s
19 708 Pages

Safwan ibn Umayya (en arabe: صفوان بن أمية; mecque, ... - mecque, 661) Ce fut un Sahaba.

appartenant à clan de B. Jumaḥ de Quraysh, Il était le fils de Umayya ibn Khalaf, l'un des leaders du tribu mecquoise, qui est mort de païen à Badr.[1]

Il a épousé Najiya bint Walid ibn al-Mughirah, une fille de Walid ibn al-Mughirah et soeur Khalid.

Abū Fakīh (ou Fukayh) est une esclave Safwan ibn Umayya que, quand il a embrassé la 'Islam, il a été l'objet de harcèlement et de la violence de son maître. quand Abū Bakr a appris des mauvais traitements qu'il a réussi à obtenir de Safwan vendre l'esclave et l'a libéré, le rendant ainsi devenir son Mawla.

Il a conspiré avec son oncle paternel Umaïr b. Wahb al-Jumaḥī de tuer Mohammed, promettant de lui « payer toutes les dettes et la famille mantenergli en cas de décès. »[2]

Safwan b. Umayya a participé à la Bataille de Badr, quand son père a été tué et il se fut sauvé par la fuite.

Parenting

Le cousin paternel était Safwan Wahb b. Umaïr, fils of'Umayr b. Wahb.

La femme Najiya converti en 'Islam avant que son mari, après la conquête de La Mecque la 630. Safwan b. Umayya à cette occasion encore, il a fui pour se réfugier dans Gedda mais Muhammad ibn Wahb'Umayr chargé de le poursuivre avec son manteau en signe de sauf-conduit et le pardon.[3] Safwan est donc apparu à Muhammad, devenant un proche collaborateur, bien qu'il ne se repentait pas explicitement (selon Shari'a) Jusqu'à après la victoire musulmane Hunayn et le rendement en Taïf.[4]

Son fils est mort dans « Abd Allāh mecque, la lutte pour la cause de « Abd Allāh b. al-Zubayr.[5]

notes

  1. ^ Ibn al-Athir, Al-Ghaba usd fî ma'rifat al-Sahaba, III, p. 24.
  2. ^ L. Caetani, annales, I, § 80, p. 496.
  3. ^ On se souvient comment il avait mis son manteau sur les épaules du poète paie Zuhayr b. Abi Sulma était un signe clair de la bonne volonté de Mahomet, de sorte que l'essai que Zuhayr avait joué le Prophète est devenu connu sous le nom « Le Poème de la cape » (ou Burda).
  4. ^ Malik ibn Anas, al-Muwatta », hadith 28.44.
  5. ^ Ibn Kathīr, op. cit., p. 25.

bibliographie

  • Ibn al-Athir, Al-Ghaba usd fî ma'rifat al-Sahaba, ed. édité par Muḥammad Ibrāhīm al-Banna '- Muḥammad Aḥmad'Ashūr - Mahmoud. Abd al-Wahhab Fā'id, 7 vol, Le Caire, al-Sha'b, S.D. (Mais 1970-1973), p. 23-25, n. 2508.
  • Ibn Kathīr, Al-Bidaya wa l-Nihaya, 14 vols. + Index et. Ahmad Abu Mulḥim, Alî Najib'Aṭawī, Fuad al-Sayyid Mahdi Nasir al-Din et « Alî al-Satir, Beyrouth, al-dar al-kutub'ilmiyya 1985.
  • Leone Caetani, Annales de l'Islam, 10 vols., Milan-Rome, Fondation U. Hoepli-Caetani de l'Académie Royale des Lincei, 1905-1926.

Articles connexes

  • Sahaba
  • Rab'ah ibn Umayya
  • Bilal
  • Khubayb ibn Adi

liens externes