s
19 708 Pages

Clotilde
Sainte Clotilde.JPG
Clotilde Queen des Francs
Reine des Francs
au bureau 493-545
prédécesseur basina
naissance Lyon[1], 475 sur[1]
mort Tours[1], 3 juin 545[1]
enterrement Panthéon à Paris[1][2]
père Chilpéric II
épouse Clovis
enfants Ingomero
Clodomiro
Childebert
Clotaire
Teodechilde
Clotilde et peut-être
une autre fille

Il est né à Lyon en 475. Ce fut un personnage féminin très important dans l'histoire.

Santa Clotilde
vitrail représentant Saint-Clotilde, l'église Saint-Martin à Florac
vitrail représentant Saint-Clotilde, Saint-Martin dans l'église Florac
naissance 475 sur[1]
mort 3 juin 545[1]
vénéré de Eglise catholique
récurrence 3 juin[1]
patronnesse de ALAT

Clotilde ou Chrotechildis ou Chrodigilde[3] ou Rotilde[4] (Lyon, 475 sur[1] - Tours, 3 juin 545[1]) Princesse Royaume de Bourgogne qui était la femme de roi de Francs saliens, la mérovingienne Clovis. Il est également vénérée comme saint de Eglise catholique.

Clotilde (Reine des Francs)
Statue de Santa Clotilde sur la façade Saint-Germain l'Auxerrois, à Paris.
Clotilde (Reine des Francs)
« La reine Clotilde » Huile sur toile Thomas Cooper Gotch, peintre préraphaélite

origines

Elle était la fille de Roi des Burgondes, Chilpéric II et sa femme, que vous ne connaissez pas le nom[3]. Il était aussi le cousin du futur roi des Burgondes Saint-Sigismond, qui était le fils de Gundobadus frère Chilpéric

biographie

Clotilde, encore jeune, est devenu orphelin des deux parents; le père Chilpéric II, 486 à peu près, il a été tué par l'épée, par le frère Gundobadus[3], tandis que sa mère a été jeté dans l'eau avec une pierre attachée autour de son cou[3].
Clotilde avec sa sœur aînée Sedeleuba (qui Gregorio di Tours et le chroniqueur anonyme de l'appel Liber Historiae Francorum Crona) oncle a été envoyé en exil[3], à Genève, à un autre oncle Godegiselo[1].
Ce fut à ce moment que Clotilde et sa sœur convertie en catholicisme.
Également au cours de cette période, le Roi des Francs, Clovis, après une délégation de Francs avait vu la jeune Clotilde et avait signalé la bonne impression à son roi, il a demandé d'avoir une femme Clotilde. Gundobadus, sans oser refuser remis l'envoyé du roi des Francs, Clotilde[3] qui, selon l'historien français Christian Pfister, en 493, Roi marié Franks, Clovis, qu'un concubine avait déjà eu un enfant, Théodoric[3].

Clotilde se consacra dès le début à la conversion du mari non-croyant, qui n'ont pas converti, il a permis à sa femme de baptiser les enfants. Cependant, en raison de son influence, Clovis, après la guerre contre Alamans abjuré la foi de ses ancêtres et, le 24 Décembre 496, Il a honoré sa promesse - selon Grégoire (Gregorio di Tours, dans son Historia Francorum, Il dit que Clovis a été converti en un vœu avant la bataille contre le Tolbiacum Alamans, mais il est une histoire calquée sur celle de l'empereur Constantin I) - fabrication baptiser[5] à Reims par l'évêque Remigio, ainsi que les sœurs et Landechilde Alboflede[5].

en 511, la mort de son mari, après la division du royaume entre les quatre fils de Clovis, Théodoric (Fils d'une concubine) et ses trois fils Clodomiro, Childebert et Clotaire I[6], Il a pris sa retraite dans le monastère de St Martin Tours, où il est resté pour le reste de sa vie, aller à Paris que rarement[7]: Depuis sa retraite, il a tenté en vain de servir de médiateur entre les enfants qui souvent combattu pour la domination sur les Francs. Il devait aussi regarder, impuissants, le massacre des enfants CLODOMIRO, tués dans 524 par Childebert et Clotaire (seulement Saint-Clodoaldo Il a réussi à se rendre à la sécurité).

en 540 a été atteint dans le monastère de Tours aussi par règlement Radegonda, deuxième épouse de Clotaire I, trop dégoûté par la conduite immorale de son mari, qui, sans enfants que son mari était devenu consecrate diaconesse de Saint-Medardo et il était devenu un religieux.

culte

Clotilde morì le 3 Juin, 545 et il a été immédiatement proclamé saint par acclamation: son corps a été porté à Paris, où il a été enterré à côté de son mari dans l'église parisienne des Saints-Apôtres (qui devint plus tard l'église Sainte-Geneviève et aujourd'hui Panthéon à Paris), Sur la colline de Sainte-Geneviève[2].

jour de fête la 3 juin.

enfants

Clotilde à Clovis a donné six (ou sept) enfants[5]:

  • Ingomero (né et mort à 493 ou 494);
  • Clodomiro (495-524), Roi de Orléans, qui a épousé Gunteuca de Bourgogne;
  • Childebert (496-558), Roi de Paris, qui a épousé Ultrogota de l'Italie;
  • Clotaire (497-561), Roi de Soissons, qui avait quatre épouses et réunifié la royaume franque;
  • Teodechilde (492/501-576), Elle est devenue une nonne et a été le fondateur du monastère Mauriac[8];
  • Clotilde (Ca. 502-531), Elle a épousé en 517, le roi wisigoth Amalaric.

notes

  1. ^ à b c et fa g h la j k (FR) Saint-Clotilde - L'Encyclopédie catholique.
  2. ^ à b (FR) Roi des Burgondes
  3. ^ à b c et fa g (LA) Gregorio di Tours, historiarum Francorum, Quod Chlodovechus Chrodigilde accepit. II, 28.
  4. ^ Ce qui, selon l'historien français Christian Settipani, expert en généalogie, il est le nom correct: Settipani (1993), p. 57, la note 68
  5. ^ à b c (FR) roi mérovingien
  6. ^ (LA) Gregorio di Tours, historiarum Francorum, De filiis Chlodovechi. III, 1.
  7. ^ (LA) Gregorio di Tours, historiarum Francorum, De Obitu Chlodovechi. II, 43.
  8. ^ Certains historiens disent qu'il ne serait pas la fille de Clovis, mais celle de Théodoric I

bibliographie

  • Christian Pfister, Gaule sous les Francs mérovingiens, des événements historiques, Cambridge University Press - l'histoire du monde médiéval, vol. I, p. 688-711, Garzanti, 1999

Articles connexes

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Clotilde

liens externes

  • Santa Clotilde, en Saints, béni et témoins - Encyclopédie des Saints, santiebeati.it.
prédécesseur Reine de la France successeur
basina 493 - 511 Valdrada
autorités de contrôle VIAF: (FR31572511 · LCCN: (FRno94018619 · ISNI: (FR0000 0001 2126 517x · GND: (DE119461579 · BNF: (FRcb125095674 (Date)