s
19 708 Pages

Royaume à venir
titre original Kingdom Come
auteur James Graham Ballard
1 re éd. original 2006
1 re éd. italien 2006
sexe roman
langue originale Anglais

« Les quartiers résidentiels rêvent de la violence. Endormi dans leurs villas somnolents, protégées par les centres commerciaux bienveillants, les patients attendent l'arrivée des cauchemars qui les font se réveillent dans un monde plein de passion ... "

(J.G. Ballard, Royaume à venir[1])

Les gens du Millénaire Il est le dernier roman de l'écrivain anglais James Graham Ballard, le troisième d'une trilogie consacrée au terrorisme urbain et les révoltes de la classe moyenne.

intrigue

publicité ancienne Richard Pearson est allé à la ville de Brooklands, Surrey, en périphérie sud-ouest de sans bornes Londres, parce que son père a été tué lors d'une attaque dans un grand centre commercial. Le Metro-Centre est une présence suffocante: 24 heures 24, a complètement dévasté la vie sociale de la ville. Le assassiner a été accusé Duncan Christie, déjà connu de la police pour ses manifestations contre le Metro-Center: tireraient au hasard dans la foule avec une mitrailleuse, plusieurs témoins ont vu le fuir dans une bousculade.

Pearson est mis à jour l'avocat Geoffrey Fairfax, en charge de la dernière volonté de son père. Il se trouve, cependant, que même la femme Christie est parrainé par le même cabinet d'avocats, où il travaille en tant que bénévole sergente Mary Falconer la police Brooklands. Pearson décide de ne pas retourner à Londres, plutôt qu'il établit dans la maison de son père. Dans la ville il y a une mauvaise air, en raison de l'omniprésence de militants qui se cachent derrière le symbole de la croix de Saint-Georges montrent une aversion viscérale au centre commercial et de l'intolérance raciste envers les immigrants.

Duncan Christie est libéré faute de preuves. Pearson se tourne vers la maison de son père une collection de livres d'inspiration et de hooligans fascistes engrener avec la croix rouge de Saint-Georges sur un champ blanc. Un voisin de la maison asiatique, M. Kumar, avoue que ces derniers temps l'homme a été très changé. Pearson va nell'ambulatorio le médecin qui a établi le certificat de décès, la jeune Julia Goodwin; elle fait un rendez-vous dans un bar après le travail. En attendant, il découvre que le médecin est l'un des témoins oculaires qui ont absous Duncan Christie. Les deux autres sont William Sangster, directeur de l'école qu'il a assisté à Christie, et son psychologue, Tony Maxted. Tous les trois sont en quelque sorte liés à Fairfax avocat, et de partager son aversion pour les bouleversements que le Metro-Centre a apporté dans la vie des citoyens, et la tentative de contrôler la violence qui menace d'exploser, causé par l'ennui et consommation:

« Les églises sont vides et la monarchie enfonçaient écraser contre sa propre vanité. La politique est une pagaille, et la démocratie est seulement un service public comme le gaz ou la lumière. Il n'y a presque personne qui a un minimum de sens civique. Il consommation pour nous donner la mesure de nos valeurs. Le consumérisme est sincère et nous enseigne que chaque produit a un code à barres. Le grand rêve des Lumières, que la raison et l'égoïsme rationnel triompherait un jour, conduit directement à la consommation de nos jours "

(J.G. Ballard, Royaume à venir[2])

Pearson est fermé le bureau du psychiatre Maxted, à l'intérieur de l'hôpital, lorsque vous regardez gratuitement il se trouve qu'il y avait une attaque à la bombe au Metro-Center: quelqu'un a mis une bombe juste à l'intérieur de sa voiture dans le parking souterrain, Heureusement, le centre commercial a été fermé pour l'exécution simultanée d'un tournoi de quartier sportif entre les équipes des environs. La seule victime est l'avocat Fairfax, déchiré par l'explosion: que faisait-il? Il met la bombe et a essayé de le désamorcer? Si Pearson n'a pas été fermé à l'hôpital, il est mort.

La masse de fans pour cet événement sportif se déchaîne et brûlent des voitures vitrines endommageant, apparemment sous les yeux indifférents de la police. Julia Goodwin accepte d'aller à la maison du père de Pearson, et une fois que vous obtenez ici vous avez une rapports sexuels sur le lit du défunt. Le lendemain matin, Richard Pearson quitte la maison tôt pour une promenade et a rencontré David Cruise, la personnalité de la télévision qui est l'image de l'homme du Metro-Centre. Il rappelle avoir déjà travaillé avec Pearson au début de sa carrière, au cours d'une campagne publicitaire, et soulève la possibilité de reprendre la collaboration.

Pearson construit autour de David Cruise un personnage ambigu, qui a une forte emprise sur le public par le biais d'émissions par câble sur le canal Metro-Center. La publicité vend sa maison de Chelsea et a déménagé à Brooklands. Le chiffre d'affaires du centre commercial commencent à augmenter, ainsi que la violence des groupes organisés. Les raids sur les magasins et les maisons gérées par CV asiatiques et slave, la maison des voisins seigneurs Kumar sont victimes. La police semble tout tolérer.

La maison d'un père, Pearson découvre le journal intime de l'ancien et trouve soulagé que l'intérêt de l'homme dans le mouvement d'extrême droite était que « scientifique » Il voulait comprendre pourquoi la naissance d'un nouveau fascisme. David Cruise a organisé un pyromane attaque simulée au centre commercial, des militants avec des bannières avec la croix de Saint-Georges viennent à la récolte. Pearson a été déçu par les virages racistes des troubles, mais ne les attribue pas à leur travail avec Cruise.

Tout se précipite David Cruise est frappé par un fusil de sniper au cours d'une télévision en direct. Le ministre a saisi l'occasion de parler à la police et de l'armée et fermer le métro-, mais les partisans du centre commercial en tricot avec la croix de Saint-Georges se rassemblent dans le commandement de Carradine, le jeune homme responsable de la sécurité. Au cours des affrontements avec la police, au moins trois cents militants armés se barricader à l'intérieur du centre commercial, avec près de trois mille otages auxquels Pearson, Maxted et Sangster. Même David Cruise, sérieusement blessé et coincé dans une machine de soins intensifs dans la salle d'urgence du Metro-Centre, devenir une sorte d'otage, avec le médecin Goodwin traitant.

Commencer un long siège, Carradine laisse peu de temps pour sortir pour les otages en quelques semaines. A l'intérieur des centaines Metro-Centre de personnes survivent sur la nourriture, mais personne ne lâchait le pillage, même à un moment donné, il est imposé des otages pour nettoyer les débris des semaines de siège. Au bout de deux mois, la police tente un coup d'Etat avec une invasion par hélicoptère, mais a dû se retirer après avoir frappé à mort cinq otages revêtus de t-shirts à traverser. Pearson a un soupçon que le gouvernement utilise la question du Metro-Centre comme une expérience pour voir jusqu'où ils peuvent pousser les rebelles de la classe moyenne. Le directeur Sangster gagne de l'influence sur les gangs organisés à l'intérieur du centre commercial

Le lendemain, David Cruise est mort sans jamais avoir repris conscience. Pearson se rend compte que Duncan Christie dans les vastes blottit espaces du centre, et se déplace comme il veut. Julia Goodwin avoue que le père de Pearson a été tué dans une tentative d'éliminer David Cruise par un groupe de résidents de Brooklands préoccupé par les transformations désastreuses que le Metro-Centre dans le tissu imposé social de la ville autour de la route: Sangster, Fairfax , Maxted, sergent Falconer et elle-même, mais il a appris trop tard qu'il était un assassiner. Le père de Pearson a été tué par erreur.

La police fait irruption enfin du métro-centre, mais éclate un incendie massif causé par des meubles peut-être imbibée d'essence Christie. Pearson parvient à sauver Julia épuisé, mais Maxted est sacrifié par un groupe de militants dans T-shirt Croix et dépérit, comme beaucoup d'autres, dans le grand feu. Julia va vivre avec Pearson. La destruction du centre commercial est apparemment en train de disparaître des équipes organisées, les troubles et la violence, mais il est possible qu'une autre république fasciste né ailleurs, dans le nouveau centre commercial:

« Les chaînes câblées sont à nouveau les boulettes de viande soporifiques de conseils pour les soins à domicile et la discussion des groupes de lecture. Quand les gens commencent à parler de leurs romans d'enthousiasme tout espoir de liberté est mort. La seule possibilité réelle d'une république fasciste avait disparu en même temps que les costumes pour hommes et les tapis et les tapis à la moitié du prix "

(J.G. Ballard, Royaume à venir[3])

notes

  1. ^ James Graham Ballard, Royaume à venir, Feltrinelli, 2009, p. 7 ISBN 9788807721243.
  2. ^ James Graham Ballard, Royaume à venir, Feltrinelli, 2009, p. 110, ISBN 9788807721243.
  3. ^ James Graham Ballard, Royaume à venir, Feltrinelli, 2009, p. 292, ISBN 9788807721243.

liens externes

(FR) Mike Holliday, Un Etat fasciste? Un autre regard sur Kingdom Come et Consumérisme, sur Ballardian, 7 juillet 2010. Récupéré le 30 Août, 2017.

Editions

  • James Graham Ballard, Royaume à venir, Traduction de Federica Aceto, Collier universel économique, Feltrinelli, 2009, p. 296, ch. 41, ISBN 9788807721243.