s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres significations pour saint Antoine abbé, voir Saint Antoine Abbé (homonymie).
abbé Saint-Antoine
Francisco de Zurbarán, San Antonio Abad, 1664
Francisco de Zurbarán, San Antonio Abad, 1664

dire le Grand

naissance Qumans (Egypte) 251
mort Désert Thébaïde, le 17 Janvier 357
vénérable de Toutes les Eglises admettent que le culte des saints
principal sanctuaire Monastère de Saint Antoine, Egypte
récurrence 17 janvier
attributs croix tau, bâton, cloche, porc, démon, livre, feu
patron de Invoqué contre 'zona, saint patron des bouchers, charcutiers, bouchers, canestrai, animaux, les lieux (voir la liste dans le texte).

Santo Antonio abate, Il a dit aussi Saint Antoine le Grand, Saint Antoine d'Égypte, Le feu de Saint-Antoine, Saint-Antoine du désert, Saint Antoine le anachorète (Qumans, 251 à propos - désert de Thébaïde, 17 janvier 357), Il a été un abbé et ermite égyptien, considéré comme le fondateur de monachisme chrétien et le premier abbés.

Il était responsable de la mise en place d'une forme permanente de moines familles sous la direction d'un père spirituel, abba, se sont consacrés au service de Dieu. Sa vie a été transmise par son disciple Atanasio di Alessandria. Il est rappelé dans Calendrier des saints de Eglise catholique et luthérienne la 17 janvier, mais le Eglise orthodoxe copte il célèbre 31 janvier ce qui correspond, dans leur calendrier, le 22 du mois de Tuba.

biographie

La vie de Antonio abate est le plus connu à travers le antonii Vita publié en 357 A propos, le travail hagiographique écrit par Atanasio, évêque d'Alexandrie, qui a rencontré Antonio et il a été aidé dans la lutte contre 'arianisme. Le travail a été traduit en plusieurs langues, il est devenu populaire dans l'Est et dans l'Ouest et a apporté une contribution importante pour soutenir les idéaux de la vie monastique. Une grande importance a assumé, en antonii Vita la description de Antonio lutter contre les tentations du diable. Une référence importante à la vie d'Antonio est en Vita Sancti Pauli premier Eremitae écrit par Saint-Jérôme au fil des ans 375-377. Il raconte la rencontre, dans le désert de la Thébaïde, Antonio avec plus Paul de Thèbes. Le compte des relations entre les deux saints (avec l'histoire du corbeau qui les apporte du pain, donc être nourri jusqu'à l'enterrement de très vieux Paul à l'œuvre d'Antonio) ont ensuite été également reflétée dans les comptes médiévaux de la vie des saints, dans la première placer dans la célèbre Legenda Aurea de Jacopo da Varazze.

Anthony est né à Coma Egypte (Aujourd'hui Qumans) autour de la 251, fils de riches agriculteurs chrétiens. Orphaned fin de l'adolescence, avec des actifs à administrer et une soeur plus jeune à regarder après, elle entendit bientôt avoir à suivre l'exhortation évangélique: « Si tu veux être parfait, allez », vendre vos biens et donner aux pauvres »[1]. Ainsi, les produits distribués aux pauvres et a confié sa sœur à une communauté féminine, suivie de la vie solitaire que déjà d'autres ermites étaient dans les déserts autour de sa ville, vivant dans la prière, la pauvreté et la chasteté.

Antonio abate
icône représentant abbé Saint Antoine.

On dit qu'il avait une vision dans laquelle un ermite comme il a rempli le jour en divisant le temps entre la prière et l'entrecroisement d'une corde. De là, il déduit que, en plus de la prière, nous avons dû consacrer à une activité concrète. Alors, inspiré conduit seul dans l'isolement, où les fruits de son travail dont il avait besoin pour obtenir de la nourriture et de faire la charité. Dans ces premières années a été très tourmentés par de fortes tentations, des doutes l'assaillent sur la validité de cette vie solitaire. En consultant les autres ermites, il a été invité à persévérer. Je lui ai conseillé de rompre encore plus radicalement du monde. Ensuite, recouvert d'un tissu rugueux, il se est enfermé dans une tombe taillé dans la pierre près du village de Coma. Dans ce lieu, il a été attaqué et battu par démon; inconscient a été recueillie par des gens qui sont allés au tombeau pour lui apporter de la nourriture et a été pris dans l'église du village, où il est revenu.

À la suite de Antonio déplacé vers la mer rouge Pispir sur la montagne où il y avait une forteresse romaine abandonnée, avec une source d'eau. Il a été le 285 et il est resté à cet endroit pendant 20 ans, se nourrissant uniquement avec du pain qui a été abaissé deux fois par an. Dans ce lieu, il a poursuivi sa quête de purification totale, en dépit d'être sévèrement torturé, selon la légende, par le diable.

Au moment où beaucoup de gens voulaient rester près de lui, et tiré vers le bas les murs du fort, Anthony libéré de son refuge. Anthony se consacre ensuite à calmer le travail de la souffrance, selon la tradition, la « guérison » et « délivrance du diable. »

Antonio abate
Cave où il a vécu Antonio, sur la montagne qui domine le son monastère.

Les partisans du groupe Antonio divisé en deux communautés, un à l'est et l'autre à l'ouest de la rivière Nil. ces Pères du désert vivaient dans des grottes et ravins, mais toujours sous la direction d'un ermite plus âgé et avec Antonio comme guide spirituel. Antonio a contribué à l'expansion de 'anacoretismo par opposition à cénobitisme.

Hilarion (291-371) visité en 307 Antonio, pour obtenir des conseils sur la façon de fonder une communauté monastique dans Majuma, ville balnéaire proche Gaza où il a construit le premier monastère du christianisme en Palestine[2].

en 311, pendant la persécution de l'empereur Massimino Daia, Antonio tornò à Alexandrie pour soutenir et réconforter les chrétiens persécutés. Il a fait l'objet de persécution personnelle. A cette occasion, son ami Athanasius a écrit une lettre à l'empereur Constantin I d'intercéder pour lui. Retour de la paix, Antonio, mais étaient encore en contact avec Athanasius et les soutenir dans la lutte contre 'arianisme, il a vécu ses dernières années dans le désert Tebaide où, en priant et en cultiver un petit jardin pour se nourrir, elle est morte à l'âge de 105 ans, probablement 356. Il a été enterré par ses disciples dans un endroit secret.

les reliques

L'histoire de la translation des reliques de saint Antoine en Occident repose principalement sur la reconstruction développée au XVIe siècle par Aymar Falco, historien officiel de l'Ordre des Chanoines Antonian.

Après la découverte du lieu de sépulture dans le désert égyptien, les restes seraient transférés d'abord dans la ville de Alexandrie. Cela est arrivé vers le milieu de VIe siècle: de nombreux martyrologies la date médiévale le mouvement de translation au moment de Justinien (527-565). Puis, suite à la 'occupation arabe d'Egypte, Ils auraient été portés à la Constantinople (670 environ). Nell 'XIe siècle le noble Jaucelin français (Joselino), Mesdames Châteauneuf, en Diocèse de Vienne, Le il a obtenu comme cadeau de 'Empereur de Constantinople et il les a amenés en France en dauphiné.

Ici, le Nobile Guigues de Didier puis construire dans fit le village de La Motte (plus tard Saint-Antoine), une église qui a accueilli les reliques placées sous la protection du prieuré bénédictin qui appartenait à l'abbaye de Montmajour (près d'Arles, Provence).

Au même endroit, il a créé le premier noyau de ce qui est devenu l'Ordre du Canonici Ospedalieri Antoniani, dont la vocation première était celle de l'accueil des personnes souffrant de zona. L'afflux d'argent de la mendicité a donné lieu à de forts contrastes entre le prieuré et la chevaliers Hospitaliers. Les premiers ont été ainsi contraints de quitter, puis commencent à se disputer, depuis le XVe siècle, ils étaient les véritables propriétaires de reliques volées lors de l'évasion à Antonian, puis solennellement placé à Arles dans l'église Saint-Julien, ils sont propriétaires . puis il a créé un doublement du corps du saint.

La tradition qui se rapporte à la traduction des reliques Antonio est en fait très complexe et la preuve la plus ancienne d'identifier Jocelino comme petit-fils de William, qui, un parent de Charlemagne, après avoir été à ses côtés dans plusieurs batailles, avait pris sa retraite à la vie monastique et a fondé le monastère de Gellone (aujourd'hui Saint-Guilhem-le-désert).

En outre, si au XIe siècle a commencé à développer le culte de miraculeux dans la ville de Saint-Antoine, autour des vestiges d'Antonio, dans la même période, il provient de la tradition qui parle de la présence d'un autre corps du saint à l'intérieur du ' Abbaye Lézat (Lézat-sur-Lèze). Ainsi, les corps d'Antonio en Occident, est devenu trois, et restera jusqu'au XVIIIe siècle[3].

En Italie, la relique du bras de saint ermite est conservé dans novoli, dans les Pouilles, dans le sanctuaire dédié il. La ville de réserve chaque année aux festivités grandioses de saint patron.

iconographie

Antonio abate
Matthias Grünewald, Autel de Issenheim pour l'hôpital Antonian

La popularité de la vie du saint - un exemple frappant des idéaux de la vie monastique - explique la place centrale que sa représentation a toujours eu dans l'art sacré. L'une des images les plus anciennes nous sont parvenues, datant de 'huitième siècle, Il est contenu dans un fragment d'une fresque provenant monastère Baouit (Egypte) Fondé par sant'Apollo.

En raison de la vénération répandue, nous trouvons les images du saint, généralement représenté comme une longue haute Monaco barbe blanche, dans les manuscrits enluminés, dans les chapiteaux, vitraux (comme dans ceux du chœur de la cathédrale Chartres), Dans les sculptures en bois destinés aux autels et chapelles, dans les fresques, des tables et des lames placées dans des lieux de culte. Avec l'avènement de l'impression son image même, il est apparu sur de nombreux enregistrements que les dévots traînent dans leurs maisons et dans leurs écuries.

Dans la période médiévale, a été popularisé le culte de saint Antoine en particulier par le travail de 'Ordre des Hospitaliers Antoniani, qui a également consacré l'iconographie: il dépeint le saint maintenant avancé en âge, comme elle cherche en secouant une cloche (comme d'ailleurs fait l'Antonian), dans un animal de porc (animal dans lequel il a supervisé la graisse minière pour préparer les écarts émollientes sur les blessures) . Le personnel du pèlerin se termine souvent (comme dans le tableau de Matthias Grünewald pour 'autel de Issenheim) Avec une section en forme tau Antonian qui portait cousu sur leurs vêtements (thauma en grec Vieux signifie merveille, merveille au miracle). Parmi les colonies est connu de l'hôpital de Issenheim (Haut-Rhin), Alors qu'en Italie est à rappeler au moins la commanderie Saint-Antoine à Ranverso (Near turin) Là où il y a des fresques avec des histoires de saint peints par Giacomo Jaquerio (environ 1426).

Face à la plus grande partie des événements artistiques qui se rapportent à la vie du saint, il devrait être limité à quelques citations.

Dans plusieurs tableaux l'image de Saint-Antoine est associée à celle des autres saints, souvent dans la contemplation d'une scène sacrée. Rappelons, par exemple, la frappe de la table Pisanello (Ca.1440-50) Conservé le national Gallery de Londres, représentant une vision de Vierge à l'Enfant qui apparaît dans un rugueux, barbu Saint Antoine et St. George élégamment vêtu; et encore le conseil d'administration avec notre sainte accroupi avec Saint-Nicolas de Bari sur la scène du visitation dans un tableau de Piero di Cosimo (environ 1490) Conservé le National Gallery of Art de Washington.

Une grande popularité ont également été les scènes de rencontre entre Saint-Antoine et Saint-Paolo eremita, narré par Saint-Jérôme. en Camposanto pise le peintre florentin buonamico buffalmacco Il peint à fresque (environ 1336) - avec un langage pictural populaire et ironique très irrévérencieux - scènes de vie qui comportent les deux grands ermites acclimatés dans un paysage rocheux Tebaide.

Le thème des deux saints ermites a été ravivé nombre incalculable de fois: nous mentionnons le conseil d'administration du sassetta la National Gallery of Art à Washington (environ 1440), La toile Gerolamo Savoldo un Gallerie dell'Accademia en Venise (environ 1510) Et celui de Diego Velázquez (environ 1635) à Museo del Prado. En plus de la spectaculaire sculpture en bois sculpté dans « 700 par la génoise Anton Maria Maragliano conservé dans l'oratoire de Sant'Antonio à Mele (Gênes).

Antonio abate
« La Tentation de saint Antoine » Gravure Martin Schongauer, ca 1490.

Mais l'abbé Antonio, pour l'histoire de l'art, ce sont surtout les saintes tentations démoniaques est qu'ils assument - conformément à la antonii Vita écrit par Atanasio di Alessandria - l'apparition de l'or, comme dans le tableau Beato Angelico (environ 1436) Situé dans le Musée des Beaux-Arts Houston, ou l'apparition de muliebri flatterie comme il arrive au milieu de la fameuse table Triptyque des tentations de Hieronymus Bosch l'ancien Musée National d'Art Lisbonne, ou même celui de la lutte contre les démons troublants scène qui était populaire dans XVI et XVIIe siècle en particulier dans la peinture du Nord.

Parmi les œuvres les plus célèbres à cet égard, il convient de mentionner le fameux table (ca 1515-20) de Matthias Grünewald qui fait partie du 'autel de Issenheim conservé dans Musée d'Unterlinden à Colmar. Il est souvent cité avec incision irrévérencieux (environ 1480-90) de Martin Schongauer un Metropolitan Museum of Art, New-York.

Sont alors souvenez-vous aussi le multiple Temptations peint par les Flamands David Teniers le Jeune et Jan Brueghel l'Ancien, avec la représentation des paysages peuplés par des présences démoniaques qui conspirent contre le saint, tout en arrière-plan mystérieux feux lueur (référence claire à zona); Ils ont marqué pendant de nombreuses années une sorte imitée par de nombreux artistes mineurs.

Le thème de Tentation de saint Antoine lu en utilisant une sensibilité différente, il se trouve également dans de nombreux artistes modernes. Rappelons d'abord Paul Cézanne avec son tentation (environ 1875) De la collection "E. G. Bührle" (Suisse); puis la série de trois lithographies réalisées (1888) par Odilon Redon pour illustrer le roman La Tentation de Saint-Antoine de Gustave Flaubert.

En ce qui concerne XX siècle Les interprétations sont mentionnées dans ce sujet - avec une attention à la leçon de découverte psychanalytique - par des peintres tels max Ernst et Salvador Dalí, à la fois réalisée en 1946.

Attributs iconographique

Antonio abate
sassetta, Anthony battus par les diables, Sienne, Galerie nationale d'art
  • Croce dans Τ (tau), Souvent de couleur rouge, les vêtements ou la hauteur du bâton.
  • Tenez-vous (souvent sous la forme de tau, la lettre « t » de 'alphabet grec) Si représenté en robes monacales, souvent avec une cloche.
  • pastoral, Si représenté dans des vêtements abbé, parfois avec une cloche.[4]
  • porc, en bas[5] (Parfois, d'autres animaux, tels que verrat).
  • Campanella, à la main ou attachées au bâton, parfois plus d'un.
  • Mitra, Si elle représentée dans les vêtements de l'abbaye, sur la tête, les pieds ou soutenu par les anges.
  • livre de l'Écriture, à la main, généralement ouvert[6] (Parfois, au pied ou détenus par des anges).
  • feu, sur le livre ou les pieds (appelle la protection du saint des malades zona).
  • serpent, écrasé par le pied.
  • chapelet, à la main ou accroché au bâton.
  • Aquila, le pied.

Galerie d'images

Flèches-dossier-categorize.svg Les objets sont répertoriés dans Catégorie: Peintures de Saint-Antoine Abbé

culte

Les syndicats

Antonio abate
abbé Saint-Antoine de Pontormo

Anthony fut bientôt appelé en Occident comme le saint patron des bouchers et les bouchers, les agriculteurs et les éleveurs et en tant que protecteur des animaux domestiques; Il avait la réputation d'être travailleur puissant miracle capable de guérir les maladies terribles.

Animaux

Saint-Antoine est également considéré comme le protecteur des animaux domestiques, de façon à être généralement représenté à côté d'un porc qui porte une cloche autour du cou. Le 17 Janvier, l'Eglise bénit traditionnellement les animaux et en les plaçant sous la protection des écuries saintes.

La tradition des animaux bénédiction (en particulier les porcs) ne sont pas liés directement à Saint-Antoine: au Moyen Age est né sur le sol allemand, quand il était d'usage que chaque village allevasse un porc à allouer à l'hôpital, où les moines prêtaient leur service de Saint-Antoine.

De les habitants XIe siècle se sont plaints de la présence de porcs qui paissent librement dans les rues et les municipalités ont alors pris sur eux pour interdire la circulation, mais toujours, il vous épargne l'intégrité physique des porcs appartenant à Antonian, parce qu'ils pourraient faire la nourriture pour les malades (comprendre alors que de guérir assez pour manger de la viande au lieu de seigle), baumes pour les blessures, ainsi que le soutien économique. Les porcs, donc, qui acquièrent progressivement une aura de sacralité et malheur à ceux qui voudraient voler, parce que Antonio se venger en frappant avec la maladie plutôt que guérir ».[7].

Selon une légende Vénétie (Où il est appelé San Bovo ou San Bò, à ne pas confondre avec 'saint même nom), Dans la nuit du 17 Janvier animaux acquièrent le droit de parler. Au cours de cet événement, les agriculteurs sont restés loin des écuries, parce que pour entendre les discours des animaux était un signe de mauvais augure.

Patronage de la ville

Le culte et la dévotion à saint Antoine sont standard en Italie et il est patron de beaucoup d'endroits italiens, notamment les municipalités suivantes:

La tradition populaire

A Vasto, Termoli, et surtout Serracapriola Il y a une tradition populaire ancienne qui est renouvelé le 16 Janvier de chaque année, la veille de la fête de récurrence saint Antoine abbé. Un groupe de personnes avec accordéon, mandoline, guitares et outils d'artisanat de la tradition populaire, transforme la ville, visite à des amis de la famille, de chanter « lu sant'Antunie »: une longue Stornellata qui raconte l'histoire du grand abbé. Il est souligné en particulier les luttes qu'il a dû soutenir contre le diable, si l'un du groupe vêtu d'une longue robe rouge et en secouant une fouine se faisant passer ainsi le diable tentateur. A la fin des membres du groupe de chant sont proposés des sandwiches à la « saucisse », un saucisson local à base de porc farci.

Serracapriola

A Serracapriola, agréable village des Pouilles, à la frontière avec Molise, est toujours en vie la tradition de « mettre » le « Sènt'Endòn », à savoir se tourner vers les maisons et les entreprises, ainsi que de jouer accordéons, mandolines et guitares, également typique des instruments traditionnels paesana (i Sciscèlè, u 'bbùchet-et bbùchet, u' Ccèrin à Scescelère, u Corne, u bea-PACCH, le Troccèlè) et chanter en patois, des chansons dédiées au saint, louant le riz, à danser et aux produits dérivé de la transformation du porc, ce qui signifie passer les jours de carnaval plein de manger, boire et être joyeux que le jour après Mardi Gras, le Carême commence, le temps consacré à la prière, le jeûne et l'expiation des péchés; à la tête du parti il ​​y a un volontaire déguisé en moine pour symboliser le saint qui, avec son « forcinella » (longue épingle à cheveux de terminaison de tige), collecte des bonbons et en particulier les viandes, qui sont reversés à attirer les faveurs des saints faveurs.

Je mérite d'avoir importé cette tradition exquise Molise, probablement en 1927, de la proximité Termoli, il est à Ennio Giacci et plus encore à Guido Petti, auteur de la musique et les derniers versets de différentes chansons en dialecte et en italien, qui chaque année sont proposées pendant ce festival. D'autres compositions sont dues à Maestro Luigi Trunk, auteur de nombreuses mélodies et textes dans la langue vernaculaire serrano. Ces chansons folkloriques expriment la simplicité d'un peuple dans la partie qui ressent le besoin, le plus souvent en sommeil, être une âme dans le bonheur, mais les mêmes espoirs, même dans la souffrance. Le kit mains libres et le son des instruments, non modifiés par le bruit des haut-parleurs, PORTER à un temps révolu où la mélodie italienne et de plus en plus que le dialecte, était à la maison. Quelques jours plus tard, un somptueux banquet préparé avec des offres, l'emporte où toutes sortes de saucisses à partir de porc vient de tuer, vient compléter la partie.

Le charme de Saint-Antoine

A Barni, village dans la province de Côme, il est de coutume de célébrer le Saint avec un charme. Les fidèles, dans les jours précédant le 17 Janvier voyage à l'église principale de la ville où il y a une chapelle latérale dédiée à Saint Antoine. Ici, les dons du Saint-(généralement de la nourriture locale salami, légumes, fruits, fromages, mais aussi l'artisanat et des animaux vivants comme des poules, des lapins sont placés, etc.). Le 17 Janvier, puis, après la messe du matin, les produits doués sont vendus aux enchères dans le cimetière et le produit est remis à la paroisse. Tradition enchantement même plus associé au « feu de joie de Saint-Antoine ». Depuis 2016, le charme traditionnel a été rejoint à la bénédiction du sel pour les animaux et les véhicules agricoles.

la Focara novoli

Le plus grand feu de joie en l'honneur de St Antonio Abate a été construit en novoli. Le feu de joie, connu sous le nom de « Focara », est actuellement réalisée en sarments, et peut dépasser une hauteur de 25 mètres avec une base de 20 mètres de diamètre. A la veille du festival, le 16 Janvier, le Focara est mis à feu avec un magnifique feu d'artifice qui illuminent le ciel jour novolese. L'événement, connu dans les Pouilles, attire des milliers de spectateurs de partout dans le sud de l'Italie et a fait l'objet d'un documentaire de National Geographic. Année après année, les constructeurs de « Focara » s'engagent à changer sa forme, fournissant parfois avec une ouverture centrale, « la galerie », à travers laquelle le défilé avec la statue et les reliques du saint .. Le Focara est formé au moins 90.000 faisceaux, et les phases de construction commencent déjà à la mi-Décembre et se termine le matin du 16 Janvier avec la pose d'un « drapeau » à l'effigie du saint, coups de pied ainsi les festivités. En plus de l'éclairage de Focara, le parti novolese est particulièrement riche en événements civils et religieux: la traditionnelle bénédiction des animaux et la procession du saint, sont ajoutés les deux festivals de jour pyrotechnique et soirée, concerts de musique, les lumières et les ballons carrousels air chaud, encadrant un des festivals les plus importants de l'Italie du Sud.

La bénédiction des animaux à Acone

pour Acone, petit village à flanc de colline au pied de Monte Giovi, Le 17 janvier de chaque année renouvelle la traditionnelle bénédiction des animaux avec la célébration de la messe et les festivités en l'honneur de Saint-Antoine.

La foire Saint-Antoine à Lonato

Le 17 Janvier de chaque année Lonato Il a lieu l'ancienne foire Sant'Antonio qui est dédié un centre historique de l'église où ils gardent un polychromes du XVe siècle en bois statue du saint. Parmi la célébration profondément ressenti est la bénédiction des animaux qui ont lieu dans le cimetière. Le Palio di Sant'Antonio est plutôt une course entre les quartiers du centre et les quartiers, généralement huit, par rapport à des jeux populaires. la chisol Il est le gâteau traditionnel qui est préparé pour l'occasion (Sant'Antone chisoler Il est le moyen de dire relative). Sant'Antone porseler, au contraire, fait référence à la bonne période pour la production de charcuterie et autres saucisses de porc typique comme le 'Os de stomech. D'autres façons de dire: Sant'Antone negosiànt de Neff (Anthony de neige boutiquier comme il neige souvent); Sant'Antone le bàrbα biàncα dè fim Troa Chel quel MÉ màncα (Anthony barbe blanche me laisse trouver ce que je manque); Te lui-même comme le Porsel de Sant'Antone (Vous êtes comme le cochon de Saint-Antoine, en se référant à l'homme qui est jamais encore ou qui accepte l'offre par tous comme l'ont fait des cochons Anthony qui parcouraient les villages)

Proverbes et dictons

Là, se référant à saint Antoine, une sorte de litanie superstitieux, assez répandue au niveau populaire, où vous invoquez le saint de trouver quelque chose qui est perdu. Cette expression se trouve dans des endroits où il y a traditionnellement une plus grande dévotion au saint, et est structuré de différentes manières selon les dialectes et selon la tradition.

L'un des moyens est structuré en Ville de Teora[8], en Irpinia et il dit "Sant'Antonij Abbat 'cu rr' ccauz 'arrup'zzat' cu lu Cauzón 'dd' vullut 'FAMM' TRUVA quedd 'ch' agg 'p'rdut'«Littéralement traduit en italien »Sant'Antonio Abate, avec des chaussettes avec patché pantalons en velours côtelé, laissez-moi ce que je trouve perdu. « Cette ville a lieu chaque année le » feu de joie Sant'Antuono « à l'église Saint-Vitus où abrite la statue de Saint-Antoine.

La robe de velours de référence devient plus générique, plus au sud, dans ce "velours Saint-Antoine, laissez-moi ce que je trouve perdu».

À Varese, en Lombardie, la fête de Saint-Antoine - Anthony dit ici le porc - est profondément ressenti; ici nous avons dit en baisse "Sant'Antoni Dala barbe blanche FAMM 'Trua che'l qu'il manque, Sant'Antoni du'l purscel FAMM' Trua propre che'l"(Ie"Anthony barbe blanche me laisse trouver ce que je manque, Anthony m'a laissé trouver ce« ).

De manière plus générale, le nord est limitée à l'expression "Sant'Antoni Dala barbe blanche fam trua mais ca manque que« . Cette phrase est parfois appelée Saint Antoine de Padoue[9], mais la référence est manifestement erronée, puisque le saint de Padoue Il est mort à 36 ans et ne peut guère avoir eu (apparemment non jamais été représentée avec) barbe blanche.

en Serrano, dialecte parlé dans la ville de Serracapriola, dans la province de Foggia, il est dit "A sènt'Endòn « Llong Ne or» En ce qui concerne le fait que, à partir du 17 Janvier, la durée moyenne de la journée, compris comme les heures du jour, il est une heure de plus que le jour le plus court, toujours fixé dans la journée Santa Lucia, à savoir 13 Décembre .

Dans le Piémont, il est plutôt diffusé l'expression "Sant Antoni pien vertus de Lon trove feme ch'i vous avez perdu"(Ie"Anthony pleine de vertus me permettent de trouver ce que je perdu« ), Bien que dans ce cas on dit pas clairement lié à l'autre plutôt que saint.

Dans ce qui précède Ville de Teora disent-ils "A propos de bbuon 'carnuval' vol 'il y a par sant'Antuon' accum'enzà adda"(Ie"qui veut faire le bien carnaval devrait commencer par Saint-Antoine« ) Et »Sant'Antuon ... masc'ch're et son '"(Ie"Anthony ..... masques et sons« ). Il dit aussi » Pour saint Antoine abbé, masques et sérénades ».

aussi Pouilles à Manfredonia 17 janvier est célébré "Sant'Andunje, masckere et Sune!"(Ie"Saint-Antoine, des masques et des sons« ). Il est un événement très important pour la ville, il est le jour qui ouvre les festivités Carnaval de Manfredonia.

En Vénétie applique le dicton "Nadal se dirigea vers Saint-Antoine de gal et une étape du diable« Se référant à l'allongement progressif des jours.

Dans la tradition rurale « Ombrie-Marche », en all'allungarsi de référence de jours, vous dites "Noël 'na de chien pedeca à St Antho heure' vò"("à Noël un chien pas en avant une heure pour Saint-Antoine« ).

Dans le Piémont, il dit: "Sant'Antoni fam qui sont poêle marié de tribilé« ( » Saint Antoine m'a laissé marierai qui sont fatigués de tribulation « ), invoquant que les femmes cherchent des maris à Saint-Antoine pour être en mesure de se marier bientôt.

en napolitain en utilisant "Qui célèbre Sant'Antuono, toute l'année « ou passe » bbuon». A Massaquano (NA) une belle comptine est répété à l'occasion de la chute des dents de lait: « Sant'Antuono Sant'Antuono, tecchet'o viecchio et damm'o NUOV et dammell fort fort qui me Rosec N'O vescuott et dammell accossì fort ca meggia rosecà N'O et le port stant ». Traduit, cela signifie: Saint-Antoine Saint-Antoine est ici l'ancienne - a rapporté la dent de bébé qui est tombé - me donner à nouveau. Donne-moi très fortement que je peux mâcher un « biscutto » - pain fait maison très dur - me le donner si fort que je pouvais sur le rongera linteau de la porte.

San Polo dei Cavalieri dit "Sant'Antogno alu desertu si Magnea les maccarù, Mo diavulu, par exemple 'despettu, glji' sse pià Mo forchettò. ... Sant'Antogno pas si « ncagna: ses mains si magna les !!!" Il est un chant qui est enseigné aux enfants du pays pour leur faire comprendre que la nécessité est la mère de l'invention, et avec l'humilité vous pouvez tout faire.

Sant'Antonio

Nell 'sud de l'Italie Anthony Abbot est communément appelé « Sant'Antuono »[10], pour la distinguer de sant 'Antoine de Padoue.

A Pietrabbondante, dans la province de Isernia, il est renouvelé chaque année la tradition d'allumer un grand feu sur la place où les gens se rencontrent et l'exercice avec des chants et des danses que vous pourrez déguster des plats typiques remis de leurs ancêtres pour les festivités en l'honneur de « Sant'Antuono » R SQUATTON ( les pâtes, le bouillon, le vin et le poivre) R Graniet (soupe d'impulsions mélangées avec des céréales) (R'ABB'LLIT tibias, les oreilles et le museau de porc) L « SC'RPPELL (bonbons semblables à crêpes).

Sant'Antuono en Campanie

Antonio abate
Le Batuje typique de Pastellessa à Macerata Campanie Le 17 janvier lors du Festival Sant'Antuono.

Dans certains pays de la plaine Campanie (Macerata Campanie et Portique di Caserta) En l'honneur du saint de la construction fidèle « flotte » paroles « de Battuglie Pastellessa ». Très souvent, ces « réservoirs » sont construits de manière à ressembler à l'ancienne légende des navires faisant référence si Sant'Antuono aurait achevé son voyage en Afrique sur un bateau. La population locale est très attachée à la tradition du défilé, qui prennent chaque année une partie plus de 1000 jeunes; sur les « voitures » est ravivé l'antique musique Pastellessa, né en Macerata Campanie dans les temps anciens, et les outils utilisés sont dérivés d'outils pour travailler dans les champs (fûts, cuves et faucilles) en raison du lien de cette saison avec des fêtes ancestrales païennes liées à la célébration de la fertilité renouvelée de la Terre Mère pour coïncider avec les cycles astronomiques qui, depuis l'aube du temps, ont influencé le calendrier des pratiques agricoles. En plus du rite conserve une valeur apotropaico, selon la croyance que les traditionnels feux d'artifice et des bruits obsessionnels et rêches produits par les « outils » pourraient effrayer les mauvaises présences qui avaient désobéi prolifèrent autour pendant la longue nuit d'hiver. Sant'Antuono est célébrée le 17 Janvier à la Marina situé dans le quartier Pastena Salerno et il est célébré avec un feu de joie.

L'Ordre de Antoniani

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Frères Hospitaliers de Saint-Antoine.

en 1088 les Bénédictins de Montmajeur à Arles (Provence), Ils étaient en charge de l'assistance religieuse des pèlerins. Un noble, un certain Gaston de Valloire, après la guérison de son fils zona, Il a décidé de construire un hospitium et de fonder une confraternité pour les pèlerins et les malades. Frères qui s'en « » Hospitalière Ordre des Chanoines réguliers de Saint-Augustin de Saint-Antoine », communément appelé Antonian.

autour de la 1095 Il a été approuvé par papa Urbano II un Conseil de Clermont et 1218 confirmé bulle papale de Honorius III. L'uniforme de Antoniani a été formé par un capuchon noir avec un tau bleu sur le côté gauche, et avec leurs aumônes mantevano leurs hôpitaux où il a pris soin des pèlerins et des malades.

La dévotion populaire

saintes Représentations

au dévotion populaires bénédictions saintes sont des animaux associés, ainsi que des produits agricoles et représentation sacrée de sa vie, en particulier en Italie centrale. Le récit, avec des variations spatiales, se déroule sur ce schéma: le choix des 'ermitage en désert, la tentation par diables, rouges et noirs, et la femme de chambre, joué par un homme comme dans théâtre élisabéthain et un élément drôle particulier. Enfin l'arrivée du solveur 'ange du chapeau conique caractéristique, typique des figures avec des contacts surnaturels que faire et magiciens.

En fin de compte, à travers la épée, élément symbolique empruntée dévotion tous 'Michele Arcangelo, ange aide Santo pour vaincre mauvais et de revenir à sa vie prière. Toujours présent à la fin de la représentation mendicité, la demande de « offre » dans le vin et les saucisses pour les extras. Il existe de nombreuses versions dans les langues locales et une version sous la forme d'opérette du début du XXe siècle. Dans les Abruzzes la compétition a lieu de cloche argent, prix de la meilleure reconstitution traditionnelle, a remporté l'an dernier par le Groupe de CaramanicoTerme.

en plus de silver Bell dans la région des Abruzzes, depuis 2009 il y a aussi Festival Lu Sant'Andonie qui se déroule dans Tocco da Casauria (PE), A remporté l'édition 2012 dans le groupe des Ortona (CH).

Antonio abate
Les préparatifs pour la représentation de la vie de Saint-Antoine

L'un des plus beaux festivals dédiés à saint Antoine a lieu dans Soriano nel Cimino (VT), en Janvier et se caractérise par la bénédiction des animaux dans les milliers et de tous défilé des espèces à travers la ville accompagnée de la bande et le char du « Seigneur de la fête », élu chaque année, offrant à son domicile un grand rafraîchissements à tous les touristes. En outre, au cours de la fête de Saint-Antoine, à Soriano nel Cimino, vient préparé le caractère distinctif et savoureux « biscuit Anthony » qui souhaitent et se fait traditionnellement manger même aux animaux. Le défilé plus d'une centaine de chevaux.

A scanno le culte du Santo égyptien est très ancienne; En fait, dès le soir du 16 Janvier sur la place devant l'église dédiée à lui, il est allumé un feu de joie pour commémorer la vie de saint Antoine. Comme le jour 17 sont distribués traditionnels Sagne à la ricotta le pauvre vieux repas qui a été offert aux nécessiteux du pays. Curieusement, au lieu du nom par lequel il est appelé Saint-Antoine: Baron; Ceci est explicable car une fois étaient noms donnés aux saints dont le culte a été fortement ressenti.

A Buti dans la province de Pise le dimanche au 17 Janvier est célébré le Palio di Sant'Antonio Antonio Abate suivant ( Palio di Buti ) Qui a ses racines au XVIIe siècle, quand D.C. la bénédiction des écuries et des chevaux dans le pays le 17 Janvier représentait une cérémonie religieuse importante. Le prix met l'accent sur une course de chevaux menée par les jockeys, représentant les sept districts qui composent le pays, ils seront en compétition dans une course dont le paysage est la principale route d'accès au village; ainsi que le Palio di Sienae Palio di Asti est l'un des chevaux Palios le plus ancien en Italie .. À 8h00, nous célébrons la messe de Cavallai après quoi ils sont encore les tripes et le rituel du vin. A 10h30 commence le défilé historique: les quartiers, précédé par le cheval et le cavalier avec qui seront en compétition dans l'après-midi, traverser les rues principales du cimetière de pays directement en face de l'église où elle mettra en scène la reconstitution historique. A 14h00 la course commence. Les districts mettent au défi qui longe la « Via Nuova », la principale route d'accès au village, venant du village voisin de Cascine. Le chemin est assez linéaire, vers le haut, et il apparaît à partir de ci-dessus comme un « S » allongé et inversé de 700 mètres environ pour l'occasion est recouvert d'une couche de 40 cm d'argile composée essentiellement d'un mélange de tuf et sable. La course se déroule en 3 départs distincts, appelés « batteries » ou courses individuelles avec la participation de trois chevaux à la fois, plus une finale.

Le dimanche avant l'extraction a lieu avec lequel les terres sont réparties entre les deux premières batteries, dont les gagnants ont un accès direct à la finale, tandis que le septième arrondissement (appelé « Madame ») va dans la troisième batterie défiant les chevaux qui sont arrivés pendant quelques secondes courses précédentes. La finale déterminera le gagnant. IlMossiere, figure historique nommé chaque année du siège, a pour mission principale de « donner le départ » (défini dans le jargon « mouvement »), une fois vérifié l'alignement des chevaux canape. Elle doit aussi vérifier le bon déroulement des jockeys pendant toute la durée de l'événement punir toute faute, le cas échéant, avec la disqualification (en accord avec le Président du siège) .Enfin le Palio, aussi appelée année Cencio et aujourd'hui peint en année par un artiste de renom reconnu, est remis entre les mains du jockey gagnant dans le dos de son cheval est conduit en triomphe dans les rues de la ville par la Contrada dans la célébration. L'année suivante, au cours d'une messe célébrée dans la semaine avant la nouvelle course, le Palio sera retourné au siège, qui gardera jusqu'à la prochaine livraison.

Antonio abate
Une image de la course du Palio Buti en l'honneur de Sant'Antonio Antonio Abate.

A Nicolosi le culte de Saint Antonio Abate est fortement ressenti. La célébration du 17 Janvier est une célébration liturgique, et chaque premier dimanche de Juillet est célébré la « grande fête » où le bois de San simulacrum Antonio, placé sur une fercolo artistique, se déroule en procession dans les rues de la ville tirée par jeunes nicolositi par de longues cordes. Traditionnelle est la bénédiction des animaux qui a lieu le dimanche matin après la sortie Santo, où les animaux (chiens, chats, tortues, mais aussi des chevaux et des ânes) sont portées devant la statue du saint et béni. Autre moment spécial de célébration et fortement ressentie par les habitants de Nicolosi et « A'cchianata en Sciara » (La montée de lave) où saint Antoine avec sa lourde fercolo est tracté par deux longues cordes emballés adeptes de course sur une montée raide pour commémorer les événements tragiques de l'éruption de 1886 qui menaçait de submerger et d'enterrer le pays sous la lave. A cette occasion, le nicolositi qu'ils ont vu le front de lave à quelques mètres de la ville, la foi a la statue et les reliques de saint Antoine devant la lave que tout submergé progressivement, et miraculeusement pour l'intercession du front Saint lave est il a arrêté sauver le pays. Sur le front de lave, à la fin de la montée vers Sciara un autel votif en l'honneur de Saint-Antoine a été érigé pour se souvenir des événements de 1886, où chaque année à la fin des nicolositi de montée fatigantes remercier leur saint patron pour sa protection.

Une autre bonne partie toujours province de Viterbo Elle se déroule dans bagnaia, une fraction de la capitale du Latium. Ici énorme tas de bois est allumé, haute de plus de 8 mètres à environ 30 mètres de circonférence, qui brûle toute la nuit entre le 16 janvier et 17 janvier.

Dans Pietra Ligure (SV) est dédiée au saint une entreprise très ancienne de patrons et les capitaines (par exemple armateurs et capitaines des bateaux) dont la fondation est avant 1453, et pendant les animaux du parti ont été bénis. Dans l'ancienne église paroissiale de S. Nicolò abrite un bassorielivo qui se trouvait sur la façade de l'église, et il y avait un autel dédié à saint Antoine et Paul ermites, en 1791 la toile peinte par le peintre génois Domenico Piola (1627-1703) a été transféré dans le nouveau Basilique dans une grande chapelle du côté gauche de l'autel principal. A l'occasion de la fête (maintenant déplacé au dimanche suivant) au cours de la messe célébrée à la Basilique de S. Nicolò, présents tous les capitaines portaient le passage annuel du drapeau au nouveau capitaine qui tiendra pendant un an.

Antonio abate
Statue de saint Antoine abbé tricaricese placé sur l'église du même nom.

Un autre événement important lié à Saint Antoine Abbé a lieu dans Tricarico (Lucania): Il témoigne de l'absorption et donc la christianisation des rites pré-chrétiens. A l'aube, le 17 Janvier, Tricarico a été réveillé par le bruit sourd des clarines secoués par les masques de vaches et de taureaux, après avoir recueilli dans le centre-ville, dirigez-vous vers l'église de Saint-Antoine Abbé où attend le prêtre qui célèbre masse, également ouvert aux animaux, et à la fin donne la bénédiction, après quoi vous tournez trois tours autour des rituels de l'église. Le « troupeau » unique, peu après, en partie à cause de la « transhumance » vers le village.

Il est intéressant de la parade de « Battuglie de Pastellessa » organisé chaque année à Macerata Campanie (Province de Caserta) A l'occasion de la commémoration liturgique du 17 Janvier, dans lequel est relancé la tradition ancienne de Pastellessa de Macerata Campanie: tonneaux, cuves et faucilles sont utilisés comme de véritables instruments de musique pour produire le son caractéristique de Macerata et on prétend que les sons produits bedeau Servino mauvais esprits et apporter l'espoir d'une bonne récolte [11].

Fonction est la fête qui se déroule dans Collelongo (AQ) Dans la nuit entre 16 et 17 Janvier. La célébration commence le soir du 16 à 18h00 avec l'éclairage des deux « torches », des torches de chêne sur 5 mètres de haut qui brûlent toute la nuit.

En même temps, dans des maisons particulières de la ville érigée pour l'occasion avec des oranges et des icônes du saint est placé sur le feu « cottora » un énorme pot dans lequel il est mis à bouillir la récolte de maïs de l'année. Le soir, ceux qui ont eu la chance d'être invité par une partie de la famille de pays peuvent profiter autour de la table « pizza Roscia », une pizza cuite dans les cendres faites à partir d'une pâte de farine de blé et de maïs, garni de saucisses entrelardées et le chou passé dans la casserole. A 21 ans une procession aux flambeaux avec des accordéons et des chanteurs qui chantent la chanson du saint accompagné du curé de bénir ces maisons où, sur le feu, la fumée toute la nuit du cottora. Toute personne qui entre dans le cottora, envoie ses salutations à la famille qui fonctionne et est offert du vin, relish, maïs bouilli assaisonné avec de l'huile d'olive et le poivre, et doux. Tout au long de la nuit, jusqu'au matin, le pays est dirigé par des gens qui chante, joue et exécute le cottora en cottora. A cinq heures du matin, de 17 coups de feu annoncer la parade des bassins « rescagnate », il s'agit de bassins de cuivre, autrefois utilisés pour puiser de l'eau à la source, décorée de lumières, de petites statues et des scènes de la vie paysanne, sont Apporté en procession par les jeunes gens de la campagne vêtus de costumes traditionnels de fête. A sept ans, il commence la messe et a distribué le maïs béni bouillir le cottore de le distribuer aux animaux de compagnie. Le festival se termine dans l'après-midi avec des jeux populaires classiques.

Aussi dans les Abruzzes, il est de se rappeler l'évocation de « Lu Sant'Andonie » qui a lieu chaque année à Villa San Giovanni Rosciano, Pescara dans la campagne, par l'association culturelle locale La Panarda. L'après-midi du samedi avant le 17 Janvier dans le cimetière de l'église paroissiale cherchera à obtenir la para-liturgie sacrée pour la bénédiction des animaux et des produits de la terre, tandis que le soir, sur la place principale de la ville, autour d'un grand feu jouer dans des groupes de comédiens populaires évoquant des scènes de « la tentation de Saint-Antoine », avec des chansons et des poèmes en dialecte sur Santo et les traditions rurales de la période hivernale. A la fin, le porc, des saucisses et du vin pour tous les participants.

Toujours dans les Abruzzes, en Lettomanoppello Il est commémoré chaque année « Mo Sant'Andonije » qui est une représentation sacrée de la vie, le professeur Gustavo De Rentiis, qui est mort en 1994. le saint composé et mis en musique par un poète dialectal lettese (Lettomanoppello) Il est un vrai histoire sacrée (à la différence des autres représentations des Abruzzes parfois goliardiques) avec la participation des ermites de saint Antoine abbé, deux anges et deux démons qui, après quelques tentations de ermites ont été conduits à l'enfer, grâce à la prière. Scanno (Aq), le 17 Janvier est célébré Sant'Antonio avec le titre de baron, après la Sainte Messe célébrée dans l'église dédiée au Saint, béni est une soupe locale typique « La Sagne à la ricotta », un plat une fois distribué aux pauvres du pays. Elle est formée par une pâte en forme de bandes garnie de ricotta, le saindoux, etc .. Dans les temps anciens juste après la fête de San Giovanni a été déclarée ouverte les célébrations du carnaval. A Offida (AP), la fête de « Sant'Antoniə » le 17 Janvier marque le début de la période de carnaval. Aux cris de « Sant'Antoniə, Sant'Antoniə, Mo n'mich « d » Mo de mòniə » (Saint-Antoine, Saint-Antoine, l'ennemi du diable) certains groupes folkloriques se réunissent, en visitant le pays et d'honorer le saint si chère à l'Ascoli tradition rurale.

La fête de San Giovanni est très sensible à Colli a Volturno (Province de Isernia), où le 16 Janvier maisons dans le pays sont visités par des groupes de treize mendiants qui, le long des routes de campagne et les villages, sous le couvert de moines, chantant un hymne antique en l'honneur du saint ermite. La personne ci-interprète la Saint-Antoine, à cheval sur un âne, et douze autres moines rappelant le « cercle » ou l'aumône de porte à porte qui appartiennent traditionnellement aux mouvements paupérisme religieux se nourrissait. A la capacité d'interprétation des treize acteurs, qui ont accompagné le son des outils simples de récitation, il est donné une grande partie du résultat dramatique de la représentation, ainsi que la possibilité de le transformer en une « dramatisation drôle. » Après la longue quêtes, les différents groupes atteignent le feu de joie, où les festivités se poursuivront jusqu'à tard dans la nuit.

A Tufara, un village à la frontière entre Molise et les Pouilles, dans la nuit du 17 et 16 Janvier sont mis sur le grand feu de joie « dédiée au saint et sont invoquées sant » incendies Andone. C'est une célébration très sincère dans le pays.

D'une grande importance est la fête de saint Antoine abbé, qui a lieu le dimanche le plus proche du 17 Janvier à Monterotondo une ville juste à l'extérieur festival Roma.LA est organisé par l'Pieuse Union. Chaque année, une famille Monterotondese abrite la statue du saint dans sa propre maison et garder ouvert aux visites dévots. Le dimanche, où la statue est tirée de la célèbre maison Saint-Antoine où il se trouvait pour l'année et est portée à toutes les églises du pays. Ce rituel se déroule à cheval ouvert la balade à cheval trois chevaux avec au centre qui sera ce jour-là pendant toute une année la statue du saint, à gauche et à droite qui a accueilli l'année dernière et qui accueillera l'année suivant; suivre un groupe de chevaux tous avec des fleurs et parées d'autres décorations, puis la voiture sur la bande de ville jouer de la musique spécifique pour l'occasion. Quand le Saint arrive à une église, le pasteur de ce sort sur le porche et donne la bénédiction des animaux. Le soir, il y a le Torciata, où, en procession, accompagnée de la cathédrale Saint du pays à la nouvelle maison qui l'accueillera. Ils ouvrent la procession du torciari (ceux qui portent des torches) qui danser et chanter tout le chemin et ferme le Saint avec le groupe. Au cours de cette journée, les résidents utilisent pour apporter un gilet noir, une chemise blanche et un chapeau double face charretier: noir le matin où le parti est purement religieux et rouge dans la soirée où le parti devient plus mondaine; chapeau noir en arrière quand le Saint dans la nouvelle maison. Le Torciata a pris fin par des feux d'artifice avec une visite à Santo dans votre nouvelle maison.

Un autre événement notable est le "Festa dei Ceri« Où Saint-Antoine est porté sur l'épaule ainsi que deux autres saints (Ubaldo, patron de la ville et San Giorgio) au sommet de la montagne. Le festival se déroule dans Gubbio (PG) le 15 mai.

A Varese, dans le quartier de Motta, la fête en l'honneur du saint a lieu entre 16 et 17 Janvier. Le soir du 16 Janvier, sur la place en dehors du cimetière de l'église de Motta, en fait dédiée au saint, a eu lieu le traditionnel « feu de joie de Saint-Antoine » à l'association par l'association de « Monelli de Motta »; le matin de 17 à l'intérieur de la même église, il y a la bénédiction des animaux et, depuis quelques années, dans le cimetière, le lancement des ballons par les enfants des écoles élémentaires de la ville.

A Naples, « Sant'Antuono » est célébrée au cours de la bénédiction des animaux avec un feu de joie en dehors de son ancienne église.

A Lonato (Bs), sans essento Saint-Antoine le saint patron, est célébré par une foire séculaire qui est l'événement le plus important de l'année et que le moment le plus important dans la bénédiction des animaux dans le cimetière de l'église dédiée à saint . En son honneur, il est contesté aussi le Palio des nombreux quartiers de la ville. La douceur de la fête est le beignet typique (chisöl) qui, selon la tradition, comme condiment contient le saindoux.

A Troina (En) Saint Antoine Abbé est célébrée avec deux jours au cours de l'année, la célébration liturgique qui a lieu le 17 Janvier avec « Pagghiara » d'énormes feux de joie qui sont érigés dans tous les districts du pays et où ce produit, tables avec de nombreux goodies typique du pays qui sont offerts aux personnes qui visitent les feux de joie. La deuxième édition du festival, avec la procession solennelle de la Bier et la relique de saint Antoine abbé, a lieu dans la deuxième semaine de Juillet avec la participation de nombreux confréries de Saint Antoine Abbé d'autres pays voisins.

A San Marco in Lamis (Foggia), dans la paroisse qui porte son nom, après la célébration du soir sur l'Eglise, il y a la Parvis bénédiction des animaux de compagnie. Selon une ancienne tradition de la fête de Saint Antoine Abbé marque le début du carnaval. Voici un dicton: « masques Saint-Antoine et des sons. »

A Filattiera (MS) Dans la soirée du 16 Janvier est la fête de saint Antonio Abate. Selon la tradition maintenant à 18h00 après la messe et la procession du saint avec la touche de la première cloche procéder à l'éclairage des feux placés dans les villes municipales du « Port » et en loc. "Spitz". Dans le centre historique, le « Port » à côté de malaspianiano entrée du château du village, l'filattieresi se réunissent pour célébrer la sainte drôle, tout autour du feu pour faire cuire des saucisses et des côtes avec le chant et la danse en compagnie de bon vin. Selon la légende, la nuit du 16 Janvier animaux acquièrent le droit de parler. Au cours de cet événement, les agriculteurs sont restés loin des écuries, parce que pour entendre les discours des animaux était un signe de mauvais augure. Aujourd'hui encore, les agriculteurs prennent un tison et le mettre dans une écurie de protection du bétail.

Sant'Antoni « et Fogu

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Sant'Antoni « et Fogu.

Dans l'île de la Sardaigne est la fête de Sant'Antoni « et Fogu avec la préparation de divers types de feux pour brûler en l'honneur du saint.

Dans certains centres (comme Mamoiada et Ottana, autour Nuoro) La partie est l'occasion où inaugure le carnaval, avec le premier numéro de masques traditionnels.

Églises dédiées à saint Antoine abbé

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Eglise de Sant'Antonio Abate.

Les hôpitaux dédiés à Saint-Antoine Abbé

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: Hôpital de Saint-Antoine Abbé.

notes

  1. ^ 19,21
  2. ^ Melchiorre Trigilia, Hilarion: Le saint a vécu à Cava d'Ispica, Trigilia Culture 1982, p.11
  3. ^ A.Foscati Les trois corps du saint. Les légendes de la traduction de Saint-Anthony Abate reste dans l'Ouest, dans "Hagiographica", XX (2013), pp. 143-181.
  4. ^ Cet attribut peut se reconnecter à la coutume des moines de Saint-Antoine de lever porcs maintenus en liberté, reconnaissable par une cloche fixée sur le col ou l'oreille.
  5. ^ Cela pourrait signifier, outre le fait que les moines effectivement élevés les porcs, la protection du saint pour les animaux.
  6. ^ Cet attribut apporte à l'esprit la règle écrite par le saint pour les moines.
  7. ^ M. C. Carratù, Une revue du livre « De l'ermitage à la grange. Histoire de Saint-Anthony Abate et son culte » par Laura Fenelli (Yale University Press, 2011), en la République, 28 juin 2011. Récupéré le 4 Février, 2016.
  8. ^ La ville de Teora est connu pour le masque mythique de « Il Squacqualacchiun » représenté à l'occasion du festival « La Tomacella » porc et tarallucci dit scaldatelli: TARALL « senz'ov »
  9. ^ Saint Antoine de Padoue: Histoire et Exposition du Saint
  10. ^ Enrico Schiavone, Montemurro perla du Val d'Agri, Ville de Montemurro, 1990.
  11. ^ Association Sant'Antuono la Battuglie de Pastellessa - Le Bottari de Macerata Campania (Caserta)

bibliographie

  • Saint-Athanase. Vie d'Antoine. Présentation de Christine Mohrmann, critique et commentaire de G. J. M. Bartelink, traduit par Pietro Citati Lillao et Sauveur. Milano, Fondazione Lorenzo Valla / éditeur Arnoldo Mondadori, 1998. ISBN 88-04-11183-6
  • Anthony le Grand. Selon l'évangile. Les vingt lettres Antonio. Matta el Meskin (eds), Communauté de Bose, 1999. ISBN 88-8227-046-7
  • Athanasius, antonii Vita. Ed. G.J.M. Bartelink. Paris 2000. Sources Chrétiennes 400.
  • Butera Victoria, L'évasion dans le désert, Jézabel éditeur, falerna, 2003, p. 120, ISBN 88-900919-8-3.
  • Luciano Vaccaro, Giuseppe Chiesi, Fabrizio Panzera, Terre del Ticino. Diocèse de Lugano, Editrice La Scuola, Brescia 2003, 32, 70nota, 89, 110, 232, 234-236, 261, 272, 300, 301, 308, 369nota, 414, 416, 437, 449.
  • Ferrara Orazio. L'ordre chevaleresque médiéval du « feu sacré » (les Chevaliers Hospitaliers et au nom de Saint-Antoine) - dans Santini et Similia, Année X, nº 39, 2005.
  • Traduction de Évagre: P.H.E. Bertrand, Die Evagriusübersetzung der Vita Antonii: Rezeption - Überlieferung - Edition. Unter der besonderer Berücksichtigung Vitas Patrum-Tradition. Utrecht 2005 [thèse] [texte critique et commentaires: http://igitur-archive.library.uu.nl/dissertations/2006-0221-200251/index.htm]
  • L. Fenelli, De l'ermitage à la grange. Histoire de saint Anthony Abbot et son culte, Roma-Bari 2001. ISBN 978-88-420-9705-1
  • A. Foscati Les trois corps du saint. Les légendes de la traduction de Saint-Anthony Abate reste dans l'Ouest, dans "Hagiographica", XX (2013), pp. 143-181.
  • A. Foscati, Ignis Sacer. Une histoire culturelle du « feu sacré » de l'Antiquité au XVIIIe siècle, (Library Micrologus 51), Florence 2013 (http://www.sismel.it/tidetails.asp?hdntiid=1313)
  • S. Epifani, De Thèbes à Novoli par Tricarico, Youcanprint, Tricase (Lecce), 2015.

Articles connexes

  • monachisme
  • Benoît de Nursie
  • Pères du désert
  • Chanoines Réguliers de Saint Antoine de Vienne
  • Commander Antonian des Chaldéens Sant'Ormisda
  • Ordre libanais maronite
  • Mariamite Ordre Maronite
  • Antonin Maronite
  • Monastère de Saint Antoine

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une chanson populaire dédiée à Saint Antoine: Dans le désert d'Egypte
  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Antonio abate
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Antonio abate

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR107024917 · LCCN: (FRn50030399 · SBN: IT \ ICCU \ CFIV \ 054278 · ISNI: (FR0000 0001 0930 3858 · GND: (DE118649728 · BNF: (FRcb118889671 (Date) · NLA: (FR36507903 · BAV: ADV10184597 · LCRE: cnp01230668