s
19 708 Pages

Herbert
Comte de Vermandois
au bureau 896 -
907
prédécesseur Théodoric I
héritier Herbert II
successeur Herbert II
Comte de Meaux
au bureau 888 -
907
prédécesseur Theodebert
successeur Herbert II
Seigneur des Peronne, Senlis et San Quentin
au bureau ca. 900 -
907
successeur Herbert II
naissance ca. 850
mort 6 novembre 907
dynastie carolingienne
père Pépin I
mère descendant de Pépinides, la maison du Nibelung
épouse Luitgard o Berta de Morvois
enfants Herbert
Beatrice
Adele et
Cunégonde
religion catholique

Herbert I de Vermandois (850 à propos - 6 novembre 907) Était le comte de Vermandois et Meaux et le Seigneur des Peronne, Senlis et San Quentin.

origine

Selon le chroniqueur Regino, il était le troisième fils du comte de Vermandois, seigneur de Senlis et Peronne et comte de San Quentin, Pépin de Vermandois[1] (Fils de Roi d'Italie, Bernardo[1], à son tour le fils du Roi d'Italie, Pépin I[2] et Cunégonde[3] (Ca.800- après '835) Qui, selon l'historien français Christian Settipani, expert en généalogies, elle était la fille de Heriberto[4] (Ca. 785-843), À son tour le fils de Guillaume de Gellone[5]) Et un descendant de Pépinides, qui est descendu du frère Childebrando moitié Carlo Martello, le plus probable était la fille de Théodoric VII[6] (Descendant du Nibelung, fils illégitime du Childebrando susmentionné[7]).

biographie

De Eriberto il y a des nouvelles que, dans '877, Il était à la cour roi des Francs Ouest, Carlo il Calvo[8].

Eriberto, dans '886, Earl est devenu Soissons[8], puis selon Christian Settipani[9], entre '888 et l '889[8], Il est devenu abbé de St Crépin, compter Meaux et Madrie[10]. Herbert était partisan de carolingienne et, dans '892, avec l'arcÉvêque de Reims, Foulques le vénérable, et Comte de Flandre, Baldwin IIorganizzò fronde contre roi des Francs Ouest, Oddone[11].

Puis, en profitant de l'absence de Odo qui a été engagé en Aquitaine, avec le vénérable Foulques, il a participé à la conspiration qui a conduit Charles le Simple d'être couronné comme roi Charles III des Francs Ouest[12], à Reims, le 28 Janvier 893[13].

Nell '896 Earl est devenu Vermandois réussir Théodoric la dynastie des Nibelungi[14], probablement son grand-oncle par sa mère.
Cette même année, Herbert avait été assiégé dans ses propriétés de roi des Francs Ouest, Oddone et Rodolfo, le frère de Comte de Flandre, Baldwin II, qui était le résultat de Oddone, a saisi l'occasion d'acquérir une propriété de Herbert[15], Renouer avec qui Oddone a repris ses propriétés, alors en conflit avec Rodolfo[15] et dans les combats qui ont suivi, Herbert a tué Rodolfo[1][15].

Nell '897, après que sa fille Béatrice avait été mariée à un robertingio, le frère de roi des Francs Ouest, Oddone[16], la Comte de Paris et Marquis de Neustrie contre les Bretons, Roberto[17](860[18] ou 866[19]- 15 juin 923), Sa relation avec le roi Oddone amélioré[20].

Nell '898, Eriberto a la place parmi les Loyalistes du nouveau roi, Oddone, Son beau-frère, Roberto, futur roi de France, ce qui était pas parmi ceux qui, à Reims, acclamé roi Charles le Simple[21].

Dans les années qui ont suivi Herbert, comte de Vermandois, de Meaux, de Soissons et Madrie[10], héritant d'autres possessions de la maison de Nibelungi, il est devenu comte de Vexin et le Seigneur des Peronne, Senlis et San Quentin.

Herbert est mort en Novembre 907, tué par un homme de main Comte de Flandre, Baldwin II[1], qui avait attaqué la Vermandois, pour venger son frère, Rodolfo[8].

descente

De la femme de Herbert ne sont pas connus dans la montée et selon Settipano le nom pourrait être Luitgard, déduisant d'un document qui mentionne une Liugarda, épouse de Herbert[8] et un cartulaire de Reims, citant la mort de la comtesse Luitgard[8], tandis que, selon d'autres le nom était Berta de Morvois[22]. Cependant, la femme de Herbert avait quatre enfants[8]:

  • Herbert II (880-23 février 943), Le comte de Vermandois;
  • Beatrice (880 environ 26 après-Mars 931), Sa femme, dans '897, ancêtre de capétien, la robertingio Roberto, le futur roi de France, Robert I[23];
  • Adele, qui a épousé Corradinide, Gebhard de Ufgau Count († 15 Janvier 947);
  • Cunégonde (890 volte-après 943), Qui a épousé Corradinide, Udo conte de Wetterau (lorsque le reporter, Flodoardo, parle de l'Evêque de Reims, Ugo, Il dit qu'il était son neveu, fils de son frère, l'épouse de Udo)[24].

notes

  1. ^ à b c (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus I: Reginonis Chronicon, année 818, page 567
  2. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, tomus II: Einhardii Vita Karoli Magni, p. 454, par. 19
  3. ^ (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: roi d'Italie-PEPIN
  4. ^ Settipani (1993), p 213
  5. ^ (FR) Noblesse carolingien - Guglielmo
  6. ^ Settipani (1993), p 215
  7. ^ (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: Noblesse carolingienne-Théodoric V
  8. ^ à b c et fa g (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: Noblesse de la France du Nord-HERIBERT
  9. ^ Settipani (1993), p 220
  10. ^ à b comté Madrie, entre les sixième et dixième siècles occupent un territoire correspondant au département du Nord-Est 'Eure
  11. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus I; Reginonis Chronicon année 892, p 605
  12. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus I; Reginonis Chronicon 893, p 605
  13. ^ (FR) Fondation pour Généalogie médiévale: Roi de France - CHARLES
  14. ^ Il semble que les possessions de Nibelungi ont formé une marque militaire, établie dans '890 à propos, pour lutter contre normans.
  15. ^ à b c (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus I: Vedastini Annales, année 896, page 530
  16. ^ (LA) Cartulaire de l'Abbaye de Saint-Bertin: Cartolarium Sithiense, LXIX, page 136
  17. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus IX, Historia Francorum, page 366
  18. ^ (FR) Fondation pour Généalogie médiévale: Roi de France - Robert
  19. ^ (FR) Généalogie: Capétiens - Robert I
  20. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus I: Vedastini Annales, année 897, page 530
  21. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus I: Vedastini Annales, année 898, page 530
  22. ^ Des racines ancestrales de certains colons américains qui sont venus en Amérique Avant 1700, créé par Frederick Lewis Weis, suite par Walter Lee Sheppard, Jr., 8e édition, 2004 Publié par Genealogical Publishing, 50:17
  23. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus IX: Historia Francorum, page 366
  24. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus IX: Flodoardi Annales, Année 946, page 393

bibliographie

sources primaires

littérature historiographique

  • René Poupardin, royaumes carolingiens (840-918), dans "Histoire du monde médiéval", vol. II, 1979, p. 583-635
  • Louis Halphen, France: la dernière carolingienne et la montée de Ugo Capeto (888-987), dans « Histoire du monde médiéval », vol. II, 1979, p. 636-661

Articles connexes

  • Comtes de Vermandois
  • Franks (Histoire des royaumes francs)
  • souverains francs
  • Histoire de France

liens externes

prédécesseur Comte de Vermandois successeur Vermandois.svg Armoiries
teodorico Nibelung 896-907 Herbert II
prédécesseur Comte de Meaux successeur Blason ville fr Meaux (Seine et Marne) .svg
Theodebert 888-907 Herbert II