s
19 708 Pages

Papa Clemente
Papa Clemens I.jpg
4 pape de l'Eglise catholique
élection 92
Fin de règne 97
prédécesseur papa Cleto
successeur papa Evaristo
naissance Rome, ?
mort Kherson, 100 sur
enterrement Basilique de San Clemente al Laterano
San Clemente

Pape et Martyr Père de l'Eglise

naissance Rome, ?
mort Kherson, 23 novembre 100
vénérable de Toutes les Eglises admettent que le culte des saints
principal sanctuaire Basilique de San Clemente
récurrence 23 novembre (Eglise catholique),
25 novembre (Eglise orthodoxe)
attributs plus, poisson, étape importante, fontaine, livre
patron de Diocèse de Velletri-Segni, Arienzo, Casamarciano, latera, Pellezzano, Velletri.

Les enfants, Bateliers, Bateliers, chapeliers, Gondoliers, Lapicidi, Sailors, Marmisti, tailleur de pierre. Invoqué contre les maladies infantiles.

papa Clément I, généralement connu sous le nom Clément de Rome, ou Clemens Romanus, pour la distinguer de 'Alessandrinus (Rome, ... - Kherson (Crimée), 23 novembre 100), Il a été le 4 Évêque de Rome et pape de Eglise catholique de 92 un 97. la Eglise catholique et ceux orthodoxe vénèrent comme saint. De ses œuvres sont connues une écriture authentique, Lettre à l'Église de Corinthe, et bien d'autres d'attribution douteuse. Il est considéré comme le premier pape de l'histoire à avoir Il a quitté son poste, mais les sources historiques sont douteuses et inexactes.[1] Il est considéré comme un Père de l'Église.

Le quatrième pape

selon Tertullien, qui a écrit au sujet de la 199, l'église Rome Il a affirmé que Clément a été ordonné par Peter (de Praescriptione, XXXII), et Girolamo Il a déclaré que, dans son temps la plupart du latin « était convaincu que Clément était le successeur immédiat de 'apôtre« (De viris illustribus, XV). Jérôme a fait ce point dans beaucoup d'autres œuvres. Les documents anciens montrent cependant une grande incertitude dans le calendrier.

La plus ancienne liste des papes a été rédigé par Hégésippe pendant le pontificat de papa Aniceto, 11 °, que vers la 160. Cette liste semble avoir été utilisé par Irénée di Lione (Contre les hérésies, III, 3), Sextus Giulio Africano auteur d'une histoire 222, l'auteur inconnu du troisième ou du quatrième siècle, d'un poème latin contre Marcion, de Hippolyte de Rome (Qui se prolongeait jusqu'à cette chronologie 234) Et probablement l'auteur du Catalogue du Libéria la 354. Ce dernier a été utilisé comme référence pour la rédaction de la Liber Pontificalis. Eusebio di Cesarea, pour son enregistrement et son histoire, elle a été fondée sur les données de l'Afrique; dans le second ouvrage, cependant, les dates légèrement corrigées. la chronique Jérôme est une traduction de Eusebius et est le seul moyen de revenir à l'original grecque perdu du grand auteur. Les variations suivantes des premiers papes après l'ordre Saint-Pierre:

  • lino, Cleto, Clément (Hégésippe, Epifanio, Canon de la messe).
  • Linus, Anaclet, Clément (Irénée di Lione, Africanus, Eusebius, Jérôme).
  • Linus, Cletus, Anaclet, Clément (poème contre Marcion)
  • Linus, Clément, Cleto, Anacleto (Hippolyte de Rome (?), Le Catalogue libérien, Liber Pontificalis).
  • Linus, Clément, Anacleto (Optat, Augustin d'Hippone).

À ce jour, aucun doute de critique que Cletus, Anacleto et Anèncleto sont la même personne. Anacleto est en fait la forme latine de Anèncleto, alors que Cleto est un diminutif (plus chrétien) de Anèncleto. Le Lightfoot a estimé que la transposition de Clément dans le catalogue libérien était une simple erreur, semblable à l'erreur Anicet, Pius (Ce qui était en fait Pie Anicetus) Situé plus loin sur la même liste. Mais il est peut-être une modification délibérée commandée par Ippolito, sur la base de la tradition rapportée par Tertullien. Irénée dit que Clément « a vu les bienheureux apôtres et conversé avec eux, et était encore en ouïe la son la prédication des apôtres et avait leurs gestes avant yeux, et ce ne fut pas le seul vivant qui avait été enseigné par les apôtres. « De même Epifanio narré (de Hégésippe) que Clément était un contemporain de Pierre et Paolo di Tarso. Les deux attribués à Pontificat de 12 ans est que Lino dans Cleto.

Si dans HIPPOLYTE Poème contre Marcion Cleto trouvé deux fois pour une erreur, la montée de Clément semble avoir eu lieu 36 ans après la mort des apôtres, où le fait Anacleto (le « deuxième Cleto »). Cela signifierait qu'il serait presque impossible pour Clément leur contemporain (vous obtenez environ 103 par an et Clément aurait dû être déjà très vieux au moment de l'élection), alors Ippolito déplacé à une position antérieure, celle où était la « premier Cletus » de concilier sa succession avec l'information selon laquelle les apôtres rencontré. Pourtant, Epifanio a dit: «S'il a reçu l'ordination épiscopale de Pierre au temps des apôtres, et a refusé le bureau, puisque dans une de ses lettres a dit: « Je me retire, je commence, laisser le peuple de Dieu est en paix »( mémoires de Hégésippe), ou si elle a été consacrée comme Anacleto après sa succession aux apôtres, nous ne savons pas « Il semble peu probable que Epifanio faire cette déclaration pour ne citer que l'épître. Epifanio voulait probablement dire que Hégésippe a rapporté que Clément avait été si ordonné évêque par Pierre, mais avait refusé de lui succéder, mais vingt-quatre ans plus tard, élu pour le remplacer comme Anacleto, a effectivement exercé ce bureau pendant neuf ans. Epifanio n'a pas été en mesure de concilier ces deux faits; Ippolito, cependant, semble avoir rejeté le deuxième argument. L'hypothèse que Clément a été consacré évêque par Pierre, puis il a choisi pour lui succéder dans le bureau, mais il a refusé d'être choisi à nouveau par Anacleto successeur vingt-quatre ans plus tard, il semble que le seul moyen de concilier ces données.

histoire

Il est difficile de ne pas suivre les dates indiquées par Hégésippe. Epifanio a indiqué que la martyre de Apostoli Il a eu lieu à la douzième année du règne de Nerone. L'Afrique calculé comme la quatorzième année (il a été donné un an moins aux royaumes de Caligula et Claudio), Et ajouté la date impériale de la montée de chaque pape; mais, après avoir calculé deux ans moins jusqu'à ce que Aniceto, son calcul peut ne pas coïncider avec les années de Épiscopat fournies par Hégésippe. Il avait aussi des difficultés similaires pour la liste des évêques Alexandrie.

Si vous commencez comme prévu Hégésippe, avec Nero 12 (voir la dernière colonne du tableau ci-dessous), la somme de ses années, nous amène correctement les trois derniers papes. Mais Africanus gauche avec une erreur de deux ans, et d'être à la bonne date pour Igino, Il devait être considéré comme une année de Pontificat moins à chacun des papes précédents, Sisto et Telesforo. Mais il y a une date à l'encontre, Trajan 2 qui prend en compte, pour Clemente et Evaristo, sept et dix ans au lieu de neuf et huit.

Hégésippe G. S. africaine (Eusebius) intervalle date effective
lino 12 Nerone 14 12 Nerone 12 66
Anacleto 12 Tito 2 12 Vespasien 10 78
clément 9 Domitien 12 (7) Domitien 10 90
Evaristo 8 Trajan 2 (10) Trajan 2 99
Alessandro 10 Trajan 12 10 Trajan 10 107
Sisto 10 Adriano 3 (9) Adriano 1 117
Telesforo 11 Adriano 12 (10) Adriano 11 127
Igino 4 Antonino Pio 1 4 Antonino Pio 1 138
Pio 15 Antonino Pio 5 15 Antonino Pio 5 142
Aniceto Antonino Pio 20 Antonino Pio 20 157

De toute évidence, il se sentait d'insérer une date indiquée par la tradition, et en fait la date de Trajan 2 est la date indiquée par Hégésippe. Maintenant, nous savons que Hégésippe a parlé de la connaissance directe de Clément avec les Apôtres et ne dit rien sur les autres martyrs papes sauf Telesforo. Il est donc pas surprenant, de constater que l'avait africaine, en plus des longueurs Épiscopat, deux dates fixes prises de Hégésippe, celle de la mort de Clément dans la deuxième année du règne de Trajan, et celui du martyre Telesforo la première année du règne Antonin le Pieux. Par conséquent, on peut supposer que, autour de 160, nous croyons que Clément est mort en 99.

biographie

Papa Clemente
La vision de San Clemente, travail Giambattista Tiepolo, ca. Ca 1730, Londres, national Gallery.

Origène Adamanzio Il a identifié avec l'aide de papa Clemente Paolo di Tarso (Lettre aux Philippiens, IV, 3 et 80), a ainsi fait Eusebius, Epiphane et Jérôme, mais Clément était probablement filippese. Un milieu du XIXe siècle a été identifié avec le Pape consul la 95, Tito Flavio Clemente qui il a été martyrisé par son cousin, l 'empereur Domitien, à la fin du consulat. Mais les textes anciens, cependant, affirment que le pape a vécu jusqu'à ce que le règne de Trajan. Il est également peu probable que c'était un membre de la famille impériale. Il était probablement Freedman ou le fils d'un Freedman de la famille impériale, qui comprenait des milliers ou des dizaines de milliers.

Nous savons avec certitude que la famille de Nerone il y avait beaucoup de chrétiens (Philippiens, IV, 22). Il est extrêmement probable que les porteurs de la lettre de Clément, Claudio Efebo et Valerio Vito, étaient parmi eux; en ce qui concerne les noms (et Claudio Valerio), ils se produisent fréquemment chez les hommes libres de l'empereur Claude (et ses deux prédécesseurs du même Gén) Et sa femme Valeria Messaline. Les deux messagers ont été décrits comme « ... les hommes de foi et conservateur qui marchait impeccablement parmi nous de jeunes jusqu'à l'échéance » pour cette raison, sans doute, étaient déjà chrétiens et vivant à Rome au temps des apôtres, environ 30 ans avant . la préfet de Rome au cours de la la persécution de Néron ère Tito Flavio Sabino, frère aîné de l'empereur Tito Flavio Vespasiano, et le père de la console Clemente martyrisé.

Flavia Domitilla, épouse du martyr, était une petite-fille de Vespasien est celui de Titus et Domitien. Le consul et sa femme ont deux enfants, Vespasien et Domitien qui avaient tutorés Marco Fabio Quintiliano. De leur vie rien est connu. Le frère aîné de la martire Clemente était Tito Flavio Sabino, console dans '82 et mis à mort par Domitien, qui avait épousé sa nièce. Dans les actes des saints Nérée et Achille, papa Clemente est représenté comme son fils, mais dans ce cas il aurait été trop jeune pour avoir connu les apôtres.

La mort, l'abdication, l'enterrement

A la date de la mort, les différentes sources semblent se pencher vers l'année 99 ou 100[2], alors qu'il est généralement admis que le successeur Evaristo Il a pris son siège comme évêque de Rome 97, au moment de l'exil ordonné par Trajan.[1] Dans un tel cas, il serait le premier démission du bureau du Pontife Romain d'un pape, bien qu'en raison de force majeure.

Question du martyre

Papa Clemente
Martyre de saint Clément, par Pier Leone Ghezzi, 1724, Rome, Pinacothèque Vaticane.

De la vie et la mort de Clément rien est connu. Les Actes, apocryphe grec, son martyre ont été imprimés en patres apostolique la 1724, sur la base des études requises Jean Baptiste Cotelier. Ceux-ci sont riches en histoires légendaires largement, reportez-vous à un converti Théodora, épouse de Sisinnio, un courtisan Nerva et (après quelques prétendus « miracles ») Sisinnio lui-même et 423 autres personnes d'un certain rang. Trajan banni le pape Crimée où, selon la légende, miraculeuse, il a bu 2.000 personnes. Beaucoup de gens de ce pays ont été convertis et construit 75 églises.

Trajan, en réponse, a ordonné que Clemente a été jeté dans la mer avec une ancre de fer autour de son cou. Après ces événements, chaque année, la mer fuyantes deux miles, pour révéler un sanctuaire construit « miraculeusement » qui contenait les os du martyr et a permis aux fidèles d'y aller. Cette légende est avant IVe siècle et il a été certainement connu pour être Gregorio di Tours dans le sixième. Autour de la '868 Saint-Cyrille, qui était en Crimée pour évangéliser les Slaves, déterré dans un monticule (pas dans une tombe sous-marine) et ancrage osseux. Immédiatement on a cru que ce sont les reliques de Clément. Transporté à Rome par Cyril, ils ont été pondus par Le pape Adrien II, ainsi que celles de Ignace d'Antioche, sous 'autel de Basse Basilique de San Clemente. L'histoire de cette traduction est tout à fait possible, mais il semble qu'il y ait des traditions sur le monticule, qui se trouvait tout simplement parce qu'il pourrait être un lieu de sépulture probable. Cela semble encore être la seule preuve de son identité, mais n'a pas pu déterminer si elle était vraiment avec ces os. Clemente a été mentionné pour la première fois en tant que martyr par Tirannio Rufino (environ 400).

Papa Zosimo, dans une lettre datée 417 aux évêques africains, en se référant au procédé et l'absolution partielle dell 'hérétique Celestius tenue à la basilique de San Clemente; Le pape a choisi cette église parce que Clément avait appris la foi Peter en personne, et avait donné sa vie pour lui. Il a été compté parmi les martyrs aussi par l'écrivain connu sous le nom Praedestinatus (environ 430) Et la synode de Vaison la 442. Les critiques modernes estiment possible que son martyre a été suggéré par une confusion avec son homonyme, la console martyrisé. Cependant, étant donné qu'il n'y a pas de traditions de son enterrement à Rome, il est censé être mort en exil causes naturelles.

écrits

Un papa Clemente est attribuée à la soi-disant Première épître de Clément, adressée à l'Eglise de Corinthe et qui a répondu à une demande de régler une question originaire de la rébellion de certains membres de l'Église de Corinthe, qui avaient déposé leurs prêtres et d'autres nommés. Clément a exhorté les membres de l'église de Corinthe à l'harmonie, blâmant les personnalités et les ambitions des individus. Cette lettre est très important car, en plus de fournir des informations précieuses sur la vie de la première communauté chrétienne, atteste que, même à cette époque, l'Eglise de Rome jouissait d'une autorité spéciale que les autres communautés chrétiennes, depuis l'église de Corinthe parmi les premiers fondée , il se tourna vers celui de Rome pour régler une affaire interne. Cette importance a été reconnue très tôt, de sorte que la lettre a été insérée dans Codex Alexandrinus et il a été considéré par l'Église syriaque des écrits canoniques.[3]

De nombreux écrits sont attribués à tort à papa Clemente I:

  • la Deuxième épître de Clément Corinthiens, une homélie ancienne écrite par un auteur inconnu dans le même style de Clément;
  • deux Épîtres à la Vierge, en syriaque. Les originaux grecs sont perdus. Il est connu une traduction syrienne conservée dans un manuscrit de Peshitta 1470 et pour les huit premiers chapitres de la première lettre d'une traduction copte. De nombreux critiques ont cru authentique, parce qu'ils étaient connus au IVe siècle deux Epifanio (qui a affirmé qu'ils ont été lus dans les églises;. Voir Haer 30,15.) À la fois Jérôme (Adv Iovin 01h12..). Mais maintenant, il est un fait qui ne peut être écrit par le même auteur de l'épître aux Corinthiens. Certains auteurs tels que Karl Joseph von Héfèle et Westcott ont daté la fin du deuxième siècle, mais il est plus probable à ce jour de retour au troisième (Adolf von Harnack, Lightfoot, Quasten). Harnack croyait que les deux lettres, à l'origine, ils étaient un seul écrit et ainsi Quasten;
  • au début des décrets pseudo Isidoriani il y a cinq lettres attribuées à Clément. La première est la lettre de Clément à James, traduit par Rufino; le second est une autre lettre à James. Les trois autres sont l'œuvre d'Isidore;
  • Ils ont été attribués à Clément Constitutions apostoliques, la Canons apostoliques, la Testament de Notre Seigneur Jacobite et anaphore.

culte

la Eglise catholique fête ses fête la 23 novembre, jour de l'enterrement à Rome. la orthodoxe, Au lieu de cela, je me souviens 25 novembre.

Son corps, au moment de Le pape Adrien II, Il a été déplacé à Rome santi Cirillo et Méthodius, et enterré dans Basilique de San Clemente al Laterano, que, même avant qu'il ne soit construit sous son nom.

Depuis Martyrologe:

« 23 Novembre - Saint Clément Ier, pape et martyr, qui a gouverné l'Eglise de Rome à la troisième après Saint Pietro Apostolo aux Corinthiens et a écrit une lettre célèbre pour renforcer la paix et l'harmonie entre eux. Ce jour-là, nous commémorons la pose de son corps à Rome. »

vous patron ville Velletri qu'il semble avoir apporté la foi Christ, Il est vénéré dans la ville de Casamarciano . Il est également patron de la Diocèse de Velletri - Segni, avec Saint Bruno vescovo (patron signes). Dans la ville de Santa Cruz de Tenerife, en Espagne, Il est la plume San Clemente, don de M. Sidotti (Patriarche d'Antioche) à Mère Église de l'Immaculée Conception. Historiquement, il a été l'une des reliques les plus vénérés de la ville.[4]

iconographie

Dans l'art, Saint Clément peut être reconnu comme un pape avec un 'plus et poisson. Parfois, il y a, en plus, une étape importante, clés, un fontaine pulvérisant ses prières ou livre. Il est également représenté en position couchée dans un temple sur mer.

La basilique de San Clemente à Rome

Papa Clemente
fresque Basse Basilique de San Clemente à Rome, ce qui représente la traduction du corps de travail du saint santi Cirillo et Méthodius.

la Basilique de San Clemente à Rome Il est situé dans la vallée entre l 'esquilino et Celio, sur la route qui relie la Colisée un lateran. Il a été reconstruit au début XIIe siècle de Papa Pasquale II sur les fondations d'une ancienne église, construite sous Constantin I (Décédé 337) Ou peu après.

en fresques la basilique représente quelques-uns miracles attribué à Clément.

Papa Clemente
San Clemente a Casauria

L'abbaye de San Clemente

icône Loupe mgx2.svg Le même sujet en détail: San Clemente Abbey.

L'église a été construite au bord de la vallée de Tirino, le long de la querelle Lombard Casauria (Torre de « Passeri), Accordé 871 par Ludwig II, sauvé Le pape Adrien II. En reconnaissance, Ludovico construit le monastère le long de la Via Valeria, à l'ancienne église de San Quirico, point important radicale pour le trafic commercial entre la Maiella et la mer, le long de la rivière Aterno. La découverte des os de papa Clemente et le stockage temporaire subséquente au monastère des Abruzzes a fait l'abbaye prend le nom de « San Clemente a Casauria ». L'ancienne église romaine sur Latran a été construit en XIIe siècle sur un bâtiment existant, et seulement à cette époque, les reliques du saint pape ont été à nouveau transféré.

notes

  1. ^ à b Claudio Rendina, Les papes. Histoire et secrets, p. 30
  2. ^ Le pape Clément Biographie dans 'Encyclopédie des Papes Treccani
  3. ^ Ambrogio M. Piazzoni, Histoire des élections papales, Casale Monferrato, Ed. Piemme, 2005, ISBN 88-384-1060-7. pp. 13-14
  4. ^ Fiestas y creencias en Canarias en la Edad Moderna

bibliographie

  • Encyclopédie catholique, Volume IV. New-York 1908, Robert Appleton Company. nihil obstat. Remy Lafort, S.T.D., Censeur. imprimatur +Cardinale John Murphy Farley, Archevêque de New York;
  • Piercostante Righini, Histoire des Papes, Imprimatur Curie Episcopalis Tusculana 18 Décembre 1969, édition Demain, Rome, 1969.
  • Claudio Rendina, Les papes. Histoire et secrets, newton Compton, Rome, 1983

D'autres projets

  • Il contribue à Wikisource Wiktionnaire: Il contient une page dédiée à papa Clemente
  • Wikiversité Wikiversité Il contient des citations liées à papa Clemente
  • Il contribue à Wikimedia Commons Wikimedia Commons: Il contient des images ou d'autres fichiers papa Clemente
  • Livre ouvert Nae 02.svg Cet article est inclus dans le livre wikipedia Papes qui ont renoncé au ministère pétrinien.

(Version epub)

liens externes

prédécesseur papa de Eglise catholique successeur Emblème de la Papauté SE.svg
Papa Cleto 92 - 97 Papa Evaristo
autorités de contrôle VIAF: (FR100251470 · LCCN: (FRn50066852 · ISNI: (FR0000 0000 9188 5959 · GND: (DE118809199 · BNF: (FRcb120508131 (Date) · ULAN: (FR500355665 · LCRE: cnp01233115

Activité wiki récente

Aidez-nous à améliorer BooWiki
Commencez