s
19 708 Pages

Abū Aḥmad ibn Ahmad al Alî-Mu'tamid, dire Al-Muktafi bi-llah (en arabe: "أبو أحمد علي بن أحمد المعتمد" المكتفي بالله; 877/878 - 13 août 908) Il a été de 17 ° calife dynastie abbasside.

calife Bagdad 902-908, était le fils du Calife précédent, al-Mou'tadid, il avait il avait d'un esclave Turc nommé Çiçek (arabe Ǧīǧak).
Au moment de la mort de son père, il était Raqqa, où al-Mou'tadid avait posté 894/5 parce s'impratichisse dans l'art du gouvernement, et destiné aussi à la règle de cinq ans après son nom la Mésopotamie.
De retour dans la capitale abbasside, il a assumé la dignité Califat, avec laqab ce qui signifie « celui que Dieu est assez »[1], Il est en train de devenir très populaire parmi les sujets pour sa générosité et pour avoir fermé les prisons secrètes détestés du père qui était devenu un cauchemar terrifiant à Bagdad, et de redonner à leurs propriétaires, beaucoup de leurs biens confisqués plus tôt.

Au cours de son règne a duré environ sept ans, le califat a été menacé à plusieurs reprises, mais il a pu valablement pour conjurer les dangers. Le principal était composé de Qarametta, un groupe radical qui avait surgi au cours de la dernière partie de son califat.

L'hostilité riguardarono plus ou moins encore l 'l'Empire byzantin, qui n'a pas perdu de temps à tirer profit des difficultés du Califat. 898 un flotte Byzantine a été brûlé et décapiter 3000 marins. Mais il y avait aussi défaites. tarse en Cilicie Il était proche d'un siège tenace grec et son gouverneur prisonnier. Pire encore est allé avec les rebelles égyptiens, pour frapper le Califat, a conduit le gouverneur de Tarse tulunide pour mettre le feu à la flotte de cinquante navires Califat à l'ancre dans le port. En conséquence, les Grecs byzantins ont pu piller les côtes comme ils s'il vous plaît, par terre et par mer, emportant un grand nombre de prisonniers. La guerre a continué avec un succès mitigé.

Dix contingents, chacun plus forts que 10.000 hommes, côte dévastés musulmans, en prisonniers, tandis que l'autre une flotte musulmane, sous le commandement d'un renégat Byzantin et composé de personnes 'Ifriqiya, Il a dévasté les côtes byzantines.

en six ou sept ans de lutte, le règne troublé d'Al-Muktafi encore permis Califat, de retrouver la confiance qui manquait à l'époque de Almotasim. L'un de ses derniers actes, la mort du prince Samanid, de reconnaître la succession de son fils grand Khorasan. En 908, il est mort juste tourné 33 et il a quitté le trône à un frère plus jeune, Abd Allah ibn al-Mu'tazz, ladite al-Muqtadir.

notes

  1. ^ Harold Bowen, La vie et of'Ali Ibn'Isa: The Good vizir, Cambridge University Press, 1928, p. 59.

bibliographie

  • Tabari, Ta'rikh à Rusul wa-l-Muluk, III, 2207-81 (traduction de Franz Rosenthal, Le retour du califat à Bagdad, Ehsan Yarshater ed., Albany, NY, Université de New York State Press, 1985, pp. 100-187).
  • William Muir, Le Califat: Son ascension, déclin et chute, London, Smith Elder, [1898].
prédécesseur calife successeur
Al-Mou'tadid (892-902) 902-908 Al-Muqtadir (908-932)
autorités de contrôle VIAF: (FR46530262 · LCCN: (FRno2006136528

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez