s
19 708 Pages

Alessandro Telesino ou telese (en latin: Alexander Télésinus; ... - 1136) Il était le 'abbé de San Salvatore, en telese. Il est surtout connu comme chroniqueur et historien.

biographie

Alexander a été remplacé par l'abbé John conduire le 'Abbaye bénédictine de Saint-Sauveur à telese, certainement avant 1127.

Il a prouvé homme intelligent et instruit. pour Alife il savait Matilde di Altavilla, sœur Roger II de Sicile et la femme du comte Ranulf III de Anderson. Devenez ami de la comtesse, il écrit son œuvre la plus importante, la Ystoria Rogerii Siciles Calabrië regis atque Apulie, biographie précise du roi Roger II[1].

Le roi a toujours gardé en vue l'abbé et deux fois visité l'abbaye en ajoutant à ses visites avec des dons. En fait, le roi donna au monastère avec les fiefs de San Salvatore sycomore, Carattano et la Chambre des esclaves reconnaissant les abbés le droit d'administrer la justice[2].

L'abbé Alessandro Stefano a succédé à l'abbé entre 1136 et 1143.

travaux

Son œuvre la plus célèbre est la Ystoria Rogerii Siciles Calabrië regis atque Apulie, une biographie de Roger II de Sicile qu'elle couvre en détail les années après 1127 et jusqu'à 1136, où elle se termine brusquement. Il a été écrit à la commission de la sœur du roi, Mathilde, épouse de Renouf de Alife, et il est certainement la propagande en faveur des rois normands, bien que Ranulf était le pire ennemi de Roger. Il correspond à l'enregistrement de son contemporain Falco de Bénévent, qui, au lieu oppose Ruggero.

Editions

A partir du seul manuscrit existant (Barcelone, Bibliothèque centrale, la morue. 996), une copie écrite à Monte Cassino vers 1330 et introduit en Espagne au temps de l'occupation aragonaise, l'antiquaire Jerónimo Zurita drew édition imprimée en 1578, dépourvue des derniers chapitres (dérivé de ce Muratori et Del Re).

  • (LA) Alexandri Telesini Coenobii Abbatis De Rebus Gestis Rogerii Siciliae Regis et Alexandri Abbatis Telesini Alloquium à Réguem Rogerium en: Scriptores Rerum Italicarum édité par Ludovico Antonio Muratori, vol V, Milan 1724, p. 609-645.
  • (LA) De rebus Alexandri Telesini gestis Rogerii Siciliae regis livres IV, en Giuseppe Del Re, Les journalistes et les écrivains synchrones napolitains, vol. I, Naples, 1845, pp. 82-156.
  • (LA) Alexandri Telesini Abbatis Ystoria Rogerii Siciles Calabrië regis atque Apulie, texte par Ludovica De Nava; commentaire historique par Dione Clementi, Rome 1991 (sources de l'histoire de l'Italie, 112).
  • Alexandre de Telese, Histoire de Roger II; Traduction, introduction et notes par Raffaele Matarazzo, Art Letterpress, Naples 2001 (Thesaurus Rerum Beneventanarum 3).
  • Alexandre de Telese, Le Roi Roger II de Sicile, introduction, traduction et notes par Vito Lo Curto, éd. Ciolfi, Cassino 2003 (collier études médiévales historiques 9).
  • (FR) Alexandre de Telese, Les titres de propriété par Roger de Fait Sicile, traduit par Graham A. Fort (Leeds Textes dans l'histoire médiévale site de traduction, Université de Leeds) (http://www.leeds.ac.uk/history/weblearning/MedievalHistoryTextCentre/medievalTexts.htm).

la historia Allifana

Avec le seizième titre historia Allifana, on connaît une histoire de traduction Alife de Rome et agiografico signe de tête Papa Sisto I l'abbé Alexandre de Telese, préparé pour la chirurgie de Roberto vescovo de Alife, dans les années entre 1131 et 1134, pendant le gouvernement de Renouf de Alife. Le manuscrit du XIIe siècle, encore entre les mains des évêques du Alifana du XVIe siècle, y compris Antonio Agustín ce qui rend la mémoire exprimée dans une lettre, et connue Ignazio Danti évêque de Alatri, et d'autres antiquaires Alifana c'est perdu ci-dessous. Une lettre de Danti et de la narration par le tournage en bollandiste Acta sanctorum, les textes des savants Alifana et le feu vert de contenu dans un Cinquecentina Cilio Alifano et les témoignages des évêques autorisés à certifier son existence.

notes

  1. ^ Marrocco, p. 6
  2. ^ Marrocco, p. 9

bibliographie

  • Dante B. Marrocco, L'Abbaye de S. Salvatore di Telese, Piedimonte Matese, Association historique du Moyen Volturno, 1951.
  • Dione Clementi, Alexandri Telesini "Ystoria sérénissimes Rogerii premier regis Siciles", Lib. IV, 6-10, en Bulletin de l'italien historique pour le Moyen-Age et Archives Muratoriano, nº 77, Rome, Institut historique italien pour le Moyen-Age, 1965, p. 105-125, ISSN 0392-5242.
  • Angelo Gambella, La documentation existante sur la « Historia Allifana » Alexandre de Telese, en Annuaire Association historique 1998 Moyen Volturno, Editions ASMV, Piedimonte Matese 1999, p. 101-120.
  • (DE) Horst Enzensberger, Alexander von Telese, en Lexikon des Mittelalters, I, p. 380-381.
  • John Julius Norwich, Les Normands du Sud 1016-1130 [Les Normands du Sud (1016-1130)], Traduit par Elena Rospigliosi Lante della Rovere, Milan, Murcia, 1971 [1967], ISBN 978-88-425-3768-7.
  • John Julius Norwich. Le Royaume du Soleil Les Normands du Sud: 1130-1194. Murcia, Milan, 1972 (ed.orig. Le Royaume du Soleil 1130-1194. Longman, Londres, 1970)
  • (DE) Margrit Reichenmiller, Bisher unbekannte Traumerzählungen von Alexandres Telese (PDF), Dans Deutsches Archiv, vol. 19, 1963, pp. 339-352.

Articles connexes

  • Falco de Bénévent
  • normans

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page dédiée à Alessandro Telesino

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR79410750 · LCCN: (FRn92114413 · GND: (DE119098857 · BAV: ADV11463966