s
19 708 Pages

San Convoione

se calmer

naissance Comblessac, 788
mort Saint-Maixent de Plélan Janvier 5868
vénérable de Eglise catholique
canonisation 3 mai 1866
récurrence 5 janvier

Convoione (Comblessac, 788 - Saint-Maixent de Plélan, 5 janvier 868) Il a été le fondateur et premier abbé de Saint-Sauveur Redon. Son culte comme saint Il a été confirmé par Le pape Pie IX en 1866.

biographie

Fils du noble Breton Conon, il est entré dans l'état ecclésiastique et a été choisi par l'évêque de Vannes comment archidiacre de cathédrale; attirés par la vie de l'ermite, en 832 a renoncé à son bureau et, avec cinq compagnons, il se retira Redon, où il a construit un monastère dédié au Sauveur sur la terre lui a été donnée par le noble Ratvili.[1]

Conon voulait introduire dans le monastère les règles et coutumes de monachisme irlandais mais, sur les conseils de l'ermite Gerfredo déjà abbaye de San monaco Mauro Glanfeuil, Il a été adopté Règle de saint Benoît.[1]

l'empereur Louis le Pieux Il opposé à la reconnaissance de la fondation, qui a été approuvé plus tard en 834 grâce au soutien du fonctionnaire impérial Noménoé, ami Convoione.[1]

En 848, il est allé en mission pour Le pape Léon IV comme une question concernant certains évêques accusés de simonie et il est revenu de Rome avec quelques vestiges de san Marcellino Lui donner le pontife.[1]

Parce que les raids fréquents normand précariser la région de Redon, en 854, le monastère a été transféré à Saint-Maixent de Plélan, sur un terrain donné à Convoione du prince Breton Salomon. L'abbé y mourut en 868.[2]

culte

Ses reliques, transférées de Saint-Maixent à Redon, ont été profanées au cours de la Révolution.[2]

Son culte comme un saint a été confirmée par Le pape Pie IX par décret du 3 mai 1866.[3]

Sa fête a été célébrée 28 décembre, probablement en mémoire de la traduction de ses reliques.[2]

Son éloge funèbre lit le martyrologe romain un 5 janvier.[4]

notes

  1. ^ à b c Gian Domenico Gordini, BSS, vol. IV (1964), col. 164.
  2. ^ à b c Gian Domenico Gordini, BSS, vol. IV (1964), col. 165.
  3. ^ état ac Index causarum (1999), p. 422.
  4. ^ martyrologe romain (2004), p. 111.

bibliographie

  • Le martyrologe romain. Réformée conformément aux décrets du Concile Vatican II et promulgué par le Pape Jean-Paul II, LEV, Cité du Vatican 2004.
  • Congrégation pour Causis Sanctorum, état ac Index causarom, Cité du Vatican 1999.
  • Filippo Caraffa et Giuseppe Morelli (Curr.) Bibliotheca Sanctorum (BSS), 12 vol., Institut Jean XXIII à l'Université pontificale du Latran, Rome 1961-1969.

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Convoione
autorités de contrôle VIAF: (FR35255595 · GND: (DE118935895 · LCRE: cnp00542779