s
19 708 Pages

Massimino Daia
Daza01 pushkin.jpg
Une copie d'un buste de Massimino Daia.
César et alors Augusto dell 'Empire romain
au bureau 305 - 313
prédécesseur Dioclétien (Sur l'autre dans les territoires administrés) et Galère (Pour la position de César de l'Est)
successeur Licinio
autres titres persicus maximus[1]
Sarmaticus maximus[1]
Germanicus[1]
naissance 285 sur
mort 313

Gaius Galerio Valerio Massimino, initialement connu sous le nom Daïa (Latin: Gaius Valerius Galerius Maximinus; Illyrie, 285 à propos - tarse, août 313), Il a été un empereur romain de 305 jusqu'à sa mort, tétrarchie.

biographie

Fils de la sœur de Galère[2], Massimino est né vers l'an 285[3] en illyricum,[4] d'une famille consacrée à l'agriculture.[5] Il a fait une carrière militaire, tenant les rangs Scutarius, protecteur et tribunus. Son nom d'origine était « Daïa »[6] mais il a été adopté par Galère, qui prit le nom (le nom complet était Gaius Galère Galerio Valerio Maximus). Daïa avait une femme et une fille, dont les noms sont inconnus, et un fils nommé Max.

en 305, après l'abdication de Augusti Dioclétien et Maximien en faveur de Galère et Constantius, il a été nommé César pour l'Est sur la recommandation de Galère, qui a également pris soin de choisir Flavio Severo comme César de l'Occident. Il a été attribué le gouvernement des provinces de l'Est. en 310 Il se déclara août, contrairement aux résolutions de la conférence Carnuntum la 308 qu'il prévoyait la confirmation de la dignité de César. Nous savons qu'il a mené une campagne militaire réussie Arménie, contre un peuple qui avait prouvé un allié des Romains dans le passé, mais maintenant embrassé la religion chrétienne, l'ennemi de l'empereur "respect extrêmement respectueux pour Dieu« . Selon Giovanni Malalas (Qui se confond avec Massimino Daia Maxence, fils de Maximien), Massimino a conduit dans une des opérations militaires manière victorieuse, à la fois contre les Arméniens, à la fois contre les Perses Sapor II, qui, au début, ils étaient alliés et avaient envahi 'Osroène. Suite à ces succès semblent avoir libéré les prisonniers dans les provinces de l'Arménie et Arménie II, et il a obtenu le titre de vainqueur persicus (312/313), Ainsi que les autres Augusti, Constantin I et Licinio (Ce dernier n'a pas directement participé avendovi).[1]

Massimino Daia
Coin Massimino.

Après la défaite de Maxence de Constantin I, Il est entré en collision en 313 avec Licinio, mais vaincu par ce dernier bataille de tzirallum, Il a pris sa retraite à tarse où il se suicida.

ambitieux et hostile aux chrétiens,[7] Il est décrit par Lattanzio en tant que créateur de scandales et auteur des peines injustes. aussi Eusebio di Cesarea Il trace une mauvaise description, mais des études plus récentes ont tendance à considérer ces points de vue de la propagande dirigée pour frapper un ennemi de Constantine et de croire que Massimino était pas incapable souverain.[8]

notes

  1. ^ à b c Eusebio di Cesarea, Histoire ecclésiastique, IX, 8, 2-4. Giovanni Malalas, chronographie, XII, p311, p.312-313 et 2-14, 10-25.
    L'Alg-1, 3956 (Afrique proconsulaire, Tenoukla): Dddominis nnnostris Flavio Valerio Constantino germanique Sarmates persan Maximino et Galère Sarmates Allemand persane et Galerio Valerio Invicta (?) Pie XI Felici Augusto.
  2. ^ Lattanzio (De mortibus persecutorum XVIII.14) il veut relative de Galère, alors que 'De Epitome Caesaribus 40,1 et 40,18 l'identifient comme le fils de la sœur de Galère, information confirmée par Zosime, II, 8.1.
  3. ^ L'année de naissance est inconnue Massimino. Lattanzio (De mortibus persecutorum XVIII.14) définit adulescens au moment de l'élévation du rang de César, ce qui signifie que le 305 peut être comprise entre 18 et 30 ans; sa monnaie le dépeint comme un vingt-cinq ans homme (J. Maurice, Le Numismatoque Constantienne, 1908, 66, cité dans Christensen, p. 11 8); son buste qui le dépeint comme une vingtaine d'années empereur. Cela rend probablement un contemporain de Constantin, aussi appelé adulescens par Lattanzio (Christensen, p. 12).
  4. ^ Aurèle Victor, Liber de Caesaribus, 40,1, "Illyricorum indigène." Le nom «Daïa» est d'origine thrace et est venu de Galère Felix Romuliana, une ville de la nouvelle province Dacia Ripensis créé par Aurelian et que les parties de la Thrace inclus; il est donc possible que sa famille vivait en Thrace.
  5. ^ Donc, reportez-vous Lattanzio (De mortibus persecutorum XIX.6, « Daïa uero sublatus nuper dans pecoribus et siluis ') et le'De Epitome Caesaribus (40,18, "ortu à quidem Que Institut de pastorale").
  6. ^ Lattanzio (De mortibus persecutorum, XVIII.13 et XIX.4) atteste que Daïa était son nom d'origine; l 'De Epitome Caesaribus 40,18 accepte, mais donne le nom de « DACA »; CIL VIII, 10784 confirmant l'orthographe "Daia", en collaboration avec IK-12, 00311th.
  7. ^ Il semble être favorable aux cultes orientaux tels que Sérapis, comme indiqué sur sa monnaie: RIC VI 78.
  8. ^ Christensen, p. 311.

bibliographie

  • Torben Christensen, C. Galère Valerius Maximinus: Études dans la politique et la religion de l'Empire romain AD 305-313, La Faculté de théologie de l'Université de Copenhague,

D'autres projets

  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Massimino Daia
prédécesseur empereur romain successeur Rome Projet logo clear.png
Galère 308 - 311 (avec Constantin I) Licinio (avec Constantin I)
autorités de contrôle VIAF: (FR69721940 · GND: (DE118579444 · LCRE: cnp00559107