s
19 708 Pages

Franco Lanza (Chioggia, 2 mars 1926 - Rome, 23 mars 2007) Ce fut un universitaire, critique littéraire et essayiste italien.

Franco Lanza
Franco Lanza, Milano 1999

biographie

Fils du poète Alfonso et Luigia Colombo, suit la famille dans diverses villes, Rovigo, Trévise, Belluno, Vérone et enfin Varese où son père tenait comme professeur de latin et grec au lycée. Juste seize ans, il a rejoint la faculté des lettres de 'Université catholique du Sacré-Cœur de Milan devenir un étudiant de Mario Apollonio et Giovanni Getto. Il a obtenu son diplôme en 1946 (Est-ce le plus jeune diplômé de l'Italie)[citation nécessaire] avec une thèse sur Giambattista Vico.

Dans Varese enseigne le latin, l'histoire et la littérature italienne à l'Institut des sciences et plus tard au lycée. En 1951, il a commencé sa carrière universitaire comme assistant Mario Apollonio et obtient la chaire en 1963.

Dans ces années, il est titulaire d'une amitié profonde et sincère avec David Maria Turoldo qui durera jusqu'à la mort de ce dernier en 1992. En 1964, il a épousé dans le temple de Canova possagno, Maria Luisa Canova, dont il eut deux fils.

En 1965, la rencontre avec Giovanni Battista Montini ne fait qu'augmenter en lui l'admiration pour l'homme de l'Eglise et pour le savant autorité; une immense culture combinée avec une grande humilité: le fait que Paul VI Il n'a jamais permis à ses ambitions d'écriture autres que d'assumer les pastorales est un exemple et d'inspiration pour la création de l'anthologie montinien 2003.[1]

Jusqu'en 1967, il est responsable de la littérature italienne à l'Université catholique du Sacré-Cœur, quand il a déménagé à Malte où il dirige le Département de l'italien l'université locale et est vice-président du Dante Alighieri. Malte devient bien plus qu'un lieu de travail, pour lui est une deuxième maison pour approfondir les liens culturels et humains, un lieu d'exporter la culture italienne qui devient véritable ambassadeur.

Dans les années soixante-dix, au cours de ses vacances d'été, il a assisté au salon littéraire Cortina d'Ampezzo Père et connaît Ulderico Pasquale Magni qui l'a invité à assister à des conférences dans la salle Akropolis Serena Hôtel qui abrite les membres les plus illustres de la scène littéraire et scientifique nationale et internationale. Il est ainsi mis en contact avec Indro Montanelli, Piero Chiara, Paolo Monelli, Peintures Alessandra Capocaccia, Joseph Padellaro Vittore Branca, Ernesto Redaelli.

Depuis 1980, il est de retour en Italie, et, après une brève affectation à Université de Palerme et Salerno, il est Viterbo Professeur d'Histoire de la littérature moderne et contemporaine et directeur de l'Institut des romans d'études à la Faculté des langues et littératures modernes.

Comme preuve de l'estime et de l'affection pour lui, collègues de 'Université de Tuscia consacrer une collection d'essais: Satura, les études en l'honneur de Franco Lanza par Renato badali. Viterbo, sept villes, 2003.

Il installe à Rome où il a vécu jusqu'à sa mort en 2007.

Directeur Association scientifique européenne culturelle Francesco Orioli, Il travaille activement au succès du festival d'été culturel Chambres avec vue ou en prison (Dirigé par Michele Mirabella) Pour la ville de vallerano.

Éditeur de magazines littéraires importants comme Otto / Novecento (Varese), cenobio (Lugano) Le livre d'information (Milan), la critique littéraire (Naples). critique littéraire et journaliste à la RAI DSE, l 'Treccani et les grands journaux avec 'Osservatore Romano, les gens, Avvenire, le Prealpina.

Un grand amateur et connaisseur de divine Comédie est commentateur sur de nombreux lacturae Dantis, Il a été rappelé par son collègue et ami Joseph M. Brincat Maltese dans un article publié juste après sa mort.[2]

La riche bibliographie qui suit témoigne de sa vitalité intellectuelle, son profil scientifique éclectique et un grand amour pour la littérature.[3]

travaux

Non-fiction

  • essais poétiques de Vico, Varese, Ed.Magenta, 1961[4]
  • Le récit baroque, Turin, Ed. SEI, 1962
  • Arturo Onofri, Milan, Murcia, 1972
  • D'Annunzio et Serra dans incunables et d'autres sages littéraires du « 900, Milan, IPL 1972
  • Le récit des Chevaliers de Jérusalem, Wise Franco Lanza: « La machine la plus merveilleuse et glorieuse Le roman italien du XVIIe siècle. ». Mario Santoro (pp.79-118). Napoli, napolitain Publishing Company, 1981
  • Byzantine D'Annunzio, Azzate, publié par Otto / Novecento, 1982
  • Les relations entre la littérature dialecte et de la littérature dans la langue à Malte. dans « La littérature dialectale en Italie » Palerme, Annales de la Faculté des Lettres, 1984
  • l'expérience littéraire et humaine de Cesare Pavese, Modena, Piles Editeur, 1990
  • Paul VI et écrivains, Roma, Studium, 1994
  • Les salles de sport Piero Chiara Tessin, Varese, "Tracks", Avril 1998, 5-10
  • Une mémoire de Mario Apollonio. Hier et aujourd'hui, Varese, "Tracks", Octobre 1998, 5-14
  • Les écrivains et les âmes du millénaire, Brescia, Morcelliana, 2001
  • Poésie vers 2000, Wise Franco Lanza dans: Histoire de la littérature italienne. La fin du XXe siècle. Sous la direction de Bruno Meier, Milan, Guido Miano Editore, 2001.
  • Word et immagine.Antologia de Paul VI, Loreto, Loreto Graphics, 2003

la critique littéraire

  • Je n'ai pas la main, Donnez votre avis sur David Maria Turoldo, "Convivium", Bompiani, 1948
  • critique G.B.Vico Dante, "Littérature italienne", 1949. 243-52
  • Le chant XXXIII du purgatoire, Florence E. Le Monnier, 1964
  • Le Chant XVII de l'Enfer, Lectura Dantis Romana, Florence, Ed.Le Monnier, 1967
  • Ismérie, G. Farrugia, sous la direction de Franco Lanza, Catania, Société de la maison de l'histoire de la Sicile orientale, 1977
  • Le Chant XVI de l'Enfer, Lectura Dantis Neapolitana, Napoli, Loffredo, 1981
  • Nell'antipurgatorio: excommunié entre les morts aux morts par la force, Lectura Dantis Modena, Modena 1985
  • Le paysage de Fermo et Lucia, Actes du Congrès XIII d'études Manzoni. Azzate, Ed. Huit / XXe siècle, 1986, 113-8
  • La poésie et le théâtre Antonino Cremona, Collier "Cameo". Milan, Guido Editeur 1986 Miano
  • La poésie de ses origines au début du XXe siècle dans l'histoire de la littérature maltaise ' 'Oliver Friggeri. Milazzo, Ed.SPES, 1986
  • La poésie de Moriconi, Napoli, Liguori, 1988
  • La poésie de Nino Muccioli, Collier "Cameo". Milan, Guido Miano Editore, 1989
  • Carnets de 1918 sur la littérature et de l'art, Bonaventura Tecchi. Sous la direction de Franco Lanza. Milan, Murcia, 1991
  • Mythe et poésie dans le caractère de Stace. La lecture de la chanson XXI du purgatoire, Varese, Annuaire lycée G.Ferraris. Agora. 1996 13-30
  • Profil critique Maria Rosa Bertellini, Histoire de la littérature italienne vol III. « La fin du XXe siècle. » Milan, Guido Miano Editore, 2001

bibliographie

  • anthologie Collier pour le lycée, Piero Gallardo réalisé par Mario Apollonio et Franco Lanza. Milano, Fabbri, 1968
  • lettres de civilisation, Anthologie en trois volumes pour les instituts techniques. Avec I. De Bernardi et G.Barbero. Turin, SEI, 1973
  • Littérature italienne, Anthologie en trois volumes pour les écoles secondaires. Avec De Bernardi et G.Barbero. Turin, SEI, 1982
  • Dictionnaire des auteurs contemporains italiens, Direction et préfacé par Franco Lanza. Milan, Guido Miano Editore, 1996
  • Oreste, Vittorio Alfieri, Sous la direction de Franco Lanza. Turin, R.U. Petrini, 1960
  • choix Pages, Giovan Battista Vico, Sous la direction de Franco Lanza. Turin, SEI, 1969
  • La télécabine à trois rames, Girolamo Brusoni. Sous la direction de Franco Lanza. Milano, Marzorati, 1971
  • Giovanni Pascoli écrits publiés et non publiés, Arturo Onofri. Introduction et notes philologiques de Franco Lanza. Bologne, Boni, 1990
  • Satura, R. Badalì, études en l'honneur de Franco Lanza. Viterbo, Sept villes, 2003

notes

  1. ^ Word et image. Anthologie de Paul VI. Loreto, Loreto Graphics, 2003
  2. ^ The Times, 1er avril. Malte, 2007 Article par Joseph M.Brincat
  3. ^ « La littérature comme l'enthousiasme des offres Rome adieu à Franco Lanza » Peter Gibellini. L 'Avvenire, Année XL 73, 27 mars 2007
  4. ^ Prix ​​à la culture du cabinet du premier ministre. Rome 1961.
autorités de contrôle VIAF: (FR68963598