s
19 708 Pages

Kobus Wiese
données biographiques
nom Jakobus Johannes Wiese
pays Afrique du Sud Afrique du Sud
hauteur 198 cm
poids 120 kg
Rugby 15 L'union de rugby pictogram.svg
rôle deuxième rangée
retiré 2000
carrière
Activités du club¹
1990-2000 Lions d'or 128 (?)
1994-1995 Petrarca
1996-2000 Lions
par un acteur international Activités
1993-1996 Afrique du Sud Afrique du Sud 10 (5)
réalisations internationales
gagnant RugbyWorldCup.svg Coupe du Monde 1995

1. A partir de la saison 1995-1996 les statistiques du club se réfèrent uniquement aux grands championnats professionnels de la Ligue

Jakobus Johannes "Kobus" Wiese (Paarl, 16 mai 1964) Est un ancien rugbista 15 et entrepreneur Sud-africain, déjà deuxième ligne Champion du Monde 1995 avec Springbok.

biographie

deuxième rangée Transvaal (maintenant connu sous le nom Lions d'or), Kobus Wiese a remporté le Currie Cup la 1993 et cette même année a fait ses débuts avec le maillot de Springbok à Durban contre France.

Il a également remporté la Currie Cup en 1994 et lors de sa dernière saison en tant qu'amateur, il a servi dans Petrarca, en Italie[1].

Il a pris part à la 1995 Rugby Coupe du Monde où il a obtenu Champion du Monde et quelques mois plus tard, lors d'une rencontre avec le Pays de Galles, Il est devenu le premier joueur disqualifié ère professionnelle: Septembre 2, 1995, à la première réunion après la fin de l'amateurisme, Wiese a frappé Gallois Derwyn Jones; ci-après dénommées Garin Jenkins, un adversaire qui était coupable d'une autre inconvenance, était sur un pied d'égalité avec ceux qui sont interdits pendant 30 jours[2].

en 1998 Il a fondé un café aujourd'hui une marque franchise, La franchise Wiesenhof, il toujours dirigé.

réalisations

  • RugbyWorldCup.svg Coupe du monde1
    Afrique du Sud: 1995
  • Currie Cup: 3
    Lions d'or: 1993, 1994, 1999

notes

  1. ^ (FR) Fabrizio Zupo, Lorsque les Noirs tifarono le symbole détesté des Springboks de l'apartheid, en Il Mattino di Padova, 24 février 2010. Récupéré 17 Octobre, 2011.
  2. ^ (FR) Robert Cole, Wiese à payer le prix de la discipline malade, en The Independent, 4 septembre 1995. Récupéré 17 Octobre, 2011.

liens externes