s
19 708 Pages

Santi Mauro, Sergio et Pantaleone
Santi Mauro, Sergio et Pantaleone, représenté dans un' src=
Santi Mauro, Sergio et Pantaleone, représentée dans la gravure ancienne

martyrs

naissance Pouilles, fin le siècle
mort bisceglie, 27 juillet 117
vénérable de Eglise catholique
principal sanctuaire Cathédrale, bisceglie
récurrence 27 juillet
attributs Mauro est représenté assis, en habit d'évêque et avec livre; ses côtés sont représentés et Sergio Pantaleone, en tenue militaire sur un cheval, et soulèvent drapeau blanc avec un croix rouge
patron de bisceglie (BT)

Santi Mauro, Sergio et Pantaleone, ou Pantaleo, (Bethléem,... - bisceglie, 27 juillet 117) Ils sont vénérés par Eglise catholique comment martyrs, clients ville bisceglie (BT), Dans Pouilles, dans lequel souffert le martyre à l'époque de l'empereur Trajan.

légende

Une histoire crédible est sur Mauro, né en Bethléem et converti en Christianisme peut-être suite à la prédication des apôtres, il est venu Pouilles année 51 avec l'intention de prêcher l'Evangile aux païens encore des lieux;[1] selon la tradition, il fut consacré le premier évêque de Bisceglie, à Bari, dall 'Pietro Apostolo, bien que sa présence en Italie du Sud semble être certain.[2]

Un jour, alors qu'il était l'un des homélies dans sa ville épiscopale, Mauro a été entendu par deux hauts fonctionnaires de l'empereur Trajan (98-117): Sergio, le gouverneur de la ville et Pantaleone, un officier des gardes. Affecté par les paroles de l'évêque, les deux se sont repentis et ont été baptisés, devenant ses plus proches collaborateurs.[1]

Pendant ce temps, le proconsul romain Venosa, mis en garde contre la conversion de ses officiers, il a ordonné l'arrestation de l'évêque et Sergio et Pantaleone; une fois qu'ils ont refusé d'abjurer, ils ont été jetés dans une prison obscure où il est resté pendant dix ans. la 27 juillet 117, le proconsul les a condamnés à mort a été décapité Mauro, Sergio a été dépouillé et transpercé par une épée, tandis que Pantaleone a été crucifié et a également terminé avec un coup de poignard.[1]

Après leur mort, leurs corps ont été jetés aux expositions qui, bien que la faim, ont refusé de les manger. Ce fut donc un chrétien du lieu, Tecla de Fabis, pour les ramasser avec amour et de les enterrer dans Sagina, où il a construit un tombeau et un autel dédié à Sergio, peut-être son parent.[1]

notes

  1. ^ à b c Les trois saints de Bisceglie, Bisceglie.net.
  2. ^ (FR) Mauro, Sergio et Pantaleone, Saint-Patrick Eglise catholique, 1998.