s
19 708 Pages

Cénotaphe du Cardinal Marino Caracciolo
3424 - Milan, Duomo - Ambulatoire - Bambaia, Monument Marino Caracciolo (1538) - Photo John Dall' src=
auteur Agostino Busti, Ledit Bambaja
date 1540
matière marbre
emplacement Duomo di Milano, Milan

la cénotaphe du Cardinal Marino Caracciolo est un tombe réalisé en La cathédrale de Milan par le sculpteur Agostino Busti, ledit Bambaja.

Histoire et description

Le monument a été construit pour le cardinal Marino Ascanio Caracciolo, cardinal sous le titre Santa Maria in Aquiro et évêque de Catane, gouverneur nommé Milan dans la première moitié de XVIe siècle: Parce que le Cardinal a été enterré dans Caracciolo del Sole Chapelle à Naples, sa ville natale, dans la cathédrale de Milan a été construite une cénotaphe.

Le monument a été chargé de Agostino Busti, ledit Bambaja; parmi les sculpteurs les plus talentueux de la fin Lombard Renaissance qui a effectué divers travaux dans la cathédrale: en plus du monument à Caracciolo, dans la même période qu'il a apporté à l'accomplissement dans l'histoire d'un autel Présentation dans le Temple et le monument à Canon Vimercati.[1]

Le monument à Caracciolo est pour tout en marbre noir de Varenna, à l'exception des statues qui ornent la composition. L'autel est décoré de quatre semicolumns de ionique reposant sur des socles: entre les deux colonnes centrales il y a l'arche avec la statue du défunt pape de robes, en plus de cinq statues sur le fond de santi Ambrogio, Salvatore, Paul, Peter et Gerolamo. L'ordre supérieur, de largeur plus petite, est réalisée pour former un arc qui repose sur deux demi-colonnes centrales, dans lequel est contenu un médaillon décoré bas-relief de Vierge à l'Enfant: L'ordre supérieur est flanquée de deux petites statues de anges[2].

A la base de l'enterrement d'urne il y a l'inscription suivante[2]:

« MARINO CARACCIOLO
NAPOL ILLVSTRI JARDIN DES SEXES
QVI PLVRLMIS PRO Pontificat CAES
Q FVNCTVS EST LEGATIONIBVS primam CAROLO V
IMP AD AQVASGRANI CORONAM IMPOSVIT
Anglos ET AVEC 1VNXIT ET Venetos AC
A PAVLO DEMVM EN PONT EN MAX
CARDINALIVM COOPTATVS Ordinem DVM
Provinciam MEDIOL AB de CAROLO
SIBI CREDITAM REGERET LA MORT IMPORTVNA
CVM MAXIMA Reip CHR1STIANAE JACTVRA SVBLATYS
EST V CAL FEBR MDXXXVIII annos
NATUS LXIX "

notes

  1. ^ Boito, Camillo, la lanterne, en La cathédrale de Milan et les dessins de la façade, Milan, Luigi Marchi, 1889, p. 234.
  2. ^ à b Artaria, p. 63

bibliographie

Articles connexes