s
19 708 Pages

Sigebert III[1]
Clichy Saint-Vincent-de-Paul339.JPG
Portrait de Sigiberto III sur le verre de l'église catholique de Saint-Vincent-de-Paul, à Clichy.
Roi des Francs de Austrasie
au bureau 633-656
prédécesseur Dagobert Ier
successeur Childebert adopté
naissance ca. 630
mort 1 février 656
dynastie mérovingienne
père Dagobert Ier
mère Ragnetrude
époux Inechilde
enfants Dagoberto et
Bichilde, légitime
Childebert, adopté
San Sigebert
Baptême de Sigebert III
Baptême de Sigebert III

Roi d'Austrasie

naissance sur 630
mort 656
vénérable de Eglise catholique
canonisation 1070
récurrence 1 février

Sigebert III[1] (630 à propos - 1 février 656) Il était un roi franc la dynastie des mérovingienne qui a gouverné Austrasie, de 633 sa mort. Il a été canonisé en 1007 avec le nom de San Sigebert.

origines

Il était le seul fils du roi de Francs saliens dynastie mérovingienne, Dagobert Ier et sa concubine, Ragnetrude[2].

biographie

la reporter Fredegar Il écrit que son père, Dagobert Ier, dans la huitième année de son règne, a pris comme amant un jeune homme nommé Ragnetrude cette même année lui donna un fils appelé Sigebert[2].

Le père, ce qui donne à la demande d'autonomie du clergé et les nobles Austrasiani, en 633, Il leur a redonné leur indépendance en nommant leur roi son fils aîné, Sigebert[3], environ trois ans sous la garde de palais Butler Pépin de Landen et l'évêque de Metz, Arnoul de Metz et après la mort de ce dernier, l'évêque Cuniberto de Cologne.

en 639, quand son père est mort, les règnes de Neustrie et Bourgogne Il a été hérité par son frère cadet Clovis II[4]. Clovis II, qui il avait seulement six ans, était le fils de la seconde épouse de Dagobert, Nantechilde[5] qui a exercé la régence au nom de son fils.

Sigebert III
Sigebert Statue

en 640, la mort de Pépin de Landen, malgré Clotaire II Il avait reconnu l'héritage de ce poste avec le 'Édit de Paris la 614, le fils de Pépin, Grimoald Il n'a pas été nommé palais Butler[6].

en 641 Il a pris part à la guerre contre le duc Radulfo, auquel son père, Dagobert Ier Il avait confié la défense de Thuringe, territoire frontalier menacé par Saxons[3], mais il était révolté après la mort de Dagobert, en 639, la création d'un duché indépendant[7]. A cette occasion, il a attaché profondément Sigebert Grimoald, sauf que la vie dans la bataille, et le roi a nommé Butler de la construction Austrasie 643, laissant les rênes de l'État[8].

Ayant jamais eu affaire avec le gouvernement austrasiano, il est considéré comme le premier roi flemmards: Il se consacre principalement à des œuvres de charité et à la fondation des monastères (tradition lui attribue les douze, mais il est certain que fait construire des monastères Cugnon, Malmedy et Saint-Martin Metz). Il était en contact avec papa Martino I Il a également demandé que son soutien dans la lutte contre monothélites; au moyen des évêques affectueux de Maastricht et Remacle de Cologne, aussi il a travaillé pour la diffusion et l'insertion du christianisme dans son royaume.

Ne pas avoir encore eu héritiers, Sigebert fils adoptif Grimoald, Childebert, Il lui a fait son héritier.
Un peu plus tard (autour 652) Sigebert avait un fils par sa femme Inechilde, Dagoberto.

Sigeberto morì le 1er Février de 656, Grimoald il tonsure et Dagoberto exilée qui a été envoyé dans un monastère écossais[9], et en même temps, Grimoald proclamé roi son fils[9], Childebert, Il dit adopté. Les usurpateurs ont été rapidement évincé et Grimoald consegnatoo était la règle de Neustrie, Clovis II,[9] qui l'a mis en prison Paris et, pour persécuter son chef, il a été condamné à mort et mis à mort sous la torture[9].
Exécuté l'usurpateur, Clovis II annexé le royaume d'Austrasie, qui est revenu autonome 676, quand il a été réinstallée fils Sigiberto, Dagobert II.

Sigebert III a été enterré dans l'église abbatiale de Saint-Martin Metz: Dans le 1063, en raison d'une chute dans la crypte, ses restes sont revenus à la lumière et ont commencé à être vénérée comme saint (Culte a été reconnu dans 1070); son reliques Ils ont ensuite été transférés à Nancy et 1742 Il a été proclamé patron du duché de Lorraine (Dukes se considéraient comme ses descendants). Ses reliques ont été profanées, incendiées et dispersés dans Révolution française.

Fête de Saint-Sigebert: la 1 février.

Mariage et descendants

La femme de Dagobert, Inechilde, qui apparaît dans plusieurs documents de dons, a eu deux enfants:

notes

  1. ^ à b Ce roi du mérovingienne peut également être trouvé avec le chiffre II, III à la place, comme le fils de Théodoric II, Sigebert, Il est enfant illégitime par ses adversaires Austrasiani, Il n'a pas été reconnu comme héritier légitime et a été tué avant qu'il ne puisse commencer à gouverner le 'Austrasie, alors qu'il avait été accepté comme roi Bourgogne.
  2. ^ à b Fredegar, Fredegarii scholastici chronicum, Pars quatrième, LIX
  3. ^ à b Fredegar, Fredegarii scholastici chronicum, Pars, quatrième LXXVI
  4. ^ Fredegar, Fredegarii scholastici chronicum, Pars, quatrième LXXIX
  5. ^ Fredegar, Fredegarii scholastici chronicum, Pars quatrième, LIII
  6. ^ Fredegar, Fredegarii scholastici chronicum, Pars, quatrième lxxxvi
  7. ^ Fredegar, Fredegarii scholastici chronicum, Pars, quatrième lxxxvii
  8. ^ Fredegar, Fredegarii scholastici chronicum, Pars, quatrième LXXXVIII
  9. ^ à b c (LA) Marbacenses Annales, page 3

bibliographie

sources primaires

littérature historiographique

  • Christian Pfister, Gaule sous les Francs mérovingiens. événements historiques, en l'histoire du monde médiéval - Vol., Cambridge, Cambridge University Press, 1978, pp. 688-711.

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Sigebert III

liens externes

prédécesseur Roi d'Austrasie successeur
Dagobert Ier 638-656 Childebert adopté
autorités de contrôle VIAF: (FR264713085 · GND: (DE103078886