s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - "San Pelino" voir ici. Si vous êtes à la recherche pour la fraction province Aquila, voir San Pelino (Avezzano).
San Pelino

Évêque et martyr

naissance Durres (?), 620
mort Corfinio, 662
vénérable de Eglise catholique
canonisation 668
récurrence 5 décembre
Pelino Brindisi
évêque
environ 620
décédé 662

Pelino (Durres?, 620 à propos - Corfinio, 5 décembre 662) Il était évêque de Brindisi en septième siècle, Il a été martyrisé et qui est vénérée comme saint de Eglise catholique.

hagiographie

Pelino était un basilien Monaco (à l'origine de Durres). Un adversaire Monothelite hérésie diffusion à Byzance, au cours du premier Empereur Héraclius puis avec constant II (648), Elle a déménagé à Brindisi ainsi que les disciples Gorgonio, Sebastio et Ciprio. L'affrontement entre Rome et Byzance aiguisée au point que le pontife Martin I Il excommunié le Patriarca Sergio et hérétiques, mais il a été arrêté, déporté à Constantinople et enfin exilé à Kherson (Crimée) Où il est mort en (655). En Brindisi, l'intransigeance et la loyauté de Pelino, quant à lui associé Episcopat de Vescovo Procolo, l'a emmené à briser la position sur le terrain Constantinople. A la mort de Vescovo Procolo, Pelino a été nommé évêque de Brindisi, mais les responsables de 'empire byzantin par ordre de basileus Ils l'ont déporté à Corfinio, où il a été condamné à mort et tué avec ses disciples 5 décembre, probablement l'année 662.

culte

Pelino Brindisi
Cathédrale de San Pelino Corfinio (AQ), qui loge le saint

La canonisation a eu lieu en 668 (Après la mort de constant II) En Ciprio, son successeur Diocèse de Brindisi. A cette occasion a été également élaboré un vie le saint, peut-être par la même Ciprio qui pourrait marquer à Brindisi premier lieu de culte de son prédécesseur. Pendant des siècles, il a été le patron de Brindisi avec Saint Leucius de Brindisi. en 1771 Il lui a été consacrée en Cathédrale de Brindisi un autel où son martyre est représenté dans une toile peinte par Oronzo Tiso.

Il est patron de Diocèse de Sulmona-Valva; une basilique dédiée à saint est Corfinio et son culte Marsi Il est attesté par le nom d'un pays, San Pelino près de Avezzano, où il serait passé au retour d'un voyage de Rome.

Notez que dans Martyrologe la référence chronologique consiste à IVe siècle, sur la base du fait que la tradition locale a toujours considéré le successeur Pelino presque de protovescovo directe leucio« A Pentima en Abruzzes San Pelino Bishop de Brindisi, qui, sous Julien l'Apostat (Il tomba à ses prières, le Temple de Mars) par les Temples de Papes farouchement battus et percés de quatre-vingt-cinq blessures, a mérité la couronne du martyre ».

bibliographie

  • La vie et les miracles du glorieux martyr S. Pelino évêque de Brindisi et protecteur Pentima s'en tirent, et traduit par un ecclésiastique de l'idiome latin italien, Chieti 1737
  • Giuseppe Celidonio, Le diocèse de Valva et Sulmona, esp.: Les origines chrétiennes: S.Pelino V. et M. dans la légende et de l'histoire, S.Panfilo V. et patron de Sulmona dans la légende et de l'histoire, à Sulmona S.Feliciano Foligno, la propagation du christianisme dans Péligniens casalbordino 1909
  • Bernardino De Silvestri, Examen de l'apologétique sur la vie et la passion de S. Pelino martyr archevêque de Brindisi et protecteur de Valva, Prato 1886

liens externes

San Pelino, en Saints, béni et témoins - Encyclopédie des Saints, santiebeati.it.

prédécesseur Évêque de Brindisi successeur BishopCoA PioM.svg
Proculo
350 - 362
362 Ciprio
363