s
19 708 Pages

Itala Vivan (Udine, 6 février 1936) Il est un 'universitaire et écrivain italien.

Itala Vivan, déjà professeur titulaire à la Faculté des sciences politiques dell'ìUniversità de Milan, est l'un de l'Italien d'un maximum d'experts de la littérature africaine et un érudit de la production culturelle en Afrique et en particulier la Afrique du Sud. Il a été formé comme comparatiste dans les universités américaines, puis dans le domaine des études postcoloniales et l'analyse culturelle des sociétés et des cultures dans la transition de la situation coloniale à postcoloniale et l'observation, filigrané, le statut des femmes et l'histoire de la fille de l'esclavage moderne empires européens.

biographie

Il forme en Italie et aux États-Unis en 1959 avec un diplôme en langues et littératures étrangères à 'Université catholique de Milan et, dans les années soixante, avec la préparation d'un doctorat en études comparatives à l'Université Rutgers New Jersey qui assiste grâce à une bourse Fulbright. Entre 1971 et 1975, il Attachée à l'Institut Culturel Italien Londres. Professeur de littérature anglaise d'abord 'Université de Bari (1975-1979), puis à l'Université de Vérone et Udine (1979-1990) et enfin professeur titulaire à la Faculté des sciences politiques de 'Université de Milan (1990-2005) où il enseigne les études culturelles et postcoloniales. Entre 1980 et 1983, il a été professeur invité à Université de Columbia New York, dans le département des études comparatives[1].

travaux

Itala Vivan est un savant et chercheur qui contribue à études postcoloniales et études culturelles. A partir de la littérature et de l'histoire avec une approche comparative, multidisciplinaire et très internationale, ses études sur la gamme arts visuels, la musées culturels, la culture contemporaine en général et l'histoire et l'évolution sociale Afrique du Sud.

Grâce à un travail intense de l'édition, Itala Vivan a joué un rôle central en Italie dans l'introduction de la littérature africaine contemporaine. Il a supervisé la publication de romans et recueils de nouvelles pour les éditeurs Giunti, Feltrinelli, Adelphi, Baldini Castoldi Dalai. Il a fondé et dirigé la série des littératures africaines et des Caraïbes Le côté ombre pour la maison d'édition Edizioni Emploi[2]. Il a joué un rôle actif dans la promotion de la participation des écrivains africains Festivaletteratura Mantoue[3]. Il a étudié, et étudie encore, les résultats littéraire des nouveaux écrivains italiens d'origine africaine. Parmi les auteurs édités par Itala Vivan sont Wole Soyinka, Nadine Gordimer,Chinua Achebe, Nagib Mahfuz, Olive Schreiner, Elsa Joubert, Buchi Emecheta, Pepetela, Mia Couto, Thomas Mofolo, Richard Rive, Tahar Ben Jelloun, Sipho Sepamla, Zoe Wicomb, Bessie Head, Amadou Hampâté Bâ, Amos Tutuola, Rose Zwi, Ken Saro-Wiwa, Nuruddin Farah, Driss Chraïbi, Ken Saro-Wiwa, André Brink, Peter Abrahams, Arthur Maimane, Lisandro Otero, Abdelkébir Khatibi, Abdlewahab Meddeb, Rachid Boudjedra, Cyprian Ekwensi, Jean Jacques Alexis, Jacques Roumain, Maryse Condé, Sony Labou Tansi, etc ..

Merci à sa participation à des congrès et conférences et organisation d'événements, ainsi que la collaboration avec des journaux et magazines, y compris Rebirth, Paese Sera, Shadow Line, l'unité[4],et divers autres, il a eu un rôle important à faire connaître à un large public de la culture africaine contemporaine.

Itala Vivan a dirigé le magazine « Culture », le département des langues et la culture contemporaine de la Faculté des sciences politiques, Université de Milan, et a été directeur scientifique de la Bibliothèque « Enrica Collotti Pischel » de la Faculté des sciences politiques à Milan contribuer de façon très significative à enrichir les fonds de l'institution avec des publications et magazines liés à l'Afrique et aux études postcoloniales[5]. Il était alors directeur scientifique de la Bibliothèque de l'Université de médiation interculturelle École de Milan (Sesto San Giovanni de siège). Aujourd'hui, fait partie du comité de rédaction du magazine Histoire des femmes publiée en ligne par l'Université de Florence et le Comité scientifique des « Écritures migrants » et plusieurs autres revues universitaires.

publications

  • Chasse aux sorcières Amérique puritaine, Rizzoli, Milan, 1972.
  • rituels interprètes: le roman noir africain, Daedalus, Bari, 1978.
  • Le tissage d'une mosaïque africaine: Cinq écrivains noirs de l'exil, Morelli, Vérone, 1984.
  • Afrique du Sud: scène littéraire, CIES, Rome, 1987.
  • Le diamant viciée. Essais sur Olive Schreiner, Dangaroo Press, Sydney, 1991.
  • Introduction (pp.i-xxx), un appareil critique (pp.550-564) et le traitement du volume Wole Soyinka, Torino: Utet, 1995, p. 564.
  • Introduction (pp.i-xL), appareil critique (pp. 575-582) et le durcissement du volume Nadine Gordimer, Torino: Utet, 1995, p. 582.
  • La nouvelle Afrique du Sud des contraintes de l'apartheid à la complexité de la démocratie, Nouvelle Italie, Florence, 1996 (dir).
  • Noir dans le regard blanc: la présence de textes littéraires en Afrique sud-africains en Inglese, 1883-1994, Montedit, Milan, 1997.
  • Alf Kumalo, photographe sud-africain / Alf Kumalo Sud Photographe Afrique, Arte Leonardo, Milan 1998.
  • « » Géographie, Littérature et le territoire africain. Quelques observations sur la carte de l'Ouest et du Territoire de la représentation dans l'imaginaire littéraire sud-africaine, en Afrique du souvenir, . Elizabeth Muydimbe Boyi, ed, Portsmouth, NH: Heinemann, pp. 74-100.
  • Les hors la loi de texte. Grafie auto, Adriatique, Bari, 2001.
  • Le territoire italien de Fiction Nuruddin Farah, en perspective sur la littérature postcoloniale, éd. par D.C.R.A. Goonetilleke, Londres: Skoob, pp.125-138, 2001.
  • L'amour peut-de Phaedra et le vautour de la Rédemption dans le Remake de Sarah Kane, en Voleurs de langues / Ladre des langues, Faculté des Lettres, Université de Palerme, 2003 pp.257-269.
  • Organismes libérés à la recherche de l'histoire, des histoires. La nouvelle Afrique du Sud dix ans après l'apartheid, édité par Itala Vivan, Baldini Castoldi Dalai, Milan, 2005.
  • De Englishness à britannicité, 1950-2000: Discourses culturelles changeantes de la domination impériale aux histoires d'aujourd'hui, Claudia Gualtieri, Carocci, Roma 2008.
  • Le navire Iconic dans le Dialogue atlantique de Black Britai, en Recharting l'Atlantique noir. Cultures modernes, les communautés locales, Global Connections, sous la direction de A. Hautbois, A.Scacchi, New York et Londres: Routledge, 2008, pp.225-237
  • De la planche à roulettes Lambretta: Théorie et histoire des sous-cultures jeunes britanniques (1950-2000), Roberto Pedretti, Unicopli, Milan, 2009.
  • L'esclavage des colonies des empires aux migrations postcoloniales, par Claudia Gualtieri et itala Vivan, AIEP, Saint-Marin 2009.
  • Raconter des histoires à construire l'histoire. L'esclavage dans le récit par Toni Morrison, Histoire des femmes, 2009, pp. 29-52.
  • La diaspora africaine au cœur des Caraïbes hybridisms, Pier Paolo Martino, eds, Exode. Des études sur la littérature anglo-antillaise, Bari: Editions B.A.Graphis, 2009, pp.21-42.
  • Mediate texte: introduction et postfaces, Marco Catarci, Massimiliano Fiorucci, Donatello Santarone, eds, Dans une forme de médiation. Essais sur la médiation interculturelle, Milan: Unicopli, 2009, pp.169-183.
  • Les droits de la voix et le sens de l'ouïe / Les Droits de la Voix et le Seņs de l'écoute, en Cheikh Tidiane Gaye, naissante Ode / Ode naissante, poèmes, Milano: Edizioni Arche, 2009, p. 6-17.
  • AfricaMix à Babylone: ​​L'écriture voix africaine italienne », dans le Sud, 5, 2, 2011, pp. 121-138.
  • Le filigrane dans le Sud revisité personnel Erlebnis, en Sud Horizon. Glances, perspectives, études multidisciplinaires de l'Italie du Sud, la Méditerranée et le Sud, par L. Cazzato, Nardo (Lecce): Besa Editrice, Salento Books, 2011, pp. 47-63
  • Prisma Afrique du Sud. La nation arc-en-vingt ans après la libération (1990-2010), Lidia De Michelis, Claudia et Roberto Gualtieri Pedretti, lettres, Florence, 2012.
  • Le masque et le unheimlich dans la danse de Caryl Phillips in the Dark, en Caryl Phillips. L'écriture dans la clé de la vie, Bénédicte Ledent, Daria Tunca, eds, Rodopi: Amsterdam / New York, 2012, pp. 343-359
  • Italie postcoloniale. Les nouveaux écrivains d'Afrique, Nouvelle information bibliographique, IX, 2, Avril-Juin 2012, pp. 279-302.
  • Au-delà des limites de la narration. Ces objets expriment dans un roman et un musée, en Une guirlande de mots vrais, des essais ordinaire en l'honneur de Paola Bottalla, par Annalisa hautbois et Anna Scacchi, Unipress, Padoue, 2012, pp.435-458.
  • Lire l'Afrique en Italie. Réception de la littérature africaine en cinquante ans d'indépendance, 1960-2010, Des études italiennes ont présenté à la conférence à Pretoria, Des études d'études italiennes en Afrique du Sud. Des études italiennes en Afrique du Sud (AISS), vol.26 1, 2013, pp. 1-25.
  • Quel musée pour l'Afrique?. en Le musée postcolonial. Les arts de la mémoire et les pressions de l'histoire, ed. par Iain Chambers, Alessandra de Angelis, Celste Ianniciello, Mariangela Orobona et Michaela Quatraro, Ashgate, Londres, 2014, p. 195-209.

notes

  1. ^ Programme d'études Itala Vivan sur le site de l'Université de Milan http://www.lincom.unimi.it/curricula/CV_Vivan.pdf.
  2. ^ Itala Vivan Biographie de Zam http://www.zam.it/biografia_Itala_Vivan.
  3. ^ Itala biographie Vivan sur le site à Mantoue Festival de la littérature http://www.festivaletteratura.it/scheda_autore.php?azione=dettaglioid=953.
  4. ^ Itala articles Vivan dans le journal L'Unità http://cerca.unita.it/?f=firorderby=1key=Itala%20Vivan.
  5. ^ Site Web de la Bibliothèque des sciences politiques à Milan http://www.sba.unimi.it/Biblioteche/scpol/1869.html.

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez