s
19 708 Pages

Clotilde ou Crodechilde (... - 531) était Reine des Wisigoths de 526 à propos de sa mort, la femme du roi, Amalaric.

origines

Elle était la seule fille du roi de Francs saliens dynastie mérovingienne, Clovis et sa seconde épouse, Clotilde, qui, selon la évêque Gregorio di Tours (536 - 597), Elle était la fille du roi de Burgondes, Chilpéric II et sa femme, que vous ne connaissez pas le nom[1]

biographie

Gregorio di Tours a signalé également que la sœur des héritiers mâles (Clotilde), après la mort de son père, il a été demandé en mariage par le roi puissant (de Wisigoths) de Espagne, Amalaric, fils du roi des Wisigoths Alaric II, puis la maison de Balti et Teodegota, fille du roi de Ostrogoths Teodorico il Grande, la maison de Amali. Les héritiers de Clovis accepter et envoyer sa sœur en Espagne avec une riche dot (une grande quantité d'ornements précieux)[2].
Le syndicat n'a pas été heureux à cause de la différence d'appartenance religieuse: il était aryen et elle catholique, et les tentatives insistantes de lui faire convertir en arianisme Amalaric (deuxième Gregorio di Tours, Amalaric pour tenter de convertir sa femme, Clotilde vint aussi maltraitent[3]) Ont été vains, en effet, ils exaspérés ses frères Childebert et Clotaire I. Childebert, en 531, envahi Septimanie et défait Amalaric près de sa capitale, Narbonne. Amalaric fui[3] en essayant de fuir vers Barcelone.
De ce mariage et les vicissitudes ultérieures parle aussi Procopio di Cesarea, dans son De Bello gothico[4].

Childebert a alors saisi le trésor Amalaric et rentra chez lui avec sa sœur. Mais Clotilde pendant le voyage, il est mort. le corps a été transféré à Paris, où il fut enterré dans l'église parisienne des Saints-Apôtres, (qui devint plus tard le 'Abbaye de Sainte-Geneviève) Et aujourd'hui Panthéon à Paris), Sur la Montagne Sainte-Geneviève, à côté de son père, Clovis[3].

enfants

Clotilde Amalric a pas d'enfants.

notes

  1. ^ Gregorio di Tours, historiarum Francorum, II, 28
  2. ^ Gregorio di Tours, Historia Francorum, III, 1
  3. ^ à b c Gregorio di Tours, historiarum Francorum, III, 10
  4. ^ Procopio di Cesarea, De Bello gothico, 1, 13 p. 69 et 70

bibliographie

sources primaires

littérature historiographique

  • Rafael Altamira, L'Espagne sous les Wisigoths, en l'histoire du monde médiéval, Cambridge, Cambridge University Press, 1999, pp. 743-779.

Articles connexes

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez