s
19 708 Pages

Robert le Fort
Marquis de Neustrie contre les Bretons
au bureau 861 - 866
prédécesseur nouveau titre
successeur L'abbé Hugh
autres titres Le comte d'Orléans
Comte d 'Anjou
Comte d 'Auxerre
naissance vers (Le plus probable), ca. 820[1]
mort Brissarthe, 2 juillet[2] ou 15 Septembre[1] 866
dynastie Robertiens
père Robert III de Worms
mère Wiltrude
conjoints Agane
Adélaïde
enfants un fils et
Richilde, le premier lit
Oddone et
Roberto, deuxième chambre

Roberto IV de Worms ou Robert le Fort (En français Robert le Fort), Connu également sous le nom

Maccabée de la France (820 sur[1] - Brissarthe, 2 juillet[2] ou 15 Septembre[1] 866) était Marquis de Neustrie contre les Bretons, dall '861, Comte d 'Anjou, dall '862/3 et Auxerre et Nevers, dall '865. Il était aussi un abbé laïque de quelques abbayes. Membre de la famille de Robertiens, qui prit alors le nom de Capétiens, il était le grand-père Ugo Capeto, fondateur de la dynastie des capétien.

origine

Les ancêtres de Robert ne sont pas certains parce que les sources de rapports les nouvelles sont mitigées:
selon annales xantenses, citant la mort, dans '867, Roberto était la dynastie des Francs Ouest[3],
selon le chroniqueur Widukind, en parlant de son fils Oddone, Roberto était la dynastie des Francs Est[4],
selon le chroniqueur Richerio était Dynasty Sassone, descendant de Widukind[5],
selon le Miracula Saint-Benoît, Roberto était Dynasty Sassone[6],
second Abbo cernuus, dans son Siège de Paris, Il parle du fils de Robert, Oddone, il est défini neustriano ....... fils Neustrie[7],
second Rodolfo il glabro, Il parle du fils de Robert, Robert, comte de Paris, définit ses origines incertaines[8],
Enfin, selon la Ecclésiastique Francorum Annales, Roberto vient de Pépin de Herstal[9].

Sur la base de toutes ces histoires, nous avons développé quatre théories sur les ancêtres paternels et parents de Robert:

  • La première: que le comte était le fils de vers, Robert III (? -c. 834) Est confirmée par un don de '836[10], et Wiltrude[11], fille du comte d'Orléans, Adriano;
  • la seconde: il était lié avec le comte de Troyes, Alerano comme soutenue par le rapporteur Regino[12]. Cette théorie, qui n'exclut pas la première, selon l'historien, Jackman dit que Alerano avait sposato Wiltrud[13], la fille du comte vers, Robert III, puis la sœur de Roberto;
  • troisième: ce fut la première épouse de Robert Agan, comme il est indiqué dans Europäische Stammtafeln[14], Vol II ch. 10[2](Non consulté). En outre, selon la Miraculis Sancti Genulfi Agan, fille du comte de Wifredo Byturica et sa femme Oda, était mariée à Roberto, l'un des principaux nobles à la cour du roi d'Aquitaine, Pépin I[15], dont le frère était. que l'historien français, Christian Settipani, expert en généalogies identifié avec Robert le Fort[2].
    Ce Roberto, des dames Sesseau, en baie, cependant, il est le fils de Théodebert, un noble fidèle à Pépin Ier d'Aquitaine qui, selon la Vita Hludovici[16], Il est le nombre[17] de Madrie[18] († 775/85). la sœur Ringarda Elle était l'épouse de Pépin I[15];
  • quatrième: soutenu par numismatique, archéologue et historique, Anatole de Barthélemy, Roberto était un descendant de Comte de Blois, William, frère Le comte d'Orléans, le Oddone[2].
    Toujours selon l'archiviste et historien, René Merlet, dans son Source de Robert le Fort, Roberto était un descendant de Guillaume de Blois[19] et prétend également que le Comte de Blois, de Troyes et Châteaudun, Oddone Il était le frère (Major) de Robert le Fort[20].

biographie

Robert le Fort
Neustrie, où Roberto a exercé une grande puissance et Austrasie, patrie de Robertiens

En supposant que Robert le Fort était aussi comte (seigneur) de Sesseau, empereur Louis le Pieux Il a reçu l'église Saint-Pierre de Magelone[21]. Roberto a été nommé missus, de Louis le Pieux, au fil des ans 825[22] et 827[23].

Nell '845, le roi Carlo il Calvo Il a enlevé les propriétés pour les renvoyer tous 'Archevêque de Reims, Icmaro[24]

Dans la lutte entre Carlo il Calvo et Louis le Germanique, Roberto a pris le côté de la première (probablement à cause de la parenté[25]), Pour lequel la famille de Robertiens, le natif Austrasie Il a déménagé à Neustrie, où Roberto, dans '852, Il a reçu l'abbaye Marmoutier (Tours), Être menée en tant que profane, et en Novembre 853, selon le Karoli II Capitularia il a été nommé Missi Dominici pour 'Anjou, la Maine et Touraine, et le roi Charles II le Chauve[26].

Nell '856, Carlo il Calvo, selon Annales de Saint-Bertin, il a institué la Duché de Maine pour son fils Luigi Balbo[27], la tâche de contrer à la fois Bretons, maintenant alliés[27], que Vikings. Roberto a été mandaté pour aider Luigi Balbo et se distingua dans les campagnes contre normans, les battant au cours de cette année.
Mais quand le Comte du Maine, Rorgone II, dans '858, rebellé, Robert le Fort reposé et quand Louis le Germanique, cette année-là, il a attaqué son frère, Carlo il Calvo, la majorité des nobles, dirigée par Robert le Fort, rebellé et a refusé d'aider leur roi, qui a été forcé de fuir avec l'aide de L'abbé Hugh[28] Il se réfugie en Bourgogne, où il a trouvé l'hospitalité dans le même Ugo.

Nell '859, selon Annales de Saint-Bertin, le roi alliance avec efficacité[29] d'Aquitaine, Pepin II, et Roi de la Grande-Bretagne, Salomon de la Grande-Bretagne[30] Il rbello Carlo il Calvo, mais avec peu de succès.
Nell '860, après avoir conclu un accord, Carlo il Calvo a accordé le pardon à tous ceux qui avaient révolté, l'octroi Rorgone II l'administration du duché du Maine[31], tandis que Robert le Fort, pour ses victoires sur les Vikings, était de retour dans les bonnes grâces de Carlo il Calvo. si L'abbé Hugh, et son frère, Corrado, Neustrie à gauche pour aller au service de Ludwig II.

Nell '861, Carlo il Calvo a institué la Marquis de Neustrie[32], divisant en deux parties, l'une, pour lutter contre Vikings, Il a été confié à Adalard le sénéchal; l'autre, de se battre Bretons, selon le chroniqueur Regino, il a été confié à Robert le Fort, qui tenait avec une capacité de quelques années[33]. selon Rosamond McKitterick) Dans son Les Royaumes franque sous les Carolingiens, 751-987 (1983), Avec l'opération ci-dessus, Carlo il Calvo avait obtenu la loyauté de Roberto[2].

Nell '862, Toujours selon le Annales de Saint-Bertin, après une attaque déjoué est sur les Normands Loire que sur la Seine, Roberto attaqué les Bretons de Salomon et les a vaincus[34].
Cette année-là, quand Rorgone a participé encore une rébellion contre Carlo il Calvo, cette fois dirigé par le fils de Charles, Louis[35]; Rorgone a été révoqué dans l'administration du duché en faveur de Robert le Fort[31], tandis que Balbo avait été licencié du duché du Maine, mais avec l'aide des Britanniques a réussi à vaincre Roberto et pacifiée son père[35].

Nell '865, Luigi Balbo avait appris à gouverner tous Neustrie, avec le titre de roi[36] et quand le Bertiniani rapportent le Annales fait parler de Roberto, ils citent comme le comte Marquis d'Anjou[37], qui vraisemblablement également inclus Orléans, probablement '861/2.

Roberto a continué à lutter contre les Vikings et Loire Il a gagné plusieurs victoires; toujours Annales de Saint-Bertin, en se référant à une victoire de Roberto, dans la vallée de Seine, où sans combat, il a capturé un certain nombre de navires, citer comme comte (préfet) de cette zone (comté d 'Auxerre)[38]. En fait cette année-là (865, peut-être l'année de la mort de Conrad I de Bourgogne), Selon les Hincmari remensis Annales comté Auxerre et le comté Nevers, Ils ont été assignés à Robert le Fort[39], pour revenir à Maison de Guelph, l'année suivante.

En l'été '866, les Normands, qui ont été agrégées Bretons, avaient ravagé Ceromannis[40]; sur le chemin du retour le 2 Juillet[2] ou 15 Septembre[1] 866, dans la ville de Brissarthe ils ont été accueillis par Roberto et d'autres comptes, y compris, Ranulf I d'Aquitaine[40]. en bataille qui a suivi, Ranulfo a été grièvement blessé (il est mort peu de temps après), alors que Roberto a trouvé la mort[40].
La mort de Ranulfo et Roberto est également mentionné dans les nouvelles Adonis Continuatio[41]
Lorsque Roberto a été tué contre Vikings, Hugh l'Abbé a reçu de Carlo il Calvo plusieurs abbayes et les titres de Comte d'Anjou et Marquis de Neustrie, et en même temps, il est devenu professeur et régent[42] les enfants de Robert, Oddone et Roberto, qui venait d'hériter la petite région de Beauce et Touraine. Depuis lors, Ugo est devenu le défenseur le plus acharné des enfants de Robert le Fort, qui dans la vie a toujours été opposé.

Mariages et descendants

Selon le Albrici Chronica Monachi Trium fontium Roberto avait deux fils par sa femme Regina, qui en tant que jeune avait été la maîtresse de Charlemagne, déjà avancé en années (en lui donnant deux enfants au début du IXe siècle)[43]. parce que Oddone et Roberto Ils sont nés vers860 il est peu probable que la reine a donné naissance ultra septuagénaire.

Comme expliqué plus haut la première épouse de Robert était Agane, comme indiqué dans Europäische Stammtafeln[14] et en fonction de la Miraculis Sancti Genulfi[15] Roberto da Agane avait deux fils[1]:

  • un fils que vous ne connaissez pas le nom qui a repris les titres en Bourgogne,
  • Richilde qui a épousé le comte de Tybalt Tours.

Après la mort de Conrad le Vieux († 862/6, Robert le Fort, entre '864 et l '866, Il a épousé sa veuve, Adelaide de l'Alsace, comme il est indiqué dans Europäische Stammtafeln[14] (Non consulté). Selon le Chronique de l'Abbaye de Saint-Bénigne de Dijon Robert le comte fort d'Anjou avait deux fils[44], qui étaient très probablement pas les enfants d'Adélaïde[45]:

notes

  1. ^ à b c et fa g h (FR) Généalogie: capétienne - Robert I, "le Fort"
  2. ^ à b c et fa g h la (FR) Fondation pour Généalogie médiévale: Re capétienne - ROBERT « Fort »
  3. ^ (LA) #ES Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus II - 232 Page annales xantenses
  4. ^ (LA) Monumenta historica Germaniae, Scriptores, tomus III - Widukindi liber I, p 430
  5. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus III - Liber Richeri historia I, p 570
  6. ^ (LA) Miracula Saint Benoît II, p 93
  7. ^ (FR) Abun. Siège de Paris, p 58
  8. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus VII - Rudulfi historia Liber I p 53
  9. ^ (LA) Francorum Ecclésiastique Annales, p. 101 et 102
  10. ^ (LA) codex Lorsch, tomus II, Doc Page 1826. 470
  11. ^ (LA) codex Lorsch, tomus II; Doc. 271, page 52
  12. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus I - pages 604 et Reginonis chronicon 605
  13. ^ (FR) Fondation pour Généalogie médiévale: Noblesse carolingia- Aledramn
  14. ^ à b c la Europäische Stammtafeln Ils sont une collection de tableaux généalogiques (les plus influentes familles européennes).
  15. ^ à b c (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, Tomus XV Pars II- miraculis Sancti Genulfi pp 1206 et 1207
  16. ^ la Vita Hludovici sont deux biographies, de la naissance 840 après JC, l'empereur Louis le Pieux, écrit en latin par deux moines, l'un anonyme, connu sous le nom « Astronome », tandis que le second nom est connu: Thegano.
  17. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, tomus II: La vie Hludovici imperatoris, page 626
  18. ^ (LA) Monumenta Historica germanique, tomus I: Einhardi Annales, page 209
  19. ^ (FR) René Merlet Les Comtes de Chartres, chap. III, p 26 ff
  20. ^ (FR) #ES Fondation pour Généalogie médiévale: Noblesse de Franconie-Eudes
  21. ^ (LA) Gallicarum et Scriptores Rerum Francicarum, tomus VI- a obtenu la page Ludovicii Pii Imperatoris 516
  22. ^ (LA) Monumenta Historica germanique, Legum, tomus I, et la page Hludovici Hlotari Capitularia. 246
  23. ^ (LA) Monumenta Historica germanique, Legum, tomus I, II Ansegisi Capitularium page Liber. 295
  24. ^ (LA) Gallicarum et Scriptores Rerum Francicarum, tomus VIII- a obtenu la page 478 Caroli Calvi
  25. ^ Carlo il Calvo Il avait épousé le cousin de Roberto Ermentrude d'Orléans
  26. ^ (LA) Monumenta Historica germanique, Legum, tomus I, II Karoli la page Capitularia. 426
  27. ^ à b (LA) Bertiniani année 856 Annales, p 88
  28. ^ Dans ces années, la cour de Carlo il Calvo était venu aux parents de sa mère, Judith, son frère, Conrad I de Bourgogne, avec les enfants L'abbé Hugh et Conrad II de Bourgogne, qui est rapidement devenu le plus écouté des conseillers de Carlo il Calvo, éclipsant Roberto, qui avait commencé à se rassembler autour de lui le mécontentement.
  29. ^ Le roi titulaire d'Aquitaine, de '854, Il était le fils de Carlo il Calvo, Charles l'enfant
  30. ^ (LA) Annales de Saint-Bertin, page 99
  31. ^ à b (FR) Maine Noblesse - Rorico II
  32. ^ la Marquis de Neustrie Il a été mis en place par le roi de Franks ouest, Carlo il Calvo, juste '861, et il a été divisé en deux zones, un sud-ouest pour lutter contre Bretons, confiée à Robert le Fort, tandis que l'autre région était au nord-est, pour lutter contre Vikings Il a été confiée à Adalard le sénéchal.
  33. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus I - page 571 Reginonis Chronicon
  34. ^ (LA) Annales de Saint-Bertin, page 111
  35. ^ à b (LA) Annales de Saint-Bertin, page 114
  36. ^ (FR) Fondation pour Généalogie médiévale: Carolingiens - LOUIS
  37. ^ (LA) Annales de Saint-Bertin, page 151
  38. ^ (LA) Annales de Saint-Bertin, page 153
  39. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus I Hincmari remensis Annales, p 470
  40. ^ à b c (LA) Annales de Saint-Bertin, page 159
  41. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus II - Adonis Continuatio En premier lieu, page 324
  42. ^ L'abbé Hugh, contre deux enfants, très jeune, il était le frère ou un oncle, selon qu'ils étaient fils d'Adélaïde ou Emma.
  43. ^ (LA) Monumenta Historica Germaniae, Scriptores, tomus XXIII - Albrici Chronica Monachi Trium fontium, page 774
  44. ^ (LA) Chronique de l'Abbaye de Saint-Bénigne de Dijon, page 109
  45. ^ Très probablement, Robert le Fort, pas marié Adélaïde, mais une fille de Conrad I et Adelaide, Emma Welfencastle, avant '860, autrement si contracté mariage avec Adélaïde entre '864 et l '866, Il aurait dû avoir une autre femme (dont il n'y a pas de nouvelles), après Agane et avant Adélaïde, comme le fils aîné, Oddone Elle est née avant 860 ..

bibliographie

sources primaires

littérature historiographique

Articles connexes

  • Neustrie
  • Conte d'Orléans
  • Liste des comptes de Franche-Comté
  • Empereurs du Saint-Empire romain
  • Liste des monarques français
  • souverains francs

liens externes

prédécesseur Marquis de Neustrie contre les Bretons successeur
Il a été le premier 861- 866 L'abbé Hugh
prédécesseur Conte d'Orléans successeur
William 861-866 L'abbé Hugh
autorités de contrôle VIAF: (FR101266406 · GND: (DE139537570 · BNF: (FRcb12445434k (Date) · LCRE: cnp01200607