s
19 708 Pages

Remarque disambigua.svg homonymie - Si vous êtes à la recherche d'autres personnages du même nom, voir Marco Porcio Catone (désambiguïsation).
Marco Porcio Catone
SPQR Roman banner.svg
console de République romaine
Patrick Torlonia.jpg
détail Patrizio Torlonia, buste identifié avec Caton l'Ancien
nom d'origine Marcus Porcius Cato
naissance 234 BC ca.
Tusculum
mort 149 BC
époux Licinia
Salonine
enfants Marco Porcio Catone Licinianus
Cato Salonianus
Gén Porcia
père Marcus Porcius
administration centrale 204 BC
aedile 199 BC
Cour de district 198 BC
consulat 195 BC
censure 184 BC
(LA)

Ceterum censeo Carthaginem ils delendam! »

(IT)

« Pour le reste, je pense que Carthage doit être détruite! »

(Porcius Cato, de Plutarque, vies parallèles, La vie Cato)

Marco Porcio Catone (en latin: Marcus Porcius Cato; dans les épigraphes PORCIVS · M · M · M · OAIC; Tusculum, 234 BC à propos - 149 BC) Ce fut un politique, général et écrivain romain, également appelé Caton l'Ancien (Cato Censor) Caton le Sage (Cato Sapiens) Caton l'Ancien (Cato Priscus) ou Caton l'Ancien (Cato Maior) Pour la distinguer de l'arrière-petit-fils Caton d'Utique.

biographie

portrait

Plutarque, auteur de vies parallèles, Il donne ce portrait de Caton:

« [...] Quant à son apparence, il avait les cheveux roux et les yeux bleus, comme l'a révélé l'auteur de cette petite bienveillante épigramme:

« Rouge, mordre, occhiazzurro, Perséphone

accueille Porcio pris morts dans le séjour des morts ".

Il était physiquement bien construit; son corps s'adattava toute utilisation, était aussi robuste en bonne santé, parce qu'en tant que jeune homme s'appliqué au travail manuel - méthode sage de la vie - et a participé à des campagnes militaires ".[1]

Les origines de la famille

Marco Porcio Catone
De re rustica, 1794

Il est né en 234 a. C. à Tusculum, d'une ancienne famille plébéien qui avait été noté pour un service militaire, mais pas anobli par le fait qu'il a refusé les fonctions civiles les plus importantes. Il a été élevé, selon la tradition de ses ancêtres latin, parce qu'il est devenu un agriculteur, une activité à laquelle il se consacre en permanence quand il n'a pas été engagé dans le service militaire. Mais, après avoir attiré l'attention de Lucio Valerio Flacco, Il a été emmené Rome, et plus tard, il est devenu directeur (204), bâtiment (199), praetor (198) et consul dans le 195 le long de toutes les étapes de la honorum cursus avec son ancien patron; à 184 finalement, il est devenu censeur.

Marco Porcio Catone est considéré comme le fondateur de Porcia Gén. Il avait deux femmes. La première était Licinia, d'un aristocrate Licinia Gén, avec qui il avait comme un enfant Marco Porcio Catone Licinianus. La deuxième Salonia fille d'un de ses Freedman, mariée tard dans la vie après la mort de Licinia, et ils avaient Cato Salonianus, né quand Porcius Cato était de 80 ans.

carrière politique

« Les voleurs de biens privés passent leur vie en prison et dans les chaînes, celles des biens publics dans les richesses et les honneurs»

(Marco Porcio Catone, cité dans Aulo Gellio, Nuits attiques, XI, 18, 18)

Au début de sa carrière, il est opposé à l'abrogation de lex Oppia, émis au cours de la Deuxième Guerre punique pour contenir le luxe et les dépenses exagérées par les femmes. en 204 BC Il a servi dans Afrique, comme surintendant Scipion mais elle l'a quitté après une dispute à cause de l'extravagance présumée. Il a commandé à la place Sardaigne, où, pour la première fois, il a montré sa moralité publique rigide, et Espagne, il a subjugué sans pitié, gagnant ainsi vainqueur de la renommée (194).

en 191 BC Il a occupé le poste de tribun militaire dans l'armée de M. Acilius Glabrione la guerre contre Antiochus III le Grand de Syrie, Il a joué un rôle important dans Bataille de Thermopylae et coller aux épaules Antiochus a permis la victoire des Romains, qui a marqué la fin de l'invasion séleucide Grèce.

Public Opera

Sa réputation en tant que soldat a ensuite été mis en place; à partir de là il a préféré servir l'Etat à la maison, en regardant la conduite morale des candidats aux fonctions publiques et généraux dans le domaine. Sans qu'il participe personnellement dans le procès de corruption contre Scipioni (l 'africain et l 'asiatique), Mais ce fut l'esprit qui animait l'attaque contre eux. Même Scipion, qui a refusé de répondre à l'accusation, en disant que: « Romains, c'est le jour où je j'ai vaincu Hannibal », étant absous par acclamation, a jugé nécessaire de se retirer, l'auto-esiliandosi, dans sa villa Liternum. L'hostilité de Porcius Cato datée de la campagne africaine quand discuté avec Scipion pour la distribution excessive du butin entre les troupes, et la vie de luxe et extravagant qu'il était en tête.

censeur

Sur la deuxième tentative, en 184, il a été élu censeur et a exercé cette fonction pendant quatre ans si bien qu'on lui a donné le surnom de Censor (aussi pour son caractère sévère, pour sa morale austère et la dureté de la critique dirigée lui contre toute velléité de corruption des vieilles vertus romaines).

contre hellénisme

Porcius Cato également opposé hellénisation, la diffusion de la culture hellénistique, qu'il croyait menacé de détruire la simplicité des costumes du vrai Romain, en remplaçant l'idée de la collectivité avec l'exaltation de l'individu. Il était dans l'exercice du bureau de censeur que sa détermination a été faite plus difficile, et la raison par laquelle le dérivé son nom célèbre. Il a révisé à la sévérité implacable de la liste des sénateurs et equites, la chasse de chaque ordre ceux qui sont jugés indignes, tant en termes de moralité est l'absence d'exigences économiques attendues. expulsion Lucio Quinzio Flaminius la cruauté injustifiée était un exemple de sa justice rigide.

Contre le luxe

Son combat contre le luxe était très serré. Il impose une lourde taxe sur les vêtements et ornements personnels, en particulier des femmes et des jeunes esclaves achetés comme concubines ou les préférences nationales (lire sumptuariae). en 181 BC mettre son lex Orchia (Selon d'autres, il a d'abord opposé à son introduction, et par la suite son abrogation), qui prescrit une limite au nombre de personnes dans un reçu, et 169 BC la lex Voconia, l'une des mesures destinées à prévenir l'accumulation de la richesse excessive entre les mains des femmes.

Contre les Bacchanales

Il a été très dégoûté, ainsi que beaucoup d'autres des Romains plus conservateurs, par la diffusion des rites mystère de bacchanales, qu'il attribuait aux costumes grecs négatifs; et par conséquent, il a demandé avec véhémence l'expulsion des philosophes grecs (Carneade, Diogène de Babylone et Critolaos), Qui est venu comme ambassadeurs Athènes, en fonction de l'influence dangereuse qui avait les idées propagées par ces derniers.

contre les médecins

Porcius Caton se sentait révulsion les médecins, pour la plupart des Grecs. Il a obtenu la libération de Polybe, historien, et ses codétenus, demandant méprisante parce que le Sénat avait rien de plus important de discuter que si un grec meurt à Rome ou dans son propre pays. Il était presque quatre-vingts ans quand, comme ils disent les sources biographiques, a eu son premier contact avec la littérature grecque; mais après avoir examiné ses écrits, il est probable qu'il ait eu des contacts avec les œuvres grecques pour une grande partie de sa vie.

contre Carthage

Son dernier engagement public était d'exhorter ses compatriotes à la Troisième Guerre punique et la destruction des Carthage. en 157 BC a été l'un des délégués envoyés à Carthage pour arbitrer entre les Carthaginois et Massinissa, Roi de Numidie. La mission a échoué et les commissaires rentrés chez eux. Mais Porcius Cato a été frappé par la preuve de la prospérité des Carthaginois au point de le convaincre que la sécurité de Rome dépendait de la destruction totale de Carthage. Depuis ce temps, il a continué à répéter au Sénat "Ceterum censeo Carthaginem les delendam.« (Pour le reste, je pense que Carthage doit être détruite. - Plutarque, Cato) Vie. On sait qu'il a répété à la fin de chaque discours.

autres activités

En ce qui concerne d'autres questions, il a dû réparer les aqueducs, les égouts nettoyer, empêché des entités privées pour détourner l'eau publique pour leur usage personnel, a ordonné la démolition des bâtiments qui bloquaient les rues publiques, et construit la première église trou près de la curie (Livio, "histoires", 39,44; Plutarque, "Marcus Cato", 19). également augmenté la dette due à l'Etat par les collecteurs d'impôts pour le droit de percevoir des impôts et en même temps réduit le prix du contrat pour la construction de travaux publics.

mort

A partir de la date de sa charge de censeur (184 BC) A sa mort en 149 BC sous le consulat de Manius Manilius et Lucio Marcio Censorinus[2], Porcius Cato occupé une fonction publique, mais a continué à se démarquer dans sénat adversaire tenace à toute nouvelle grippe.

Seulement après sa mort, a commencé l'expédition contre Carthage (149 avant JC), il avait voulu.

La vision de l'entreprise

Pour Porcius Cato la vie individuelle était une discipline continue, et la vie publique était la discipline des nombreux. Il croyait que la seule pater comme le principe de la famille, et la famille comme le principe de la règle. Grâce à une organisation rigide de son temps, il a produit une énorme quantité de travail; affirme également la même application par ses employés, et se sont révélés être un mari et un père sévère, un maître inflexible et cruel. Il y avait peu de différence apparemment dans la façon dont il traitait sa femme et ses esclaves; que son orgueil l'a amené à accorder plus d'attention aux enfants chauds.

Remerciements

Pour les Romains eux-mêmes, il y avait peu dans sa conduite qui semblait nécessaire de censurer; Il a toujours été respecté et considéré comme un exemple classique des plus anciens et les plus authentiques coutumes romaines. En grand pas (XXXIX, 40) dans lequel Livio Porcius Cato décrit le caractère, il n'y a pas de mot de blâme pour la discipline rigide de sa conduite intérieure.

œuvre littéraire

Porcius Cato est parmi les principales personnalités du archaïque littérature latineIl a été conférencier, historien et essayiste. Il a été l'auteur d'une vaste collection de manuels techniques et pratiques, avec lequel il vise à défendre les valeurs traditionnelles de la mos maiorum contre les tendances helléniser aristocratie liée à cercle de Scipion, à son fils Marco, le Livres à Marcum filium ou Praecepta à Marcum filium, qui gardera seulement l'ensemble Liber de agri cultura, qui examine surtout la société schiavile tant l'espace alors il gagnera à l'époque impériale.[3] aussi il fait face à la question des valeurs traditionnelles romaines, même dans un Carmen de moribus dont il existe très peu de fragments reçus à ce jour.

De sa jeunesse, il se consacre aussi à l'activité art oratoire: Prononcés toute sa vie sur cent cinquante prières,[4] mais ils sont maintenant conservés fragments de différentes mesure attribuable à environ quatre-vingts prières différentes.[5] Ils distinguent entre eux orationes deliberativae, dire des discours sur sénat pour ou contre un projet de loi, et orationes iudiciales, discours judiciaires d'accusation ou de la défense.

Il a également été l'auteur dans la vieillesse le premier travail dans l'historiographie langue latine, la Origène, dont le sujet était la histoire romaine le légendaire fondation jusqu'à IIe siècle avant J.-C. Dell'Opera, bien que significative du point de vue de l'idéologie, conservera quelques fragments.[6] Cato situe dans l'aboutissement du processus éducatif de la formation d'un prime vir, dicendi peritus (L'homme de valeur, un expert en disant), une expression qui sera la pierre angulaire du modèle éducatif plus tard romain.[7]

L'œuvre littéraire de Porcius Cato, en particulier l'histoire et l'art oratoire, a été salué par Cicéron,[8] il a appelé la censure premier grand orateur romain, et plus digne d'être lu. Dans le premier époque impériale, malgré l'idéologie du Porcius Cato coïncident en grande partie à la politique rénovateur mos maiorum promu par Augusto, Le travail de Porcius Cato a fait l'objet d'intérêt en baisse. Avec l'émergence de tendances archaïques Deuxième siècle de notre ère, Au lieu de cela, il a fait l'objet d'une grande attention, même si seulement linguistique et érudite: Gellio et Cornelio Frontone Ils passèrent de nombreux fragments il, et l 'empereur Adriano Il a déclaré préférer Porcio Cato aussi au même Cicéron.[9]

À partir de IVe siècle après J.-C. Porcius Caton le travail a commencé à se dissiper, et il a perdu la connaissance directe. Grande étaient très répandues, cependant, des recueils de proverbes esametri attribué par erreur à Porcio Cato et libellés disticha Catonis et Monosticha Catonis, mais probablement composé en Troisième siècle de notre ère[9]

notes

  1. ^ Plutarque, La vie de Marco Catone, 1
  2. ^ Velleius Paterculus, Historiae Romanae à M. Vinicium livres duo, I, 13.
  3. ^ Antonio Saltini, Histoire des sciences agricoles, vol. I, De civilisations méditerranéennes à la Renaissance européenne, 3e éd., Florence, Nouvelle Terre Antica, 2010, pp. 41-50.
  4. ^ Cicéron, Brutus, 65.
  5. ^ G. Pontiggia - M.C. grand, la littérature latine. Histoire et textes, Milan, Monaco, 1996-1998, vol. I, p. 159.
  6. ^ Pontiggia - Grand, p. 164.
  7. ^ U. Avalle - M. Maranzana, pédagogie, vol. I, À l'âge antique à l'époque médiévale, Turin, Pearson, 2010, p. ?
  8. ^ Brutus, 63-69.
  9. ^ à b Pontiggia - Grand, p. 165.

Editions

  • Scriptores rei rusticae, Venetiis, apud Nicolaum Ienson 1472 [Contient De re rustica Caton, Varron, Columelle et Palladio Rutilio Tauro] (édition imprimée)
  • De agri cultura liber, Recognovit Henricus Keil, Lipsiae, dans aedibus B.G. Teubneri, 1895
  • De Agri Cultura, ad fidem Florentini Codicis deperditi edidit Antonius Mazzarino, Lipsiae, en aedibus B.G. Teubneri, 1962

Traductions italien

  • Caton, De re rustica, avec des notes, [Traduction de Giuseppe Compagnoni], Volume I-III, Venise, dans l'impression Palese, 1792-1794 ( "rustique vernaculaire latin")
  • Caton, de l'agriculture, Version Alessandro Donati, Milan, Notari, 1929
  • Liber de l'agriculture, Rome, agriculteurs Direction éditoriale, 1964
  • agriculture L », par Luca Canali et Emanuele Lelli, Milan, A. Mondadori, 2000
  • travaux, par Paolo et Maria Teresa Cugusi Sblendorio Cugusi, 2 vol., Turin, UTET, 2001

bibliographie

(Pour la littérature sur De Agri Cultura et Origène S'il vous plaît se référer aux éléments respectifs)

  • L. Alfonsi, Caton le Censeur et l'humanisme romain, Napoli, Macchiaroli 1954 (arr.).
  • A. E. Astin, Caton le Censeur, Oxford, Clarendon Press, 1978.
  • C.C. Burckhardt, Cato der Censor, Bâle, Reinhardt, 1899.
  • L. Cordioli, Marco Porcio Catone la censure et son temps, Bergame, Sextant, 2013.
  • F. Della Corte, Cato Censeur. La vie et la fortune, Turin, Rosenberg et Sellier, 1949 (rééd. Florence, Italie New, 1969).
  • P. Fraccaro, La biographie de Cato a augmenté jusqu'à consulat et ses sources, Mantova, G. Mondovi, 1910 (arr.).
  • F. D. Gerlach, Marcus Porcius Cato der Censor, Bâle, C. Schultze, 1869.
  • F. Marcucci, Etude critique sur les travaux de Caton l'Ancien, vol. Je [ne publiais] L'analyse des sources, diverses questions, prières de la période consulaire années jusqu'à la censure, la période de censure Prières, Pise, succ. Nistri, 1902 frères.
  • I.v. Marmorale, Cato Maior, Catania, G. Crisafulli, 1944, (II ed. Bari, Laterza, 1949).
  • C. Ricci, Cato opposition à la culture grecque et grecheggianti. note, Palerme, D. S. Lao et De Luca, 1895.
  • E. Sciarrino, Caton le Censeur et les débuts de la prose latine. De la traduction poétique à la transcription d'élite, Columbus, Ohio State University Press, 2011.
sources anciennes
  • Cicéron, Cato Maior de Senectute
  • Cornelio Nepote, Vie M. Porcii Catonis
  • Tito Livio, Ab Urbe assaisonné, XXXIX, 40
  • Plutarque, Catonis de la vie

Articles connexes

  • Caton le Jeune, arrière petit-fils

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page de langue langue italienne dédié à Marco Porcio Catone
  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page de langue langue latine dédié à Marco Porcio Catone
  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à Marco Porcio Catone
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers Marco Porcio Catone

liens externes

  • (LAIT) Bibliothèque des auteurs latins avec des traductions et notes: M. Porcii Catonis quae travail supersunt, Venetiis excudit Joseph Antonelli, 1846.
  • (LAFR) Les Agronomes Latins, Caton, Varron, Columelle, Palladius, with la traduction en français, M. Nisard (dir), Paris, Firmin Didot Frères, 1856 pp. 1 ff.
  • Historicorum Romanorum Reliquiae, Hermannus Peter (ed), Vol. 1, dans aedibus B. G. Teubneri, Lipsiae, 1914², pp. 55-97.
  • M. Catonis praeter librum de re rustica existant quae, Henri Jordan (Eds), Lipsiae, dans aedibus B. G. Teubneri, 1860.
prédécesseur Fastes consulares successeur LupaCapitolina.png
Lucio Furio Purpurio
et
Marco Claudio Marcello
195 BC
avec Lucio Valerio Flacco
Publio Cornelio Scipione II
et
Tiberio Sempronio Longo
autorités de contrôle VIAF: (FR99852885 · LCCN: (FRn50047791 · ISNI: (FR0000 0001 2145 0009 · GND: (DE118519697 · BNF: (FRcb11885944n (Date) · NLA: (FR35026656 · LCRE: cnp01316133