s
19 708 Pages

Berta de Provence ou Arles (... - après le 18 Août 965) A été la première comtesse de Bourgogne Transgiurana, pour le mariage Higgs Bourgogne, puis comtesse de rouergue, pour le mariage Raymond II de Rouergue.

origine

Selon le journaliste, Liutprando da Cremona, évêque de Cremona, était la fille du comte d 'Arles, Le comte d'Avignon, puis compter aussi d 'Arles et le gouverneur Provence, et enfin Margrave de Toscane, Higgs VI de la Provence, et Willa II de Bourgogne, fille du roi de Bourgogne Rudolf I[1] et Willa de Provence[2]. Higgs était le second fils du comte de Arles, Tybalt[3] (ca 860-895) Et Bertha, fille de Lothaire II (863-925), La fille du troisième né Roi de Lotharingie Lothaire II et sa seconde épouse, Waldrade[4] (Excommunié par déterminative concubine, de papa Nicola) Et neveu Lothaire I. La mère, Willa II de Bourgogne, était la sœur de Le roi Rodolphe II de Bourgogne et de l'Italie[5].

biographie

autour 928, Berta a été donnée en mariage au comte de Bourgogne Transgiurana, laïque et Abbaye Abbot bénédictin de Moyenmoutiers, Higgs, fils du comte de Autun, Comte d'Auxerre, premier duc de Bourgogne avant avec le titre de marquis, puis avec le titre de Duc de Bourgogne et enfin le comte de Troyes, Richard d'Autun appelé le Bourreau[6], et Adelaide (? -après 14 Juillet 929) Fille du comte de Auxerre et Bourgogne, Conrad II, de la famille Guelfi et Waldrade. Berta est devenue sœur du roi des Francs Ouest, Raul ou Rudolph et Duc de Bourgogne, Hugh Black.
Après quelques années, Berta séparé de Boson[2].
Selon le journaliste Flodoardo en Septembre 935, pendant le siège de San Quentin, où Hugues le Grand Il était en état de siège, a perdu la vie Higgs[7], laissant vedova Berta.

Toujours selon le journaliste Liutprando da Cremona, évêque de Cremona, après la mort de son mari 946, Berta se remarie, sa seconde épouse, avec le comte de rouergue, Raymond II, prince of Aquitains, considéré comme de la plus basse noblesse[8]. Pour son mariage Berta a été jugé de la même manière comme concubine[3].

Berta est cité par son mari, Raymond, avec son fils également nommé Raimondo, dans le document 107 Histoire Générale de Languedoc, 26 Février 960, inhérent à un don au couvent de Montmajour[9].

Berta, toujours avec son fils Raimondo, Il a été mentionné dans la volonté de son mari, Raymond[10].

Berta, en 961, 7 septembre selon la Cartulaire du chapitre de l'église cathédrale Notre-Dame de Nîmes il a également fait un don, ainsi que son fils Raymond[11].

Berta est mentionné pour la dernière fois le 18 Août, 965, dans un document daté Cartulaire du chapitre de l'église cathédrale Notre-Dame de Nîmes toujours pour un don fait par Berta, contresignée par son fils, Raimondo[12].

Berta, selon la Liber sancte miraculorum Fidis, Il est toujours cité au moment du Synode des 1002[13]

enfants

Berta Higgs a pas de fils.

Alors que Raymond lui a donné quatre[14] (Ou cinq[15]) Enfants ::

  • Raimondo (Cité, avec la mère, dans un don 960[16] (-1008?), Comte de Rouergue
  • Ugo (? -après 984), Signalisés comme exécuteur testamentaire, ainsi que son père, Raymond, par l'évêque de Toulouse, Hugh, en 960[17], puis il a cité dans le testament de son père[10], qui, selon l'historien français Christian Settipani, généalogies experts, est cité comme Abbé-Comte[18] dans deux lettres datées 984[15]
  • Pontius, qui ne figure pas dans la volonté du père[10]
  • Ermengardo, qu'il n'est pas nommé dans le testament du père[10]
  • Ava Gisla, qui, selon l'historien Szabolcs de Vajay[19], Il a épousé le comte de Roussillon et d 'Empúries, le Gausfredo.

notes

  1. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus III, Liudprandi Antapodosis, liber IV, par. 10, page 318
  2. ^ à b (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: Noblesse de Provence -Boso
  3. ^ à b (LA) Monumenta Historica germanique, tomus III: Liudprandi Antapodosis III. par. 46, p. 313
  4. ^ (LA) III Annales de Saint-Bertin, année 862, page 284
  5. ^ H. Keller, "BOSONE de la Toscane». dans: Dictionnaire biographique de l'italien, . Vol XIII, Rome: Institut de l'Encyclopédie italienne, 1971
  6. ^ (FR) Monumenta Historica Germaniae, tomus III: Flodoardi Annales, année 923, p. 371
  7. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus III, Flodoardi Annales, année 935, page 383
  8. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus III, Liudprandi Antapodosis, liber IV, par. 31, page 336
  9. ^ (LA) Histoire Générale de Languedoc, V tomus, Preuves, Doc. 107, col. 233
  10. ^ à b c (LA) Histoire Générale de Languedoc, V tomus, Preuves, Doc. 111, 240-250 colonnes
  11. ^ (LA) Cartulaire du chapitre de l'église cathédrale Notre-Dame de Nîmes, Doc. LXI, p. 102
  12. ^ (LA) Cartulaire du chapitre de l'église cathédrale Notre-Dame de Nîmes, Doc. LXIV, p. 109
  13. ^ (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: Noblesse de Provence-BERTA
  14. ^ (FR) #ES Généalogie: Toulouse-Raimund
  15. ^ à b (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: comtes de Rouergue - RAYMOND (I)
  16. ^ (LA) Générale de l'Preuves Histoire de Languedoc, tome V, 107 documents, colonne 232
  17. ^ (LA) Générale de l'Preuves Histoire de Languedoc, tome V, document 109, 236-239 colonnes
  18. ^ Settipani (2004), p 24
  19. ^ Dans son livre:Comtesses d'origine occitane Dans la Marche d'Espagne aux et 10e. 11e Siècles Essai sur le Rattachement de Richilde, de Garsende et de Letgardis, comtesses de Barcelone et de Thietberge comtesse d'Urgel au Contexte généalogique occitane, Hidalguía 28 (1980)

bibliographie

sources primaires

littérature historiographique

  • René Poupardin, royaumes carolingiens (840-918), dans "Histoire du monde médiéval", vol. II, 1999, p. 583-635
  • Louis Halphen, France: la dernière carolingienne et la montée de Ugo Capeto (888-987), dans « Histoire du monde médiéval », vol. II, 1999, p. 636-661
  • "Villa (ou Willa)». dans: Encyclopédie biographique universelle, . Vol XIX, Rome: Encyclopédie italienne Institut, 2007

Articles connexes

liens externes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez