s
19 708 Pages

Pierre Villepreux
Rugby Pierre Villepreux.jpg
Pierre Villepreux à la fin des soixante-dix
données biographiques
nom Jean-Pierre Villepreux
pays France France
hauteur 180 cm
poids 82 kg
Rugby 15 L'union de rugby pictogram.svg
rôle médian d'ouverture
retiré 1975
carrière
Activités du club¹
1963-1965 Brive
1965-1975 Toulouse
par un acteur international Activités
1967-1972 France France 34 (166)
Activités Coaching
1978-1981 Italie Italie
1982-1989 Toulouse
1990-1992 Benetton Treviso
1995-1999 France France Tous. 2

1. A partir de la saison 1995-1996 les statistiques du club se réfèrent uniquement aux grands championnats professionnels de la Ligue

Statistiques 11 mise à jour Septembre 2011

Jean-Pierre Villepreux (Arnac-Pompadour, 5 juillet 1943) Est un ancien rugbista 15, entraîneur de Rugby 15, dirigeant sportif et éducateur français, dans la carrière de course active extrême ou ouverture médiane pour Brive et Toulouse, et 34 fois pour l'international France; comme directeur était l'entraîneur du National italien et il est actuellement exécutif Fédération française de rugby et que international.

biographie

carrière de course

autochtone Corrèze, Villepreux, en fils de tour d'un joueur de rugby, a commencé la pratique du sport dans le village de Pompadour, dans l'équipe d'études secondaires; puis elle est entrée dans la formation juvénile de Brive, principaux clubs du département, qui a fait ses débuts dans la ligue comme ouverture médiane[1].

Plus tard, il est devenu extrême à la demande du président du club, pour laisser la place ouverte pour un joueur plus jeune vient d'arriver dans l'équipe[1]; dans ce rôle, il a abandonné la technique utilisée jusqu'à coups de pied puis le ballon en avant de pointe, d'adopter celui de cambrure, la manière des joueurs football[1], Ce que cela qui a permis à des moulages plus profondes et plus précises.

En alternant les activités de joueur de rugby amateur à la profession enseignante l'éducation physique[1], en 1965 Il a déménagé à Toulouse, club avec lequel il est resté jusqu'à la fin de sa carrière de course.

Il a commencé sa carrière en nationale française en 1967 à Toulon, au dernier test-match accordée à 'Italie avant 1997 (60-13 résultat pour les Français), et il a participé aux tournois cinq Nations de 1967 un 1972, avec trois victoires finales dont une avec le grand Slam (1968); sur tour en français Australie la 1968, malgré trois défaites en trois rencontres avec le nouvelle-Zélande, dans l'un d'entre eux Villepreux entreprise a réalisé jamais réalisé auparavant, la transformation d'un coup de pied à une distance de 65 mètres des poteaux[2].

son dernier test-match, la 34e, était de Brisbane en 1972 contre 'Australie; au niveau international, il a également été invité à jouer dans trois match dans le fichier Barbarians.

en 1975 l'activité concurrentielle a cessé: sous son club ceinture deux finales de championnat, les deux ont perdu en 1965 dans le fichier Brive et 1969 dans celles de Toulouse.

technique de carrière

en 1975 Il a été envoyé par Fédération Française à Tahiti de promouvoir le mouvement dans un département consacré uniquement au temps football et le jeûne totalement le rugby[1][3], réussissant à susciter l'intérêt dans cette discipline; en 1978 Il a été appelé par Fédération Italienne de Rugby à conduire national et a été mis sous contrat par un engagement annuel, beaucoup discuté, trente millions lire ère[4]: Débuts avec l'équipe italienne a été le 24 Octobre à Rovigo contre 'argentin, une victoire inattendue par 19-6[5].

Pierre Villepreux
La réunion du 28 Novembre 1979 avec les All Blacks XV

Au cours des trois années, la conduite de la Villepreux nationale italienne a obtenu des résultats significatifs, grâce à son idée d'organiser des cours de formation pour les techniques de base; entre performance le plus remarquable sous sa direction comprennent un obtenu contre une 6-6 sélection nationale U-23 Anglais, une défaite étroite (9-15) contre la France A1 et, à la fin 1979 (28 Novembre), une autre défaite, 12-18, contre All Blacks XV, Cependant convaincre la fin d'une performance[6], bien que pour cette réunion, le nouvelle-Zélande, passant Italie pour son tour Européenne, ne bénéficient pas du rencontre internationale.

Il y avait 24 le total des réunions Villepreux qui court en Italie, avec 10 victoires, 1 nul et 13 défaites.

Après la mission avec l'équipe nationale italienne, il est revenu à Toulouse en 1981; il a repris son travail en tant que professeur d'éducation physique à l'école secondaire locale et l'entraîneur de l'équipe dans laquelle il a servi en tant que joueur; ce dernier a remporté trois championnats nationaux en 1985, 1986 et 1989; en tant que professeur, elle est également entrepris un projet intégré, dans son lycée, le sport et l'étude, qui a été le foyer de nombreux éléments qui a ensuite imposé au niveau national et international[1].

en 1995 Il a été embauché par le personnel technique de la nouvelle C.T. de nationale française Jean-Claude Skrela en tant qu'entraîneur adjoint. En cette qualité, il a préparé l'équipe nationale sur la voie IV Coupe du monde dont il a eu lieu à Pays de Galles en 1999; individuellement, sa direction est attribuée à la première défaite de Bleus contre 'Italie (Ce qui est entraîné par Georges Coste, autre entraîneur français), en 1997 à Grenoble. en 1999 Rugby Coupe du Monde le couple-Skrela Villepreux a conduit le France à la finale Cardiff, puis perdu contre 'Australie.

activités de gestion et de l'éducation

en 1999 Villepreux a également cessé les activités techniques, et reçu par la Fédération française en charge du Directeur Technique National, qui supervise la formation, technique, le développement, les relations internationales et le rugby féminin[7].

À ce titre, Villepreux a soutenu la nécessité de l'éducation au sport depuis le niveau scolaire et le repositionnement correct du secteur de l'éducation de niveau vers le haut; Il a participé et parrainé plusieurs conférences et initiatives éducatives aussi en vertu de sa formation en éducation physique; Enfin, 2003, Il a reçu de 'International Rugby Board le poste de coordonnateur des programmes de développement du rugby Europe[8], avec l'intention de ramener le niveau de compétitivité du deuxième niveau des pays (tels que Roumanie, Espagne, Portugal et Géorgie) À celle de ceux qui militent actuellement en six Nations[1]; par la suite, il a également conclu à la commission des règles du jeu du même CISR[9].

Il était un avocat d'un rugby plus spectaculaire et a égalé le jeu plutôt que le résultat (il est l'auteur de plusieurs ouvrages de divulgation de rugby, ses techniques et ses méthodes d'enseignement), Villepreux a toujours soutenu la nécessité de prendre en compte la capacité technique et non pas seulement la puissance physique, en particulier dans l'ère professionnelle[10], la position a réitéré dans une interview lors du lancement de son autobiographie, Intercalé (2011), dans lequel il a également souligné une tendance plus utilitariste des équipes de 'hémisphère Nord, alors que celles du Sud ont, selon lui, assimilé plus rapidement les nouveaux changements de règles qui favorisent le jeu[9].

réalisations

entraîneur

  • argent Dish.png Championnat de France: 3
    Toulouse: 1984-1985, 1985-1986, 1988-1989
  • coupes de France1
    Toulouse: 1987-1988
  • Scudetto.svg Championnats italiens1
    Benetton Treviso: 1991-1992

notes

  1. ^ à b c et fa g (FR) Françoise Ploquin, Entretien avec Pierre Villepreux, intelligence compte rugby Au Plus que le physique, en Le français dans le monde, nº 353, Septembre-Octobre 2007, ISSN 0015-9395.
  2. ^ Schaller, pag. 410
  3. ^ Cristiano Chiavegato, Un champion de Tahiti, en Print, 26 octobre 1978. Récupéré 24 Janvier, 2012.
  4. ^ le luxe de rugby, trente millions entraîneur, en Soirée Imprimer, 13 octobre 1978. Récupéré 24 Janvier, 2012.
  5. ^ Cristiano Chiavegato, Avec Villepreux, « gourou » de rugby, entreprise historique pour la Squadra Azzurra, en Soirée Imprimer, 25 octobre 1978. Récupéré 24 Janvier, 2012.
  6. ^ Cristiano Chiavegato, Italie montre le noir « All Black », en Soirée Imprimer, 29 novembre 1979. Récupéré le 11 Septembre, 2011.
  7. ^ (FR) Organigramme de la Direction technique nationale FFR (PDF) ffr.fr. Récupéré 22 Juin, 2009.
  8. ^ (FR) CISR Programmes de formation, irb.com. Récupéré 22 Juin, 2009.
  9. ^ à b (FR) Il JOUEURS aux imposeur Faut le rugby moderne, en Le Journal du Dimanche, 26 février 2011. Récupéré le 11 Septembre, 2011.
  10. ^ (FR) Philippe Rochette, Pierre Villepreux, coentraîneur de l'équipe de France. "La puissance, ça ne pas suffit". Le chaque dénonce du jeu sur dérive l'Base de affrontement, en Libération, 21 novembre 2008. Récupéré le 11 Septembre, 2011.

bibliographie

travaux

  • (FR) Pierre Villepreux, le rugby, Paris, Denoël, 1991 ISBN 2-207-23877-6.
  • (FR) Pierre Villepreux, Formation au rugby de mouvement, Toulouse, Cépaduès, 1993 ISBN 2-85428-309-0.
  • (FR) Pierre Villepreux, Le rugby à XV. Les rules, la technique, la pratique, Toulouse, Milan Presse, 1995 ISBN 2-84113-598-5.
  • (FR) Pierre Villepreux, Vincent Lafon, Du jeu Envoyez! La gestion du changement à l'école du rugby, Pearson-Village Mondial, Paris, 2004.

Participations conférences

  • (FR) Pierre Villepreux, Jean Arrouye, Pierre Sansot, Le rugby entre ciel et Grenat. Exposition Maison Delaunay, 24 octobre 1997 1996-1931 janvier, Ville de Bourgoin-Jallieu, 1996.
  • (FR) Pierre Villepreux, Fabrice Brochard, Le rugby de haut niveau: Actes du colloque de Saint-Etienne du 10 octobre 1997, Toulouse, Cépaduès, 1998 ISBN 2-85428-484-4.

références citées

D'autres projets

liens externes

autorités de contrôle VIAF: (FR9899755 · ISNI: (FR0000 0000 2812 1462 · BNF: (FRcb122215882 (Date)

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez