni titulaire de la Chaire Macchia). Il a enseigné à « La Sapienza » en tant que professeur titulaire 1971-2001 (mais en fait 1964-2001, compte tenu également des années en charge). En 1974, il a fondé des études de magazine « Micromégas » et des comparaisons italiennes et françaises, dont il était directeur depuis le début jusqu'en 2002, lorsque le magazine a cessé la publication (70 jeux au total). En 1975, il a fondé l'Institut d'études françaises, qui a ensuite dirigé depuis le début jusqu'en 1992. Au cours de la période de l'enseignement universitaire a promu des journées d'études et conférences (rappelez-vous, en particulier la Convention internationale Stendhal, Rome, Italie 1983), en participant en tant que conférencier à de nombreuses autres conférences, et il a été professeur invité les universités de Genève, Paris, Monaco, Allemagne, New York (Université de Columbia), Budapest. De 1983 à 1986, il a été président de SUSLLF (Université Société pour la langue française et de la littérature), atteignant le plus haut bureau d'études « politiques » dans les études françaises italiennes. En 2001, à la retraite pour des raisons d'âge, de la Faculté des Lettres de la « Sapienza » de Rome a été nommé professeur émérite de langue et littérature françaises, maintenant ainsi le droit de continuer son enseignement peut-être à la même université (sur son président lui a succédé comme professeur, son élève Anna Maria Scaiola).

La présidence de la Fondation Primoli

En 1990, il a été nommé Président du Fondation Primoli, poste qu'il a occupé pendant 26 ans jusqu'à sa mort (2016), et qu'il était très apprécié non seulement parce que la Fondation (établie en 1928 à la mort du Napoleonide Conte Giuseppe Primoli) A une vaste bibliothèque de textes littérature française et italien la XIX et XX siècle[4] (Ses domaines scientifiques de choix) et une section très importante de livres appartenaient à Stendhal (L'auteur principal cultivé par lui)[5]; mais aussi parce que le président allait après des gens comme Mario Praz et Ettore Paratore, son professeur Pietro Paolo Trompeo. Avec un effort considérable de plus de vingt ans, il a guéri économiquement Foundation (qui était au bord de la faillite), et, après une longue période d'inactivité sous la présidence Paratore, a donné une nouvelle dignité culturelle, ambientandovi de nombreuses conférences, expositions, journées d'étude même des concerts. Il est devenu, en tant que président, directeur Documents de la culture française par la Fondation Primoli (il était déjà rédacteur Paratore sous la présidence), il a promu la publication de 25 livres en 26 ans, plus qu'il avait été publié au cours des 30 dernières années[6].

œuvres principales

Scholar en particulier romance (Littérature française. la Romance, Florence-Milan 1974 Du romantisme au symbolisme, Milano 1987; L'annulation de Nerval, avec d'autres essais et études, Rome 1995), et la période classique (Boileau. Poétique et controverse, Rome 1966; Le roman baroque entre l'Italie et la France, Rome 1980), a été particulièrement intéressé par Stendhal et Baudelaire, qu'il a consacré de nombreuses publications (Stendhal entre les savants et les poètes, Caltanissetta-Rome en 1959, avec introd. de Leonardo Sciascia; théâtre Stendhal, Milano, 1966; Stendhal. Les règles du jeu, Milano 1983; Le mystère Stendhal. Essais, notes, comparaisons, Rome 2015[7]; Baudelaire, Tous les poèmes et les chefs-d'œuvre en prose, Rome 1998; Fiori d'Art de l'abîme. Essais, conférences, notes de Baudelaire, Rome 2017, à titre posthume). Ses autres contributions concernent la littérature italienne et critique (critique littéraire, Naples 1966; Portraits critiques, Rome 1970) et Belli (Belli trouvé, Rome 2010[8]). Il a traduit et édité des œuvres de Montesquieu, Voltaire, de Lollis, Trompeo, Sainte-Beuve, Flaubert, Valery Larbaud.

honneurs

  • Prix ​​Calabre (1990) pour la littérature française du romantisme au symbolisme (2 vol., 1974 Florence et Milan 1987).
  • Prix ​​Saint-Vincent (1996), le volume Avis d'annulation de Nerval (Rome 1995).
  • Officier du Mérite de la République (27 Décembre, 2000)[9].
  • Commandeur des Palmes Académiques.
  • Chevalier de la Légion d'Honneur.

Autres mandats

  • partenaire depuis 1967 de SUSLLF (Université Société d'études de langue et littérature française), Dont il a été président de 1983 à 1986[10];
  • Membre du 'Académie Arcadia comme le Sireno Pentelio (membre correspondant depuis 27/05/1974, membre ordinaire depuis 14/02/1989[11], membre de Savio College de 18/01/2000 à 21/11/2003);
  • Co-directeur (avec Raffaele de Cesare, Luigi de Nardis et Giovanni Macchia) de la première série de Textes français. Collection de la « Société de l'Université d'études de langue et littérature française » (1973-1979, 9 volumes produits);
  • membre du groupe de Dimanche amis (Jury Premio Strega)[12];
  • membre fondateur (1979) et vice-président pour la littérature et les arts, de 'Molise Institut d'études et de recherche;
  • partenaire 'Institut national d'études romaines (Membre ordinaire depuis 1992)[13];
  • Directeur de la collection Français Les voyageurs en Italie;
  • Co-directeur (avec Luigi de Nardis) de Littérature française - Le contemporain;
  • à l'ISIT - Institut supérieur des traducteurs et interprètes Maddaloni (SSML alors - Ecole supérieure de langue Médiateurs): Professeur de langue et littérature française dall'A.A. Ay 1986-1987. 1989-1990, la composante C.T.S. (Comité technique) de 01/11/1986 à 31/10/2003, directeur de 11/01/2003 à 10/31/2009 (et président du C.T.S), Directeur honoraire depuis 01-11-2009;
  • Membre du 'Association des amis de Stendhal;
  • membre de Société d'Histoire Littéraire de la France;
  • membre de Société italienne d'études sur le dix-huitième siècle;
  • membre fondateur de 'Association des amis de François Mauriac en Italie;
  • membre fondateur (1991) de Séminaire philologie français;
  • membre de fondation Natalino Sapegno (A partir de 1992, 1995-2010 également membre du conseil d'administration[14]);
  • membre fondateur de 'Association « Les Amis de Leonardo Sciascia" (26 Juin, 1993 dans les chambres de Stendhal Fonds Bucci de la Bibliothèque publique, Palazzo Sormani, Milan)[15];
  • Membre du 'Association « Présence de Nerval" (Du 22 mai 2005);
  • membre de groupe de Romanisti (A partir du 5 Avril 2006, cooptée)[16].

notes

  1. ^ professeur de collège, auteur du livre La maison dans le pays, Rome, Février ici 2016.
  2. ^ Conservatrice des musées du Vatican et chanteur d'opéra pour le plaisir (voir site facebook).
  3. ^ Professeur de lycée et savant grec (voir site web facebook et le site Academia.edu).
  4. ^ Valeria Petitto, La Bibliothèque de la Fondation Primoli, en Minerva Web. Bimestriel la Bibliothèque Giovanni Spadolini ', Sénat, n. 32 (nouvelle série), Avril 2016
  5. ^ Massimo Colesanti, La Fondation Primoli et le "mirage de stendhalien", pp. [1-4] d'un extrait de 8 p. n. n. (Qui contient également un texte par Gian Franco Grecs) ajouté à part à Stendhal, Paris et le mirage anglais, Actes du colloque organisé le verser cent-cinquantième anniversaire de la mort de Stendhal par Victor Del Litto et Jean Dérens, Bibliothèque historique de la Ville de Paris (Hôtel d'Angoulême Lamoignon), 21-22 mars 1992, Paris, Bibliothèque historique de la Ville de Paris, 1992; Fonds de stendhal Catalogue - Bibliothèque Primoli, Vol. I, édité par Massimo Colesanti (Cahiers de la culture française par la Fondazione Primoli nr. 35), Rome, Editions de l'histoire et de la littérature, 2002; Fonds de stendhal Catalogue - Bibliothèque Primoli, Vol. II, édité par Massimo Colesanti et Valeria Petitto (Cahiers de la culture française par la Fondazione Primoli nr. 39), Rome, Editions de l'histoire et de la littérature, 2006
  6. ^ Liste des différentes séries de « Cahiers », avec les directeurs (présidents de la Fondation) et les rédacteurs en chef, sur le site de la Fondation
  7. ^ Raffaele Manica, examen, "l'afficheDu « 31 Janvier 2016; Annalisa Bottacin, examen, dans "études françaises" 179, mai-Août 2016, pp. 1-6
  8. ^ Lucio Felici, examen, dans les « études critiques et problèmes textuels », 85/2, 2012, p. 243-248
  9. ^ Honneurs Liste sur le site de la Présidence de la République
  10. ^ Je me souviens Massimo Colesanti sur le site Web de la Société
  11. ^ Liste sur le site de l'Académie
  12. ^ Annuaire des Amis du dimanche 1947-2016
  13. ^ Liste sur le site Web de l'Institut
  14. ^ Liste sur le site de la Fondation
  15. ^ Liste sur le site de
  16. ^ Liste sur le site Web du Groupe

bibliographie

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Massimo Colesanti
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Massimo Colesanti

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR59170044 · LCCN: (FRn80116897 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 020277 · ISNI: (FR0000 0001 2280 5860 · GND: (DE119503956 · BNF: (FRcb124029096 (Date) · NLA: (FR35688614 · BAV: ADV10115710