s
19 708 Pages

Le pionnier nu
titre original Голая пионерка (Golaja pionérka)
auteur Michail Borisovic Kononov
1 re éd. original 2001
1 re éd. italien 2002
sexe roman
subgénero roman de guerre post-moderne
langue originale russe

Le pionnier nu est un roman de l'écrivain russe Mikhail Borisovich Kononov a publié pour la première fois en Allemagne en 1991, après plusieurs déchets d'édition soviétique.

intrigue

(RU)

« Это эротическая de-феерия, в восьми главах огнедышащих, с бодрой войной и гордой блокадой, с чистой любовью и грязным сексом, с громом психопропедевтических выстрелов генерала Зукова в упор и навскидку, а также зафиксированным явлением Пресвятой Богородицы и стратегическими ночными полетами АБСОЛЮТНО ГОЛОЙ ПИОНЕРКИ ![1] »

(IT)

« Féerie de guerre érotique en huit chapitres de feu avec une guerre vigoureuse et un siège féroce, avec un pur amour et le sexe sordide, avec le bruit des coups de feu à psicopropedeutici point blanc du général Joukov, et l'apparition de la Sainte Vierge Marie et la vols de nuit PIONEER stratégique d'UN PETIT ENTIÈREMENT NUE! »

(Michail Kononov, la première page petit pionnier)

au cours de la Guerre mondiale sur le front est, celui que l'historiographie russe a appelé la « Grande Guerre patriotique », les quinze Marija Mukhina, jeune pionnier de l'URSS, il continue caché leur âge d'être affecté à une unité de combat comme deuxième canonnier.

Nous sommes à l'avant Leningrad, la ville a été assiégée pendant deux ans, mais continue de résister. La jeune fille ne se bat pas seulement contre les envahisseurs, mais aussi contre les officiers, que chaque nuit à la recherche de la satisfaction dans son corps. Vers ces hommes qui profitent, Masha[2] Il se nourrit juste ressentiment et même un certain degré de mépris. Le seul qui aime vraiment est le lieutenant Sbruev, il encore dans son désir de façon incontrôlable pour le sexe.

Presque tous les soirs Masha reçoit des visites dans son lit, mais tout peut se endormir et tourne dans Gabbianella. Petit, nu, les mouches autour de l'avant Leningrad, entre les forces émiques, pour remplir une mission confiée par le général Joukov[3], pour lequel Masha a une révérence juste au-dessous qu'il a pour Staline.

Parmi les officiers qui ne laissent pas le sommeil Masha il y a un, Ovetskij, originaire d'un village nordique, qui est vraiment mis à marier sa tête et prouve collègues jaloux. Ce qui agace la jeune fille, forcée de nier qu'il avait jamais eu une vraie relation avec les autres; jusqu'à ce qu'un jour, après quelques semaines, vous réalisez que vous sentez un sentiment plus fort pour lui. Ovetskij cependant, est tué dans une attaque. Immédiatement après Masha découvre qu'elle est un enfant et Lukic croit que les ports petite fille sur ses genoux un nouveau Sauveur.

La relation avec Masha Mukhina Joukov a commencé dans les premiers jours de son engagement. Évacué de Leningrad en raison de l'approche rapide du front, il avait trouvé refuge dans la campagne avec sa grand-mère. Ici, il a appris que ses parents étaient morts dans le bombardement d'un train. Une autre figure clé, le professeur d'allemand Val'ter Ivanovitch, qui était peut-être entiché Masha, avait été arrêté comme espion pour les nazis. Puis elle avait sauté dans le camion et les soldats n'avait pas quitté le ministère. Déjà maintenant, cependant, elle avait été utilisée sexuellement par des officiers, malgré son jeune âge, et se sont plaints au commissaire politique de l'unité.

Peu de temps après, cependant, était tombé en même temps que le commissaire et trois autres soldats dans une embuscade, ils avaient été capturés par les Allemands; Masha a été congédié le chef officier nazi et de libérer les autres. Immédiatement après avoir rencontré le général Joukov sur un terrain de volley-ball, où il avait rassemblé dans une longue ligne des soldats qui reviennent de l'avant. Le mécontentement, le général avait marché l'histoire avec son arme à tuer à bout portant un homme tous les trois, les accusant de trahison. Il a été arrêté que lorsque Masha, sull'attendi à côté de Lukic, avait perdu connaissance.

Depuis ce jour-là la jeune fille voit le général Joukov comme commandant invincible qui les mènera à la victoire, juste un pas vers le bas Staline. Dans l'imagination fiévreuse de Masha, le secrétaire du PCUS dirige la kremlin la guerre sur tous les fronts, estimant que le général vacillant ce qu'il faut faire. Au cours de l'un de ses vols Masha de nuit tombe à Leningrad. Les journaux parlent d'une situation sous contrôle malgré le siège, mais elle voit avec ses propres yeux les bâtiments détruits et le mort dans la rue, et pénétrant dans une maison voit une femme âgée accomplissant un acte de cannibalisme sur nièce vient de mourir de la faim.

Une nuit, tout en portant un message de commandant de la compagnie au commandant de la division, Masha se perd dans les bois et dans un grand trébuche en état d'ébriété allemand qui lui rappelle Val'ter Ivanovitch, le seul homme de ce qui était peut-être vraiment amoureux. Cependant, il faut tuer avec l'arme à feu qui apporte avec elle. À l'arrivée au siège de la division dit tout, mais est appelé SMERSH, le contre-espionnage militaire: en fait, il n'y a aucune trace du corps de l'allemand tué, a disparu alors qu'un jeune major russe dont les caractéristiques physiques sont très pas sans rappeler ceux officier décrit la jeune fille.

Le capitaine du SMERSH tombe amoureux d'elle et lui propose de l'épouser, mais Masha refuse et est conduit à la fusillade.

caractères

  • Marija Mukhina (Мария Мухина), appelée aussi la petite Mukha ( "petite mouche") et, la nuit, le chanceux; 15 ans
  • Sbruev lieutenant principal, l'un des officiers que presque tous les soirs font la queue pour entrer dans le lit Masha
  • Joukov, commandant du front de Leningrad, a ses ordres que Masha devient le Gabbianella
  • Le lieutenant Ovetskij, originaire du petit village de Kondopoga, a l'intention de se marier Masha
  • Osip Lukič Plotnikov, vieux soldat, prend Masha Mukhina sous sa protection

critique

Écrit dans les années quatre-vingt, ce roman de Mikhail Kononov est un éditeur seulement au début du nouveau millénaire, lorsque son auteur a déjà émigré en Allemagne, clouée à un fauteuil roulant pour les maladies causées par l'exposition aux rayonnements.[4] Le roman se lit comme suit une partie sarcastique et irrévérencieux de l'histoire de 'Union soviétique, la Seconde Guerre mondiale, toujours en Russie post-communiste est connu comme la Grande Guerre patriotique, une source de fierté nationale.

Le caractère de Marija Mukhina valait la peine au moment de l'acte d'accusation la pédophilie son auteur,[4] étant donné le jeune âge et le sujet de nombreux versets scabreuses. L'accusation est injuste[citation nécessaire], considéré comme le ton du récit: rude et rugueux, assurez-vous de limiter la pornographie, mais douloureuse car elle est la souffrance qu'il trouve des explications.[4] le caractère du protagoniste est basé sur la vie d'une femme qui existe vraiment, nommant seul le premier nom patronymique, Valentina Vassilievna, les combats dans la Première Guerre mondiale à l'aveu même de l'auteur, et témoin oculaire de ce qui deviendra le « épisode avec le maréchal Joukov sur le terrain de volley-ball,[5] réel apogée le roman. De cet événement, elle aurait si traumatisante aimé prendre un texte pour appeler Le pistolet blanc, mais au moment où l'intention semble se matérialiser, Valentina Vassilievna brise un bras dans un accident et Kononov assume la charge à sa place; le roman qui est le résultat est probablement très différent de ce qui aurait pu écrire ceux qui ont connu de première main.

Les mots et les gestes Masha sont ceux d'un croyant, qui accepte de sacrifier comme le seul moyen possible pour le salut collectif: une route qui passe par des hallucinations / délires d'un être supérieur à poursuivre jusqu'à la mort, la déclaration de culpabilité fruit d'une le pouvoir impitoyable qui profite de l'esprit de solidarité et de l'ingéniosité d'un pays tout entier, dans ce cas, la naïveté de l'adolescence.[4]

En 2005, le roman a été une adaptation théâtrale dirigée par Kirill Serebrennikov Semenovic; Masha Mukhina est joué par Culpan Nailevna Chamatova.

notes

  1. ^ (RU) Michail Kononov, Голая пионерка, royallib.com.
  2. ^ En russe, nom de l'animal Marija.
  3. ^ Georgij Konstantinovič Žukov Il était en fait commandant du front de Léningrad, mais son rang était maréchal.
  4. ^ à b c Marzia Cikada, Nu, Mikhail Kononov, Abcveneto.
  5. ^ Mikhail Kononov, post Scriptum à nu, Traduction de Claudia Zonghetti, Meridian, 2002.

Editions

  • Mikhail Kononov, Nu. Mucha petit pionnier, traduction Claudia

Zonghetti, Meridian, 2002 ISBN 88-8237-051-8.