s
19 708 Pages

Nominoë
Nevenoeo.png
Nominoë
Roi de la Grande-Bretagne
au bureau ca. 837 - 851
prédécesseur Murmanus
successeur Erispoë
autres titres roi de Dumnonia en armorique
mort 851
enfants Erispoë
Pastheneten et
Gurwent
Nominoë
Serment de Nominoë

Nominoë (800 à propos - 851) A été le premier Roi de la Grande-Bretagne de 846 sa mort.

origine

De Nominoë ne sais pas l'ascendant, il entend seulement qu'il avait une sœur qui était la mère du roi Salomon, comme il ressort d'un document de Erispoë, dans lequel il nomme le père, Nominoë, Salomon, appeler le cousin[1].

biographie

Missi Dominici Bretagne (Veneticae Princeps civitatis), au nom de Louis le Pieux, déjà '831[1], dans '834, second Diplômé Ludovigi Pii Imperatoris, L'empereur Louis le Pieux, appelant fidèle (fideli notre Nominoë) Ont confirmé la donation du monastère S. Salvatore Redon[2].

Après la mort de Murmanus,dans '837, que, selon le journaliste franc, Regino, dans '836, Il était responsable de la rébellion contre Louis le Pieux[3]. Puis l'empereur préparé armée et attaqué, mais n'a pas obtenu la victoire[3], L'empereur Louis le Pieux, en Ingelnheim, Il a nommé duc de son peuple, Nominoë[4], et il lui a succédé comme duc de Bretons.

Après la mort de Louis le Pieux, Nominoë, tout d'abord, il a reconnu l'autorité du roi de Franks ouest, Carlo il Calvo. Mais après quelques années, il a refusé de continuer à reconnaître et, en fait, a commencé une guerre de conquête vers la Maine.
Nell '845 Nominoë dispersé l'armée franque de Carlo il Calvo, près de Redon, la bataille de Ballon, forçant, selon McKitterick, R., avec la paix '846[5], le roi des Francs occidentaux à reconnaître l'indépendance de la région bretonne[1], parce que les Normands de la Frise attaquaient le royaume des Francs[6]. Il était en fait Roi de la Grande-Bretagne dall '846 jusqu'à '851, même si vous ne prenez jamais le titre de roi et lui apportera son successeur, Erispoë dall '851.

Nominoë
Nominoë Triomphant: illustré par Jeanne Malivel

Nell '847, selon Annales de Saint-Bertin, Nominoë face aux Normands qui ont attaqué et le vainquit[7]. Il a dû leur envoyer des cadeaux, par ses ambassadeurs qui quittent la Bretagne[7].

Toujours selon le Annales de Saint-Bertin, Nominoë, dans '849, en profitant du fait que carlo il Calvo était engagé dans Aquitaine saisi d 'Angers et la région environnante[8].

Selon Ademar de Chabannes, dans le cadre de '850, après Charles le Chauve avait mis le feu à la Grande-Bretagne et la retraite en Aquitaine, Nominoë attaqué et détruit les villes de Nantes et Rennes, avant de retourner en Grande-Bretagne[9].
Cette même année, Nominoë, selon la Fragmentum Chronicorum Fontanellensis, Il alliait avec le comte de Nantes, Lamberto II[10].

la Maine Il était encore attaché par Bretons, que, dans '851, pillant et brûlant, ils sont venus aux portes de Le Mans, où ils se sont arrêtés pour la mort subite de Nominoë a rappelé Fragmentum Chronicorum Fontanellensis[10] et Annales de Saint-Bertin[11].

Selon le Chronicon Sancti Maxentii Pictavensis, Nominoë, tyran que le roi des Bretons, dans '851, Elle a été frappée du ciel, et fut remplacé par son fils, Erispoë[12].
Selon les Annales de San Salvatore Redon, Nominoë a été enterré dans la cathédrale de Redon, où il a également enterré son fils, Erispoë[1].

descente

De la femme dont on ne connaît ni le nom ni le Nominoë ascendant avait 3 enfants:

  • Erispoë[13] (- 857), roi des Bretons
  • Pastheneten qui, selon les Annales de San Salvatore Redon, Il a été assassiné par son cousin Salomon
  • Gurwent qui, selon les Annales de San Salvatore Redon, Il a été assassiné par son cousin Salomon.

notes

bibliographie

sources primaires

littérature historiographique

  • René Poupardin Louis le Pieux, dans « Histoire du monde médiéval », vol. II, 1999, p. 558-582.
  • René Poupardin, Royaumes carolingienne (840-918), Ch. XIX, vol. II (L'expansion islamique et la naissance de l'Europe féodale) de l'histoire du monde médiéval, pp. 582-634.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Nominoë

liens externes

prédécesseur Duc de Bretagne successeur Bretagne - Armes Armoiries de Brittany.svg
a été le premier à être reconnu indépendant 846-851 Erispoë