s
19 708 Pages

Pietro Carmignani
Pietro Carmignani - Juventus FC 1971-72.jpg
Carmignani à la Juventus la saison 1971-1972
nationalité Italie Italie
hauteur 185 cm
poids 78 kg
football Football pictogram.svg
rôle entraîneur (ex gardien de but)
équipe Varese (Jn. Gardiens)
retiré 1980 - Joueur
carrière
jeunesse
19 ?? - 1964 ne sait pas Red Star Viareggio
clubs1
1964-1967 Como 47 (-30)
1967-1971 Varese 92 (-83)
1971-1972 Juventus 25 (-21)
1972-1977 Naples 144 (-125)
1977-1979 Fiorentina 10 (-16)
1979-1980 Rhodense 20 (-19)
carrière d'entraîneur
1982-1989 parme vice
1989-1991 Milan Les gardiens de but
1991-1996 Italie Italie vice
1996-1997 Milan vice
1998-1999 Atlético Madrid vice
1999-2000 Livourne
2000-2007 parme All./Vice/Prim.
2007-2008 Varese vice
2008-2009 Varese
2016- Varese Jn. Les gardiens de but
1 Les deux chiffres indiquent les apparences et les buts marqués, seulement pour les matchs de la ligue.
→ Le symbole indique un transfert pour le prêt.
 

Pietro Carmignani (Altopascio, 22 janvier 1945) Il est entraîneur de football et ancien footballeur italien, rôle gardien de but, entraîneur de gardien du secteur de la jeunesse Varese.

carrière

club

Élevé dans le Red Star Viareggio, Il a commencé sa carrière professionnelle en Como, en série C, militaient depuis trois ans à Lariani avant de passer en 1967 à Varese, avec qui a commencé alors à serie A l'année suivante. En Lombardie a commencé de façon permanente à la lumière dans la saison 1970-1971, les commandes techniques Nils Liedholm, émergents comme l'un des plus prometteurs défenseurs extrêmes du championnat.[1]

En Juillet 1971, vingt-six, est allé Juventus, appelé à remplacer Roberto Tancredi Pendant ce temps, le accasatosi Mantova.[1] A Turin, il a conquis par le propriétaire Scudetto la 1971-1972, Cependant, il ne pouvait pas convaincre pleinement l'environnement Juventus aussi en raison de quelques bévues grossières, de sorte que, au cours des cinq derniers matchs et décisif dans un tournoi remporté par les Piémontais au fil, la technique Čestmír Vycpálek la réserve préférée Massimo Piloni.[2] Son expérience la Juventus a duré si l'espace d'une saison, depuis l'été 1972 a été vendu à Naples, totalisées avec d'autres joueurs dans l'affaire qui a amené Dino Zoff en noir et blanc.[3]

En bleu, il a suscité la sympathie de fans napolitains qui pardonnaient des jeux inexacts, affibbiandogli le surnom de « Gédéon ».[4] Avec les cloches joué en cinq saisons à un bon niveau, en remportant la Coupe d'Italie 1975-1976 et en appuyant sur le titre national dans le championnat 1974-1975, fermé par l'équipe Luís Vinício en second lieu; dans ce dernier moment est en outre déclaré, ex aequo avec Zoff, qui a battu le gardien à moins que le tournoi avec 19 buts, derrière romaniste Paolo Conti qui a concédé 15. En général, les jeux presque égales ont joué dix buts en ont subi des prédécesseur frioulan et est resté invaincu pendant 61 matchs[4]. A Naples, aussi il a épousé une fille locale.[4]

En 1977, il a été transféré à Fiorentina où il partage le rôle avec le plus jeune Giovanni Galli[4] la concurrence dans ses derniers matchs dans le haut vol. Il a ensuite joué une dernière saison, 1979-1980, chutant en Série C2 avec Rhodense Rho, l'équipe où il a terminé sa carrière de joueur à l'âge de trente-cinq ans.

entraîneur

La carrière d'entraîneur a débuté dans les années 1980 parme, où il était vice, entre autres, la Arrigo Sacchi qui, dans la décennie suivante, il a établi un équilibre de la relation professionnelle, travaillant pour la première technique comme Fusignano entraîneur des gardiens un Milan, puis en second national, et enfin à nouveau dans les Rossoneri tous 'Atlético Madrid.

Plus tard, après l'expérience technique avant Livourne dans la saison 1999-2000, en serie C1, dans les années 2000, il est retourné à Parme où il a occupé des postes du deuxième étage; Néanmoins, il a été appelé deux fois sur le premier banc de l'équipe pour la traghettarla salut en autant de tournois ont commencé à mal par Emilian, de centrage, dans les deux cas, le but. Pendant la saison 2001-2002, après avoir été remplacé sur le banc Daniel Passarella, Gialloblù a conduit à la conquête de Coupe d'Italie, obtenu en battant la Juventus de neoscudettata Marcello Lippi.[5]

A la fin de la saison, il a quitté le banc Cesare Prandelli, pour revenir au guide Ducal de la saison 2004-2005, quand il a fallu plus de Silvio Baldini atteindre le salut après avoir remporté deux play-off avec Bologne.[6] Au cours des deux prochaines années, elle est restée en Emilia en tant qu'entraîneur de l'équipe des jeunes de Parme.

Pour la saison 2007-2008 a été le deuxième de Roberto Lorenzini à Varese. en saison 2008-2009 Il a été choisi comme le premier entraîneur de rouge et blanc, mais en raison d'un mauvais départ dans la ligue, avec seulement deux points en cinq matches, a été limogé après la défaite 2-3 en derby régional avec Côme.[7]

En 2016, de retour dans les cadres techniques Varese, en supposant que le poste de l'entraîneur des gardiens de l'école de football.[8]

réalisations

joueur

Compétitions nationales

  • Ligue italienne Serie B1
Varese: 1969-1970
  • Scudetto.svg Championnat d'Italie1
Juventus: 1971-1972
  • Rosette Coupe Italia.svg Coupe d'Italie1
Napoli: 1975-1976

Compétitions internationales

  • Coupe de la Ligue italo-Inglese.png Italien-Anglais Coupe de la Ligue1
Napoli: 1976

entraîneur

  • Rosette Coupe Italia.svg Coupe d'Italie1
Parme: 2001-2002

notes

bibliographie

  • Mimmo Carratelli, La grande histoire de Naples, San Lazzaro, Marchesini, 2008 ISBN 978-88-88225-19-7.

D'autres projets