s
19 708 Pages

Népotien (latin: Népotien; ... - 465) Ce fut un dell militaire 'Empire romain d'Occident.

biographie

Il a épousé la fille de Marcellino, commandant semi-indépendant Dalmatie: Leur fils était Giulio Nepote, le dernier empereur romain d'Occident de jure.

en 458 ère vient et magister utriusque militiae et, en même temps que Egidio, Empereur était le commandant de l'armée Majorien. Cette année-là, il a été entrepris une campagne pour reconquérir Gaule et l'armée impériale, renforcée par un fort contingent de mercenaires barbares, a conduit la Wisigoths de Théodoric II de ARELATE, les forçant à revenir à l'état foederati. Avec l'aide de son nouveau foederati, puis il a pénétré l'armée dans la vallée de Rhône conquérante, utilisant à la fois la force et la diplomatie: ils étaient en effet battu les Burgondes et le tir Lyon après un siège (la ville a été condamné à payer une indemnité de guerre forte). Pour sa contribution à l'opération, le poète Sidoine Apollinaire lui fait l'éloge dans son éloge funèbre Majorien, mais pas le mentionner explicitement.

en 459 ils sont arrivés à Gallaecia les envoyés de Népotien et vient goto Sunierico Majorien pour annoncer la victoire et l'accord entre l'empereur et le roi des Wisigoths.

en mai 460 Népotien et Sunierico l'commandaient attaque en tenaille wisigoth Théodoric contingent contre Suèves: Népotien se dirigea vers la Gallaecia et il a investi un contingent de suebo, défaisant, près de Lucus Augusti.

Au début de 460 ans Népotien a été déposé par ordre de Théodoric II, peut-être parce hostile au puissant magister militum Ricimero, et remplacé par Arborio. Il est mort en 465.

bibliographie

  • Fouracre, Paul, The New Cambridge Histoire médiévale, Cambridge University Press, 2005, ISBN 0-521-36291-1, p. 165-166.
  • Jones, Arnold Hugh Martin, John Robert Martindale, John Morris, « Népotien 2 » Prosopographie du Bas-Empire, Volume 1, Cambridge University Press, 1992, ISBN 0-521-07233-6, p. 778.
  • O'Flynn, John Michael, Généralissimes de l'Empire romain d'Occident, Université de l'Alberta, 1983, ISBN 0-88864-031-5, p. 110, 215.