s
19 708 Pages

Hippias
tyran de Athènes
au bureau 528 BC-527 BC jusqu'à 511 BC-510 BC
prédécesseur Pisistrate
successeur Clistene (Avec la fin de la tyrannie)
mort Marathon, 490 BC
Maison Royale Pisistratides

Hippias (en grec ancien: Ἱππίας, Hippias; ... - Lemnos, 490 BC), Fils de Pisistrate et frère de Hipparque, il était tyran de Athènes de 528 BC-527 BC jusqu'à 511 BC-510 BC.

biographie

tyrannie

Succédé à son père Pisistrate avec son frère quand il est mort en 528 BC-527 BC,[1] Mais Hippias était le vrai détenteur du pouvoir. Sous ses ordres, il a poursuivi le processus de culturizzazione Athènes a commencé sous Pisistrate. Il est intervenu en faveur de Tessali contre obtusangle et il avait des sympathies pour Perses. Après l'assassinat de son frère Hipparque en 514/513 BC Il aiguise sa tyrannie, l'aristocratie réveillant l'opposition.[2]

expulsion

Lorsque les aristocrates Athéniens, conduits par la famille Alcméonides, ainsi que le 'armée spartiate (malgré Sparte Il était un ami de la famille Pisistratides) Dirigé par le roi Cléomène I, Ils chassèrent tyrannie après deux tentatives, la première a pris fin avec la défaite des Spartiates dirigée par Anchimolio[3] et la seconde avec l'expulsion des tyrans (511/510 BC).[4] Hippias installés dans 'Hellespont en sa possession, la Sigée,[5] où il a exercé le pouvoir en état vassal le roi de Perse.

Ces dernières années

en 500 BC, compte tenu de la montée en puissance Athènes dessous Clistene, Cleomenes sommés Sparte Hippias lui disant qu'il mettrait au pouvoir à Athènes à nouveau comme son tyran, mais l'Assemblée fédérale du Péloponèse pas autorisé à faire une nouvelle guerre avec Athènes, étant donné l'opposition absolue de Corinthe.[6] Un Ippia il n'y avait plus rien à faire, mais revenir à Sigée.

lorsqu'en 490 BC Dario Il a commandé une expédition en Grèce, Hippias J'ai participé; a été celui qui a conduit les Perses marathon, peut-être conscient du moment où la 546 BC Son père y avait débarqué avec lui et, avec le soutien des autorités locales, avait rendu sa tyrannie à Athènes.[7] Hérodote Il a dit que la nuit avant que les Hippias d'atterrissage avait un rêve dans lequel il semblait se coucher avec sa mère, le rêve que d'abord interprété comme un présage qui serait rentré chez lui comme un tyran et mourraient de vieillesse. Mais quand il est sorti, il est arrivé à éternuer et tousser plus violemment que d'habitude, de sorte que la dent cassée et est tombée dans le sable, ce qui rend impossible de trouver; Hippias dit alors aux Perses: « Cette terre ne nous appartient pas et nous ne nous soumettre à tous les petits qui était ma part, si les soins que ma dent. ».[8]

Certains historiens ont émis l'hypothèse que les Perses ont attendu plusieurs jours avant d'attaquer Hippias pour laisser le temps de poursuivre son intrigue avec ses amis à Athènes, dans l'espoir que nous pourrions peut-être prendre la ville sans combattre; l'une des raisons pour lesquelles Miltiade il a été décidé d'attaquer peut avoir été précisément la crainte que, toujours en attente, les conspirateurs ont pris le pouvoir à Athènes et pourrait être parmi les mutineries ses propres troupes.[9] En fin de compte, cependant, l'une des faiblesses de la stratégie persane (sinon le plus grand) était précisément l'échec de la conspiration Hippias avec ses partisans d'Athènes.[10]

On ne sait pas si Hippias a participé à la Bataille de Marathon. selon Giustino Hippias sont tombés au combat.[11] Selon le Suda, Au lieu de cela, il est mort après une bataille Lemnos, où vous seriez malade, il serait devenu aveugle parce que le sang est venu de ses yeux et il allait mourir péniblement.[12]

notes

  1. ^ Pastorio, p. 55.
  2. ^ Pastorio, p. 56.
  3. ^ Hérodote, V, 63.
  4. ^ Pastorio, pp. 56-57.
  5. ^ Pastorio, p. 57.
  6. ^ Pastorio, p. 65.
  7. ^ mouchard, p. 124.
  8. ^ Hérodote, VI, 108.
  9. ^ mouchard, p. 145-146.
  10. ^ Nicholas Sekunda, Marathon 490 BC, Gorizia, LEG, 2013, p. 125, ISBN 978-88-6102-191-4.
  11. ^ Justin, tirades Histoires (Abrégé de Pompey Trogue), II, 9, 21.
  12. ^ Ἱππίας, en Suda.

bibliographie

sources primaires
  • Hérodote, les histoires. (ici)
sources secondaires
  • (FR) Dennis L. Fink, La bataille de Marathon en Bourse, McFarland, 2014 ISBN 978-0-7864-7973-3.
  • Elena Pastorio, Histoire grecque, les caractéristiques essentielles, éditeur Monduzzi, Parma, 2006, ISBN 978-88-323-6028-8
prédécesseur tyran de Athènes successeur
Pisistrate 528 BC-527 BC jusqu'à 511 BC-510 BC Mettre fin à la tyrannie
autorités de contrôle VIAF: (FR40145602355501361377 · LCCN: (FRn2003042208 · GND: (DE123577640