s
19 708 Pages

San Saint Malachie
Saint-Malachy.jpg

archevêque

naissance 1095
mort 1148
vénérable de Eglise catholique
canonisation 6 juillet 1190
récurrence 3 novembre
Saint Malachie
Archevêque de l'Eglise catholique
ArchbishopPallium PioM.svg
Mandats exercés évêque de vers le bas
évêque de Connor
archevêque de armagh
armagh, 1095
décédé Abbaye de Clairvaux, 2 novembre 1148

Malachie O'Morgair, en gaélique irlandais Maelmhaedhoc O'Morgair, en Moyen gaélique irlandais Uc Máel Máedóc Morgair (armagh, 1095 - Abbaye de Clairvaux, 2 novembre 1148), Il a été un abbé et L'archevêque catholique irlandais, propriétaire 'Archidiocèse de Armagh.

Il a été proclamé saint de papa Clemente III, la 6 juillet 1190.

La dévotion des fidèles attribuons plusieurs miracles et une vision sur l'identité du dernier papes, le soi-disant La prophétie des papes.

biographie

Bernardo di Chiaravalle Il décrit comment noble naissance. Il a été baptisé Máel Máedóc (Un nom qui a été traduit par "Malachie« ) Et a été chargé par Imaro (Imhar O'Hagan), puis abbé d'Armagh. Après une longue série d'études, il a été ordonné prêtre par Celso Armagh[1] (Cellach) dans 1119. Afin de se perfectionner dans liturgie sacré et théologie, il est allé à Lismore, où il a passé près de deux ans sous la direction de Malchus. Il a ensuite été choisi comme Abbé de Bangor, en 1123. Un an plus tard, il a été consacré évêque de Connor, et en 1132 il a été promu archevêque de armagh.

Bernard nous donne beaucoup d'anecdotes intéressantes sur Malachie, et fait l'éloge de beaucoup son zèle pour la religion, à la fois Connor est à Armagh. en 1127 Il effectue une deuxième visite à Lismore, où il agit pour une certaine période confesseur de Cormac MacCarthy, le prince de Desmond. Quand il était évêque de Connor elle a continué à résider à Bangor, et quand certains princes irlandais limogé Connor, il a apporté les moines Bangor Iveragh, en Comté de Kerry, où ils ont été accueillis par Cormac, maintenant il devient roi. A la mort de Celse (qui a été enterré à Lismore en 1129), Malachie a été nommé archevêque d'Armagh, poste qu'il a accepté avec beaucoup de réticence. En raison de l'intrigue, il n'a pas pu prendre possession de son siège jusqu'à deux ans plus tard; même alors, il a dû acheter le Bachal Isu (le bâton Jésus) de Niall, l'usurpateur primate laïque.

L'influence de Malachie en matière ecclésiastique irlandais a été comparé à celui de Bonifacio en Allemagne. Il a réformé et réorganisé l'Eglise d'Irlande et l'a amenée à être soumis à Rome; comme Boniface, il était un réformateur zélé et un promoteur monachisme.

Au cours des trois années à Armagh, comme St Bernardo di Chiaravalle, Malachie restauré la discipline dans l'Eglise, est devenue de plus en plus détendu pendant la période de gouvernement d'une série d'abbés laïcs, et a adopté la liturgie romaine. En continuant l'histoire de Bernardo, ayant éradiqué la barbarie et restauré la morale chrétienne, voyant que tout était calme, il se mit à penser à sa paix intérieure. Il est parti à Armagh 1138, et il est revenu à Connor, divisant le siège en bas et Connor, et le maintien de la première. Malachie a fondé un prieuré Downpatrick, et il a mené un travail acharné évêques. au début 1139 Il a voyagé à Rome passage Écosse, Angleterre, et France, et visiter Bernardo chiaravalle. Il a fait une Le pape Innocent II demande pallium pour les sièges de armagh et Cashel, et il a été nommé légat du pape pour le 'Irlande. Lors de la visite à Clairvaux pendant le voyage de retour, il a obtenu cinq moines pour fonder, en Irlande, la grande abbaye de Mellifont en 1142, qui avait un haut irlandais chrétien. Malachie a entrepris un second voyage à Rome, en 1148, mais quand il est arrivé à Clairvaux est tombé malade et est mort dans les bras de Bernardo 2 novembre.

culte

Saint-Malachie est célébrée par l'Eglise catholique 3 novembre, ne pas chevaucher la célébration des morts.

La « prophétie » des papes

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: La prophétie de Malachie.

la La prophétie des papes est une liste de 112 phrases courtes latin prétendant décrire tous papes de Eglise catholique de papa Celestino II (Élu en 1143) Et jusqu'à arriver à un au-delà pape à venir, décrit dans prophétie comme "Pierre le Romain», Dont le pontificat se terminera par la destruction de Rome et dernier jugement.

Dans le texte de Malachie Papa Benedetto XVI Il semble être le dernier pape avant l'élection de Pierre le Romain; certaines particularités du texte laissent ouverte la possibilité que les deux papes ne sont pas consécutifs, il peut y avoir d'autres au milieu, sur lequel Malachie n'a pas fourni les directions. L'argument est cependant incertain, compte tenu de la précédente sont consécutives.

Selon l'auteur S.M. Olaf, la prophétie doit être liée à médaillons du pape présenter Basilique de Saint-Paul-hors-les-Murs. En commençant par le médaillon de Célestin II à Benoît XVI, avant que les travaux d'extension, il y avait 111 sièges vides et deux médaillons. Par conséquent, si cette hypothèse est correcte, cela impliquerait que le pape François devrait être l'avant-dernier pape, et son successeur serait le dernier. Seulement après ce dernier pape serait le « Pierre le Romain ». Il est douteux que « Pierre le Romain » d'être une force pape; il est possible que ce soit quelqu'un qui prend la place pendant la période de vacance.

Il ne faut pas oublier que nous sommes en présence de sujets parascientifiques et le poids des arguments pour et contre dépend de la disponibilité individuelle à ces questions.

La prophétie est apparemment basée sur une vision vu par Malachie au cours du premier voyage à Rome 1139. Elle a rapporté des visions par écrit et remis le manuscrit à innocent II, qui jetterait la prophétie parmi les nombreux documents accumulés dans 'archives du Vatican ou il se cachait parce que personne ne le lirait.

L'évaluation critique des prophéties attribuées à Saint-Malachie

En fait, il semble prouvé, avec des arguments historiques et philologiques, ce soi-disant prophéties de saint Malachie, non seulement ne sont pas écrits par le saint évêque d'Armagh, mais plutôt le travail en jeu, et beaucoup plus récemment, d'un faussaire.

Comme l'a rappelé le bibliothécaire érudite Giuseppe Fumagalli[2], les prophéties présumées ont été publiées pour la première fois par le bénédictin Arnoldo Wion, dans le premier volume de son gaïac, ornamentum et Ecclesiae decus (Venise, 1591). Dans la suite, ils étaient souvent reproduits (en dépit de la condamnation des papes).

« Il est presque certain - a commenté Fumagalli - LA MAUVAISE que l'écriture est apocryphe, » qui est pas vrai: selon toute probabilité, il a été composé au cours de la conclave dont il est sorti élu papa Gregorio XIV (Niccolò Sfondrati), année 1590. Il était, apparemment, pour tenter de favoriser un des candidats éligibles, le cardinal Girolamo Simoncelli, Orvieto. Maintenant, on sait que dans les prophéties chaque pape est indiquée par une courte phrase allégorique, qui devrait faire allusion à son pays natal, à son nom, ses armoiries ou une circonstance ou d'un fait remarquable de son pontificat. Eh bien, il est facile de voir que, pour tous les papes qui ont précédé Grégoire XIV, l'expression est très apte et une identification précise; dans la suite, cependant, la détection est possible, au plus, qu'à la condition de ne pas du tout acrobatie d'interprétation convaincante.

En outre, une autre cause évidente de suspicion est le fait que depuis quatre siècles, personne n'a jamais rien entendu parler du document. Même dans la biographie détaillée de Malachie écrit par Bernardo di Chiaravalle, grand ami de la prophétie de Malachie n'est pas du tout mentionné[3].

Luigi Fumi[4] Il a attribué la compilation de ces pseudoprofezie à un faussaire connu, Alfonso Ceccarelli, décapités, précisément à cause de son faux, en 1583.

curiosité

  • Saint-Malachie et sa prophétie tiennent une part importante dans le roman 2009 La clé de l'Apocalypse, écrit par US James Rollins.
  • Saint-Malachie apparaît dans le prologue 2011 du roman La marque du diable, écrit par US Glenn Cooper. La prophétie est un thème central du roman.

notes

  1. ^ San Celso (Cellach) Armagh, en Saints, béni et témoins - Encyclopédie des Saints, santiebeati.it.
  2. ^ Qui a dit cela?, Milano, Hoepli, 1989, p. 391.
  3. ^ Gabriele Pepe, Introduction à l'étude du latin Moyen Age, EDIZIONI DEDALO 1er Janvier 1998 ISBN 9788822003003. Extrait le 15 Novembre, ici à 2015.
  4. ^ Luigi Fumi, Le travail de falsification de Alfonso Ceccarelli, Pérouse, 1902.

Articles connexes

  • La prophétie des papes
  • Vaticinia Nostradamus

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Saint Malachie
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Saint Malachie

liens externes

  • San Saint Malachie, en Saints, béni et témoins - Encyclopédie des Saints, santiebeati.it.
prédécesseur Archevêque d'Armagh successeur ArchbishopPallium PioM.svg
vacant depuis 1129 1134 - 1137 Gélase
1137 - 1174
autorités de contrôle VIAF: (FR21079230 · LCCN: (FRn84068056 · ISNI: (FR0000 0001 1043 6631 · GND: (DE118576631 · LCRE: cnp00988572