s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres utilisations, voir Abolitionnisme (désambiguïsation).

L 'abolitionnisme est un mouvement politique, également déterminé par les raisons d'ordre pas cher en rapport avec première révolution industrielle, et par exemple morale, fondée sur des considérations humanitaires qui se posent dans la culture lumières ou chrétien, pour l'abolition de la traite des esclaves et l'abolition de esclavage qui a été créé et développé en Europe et Amérique entre la fin de XVIII et XIXe siècle.

Le terme est également utilisé de manière générique pour désigner les écoles de pensée ou mouvements politiques et sociaux qui luttent pour l'abolition des lois, coutumes ou pratiques jugées plus adaptées aux temps et injuste. En particulier, il y a aussi abolitionnisme dans le cas du mouvement dans la une trentaine d'années en États-Unis Il a soutenu la nécessité de mettre fin à ces lois interdisant l'utilisation de boissons alcoolisées (interdiction).

Le abolitionnisme théorique

abolitionnisme
Le marché des esclaves (Gustave Boulanger).

Dans le monde antique, qui légalement défini l'esclave même un animal, mais une « voix Instrumentum », un outil équipé de la voix, la volonté de traiter les esclaves avec humanité ou même d'abolir l'esclavage était présent dans des philosophes comme Sénèque il pensait était un esclavage institution dépourvue de toute base juridique, naturelle et rationnelle. Pour cela, dit-il, les esclaves doivent être traités comme tous les autres êtres humains ( "serviteurs sunt, homines immo« Fonctionnaires sont en effet les hommes) et ainsi les différences sociales »ce que des moyens chevalier, Freedman, esclave. Ce sont des mots nés de l'injustice.« (Lettres, 31). Mais à la fin, at-il ajouté, l'esclavage réel est celui qui soumet les hommes à passions et les vices. Nous sommes tous esclaves spirituellement et que la philosophie peut nous libérer. Donc, il y a une injustice dans le fond du monde auquel il est inutile de se rebeller.

La valeur suprême de l'égalité de tous les hommes pour que l'esclave est égal à son maître a été proclamée par le christianisme, mais en pratique le principe religieux est entré en conflit avec les structures sociales depuis des siècles codifiant l'esclavage, qui était basée sur la ' ensemble du système économique, et a été obligé s'adapter nécessairement le compromis auquel les esclaves étaient ceux de fait et de droit.

En plus de toutes les entreprises des distorsions ont été le résultat de péché originel. Il a écrit l'abbé de Smaragdus Saint-Mihiel dessous Louis le Pieux « Il n'est pas nature qui ont fait les esclaves la faute « et également dans VIe siècle Isidoro di Siviglia« L'esclavage est une punition à l'humanité par le péché du premier homme », et

« Depuis que la vie présente est, mais un lieu de transition et mauvaise par étape de définition, car le gros problème est de préparer ici pour la vie éternelle, poursuivre un chef de file de la réforme dans le fonds ordre social établi dans l'espoir d'amener le triomphe de un bonheur impossible en soi, ne pouvait pas être un travail en vain; beaucoup plus un gaspillage de forces impures qui devaient être réservés pour une tâche plus urgente et la plus ...[1] »

la église même par conséquent, devenir 'institution, appartenant à un grand nombre d'esclaves et si quelqu'un, dans le respect de la parole évangélique, il voulait vivre le principe chrétien de l'égalité dans Christ de tous les hommes, cela a été sévèrement condamné. Dans le conseil de Granges (324) Il a déclaré: « Si quelqu'un sous prétexte de piété, pousse l'esclave à mépriser son maître, pour échapper à l'esclavage, de ne pas servir de bonne volonté et de respect, qu'il est excommunié »[2] Un problème particulier se pose alors à l'Eglise sur la possibilité des esclaves être consacrés à sacerdoce: Que toute pensée impossible pour un homme comme l'esclave soumis conformément à la loi à la puissance absolue d'un maître n'aurait pas l'indépendance et la liberté nécessaire à ceux qui la dispense sacrements [3]

La morale chrétienne et abolitionnisme

De cette manière, l'Eglise a confirmé l'acceptation de l'esclavage en même temps l'introduction de validité religieuse mariages contrats par des esclaves et la promotion de la pratique pieuse de la délivrance, et non un devoir, mais un acte recommandé, ce qui contribue concrètement à l'abolition de l'esclavage aux rois chrétiens opère presque disparu en Europe à la fin de Xe siècle[4] Cependant, alors que survivant forme de transition de l'état d'un esclave à celui de la libre représenté par servage[5] qui attardé en Europe jusqu'à XIXe siècle quand il a été aboli par le 'émancipation a décidé de Russie 1861 de tsar Alexandre II. l'Eglise papa Gregorio XVI Il avait 1839 proclamé l'abolition de l'esclavage.

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: L'esclavage § L'Eglise catholique et de l'esclavage.

Abolitionnisme pour l'Empire et l'Eglise au XVIe siècle

Il est retourné en Europe pour discuter de l'abolition de l'esclavage avec la découverte du Nouveau Monde qui fait partie de l'empire espagnol. Charles V le décret du 1526, sur l'avis du Conseil royal des Indes, établie pour la protection des Indios, interdit l'esclavage dans tout l'Empire. Le 2 Juin 1537, Pape Paul III dans une lettre Veritas ipsa adressée cardinal Jean de Tavera, Archevêque de Tolède, a déclaré que la Amérindiens ils sont des êtres humains qui ont le droit à la liberté et la propriété condamnant résolument la pratique de l'esclavage a réitéré officiellement ces arguments, presque les mêmes mots, avec bulle papale Deus Sublimis publié quelques jours plus tard.

La découverte du Nouveau Monde avait en effet de nouveaux problèmes théologique l'Eglise. « Déjà l'existence même de la population américaine sur les terres si loin de tout autre continent connu a soulevé la question d'expliquer l'origine et le passage sur le Nouveau Monde d'une manière compatible avec l'histoire de Genèse...« Et d'autre part il manquait, » [...] ce qui avait été une croyance unanime des théologiens médiévaux qu'il n'y avait pas de pays dans le monde où gospel Il n'a pas été prêché "[6].

La question était « quelle chance de salut avait l'homme vertueux est resté dans l'ignorance de la religion »[6]. L'Eglise a déclaré dans une dispute extraordinairement moderne que même les gens sont restés en dehors de l'Eglise pourrait participer au salut grâce à une aide directe du Tout-Puissant. Cela signifiait affirmer l'égalité fondamentale de tous les hommes et toutes les nations, ainsi que soutiendrait le cordelier Bartolomé de Las Casas que la défense des indigènes des États-Unis a défendu l'homme en tant que tel.

Le débat sull'abolizionismo

abolitionnisme
Peintures représentant la dominicain Bartolomé de Las Casas.

Malgré les lois de protection des peuples d'Amérique continue l'exploitation des Indiens au point que, depuis 1516 Las Casas moine pour éviter leur extinction avait favorisé le transfert des Noirs d'Afrique en Amérique, et cela a également été souhaité pour des raisons économiques parce que les Noirs semblaient beaucoup plus approprié pour résister aux difficultés. Il est également clair que les massacres des Indiens »Votre Majesté et ses grands trésors et les richesses de la couronne royale de pardon que toute justice pourrait obtenir, autant par vassales Indiens, comme la population espagnole, qui, si elle a quitté les Indiens vivent, deviendrait grand et puissant, qui ne sera pas possible si les Indiens meurent».

Il est bien établi que chaque colonisateur espagnol a obtenu le droit d'importer douze nègres africains doivent partir et mettre hors de son Indien à leurs villages et ce qui restait de leurs terres. « A ce conseil, le prêtre Las Casas a vivement regretté, parce qu'il ne pouvait voir et constater que la captivité des Nègres est tout aussi injuste que l'Indien [...] que l'ignorance dans laquelle il était et sa volonté de faire le pardonner par jugement divin ... « (Istoria ou d'un rapport sommaire de l'Ouest Distruttione Indie Mons. Le révérend Don Bartolomeo de maisons, Ordre des Prêcheurs sévillane Trad. de G.Castellani, Venise, 1643)

la Bref rapport sur la destruction des Antilles Las Casas envoya au roi d'Espagne 1542 dénonçant la génocide les Indiens a provoqué une vive réaction des colons, l'accusant de trahir sa race et sa religion, l'a forcé à quitter son diocèse de Chiapas et de retourner en Espagne.

La thèse de Juan Ginés de Sepúlveda

abolitionnisme
Transport des esclaves en Afrique.

Devant le rapport Bartolomé de las Casas, l'Espagne a été secouée par un grand débat entre les partisans de l'esclavage et « abolitionnistes ». À l'appui du premier haut fonctionnaire, le chroniqueur impérial Juan Ginés de Sepúlveda écrit-il dans 1547 un Traité sur les causes justes de la guerre contre les Indiens (Dans G. Gliozzi, La découverte de la nature. Anthropologie et colonialisme de Colombo à Diderot, Principato, Milano, 1971)

Selon l'autorité Sepúlveda, dessin aussi Aristote, les Indiens ne sont pas des hommes mais des petits hommes, des esclaves par nature. Leur essence humaine est telle que pour les affecter inexorablement à devenir des esclaves. Ils sont nés comme esclaves au pouvoir que, tôt ou tard devenir esclaves en cours et que son « [...] à leur état naturel, sont tenus d'obéir, comme le sull'imperfetto parfait doit dominer. » La preuve de cette infériorité naturelle réside dans le fait qu'ils sont libres de culture et les lois écrites, qui, par leur indolence se laissent conquérir par un petit nombre d'espagnol et, enfin, même ceux qui sont considérés parmi eux les plus civilisés, la Aztèques élire leur roi au lieu de les désigner plus civilement pour l'héritage.

"Les idées de Sepùlveda« A écrit Laurette Séjourné, archéologue et ethnologue français 'Ils ont été accusés par les autorités qui ont demandé l'aide du casuiste et le manuscrit a ensuite été rejeté par le Conseil des Indes et le Conseil Royal, après le vénérable Université de Salamanque et Alcala ont été déclarés indésirables travail « pour sa doctrine malsaine » (en Antiguas culturas precolombinas, México, Siglo XXI Editores de España, 1976.)[7]

Mais étant donné la bonne volonté du gouvernement espagnol pour le traitement humain des Indiens dans la pratique ne l'a empêché? D'abord, il a été le même système de 'encomienda, à savoir la question des colons espagnols non seulement la pleine disponibilité de la terre, mais aussi par les Indiens qui y vivaient avec l'obligation d'assistance en théorie conversion au christianisme. En outre, compte tenu de l'impossibilité d'appliquer la système féodal au peuple américain l'indium droit hypothétique, victime de l'oppression et de cruauté, de demander justice à une autorité supérieure à celle du colon son maître, n'a été possible avec un appel direct à l'empereur lointain en Espagne, le Conseil royal et suprême Cour suprême de l'Inde pour la justice pour toutes les affaires civiles et pénales des royaumes américains.

Les étapes de l'abolition dans le monde

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: L'abolition de la traite des esclaves.

Pas abolitionnisme de coïncidence, en tant que mouvement politique commence à se traduire en actes concrets de droit commençant par la 1700 en même temps à la diffusion des idées lumières de la liberté et de l'égalité de tous les hommes.

France

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: § abolitionnisme L'esclavage et les Lumières.
abolitionnisme
L'abolition de l'esclavage

En France, le « Traitez les Noirs » des 'Encyclopédie compilé par Louis de Jaucourt en 1776 condamne l'esclavage et la traite des esclaves qui « porte atteinte à la religion, la morale, les lois naturelles, et tous les droits naturels de l'homme. » Jacques Pierre Brissot fondé Société des Amis des Noirs en 1788; mais malgré les efforts de ses membres importants, l'abbé Henri Grégoire, Condorcet, Il ne parvient pas à obtenir l'abolition de l'esclavage par l'Assemblée constituante. Seulement le 4 Février, 1794 la Convention nationale de l'esclavage abolit la validation et l'extension de la décision unilatérale du commissaire civil Saint-Domingue pris avec le décret d'abolition de l'esclavage le 29 Août 1793.

De cette manière, la Convention a été conçue pour atteindre deux résultats: mettre la révolte des esclaves à Saint-Domingue et contrer les menaces qui venaient de partisans de la monarchie et une éventuelle invasion anglaise. Et en fait le décret abolitionniste n'a pas été appliqué dans toutes les colonies françaises. Il sera Napoleone Bonaparte à restaurer, par la loi du 30 floral dixième année (20 mai 1802) L'esclavage dans les territoires d'outre-mer. L'empereur a cédé la place aux exigences de la famille de sa femme Giuseppina di Beauharnais Il est descendu des premiers colons de Saint-Domingue et l'insistance des colons blancs qui ont affirmé qu'il ne pouvait plus assurer leur survie et celle de leurs plantations lorsqu'ils ne sont pas en utilisant la main-d'œuvre esclave. Toujours à l'époque napoléonienne, les mariages mixtes étaient interdits.

La nécessité de donner à la constitution française d'un libéral et un climat d'apaisement poussé Napoléon, après le retour en France de 'Île d'Elbe, de décréter l'abolition immédiate de l'esclavage en 1802 avait provoqué une véritable guerre d'indépendance à Saint-Domingue mettant en vedette le célèbre Toussaint Louverture. Le décret sera confirmé par l'abolitionniste napoléonienne Congrès de Vienne avec le traité de Paris du 20 Novembre 1815 mais en réalité, il n'a jamais été appliquée pendant l'âge de restauration. Tant et si bien que, même dans 1834 Il est né la « Société française pour l'abolition de l'esclavage », présidé par Victor de Broglie. Victor Schoelcher, sous-secrétaire de la marine et des colonies pendant le gouvernement intérimaire plus tard en France Révolution de 1848 il a adopté le décret du 27 Avril de la même année, sur l'abolition de l'esclavage dans les colonies.

abolitionnisme
Médaillon officiel de la Société britannique contre l'esclavage

Angleterre

depuis le 1 772 Britannique juge Granville de Sharp en ajoutant l'exigence que tout esclave se sont échappés des colonies capables de mettre le pied sur le sol anglais deviendra automatiquement un homme libre. en 1783 la Quakers Anglais première association pour promouvoir la libération des esclaves (Abolition Society). en 1789 Il est fondé Société pour l'abolition de Effectue la traite des esclaves ( « Société pour la répression de la traite »), un mouvement abolitionniste organisé voulait, entre autres, par le représentant William Wilberforce et activiste Thomas Clarkson, avec le soutien du Premier ministre William Pitt. la Chambre des communes en 1807 résolution, l'interdiction d'accueil pour navires négriers dans les ports anglais et 1815 Ce sera la marine britannique, mandaté par le Congrès de Vienne[8] de faire respecter l'interdiction internationale de la traite des esclaves. en 1833 la Parlement du Royaume-Uni décrété la libération des esclaves dans les colonies.

Les pays non européens

abolitionnisme
Revista Ilustrada 1880 concernant une campagne abolitionniste
abolitionnisme
l'interdiction de Bono de 1935 qu'il a aboli l'esclavage dans le Tigré (Ethiopie)
abolitionnisme
Première édition Uncle Tom Cabin
  • 1770: La société Quaker nouvelle-Angleterre interdire toute pratique l'esclavage.
  • 1774: le Rhode Island Il abolit l'esclavage.
  • 1777: L'esclavage est aboli en Vermont.
  • 1789 (4 Mars): le Constitution des États-Unis Il entre en vigueur et de l'esclavage légitime dans un grand nombre d'États, en particulier du Sud ainsi. L'un de ses articles permet aux propriétaires d'esclaves pour calculer le nombre de voix de l'équation 1 = 3/5 d'un noir blanc.
  • 1807: Les Etats-Unis interdisent l'importation d'esclaves.[9]
  • 1820: le Femme Anti-Slavery Society Etats-Unis dénonce l'esclavage comme pratique immorale.
  • 1822: L'initiative de philanthropes américains établi en Afrique occidentale une colonie d'esclaves libérés appelé Libéria que 1847 Il devient l'un des premiers Etats indépendants africains.
  • 1832: Il a été fondé la "American Anti-Slavery Society"
  • 1845: Les subventions du gouvernement fédéral des États-Unis Texas, Il est entré dans la Confédération pour maintenir son règlement esclave: je suis né un contraste avec les abolitionnistes Unies.
  • 1847 (26 Décembre): l 'l'Empire ottoman Il abolit l'esclavage.
  • 1852: Il est publié le roman Harriet Beecher Stowe Uncle Tom Cabin qui vend un million et demi d'exemplaires, de chiffre remarquable pour l'époque. La thèse d'un abolitionnisme modéré assaisonné avec une réussite humanitarisme superficielle et abolitionnisme propagation du grand public.
  • 1854: le Venezuela sous la présidence de José Gregorio Monagas, Il s'inscrit dans la Constitution l'abolition définitive de l'esclavage.
  • 1859: en Virginie Il est pendu abolitionniste blanc John Brown, coupable d'incitation à l'émeute les noirs plantation d'esclaves. Il deviendra le martyr de l'abolitionniste idéal.
  • 1865: Terminée American Civil War le gouvernement des États-Unis déclare la fin de l'esclavage dans toute la nation avec le treizième amendement à la Constitution voulu par Abraham Lincoln (1809-1865) Du 16 président États-Unis d'Amérique. Il a été le président qui a travaillé pour mettre fin à l'esclavage, d'abord avec la Proclamation d'Emancipation (1863), qui a libéré les esclaves dans les Etats de la Confédération, puis à la ratification du treizième amendement de la Constitution des États-Unis. L'emplacement de Lincoln au sujet de la libération de l'esclavage des Afro-Américains est encore controversée, malgré la fréquence et la clarté avec laquelle il est affirmé avant son élection en tant que président (voir Différends Lincoln-Douglas, 1858) et après (voir Première adresse inaugurale Lincoln). Il a exposé sa position de force et en quelques mots dans une lettre à Horace Greeley du 22 Août 1862:
abolitionnisme
Abraham Lincoln

« Je veux sauver l'Union. Cela permettrait d'économiser le moyen le plus rapide en présence de la Constitution des États-Unis. Avant que l'autorité nationale peut être rétablie, il sera plus comme l'Union « que l'Union était. » S'il y avait ceux qui ne veulent pas sauver l'Union, à moins qu'ils ne pouvaient même l'esclavage défaite de temps, je ne serais pas d'accord avec eux. Mon but ultime dans cette lutte est de sauver l'Union, et pas si mettre fin à l'esclavage ou sauver. Si je pouvais sauver l'Union sans libérer aucun esclave, je le ferais; et si je pouvais la sauver en libérant tous les esclaves, je le ferais; et si je pouvais la sauver en libérant certains et en laissant seuls les autres, je le ferais à nouveau. Ce que je fais sur l'esclavage, et la race de couleur, je fais parce que je crois qu'il aide à sauver l'Union; et ce évitez-vous, je l'éviter parce qu'ils ne croient pas peuvent aider à sauver l'Union. Je vais devoir arrêter chaque fois que vous croyez que vous faites quelque chose qui cause du tort à la cause, et je vais devoir essayer plus dur chaque fois que vous croyez que plus bénéficier négativement la cause. Je vais essayer de corriger les erreurs quand ils se révèlent être des erreurs; et j'adopter de nouvelles vues comme le montrent bientôt des vues correctes ... Je l'ai dit ici mes fins conformément aux vues de mes fonctions officielles; et je ne vais pas changer mon souhait personnel maintes fois répété que tous les hommes pourraient être libres "

Dans tous les cas, le temps d'écrire cette lettre, Lincoln allait déjà à l'émancipation, ce qui aurait conduit à la proclamation de l'émancipation. Il est aussi révélateur sa lettre écrite un an plus tard James Conkling 26 Août 1863, qui comprenait les éléments suivants:

« Il a fallu plus d'un an et demi pour réprimer la rébellion avant qu'il ne soit tenu la proclamation, les derniers cent jours qui ont été consacrées à la prise de conscience explicite qui venait, sans être ressenti par les révoltés, en revenant à leurs tâches . La guerre a progressé si nous favorable à l'annonce de la proclamation. Ainsi, bien qu'il soit possible de connaître les opinions des autres, que certains commandants de nos armées sur le terrain, qui nous ont donné les réalisations les plus importantes, croient dans la politique d'émancipation et l'utilisation des troupes noires est le coup le plus dur à ce jour a lancé la rébellion, et qu'au moins l'un de ces grands succès n'aurait pas été atteint si elle avait pas été pour l'aide des Noirs soldats. Parmi les commandants qui ont ces opinions, il y a des gens qui ont jamais eu aucune affinité avec ce qu'on appelle l'abolitionnisme ou avec les politiques du Parti républicain, mais le soutien d'un point de vue purement militaire. Je soumets ces opinions comme ayant droit à une importance significative contre les objections se déplace souvent et émanciper les bras noirs sont des décisions peu judicieuses militaires et n'ont pas été adoptées en tant que telle de bonne foi. »

  • 1888: L 'Empereur du Brésil Pierre II Il abolit l'esclavage.
  • 1926: le Société des Nations Il fixe la fin de la traite et de l'esclavage pour tous les pays participants.
  • 1935: L 'Italie en abolit l'esclavage Abyssinie.
  • 1980: le mauritanie Il est le dernier pays à avoir officiellement aboli l'esclavage.

Les raisons économiques abolitionnisme

abolitionnisme
Caricature du XIXe siècle abolitionnisme

les causes idéologiques et économiques de l'abolitionnisme peuvent être clairement identifiées dans la guerre de Sécession. Voici des raisons religieuses et les idéaux humanitaires de la libération des esclaves, qui sont nés en Europe à l'époque des Lumières et transmigré en Amérique, ont rejoint les raisons économiques qui se sont développées avec le progrès industriel, qui a affirmé que les Etats-Unis ont un système unifié de production[10]. au protectionnisme des États industriels du Nord, qui ont utilisé le travail des ouvriers salariés, il était opposé au régime libre-échange des états agricoles esclaves du Sud. Parmi les causes de la guerre, il est apparu la nécessité pour le Nord de ressources financières adéquates industrialisation et la modernisation de l'agriculture dans l'ensemble du territoire national avec l'introduction de machines agricoles et de mener l'agriculture avec des méthodes industrielles. Dans ce contexte, il est inacceptable que le Sud était principalement axée sur l'agriculture monocultures Coton et pourtant vous utilisiez le travail esclave.

L'esclave était une mauvaise affaire, il était l'illusion d'une main-d'œuvre gratuite et les frais nécessaires à sa continuation de la vie et de son suivi; à la différence du travailleur salarié, il a dû se débrouiller lui-même pour son entretien tenu de payer la réception. De nombreux économistes comme Adam Smith, Sismondi Ils avaient estimé que le coût du travail des esclaves était plus élevé que celui du travail rémunéré: « L'expérience de tous les temps et lieu montre que le travail des esclaves est finalement le plus cher de tous. Celui qui n'a rien de son propre ne peut avoir d'autre intérêt que de manger autant que possible et de travailler aussi peu que possible ".

La victoire du Nord industriel et bancaire imposée non seulement les États du Sud la libération des esclaves, l'atterrissage de leur économie, et étendu à tous les Etats membres de la confédération sa politique protectionniste, mais a procédé, en faisant les premiers tests d'une politique impérialiste interne, à la conquête des marchés du sud avec un régime de type colonial. Les perdants ont tourné leur colère afro-Américains qui, bien que légalement affranchis, ils ont subi une rigoureuse ségrégation et le terrorisme raciste par exemple en la Ku Klux Klan.

notes

  1. ^ Marc Bloch, Et pourqoi Comme l'esclavage antique en finit Trad. édité par Trigari, Messina-Florence, 1972 A. Desideri, Histoire et Historiographie, vol.I, éd. D'Anna, Messine-Florence, 1977, p. 29 et suiv.
  2. ^ M. Bloch, Op. Cit.
  3. ^ Alberto Piola, Les femmes et la prêtrise: enquête historique et théologique des aspects anthropologiques de l'ordination des femmes, Effata Editrice IT, 2006 p.239
  4. ^ La civilisation catholique, Année XVI, Volume 102, Partie 4, à la page 33
  5. ^ Les services auxquels les serfs étaient nécessaires, il convient de noter, contrairement à l'esclavage, n'avait pas générique, mais ils ont été définis avec précision. En plus des serfs, à la différence des esclaves, ils ne sont pas considérés comme des « choses », mais les gens avaient le droit de propriété privée, bien que limitée aux biens personnels, ils pourraient se marier, avoir des enfants à qui laisser un héritage. Le seigneur féodal avait aucun droit sur la vie du serf, mais pourrait être vendu en même temps que le terrain sur lequel il avait le droit et le devoir de rester.
  6. ^ à b R. Romeo, Les résultats de la conscience américaine de la Cinquecento italienne, Ricciardi, Milano-Napoli, 1959
  7. ^ Singles pourraient être considérés comme le fait que le traité de Sepúlveda, interdit en Espagne XVIe siècle, Il a été publié et largement diffusé dans la 1892, à-dire lorsque le colonialisme Europe était pratique pour rafraîchir la thèse raciste l'esclavage et le chroniqueur espagnol.
  8. ^ La cause abolitionniste a été préconisée à Vienne, à l'occasion du congrès, la vice-amiral Anglais William Sidney Smith
  9. ^ Texte de la loi à partir du site de l'Université de Yale.
  10. ^ Chuang, Janie A.1. 2015. « Donner la gouvernance? Philanthrocapitalism et l'esclavage moderne abolitionnisme. » UCLA Law Review 62, no. 6: 1516-1556. Index des périodiques juridiques et livres (Wilson) H.W..

bibliographie

  • Lucio Anneo Sénèque, Epistulae à Lucilium Morales (texte disponible)
  • Marc Bloch, Et pourqoi Comme l'esclavage antique en finit Trad. édité par Trigari, Messina-Florence, 1972
  • Rosario Romeo, Les résultats de la conscience américaine de la Cinquecento italienne, Ricciardi, Milano-Napoli, 1959
  • Istoria ou d'un rapport sommaire de l'Ouest Distruttione Indie Mons. Le révérend Don Bartolomeo de maisons, Ordre des Prêcheurs sévillane Trad. G. Castellani, Venise, 1643
  • G. Gliozzi, La découverte de la nature. Anthropologie et colonialisme de Colombo à Diderot, principauté, Milano, 1971
  • Laurette Séjourné, Antiguas culturas precolombinas, México, Siglo XXI Editores de España, 1976.
  • Kevin Bales, Les nouveaux esclaves. La marchandise humaine de l'économie mondiale, traduit par Maria Nadotti, Feltrinelli, Collier économie universelle, Essais, 2000.

L'esclavage et de l'abolitionnisme dans les films

  • Queimada de Gillo Pontecorvo (1969) sur les motivations économiques et politiques de l'abolitionnisme.
  • mission de Roland Joffé (1986) sur les missions en Amérique du Sud (reducciones) des protecteurs des Indiens par les colons jésuites esclavagistes.
  • Amistad de Steven Spielberg (1997), qui raconte les débuts de cause abolitionniste aux États-Unis.
  • Amazing Grace de Michael Apted (2006) qui traite de la figure historique de William Wilberforce et sa campagne pour l'abolition de l'esclavage.
  • Django Unchained de Quentin Tarantino (2012) qui raconte l'histoire d'un esclave noir situé dans l'ouest.
  • Lincoln de Steven Spielberg (2012), qui retrace les derniers mois de la vie Abraham Lincoln et l'approbation du 13e amendement.
  • 12 ans esclave de Steve McQueen (2013), basé sur l'autobiographie éponyme Solomon Northup, un violoniste esclave, avant guerre civile.

Articles connexes

D'autres projets


autorités de contrôle GND: (DE4302520-1