s
19 708 Pages

al-Nu'man Ibn al-Muqarrin Muzani (en arabe: النعمان بن مقرن المزني; ... - Nihavand, 641) Ce fut un Sahaba et un guerrier.

commandant musulman dans les grandes conquêtes islamiques (Futuhat) de septième siècle, au moment de califat de Umar b. al-Khattab, Il appartenait à tribu arabe de B. Muzayna. Il a appris des activités religieuses mises en œuvre par Mohammed et elle voulait le rencontrer dès qu'ils déménagé à Yathrib (plus tard Medina) Avec 'hégire (622). puis il est allé dans la ville oasis Hijaz avec ses dix frères et 400 cavaliers de sa tribu et d'éviter l'embarras de présenter à Muhammad sans dons, compte tenu de la famine qui avait frappé le Muzayna, imposait à ses contribuli de lui donner ce qu'il pouvait en mouton.
obligation morale Acquitté, al-Nu'man et son entourage ont été convertis en 'Islam, dans l'incendie des musulmans qui n'avait pas encore été témoin d'une telle masse imposante conversion.

« Mais parmi les bédouins aussi hath de ceux qui croient en Dieu et au Jour dernier et considérer leurs offres comme moyen d'approcher Dieu et vous obtenez les prières de Son messager. Et ils ne sont pas, en fait, pour eux, des moyens d'approche à Dieu? Il les fera entrer dans sa miséricorde. En vérité, Dieu pardonne miséricordieux »

(Coran, surate Coran,, IX: 99[1])

Al-Nu'man a participé à tous les plus importants faits d'armes du premier oumma et Guerre du tumulte. Pendant le califat d'Omar, al-Nu'man a participé avec honneur conquête islamique de la Perse, couverture des postes de commandement.

Au nom de B Sa`d. Abi Waqqas et juste avant la Bataille d'al-Qādisiyyah, il est allé à la tête d'une délégation à la cour de 'empereur sassanide Yazdegerd III qui a réagi avec indignation au musulman émissaire d'invitation à se convertir à la foi islamique, et de reconnaître l'autorité du prophète prédit d'envoyer en réponse contre les musulmans dans le commandement d'une armée Rostam Farrokhzad.

Après la défaite d'al-Qadisiyya a également diminué Ctésiphon mais Yazdegerd a essayé d'organiser la résistance dans les provinces de l'extrême est de l'Empire, enrôlant une armée de 150.000 personnes à jeter contre les musulmans, alors que Medina Confier a répondu à al-Nu'man b. Muqarrin la direction de son armée.
Les musulmans se sont affrontés avec les Perses, dirigé par Firuzan, dans le difficile bataille de Nahavand, dont ils sont sortis victorieux de la fatigue (à l'appeler « les victoires de la victoire »), mais ils ont dû subir la perte grave de leur commandant, dont le corps a été pitoyablement couvert par son frère Na'im avec un manteau (Burda) Pour cacher l'abus possible des vaincus.

notes

  1. ^ Trad en. A. Bausani, Firenze, Sansoni, 1961, p. 142.

bibliographie

  • (AR) Tabari, Ta'rikh à Rusul wa-l-Muluk, ed. Muhammad Abu l-Faḍl Ibrāhīm, 10 vol., Le Caire, Dar Al-Ma'arif, 1960-1969.
  • (AR) Ibn al-Athir, Al-Ghaba usd fî ma'rifat al-Sahaba, 7 vol., Muḥammad Ibrāhīm al-Banna, Muḥammad Aḥmad'Ashūr, Mahmoud al-Wahhab Fā'id (eds.), Le Caire, Kitāb al-Sha'b, 1393/1973, V, p. 342-3, n. 5261.