s
19 708 Pages

« Le grand manifeste séculaire de l'un des esprits scientifiques les plus nettes »

(Piergiorgio Odifreddi)
The God Delusion
Les raisons de ne pas croire
titre original The God Delusion
L' src=
auteur Richard Dawkins
1 re éd. original 2006
1 re éd. italien 2007
sexe essai
subgénero science populaire
langue originale Anglais

The God Delusion (The God Delusion, 2006) Il est une œuvre de 'éthologue britannique Richard Dawkins, professeur Public Understanding of Science à l 'Université d'Oxford. Le livre a été publié en italien en Septembre 2007.

The God Delusion Il a atteint en Novembre 2006 la deuxième place dans le classement des best-seller de Amazon.com.[1][2][3] Au début de Décembre 2006 a atteint la quatrième position New York Times des meilleures ventes Après neuf semaines dans les charts.[4] De Avril 2007 n'est classé à la dixième place.[5]

L'illusione di Dio
Richard Dawkins signer des autographes

synopsis

Dawkins soutient que la foi dans un créateur surnaturel Il se qualifie comme 'illusion, qu'il définit comme un croyance faux et persistante, également maintenue face à des preuves solides contradictoires. Il est concordant avec l'observation de Robert Pirsig selon lequel "Quand une personne souffre d'une illusion parler de la folie, mais quand cela arrive à beaucoup de gens parler de religion."[6]

Dawkins écrit que The God Delusion quatre messages que « la conscience développent »:

  • la athées Ils peuvent être heureux, équilibré, moral et intellectuel accompli;
  • la la sélection naturelle et les théories scientifiques similaires sont supérieurs à ' « hypothèse Dieu » - l'illusion de conception intelligente - en donnant une explication du monde vivant et la cosmos. La nécessité de trouver une explication à l'origine de l'homme provient du fait que les êtres très complexes sont extrêmement improbables et ne peuvent pas être expliqués le cas. La sélection naturelle explique comment les individus peuvent naître des plus simples individus les plus complexes. On suppose l'existence d'un dieu créateur, signifie de supposer l'existence d'un être extrêmement complexe le plus improbable du même homme, ce qui expliquerait rien resoumettre tout simplement le problème amplifié. Qui a créé un être d'une telle complexité? Dawkins suggère que, si elle existe, elle-même est le résultat d'un processus d'évolution naturelle;
  • les enfants ne doivent pas être « étiquetés » avec religion leurs parents, de la même manière qu'ils ne sont pas « étiquetés » avec la foi politique de leurs parents. Les enfants, Dawkins, ont délibérément choisi d'appartenir à une religion. Vous ne devriez pas parler de « bébé catholique« Ou » bébé musulman« En l'absence de mention de » enfant communiste « ;
  • Les athées devraient être fiers, pas honte, parce que l'athéisme est un signe d'un esprit indépendant et en bonne santé.

Selon l'auteur la religion est dangereuse car elle peut amener les gens à faire des actions abominables. Dawkins la thèse du physicien américain Steven Weinberg; que la religion est une insulte à la dignité humaine, sans qu'il y aurait de bonnes personnes qui font de bonnes actions et les mauvaises qui font de mauvaises actions; Mais la religion peut faire de mauvaises choses aux bonnes personnes.[7] Les guerres de religion, les croisades, le tribunal du Saint-Office, les bombes des kamikazes islamistes sont des exemples d'actions qui ont créé la douleur et le sang. Dawkins se demande combien de personnes bonnes qui ont commis ces meurtres en raison de leur foi religieuse.

Dawkins répond aussi à ceux qui disent que « Dieu doit exister, parce que beaucoup de milliards de personnes croient en lui », se souvenant que rien ne va vrai juste parce que quelqu'un croit qu'il est vrai. Dans le passé, des millions de personnes ont cru que la terre était plate, on peut en déduire que la terre est-il vraiment?

Le livre aborde également la question éthique, faisant valoir que les textes sacrés ne sont pas la base de l'éthique moderne. En eux, il y a deux épisodes édifiants, des épisodes que contrairement à une éthique moderne. Ceux qui prétendent que les textes sacrés conduisent du point de vue éthique ne tient pas compte des derniers épisodes. Selon Dawkins le critère pour décider d'ignorer et ce qu'on ne ne peut pas être déduit des mêmes textes qui les contiennent, mais est attribuable à des idées nouvelles, qui est un processus de modernisation qui est en cours depuis des siècles et qui ne sont pas imputables à la religions. Des phénomènes tels que l'abolition de l'esclavage, les progrès de la démocratie, la condamnation de la torture indiquent que l'humanité mûrit d'un point de vue moral. Cependant, des incidents tels que le meurtre des médecins à l'avortement et les massacres commis par des fanatiques religieux semblent indiquer que cette maturation se produit malgré l'effet d'amortissement des religions.

Une autre question sur laquelle l'auteur demeure est l'immunité dont jouissent les religions. Les religions sont à l'abri de toute critique, personne n'a le droit de critiquer ou de mettre en doute la « vérité » d'une foi religieuse. Dans notre société, même chez les athées, il a établi l'idée qu'il est tout à fait normal de s'opposer à ceux qui croient en l'astrologie, en horoscopes, mais pas à ceux qui croient à la naissance d'un enfant par une femme non fécondé, dans la résurrection un homme mort pendant trois jours, dans le fait que la révolution de la terre autour du soleil a été temporairement arrêté pour permettre la victoire militaire d'Israël et d'autres incidents similaires. Pour juger de ce qui est rapporté dans un texte sacré que nous ne payons pas d'écoute au bon sens, laisser seule raison. Si nous lisons qu'un Dieu, offensé par un acte de l'insubordination de l'homme, après des années décide de pardonner l'offense que nous ne cessons pas de penser à la façon dont il est étrange que:

  • Dieu choisit d'être torturé et crucifier, pour laver son propre sang l'infraction qu'il se croit avoir souffert, plutôt que de simplement parler à l'homme qui est pardonné;
  • Dieu choisit de pardonner que les baptisés, puis considérer coupable, parmi d'autres, même les enfants qui sont morts avant d'être baptisé, et probablement quand ils étaient trop petits pour faire tout péché.

Qui empêche ce dieu de choisir un moyen plus facile de pardonner l'humanité? Parce que Dieu choisit la voie du masochisme de la souffrance, la torture et la mort?[6]

Les réactions du monde culturel

Le livre a évidemment produit des réactions à la fois positives et négatives en fonction de différents environnements. Le livre a été publié avec l'aval des chercheurs comme prix Nobel James D. Watson et psychologue de Harvard Steven Pinker.

Le livre a été nommé « meilleur livre » au British Book Awards, où Dawkins a été nommé auteur de l'année.

la London Review of Books Richard Dawkins critique pour ne pas mener une bonne recherche de l'argument est que la religion, et de créer un sophistique de développer ses conclusions sur la validité du théisme[8].

la théologien dell 'Université d'Oxford Alister McGrath (Auteur de Le Dawkins Delusion (L'illusion de Dawkins) et Dieu Dawkins) Les États qui Dawkins ignore dans le thème de la théologie chrétienne et ne peut donc pas discuter de la religion et de la foi intelligente.[9] En réponse, Dawkins: « Qu'est-ce, nous devons nous demander au sujet follettologia avant gobelins pas croire? »[10] et - édition de poche (FR) De son livre - il se réfère au biologiste américain Paul Zachary Myers, qui a écrit une satire de ce genre de logique proposée par McGrath, en l'appelant « La réponse courtisan » (cfr. Les habits neufs de l'Empereur).[11]

Le philosophe chrétien Keith Ward, dans son livre 2006 La religion est dangereux?, compteurs l'affirmation de Dawkins et d'autres de la façon dont la religion est socialement nuisible.

L 'éthicien Margaret Somerville,[12] Il suggère que Dawkins « surestime le processus à la religion »[13], en particulier son rôle dans les conflits humains. Un grand nombre de défenseurs de Dawkins affirment que les critiques comprennent mal généralement son point réel: Au cours d'un débat Radio 3 Hong Kong, David Nicholls, écrivain et président de la Fondation Atheist de l'Australie, a réitéré Dawkins les sentiments que la religion est « un aspect inutile » des problèmes mondiaux.[14]

Dans son livre La colère de Dieu, le philosophe allemand Peter Sloterdijk définit The God Delusion « Un monument impérissable à l'athéisme platitudes anglicane » et Richard Dawkins un exemple de la façon dont « certains athées profès peuvent être dupés par leur propre zèle »[15].

Le 3 Octobre 2007, John Lennox, professeur de mathématiques à 'Université d'Oxford, Dawkins un débat public avec l'Université d'Alabama à Birmingham, opposant la validité de ses créances envers la foi chrétienne.[16][17][18]

Dawkins soutient que « l'existence de Dieu est une hypothèse scientifique comme les autres. »[19] Ne vous êtes d'accord avec le principe de Stephen Jay Gould sur "magistères sans chevauchement" (NOMA): Dans une interview dans le magazine TIME, Dawkins dit:

Je pense que des compartiments séparés de Gould ne sont qu'un stratagème pour attirer dans les gens de sciences religieuses qui sont au milieu. Il y a beaucoup d'endroits où la religion ne sont pas pris hors du domaine de la science. Toute croyance aux miracles est non seulement tout à fait en contradiction avec les faits de la science, mais aussi à l'esprit de la science.[20]

L 'astrophysicienne Martin Rees affirme que l'attaque de Dawkins sur la religion courant dominant Il est futile.[21] En ce qui concerne l'allégation de Rees sur son livre Notre habitat cosmique dire « ces questions sont au-delà de la science, cependant, sont la province des philosophes et des théologiens », Dawkins demande « quelles compétences peut conduire théologiens à des questions cosmologiques profondes que les scientifiques ne peuvent pas? »[22][23] Par ailleurs, Dawkins écrit que « il y a toute la différence dans le monde entre la conviction que vous êtes prêt à défendre citant des preuves et de la logique, et une croyance non pris en charge par autre chose que la tradition, l'autorité ou la révélation. »[24]

Editions

  • Richard Dawkins, The God Delusion, Traduction par Laura Serra, Arnoldo Mondadori Editore, 2007, pp. 400, ch. 10, ISBN 978-88-04-57082-0.
  • Richard Dawkins, The God Delusion, Traduction par Laura Serra, Arnoldo Mondadori Editore, 2010 (3ème édition), pp. 400, ch. 10, ISBN 978-88-04-57082-0.

notes

  1. ^ Les ventes de Amazon.com Classement
  2. ^ (FR) Jamie Doward, Athées top cartes de livres par déconstruisant Dieu, en l'observateur, 29 octobre 2006. Récupéré le 3 Janvier, 2012.
  3. ^ (FR) Ruth Gledhill, Ce que je veux pour Noël est ... une diatribe anti-religion, en La Fondation Richard Dawkins, 13 octobre 2006. Récupéré le 3 Janvier, 2012.
  4. ^ (FR) Relié Nonfiction - New York Times, nytimes.com. Récupéré le 2 Décembre, 2006.
  5. ^ (FR) Relié Nonfiction - New York Times, nytimes.com. Récupéré 18 Avril, 2007.
  6. ^ à b (FR) Richard Dawkins. Quand une personne souffre d'une illusion, on l'appelle la folie. Quand beaucoup de gens souffrent d'une illusion, il est appelé Religion Avant-propos The God Delusion
  7. ^ vidéo sur YouTube
  8. ^ Longe, flailing, Mispunching: The God Delusion de Richard Dawkins, lrb.co.uk.
  9. ^ Alister McGrath, Dieu Dawkins: Les gènes, les mèmes, et le sens de la vie, Oxford, Angleterre, Blackwell Publishing, 2004, p. 81 ISBN 1-4051-2538-1.; cfr. ed également. ital., L'illusion de Dawkins.
  10. ^ Dawkins, Richard, Avez-vous de lire sur leprechology avant en ne croyant pas eux?, RichardDawkins.net, le 17 Septembre 2007. Extrait le 14 Septembre, 2013.
  11. ^ Myers, PZ, Réponse de courtisan, sur Pharyngula, 24 décembre 2006. Extrait le 14 Septembre, 2013.
  12. ^ Huxley, John, Viser coup knock-out dans les guerres de dieu, The Sydney Morning Herald, le 24 mai 2007. Récupéré le 27 mai 2007.
  13. ^ Easterbrook, Gregg, Est-ce que Dieu Croyez en Richard Dawkins?, Beliefnet. Récupéré le 26 mai 2007.
  14. ^ Dieu est-il un Delusion?, Radio 3 Hong Kong, le 4 Avril de 2007.
  15. ^ Peter Sloterdijk, la colère de Dieu. Le conflit des trois religions monothéistes, Cortina, Milan, 2007, p. 47.
  16. ^ Le débat God Delusion (Dawkins-Lennox), Point fixe Fondation. Récupéré le 10 Novembre 2009.
  17. ^ Joanna Sugden, Richard Dawkins Débats dans la Bible Belt, en The Times (Royaume-Uni), 4 Octobre 2007. Récupéré le 10 Novembre 2009.
  18. ^ Kristen Record, Les chercheurs correspondent esprits sur l'existence de Dieu, Les Nouvelles Birmingham, le 4 Octobre de 2007. Récupéré le 10 Novembre 2009.
  19. ^ Richard Dawkins, The God Delusion, Boston, Houghton Mifflin Co., 2006, p. 50, ISBN 0-618-68000-4.
  20. ^ Van Biema, David, Dieu vs. Science (3), temps, 5 novembre 2006. Récupéré le 14/09.
  21. ^ Jha, Alok, Les scientifiques divisés sur l'alliance avec la religion, en The Guardian (Royaume-Uni), le 29 mai 2007. Extrait le 14 Septembre, 2013.
  22. ^ Dawkins, Richard, Quand la religion étapes sur le gazon de la science, magazine libre enquête 2006. Extrait le 15 Septembre, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 19 avril 2008).
  23. ^ Richard Dawkins, The God Delusion, Boston, Houghton Mifflin Co., 2006, pp. 55-56, ISBN 0-618-68000-4.
  24. ^ Dawkins, Richard, La science est-il une religion?, American Association Humaniste, Janvier / Février 1997. Extrait le 15 Septembre, 2013 (Déposé par 'URL d'origine 30 octobre 2012).

bibliographie

  • Alister E. McGrath, Johanna Collicutt McGrath. L'illusion de Dawkins: L'athée Fondamentalisme et le déni du Divin. Caltanissetta, Alfa Omega, 2007. ISBN 978-88-88747-71-2
  • Thomas Crean, Non seulement de la matière. En réponse à "The God Delusion" par Richard Dawkins, Istituto San Domenico, Bologne 2009.

Articles connexes

D'autres projets

  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à The God Delusion
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers The God Delusion

liens externes

autorités de contrôle GND: (DE7575995-0