s
19 708 Pages

1leftarrow blue.svgArticle détaillé: services secrets italiens.

Système d'information pour la sécurité de la République
Logo du système d'information pour Sicurezza.jpg
Logo du système d'information de sécurité
vue d'ensemble
permettre en service du 28 Août 2007
pays Italie Italie
type intelligence
Garrison / HQ Rome
anniversaires 3 août
site Web http://www.sicurezzanazionale.gov.it
Une partie de
Présidence ovale Consiglio.png Présidence du Conseil des ministres
les employés des ministères
Président du Conseil des ministres
Autorité déléguée à la sécurité de la République (A.D.S.R.)
Comité interministériel pour la sécurité de la République (C.I.S.R.)
Département de l'information de sécurité (D.I.S.)
information de l'Agence et la sécurité extérieure (A.I.S.E.)
information de l'Agence et la sécurité intérieure (A.I.S.I.)
Les commandants
Président du Conseil des ministres de la République italienne Paolo Gentiloni
A.D.S.R. vacant
Comité interministériel pour la sécurité de la République C.I.S.R. Paolo Gentiloni (Du 12 Décembre 2016)
DIS préfet Alessandro Pansa (Du 29 Avril 2016)
AISE général Alberto Manenti (Du 24 Avril 2014)
AISI préfet Mario Parente (Du 29 Avril 2016)

[citation nécessaire]

Les rumeurs sur les unités militaires sur Wikipédia

la Système d'information pour la sécurité de la République, est l'ensemble des organismes et des autorités qui ont pour mission d'assurer les activités d'information afin de préserver la République italienne des dangers et des menaces à l'intérieur et sans. la la réforme du renseignement par la loi italienne 124 adoptée 2007 réformé le Fonds national: le système répond pleinement au défi de la modernisation posé par une constante évolution et l'évolution des menaces des anciens et nouveaux dans l'intérêt suprême de la défense de la République et ses institutions.

L'articulation de sorte que le système permet un « changement de visage avec le changement » en adaptant ses structures à l'environnement changeant, selon les directives émises par le Président du Conseil des Ministres assisté par le Comité interministériel pour la sécurité de la République de protéger les droits fondamentaux des citoyens .

histoire

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: La réforme du renseignement italien de 2007.

La réforme de la 'intelligence Italienne de 2007, qui a eu lieu par la loi Août 3 2007 n. 124 change de façon drastique la structure de la 'intelligence Italienne, par rapport à la loi de 1977, qui déjà réglementé la matière, les compétences se divise pas entre les structures à peu près distinctes en civils et militaires (c.-à-SISDE et du SISMI), mais plutôt par zones territoriales de compétence: seule du paysAISI et exclusivement à l'étranger l 'AISE, l'alignement Italie avec les principaux bureaux internationaux.

structure

Avec la réforme de la service secret, cesser d'exister des organes antérieurs qui ont travaillé dans la sécurité nationale et en particulier:

  • la SISMI - SISMI, remplacé par 'information de l'Agence et la sécurité extérieure - AISE;
  • la SISDE - SISDE remplacé par 'information de l'Agence et la sécurité intérieure - AISI;
  • la Comité exécutif pour les services de renseignement et de sécurité - Cesis, remplacé par Département de l'information de sécurité - DIS.

Les trois structures (AISE, AISI et DIS) sont articulés dans le système d'information pour la sécurité de la République.

L'article 8 de cette disposition établit le principe de exclusivité des fonctions attribué à DIS et

Enfin, la loi de 2007 prévoyait la COPASIR, pour le contrôle parlementaire du SIS.

D'autres organismes

La règle stipule explicitement que les autres départements Le personnel de la Défense comme Centre commun de renseignements, Ils ne font pas partie du système d'information pour la sécurité, mais les structures internes forces armées italiennes. En fait, ils traitent aussi d 'intelligence:

  • II Département de l'information et de la sécurité
    • Centre commun de renseignements
  • Le regroupement des unités de défense

Enfin, le Département II Guardia di Finanza traite l'analyse du renseignement, économique et financière en particulier.

composition

Ceux-ci comprennent:

  • la Président du Conseil des ministres;
    • l 'Autorité déléguée à la sécurité de la République (ADSR);
  • la Comité interministériel pour la sécurité de la République (IRB);
  • la Département de l'information de sécurité (DIS);
  • l 'information de l'Agence et la sécurité extérieure (AISE);
  • l 'information de l'Agence et la sécurité intérieure (AISI).

En 2009, par décret du Président du Conseil des Ministres de la République pour le système d'alerte, il a adopté son propre logo, des conditions d'utilisation spécifiques afin de protéger la valeur institutionnelle et symbolique.

Pour reprendre les mots de Massimiliano et Doriana Fuksas architectes, qui ont été les inventeurs et les créateurs, le logo lui-même comme « un symbole de légèreté et de liberté que par un seul signe, fluide et sans interruption est la rapidité avec laquelle les informations convergent de multiples organismes le central ".

Ce faisant, il échoue, non seulement pour mener à bien sa fonction distinctive d'identification et de reconnaissance du système dans ses différentes composantes, mais celui-ci réunit dans un ensemble harmonieux et dynamique, chacun avec ses propres caractéristiques et des caractéristiques qui, combinées à l'objectif commun pour assurer la sécurité de l'information pour protéger la République et les institutions démocratiques.

Le logo peut être utilisé, dans le but de distinguer l'identification et la reconnaissance des composants des institutions du système d'information pour la sécurité de la République comme indiqué dans l'art. 2, paragraphe 1 de la loi 124/2007.

le DIS[1] aussi il prend soin de l'utilisation dans le domaine de la communication d'entreprise et les activités de promotion et diffusion de la culture de la sécurité.[2]

l'intelligence

L'intelligence est l'outil que l'État utilise pour recueillir, préserver et diffuser aux parties intéressées, qu'elles soient publiques ou privées, les informations pertinentes pour la protection de la sécurité des institutions, des citoyens et des entreprises.

jeux de renseignement, par conséquent, un rôle fondamental et essentiel pour lesquels vous avez besoin professionnel d'origines diverses qui agissent selon des procédures spécifiques pour garantir la confidentialité des opérateurs et de leurs activités.

Dans notre pays, cette tâche, avec la loi 124/2007, a été confiée au Département de l'information de sécurité (DIS), dont le directeur général est nommé directement par le Président du Conseil des ministres, et les deux agences opérationnelles traitant dimensions intérieures (AISI) et externe (AISE) de la sécurité nationale. Ces organes de sécurité de l'information sont nécessaires pour garantir l'indépendance de la République, la préservation des institutions démocratiques, la protection des politiques, économiques, industriels, militaires et scientifiques et la cybersécurité.

Du point de vue de la fonction, l'information du renseignement peut être décrit comme un processus défini par cycle d'actions sur trois faset le but des objectifs généraux identifiés par les autorités gouvernementales:

  • acquisition des nouvelles, grâce à la recherche, la collecte de données et l'évaluation des données acquises à partir d'une variété de sources, allant de l'individu à l'utilisation des équipements électroniques sophistiqués. Dans cette phase de secours particulier assumer les sources ouvertes, telles que les moyens de masse et la communication de réseau
  • gestion de l'information, où à travers l'analyse transforme élément d'information dans une première contribution cognitive complexe. Cette phase représente l'insigne du renseignement de passage
  • Autorité communication du gouvernement à la fois des informations simples, les deux rapports, analyses et situation des points utiles pour les décisions à prendre ou pour les activités à entreprendre. L'extension du concept de moyens de sécurité nationale qui sont maintenant inclus parmi les bénéficiaires des produits de renseignement, y compris les ministères et organismes gouvernementaux

Compte tenu des nouveaux défis, la complexité croissante et la rapidité du développement du contexte, interne et externe, où l'intelligence se déplace s'identifient aujourd'hui différents types de collecte et de traitement de l'information. Parmi ceux-ci, en fonction du type de source d'information, vous pouvez trouver:

  • OSINT (Intelligence Source ouverte - les activités de collecte d'informations par le biais de l'analyse des sources ouvertes)
  • ROIM (l'intelligence d'imagerie - les activités de collecte d'informations par le biais de l'analyse de photographies aériennes ou par satellite)
  • Humint (L'intelligence humaine - les activités de collecte d'informations par des contacts)
  • SIGINT (signal intelligence - les activités de collecte d'informations grâce à l'interception et l'analyse des signaux, aussi bien entre les personnes et entre machines)
  • Techint (intelligence technique - sur les armes et le matériel militaire)
  • MASINT (Mesure et Signature Intelligence - les activités de collecte d'informations non classées dans les catégories précédentes)

La formation scolaire

L'École de formation du système d'information pour la sécurité de la République a été créé par la loi 124/2007 afin d'assurer la la formation, la mise à niveau, une formation spécialisée et technique du personnel opérationnel déjà en service au DIS, AISE et AISI.

L'école est également présent dans la promotion et la diffusion de la culture de la sécurité, un domaine dans lequel collabore avec des institutions similaires de l'administration publique, les universités, les centres de recherche, think-net et des groupes de réflexion, en Italie et à l'étranger[3].

Communication institutionnelle

Le système d'information pour la sécurité de la République, comme tous les pouvoirs publics, doit effectuer des activités d'information et de communication avec les citoyens pour expliquer les activités de l'institution, promouvoir la sensibilisation et faciliter l'accès à l'égard de la performance d'intérêt public.

Pour exécuter cette fonction, tel que déterminé par les lois 124/2007 et 133/2012, est le Département de l'information de sécurité (DIS).

Dans ce contexte, le DIS promeut et gère - directement et à travers la presse, des outils audiovisuels et électroniques - des actions de communication ciblées pour:

  • illustrer et promouvoir la connaissance des dispositions réglementaires relatives à l'intelligence italienne
  • illustrent les activités des agences de renseignement nationales et le contexte institutionnel de référence
  • faciliter les relations entre les citoyens et le DIS
  • favoriser la circulation et la discussion des questions liées à la culture de la sécurité[4]

Le rapport annuel au Parlement

Chaque année, au mois de Février, il est présenté au Parlement un rapport sur la politique d'information pour la sécurité relative de l'année précédente.

en particulier article 38 124 de la loi prévoit:

1. À la fin de Février chaque année les rapports du gouvernement au Parlement un rapport écrit sur la politique de sécurité de l'information et les résultats obtenus.

1 bis. Dans le rapport visé au paragraphe 1 est fixé Document de sécurité nationale, en ce qui concerne les activités relatives à la protection du matériel et de l'infrastructure immatérielle critique et la cybersécurité et la cybersécurité. (Paragraphe ajouté par la loi 133 de 2012 et conformément à l'attribution au Fonds de nouveaux renseignements sur l'expertise cyber)

Le rapport final présenté au Parlement est disponible sur le site de la sécurité nationale.[5]

recrutement

La réforme mis en œuvre par le Loi 124 de 2007 Il a adopté une politique en ce qui concerne le personnel, approuvé par le Fonds de renseignements, l'investissement en fournissant de plus en plus dans le capital humain. La loi a considérablement élargi la gamme d'intervention des services informatiques: aujourd'hui ne se limite plus à la protection de la sécurité, l'intégrité et l'indépendance des institutions démocratiques contre les menaces de l'intérieur ou à l'extérieur, mais aussi étendu à la protection des intérêts stratégiques nationaux dans le domaine politique, militaire, économique, scientifique et industrielle, ainsi que - conformément aux dispositions de la loi 133/2012 - à la cyber-sécurité et la sécurité nationale.

Le recrutement repose formules rénovées de plus en plus sélectives, ainsi que le droit d'avoir recours à différents bassins de traditionnels (Forces armées, Forces de police, d'autres ministères), à savoir les universités, les instituts de recherche, les entreprises et le secteur privé et d'autres institutions d'intérêt.

De la recherche de ressources d'excellence pour relever les nouveaux défis, il est publié, en parallèle, sur le site Web d'entreprise www.sicurezzanazionale.gov.it

bibliographie

Articles connexes

liens externes

  1. ^ (IT) DIS - Système d'information pour la sécurité de la République, sur www.sicurezzanazionale.gov.it. Récupéré le 7 Juillet, 2017.
  2. ^ (IT) Notre logo - Système d'information pour la sécurité de la République, sur www.sicurezzanazionale.gov.it. Récupéré le 7 Juillet, 2017.
  3. ^ (IT) L'École d'éducation - Système d'information pour la sécurité de la République, sur www.sicurezzanazionale.gov.it. Récupéré le 7 Juillet, 2017.
  4. ^ (IT) Communication - Système d'information pour la sécurité de la République, sur www.sicurezzanazionale.gov.it. Récupéré le 7 Juillet, 2017.
  5. ^ Rapport sur la politique de sécurité de l'information (2016) (PDF) sicurezzanazionale.gov.it.